Ootravaux

Sommaire

Réduire l’impact environnement et la facture énergétique est un vrai sujet d’actualité… et ce défi est tout aussi important dans le bâtiment ! Construire plus vert, c’est possible en choisissant des matériaux biosourcés, comme le bois, le chanvre, la terre crue, les briques monomur ou la paille. Lesquels se prêtent le mieux à votre projet de construction ? Ootravaux dépoussière les idées reçues, et fait le tour des avantages et inconvénients de ces écomatériaux.

L'essentiel
  • Les matériaux écologiques, ou biosourcés, limitent l’impact environnemental de votre projet de construction.
  • Ce qui est bon pour la planète est aussi bon pour votre confort et votre santé : ces écomatériaux ont des atouts pour une meilleure isolation et un air plus sain.
  • Le bois, la paille, le chanvre, la terre crue ou encore les briques monomur possèdent chacun des caractéristiques différentes. Mais tenez aussi compte de leurs limites pour bien choisir.

Les matériaux écologiques : des atouts pour l’écoconstruction

Pourquoi utiliser des matériaux écologiques ?

Les produits biosourcés répondent à plusieurs objectifs :

  • un impact écologique moins important : ils limitent la consommation des ressources non renouvelables, depuis leur fabrication jusqu’au recyclage, et sont issus de circuits courts ou de filières locales ;
  • un environnement plus sain, en réduisant le traitement chimique ;
  • une meilleure isolation pour diminuer les pertes énergétiques ;
  • une baisse des coûts en énergie à long terme.
undraw_engineers_1.svg
Réalisez vos travaux de construction

Avec les artisans Ootravaux

Les critères des matériaux écologiques 

Plusieurs critères permettent d’identifier les écomatériaux. Ils sont :

  • issus d’une ressource naturelle, inépuisable et renouvelable ;
  • produits de façon locale, en limitant les gaz à effet de serre ;
  • recyclables ou compostables ;
  • durables et peu énergivores.

Bon A Savoir

La loi ne fixe pas encore de définition officielle pour les écomatériaux, même s’ils sont inscrits au Grenelle 2 (loi du 12 juillet 2010).

Dans quels cas utiliser des matériaux biosourcés ?

Les matériaux biosourcés trouvent de nombreuses applications dans le secteur du bâtiment. D’abord pour isoler une maison : certaines matières offrent des qualités isolantes importantes, comme le chanvre ou le liège par exemple. Ils peuvent aussi être utilisés pour :

  • les cloisons ou les ossatures avec des écomatériaux qui régulent naturellement l’hygrométrie ;
  • les revêtements de sols en fibre végétale ou en ardoise, moins polluants que du PVC ou du vinyle ;
  • les peintures, de la colle ou des vernis dont la composition limite les éléments chimiques ;
  • les revêtements de façades, notamment pour des enduits plus respectueux de l’environnement…
isolation-naturelle-vrai-ou-faux

Le bois : spécificités, avantages et inconvénients

Le bois est utilisé aussi bien pour les ossatures de certains éléments (cloisons, charpentes…) que pour construire des maisons entières. Il est réputé pour ses qualités esthétiques, son aspect naturel et chaleureux. Mais attention à choisir des bois locaux, issus de forêts gérées de manière durable, pour conserver toutes ses qualités écologiques.

Les avantages

  • C’est un excellent isolant.
  • Il régule l’hygrométrie et favorise la circulation d’un air sain.
  • Il est renouvelable, durable et résistant aux écarts de température.
  • Il est plus léger que le béton, ce qui favorise des projets plus souples et plus modulables.
  • Pas d’effet « paroi froide ».
  • Il est facile à mettre en œuvre, ce qui réduit le temps nécessaire pour construire une maison.

Les inconvénients

  • Une inertie thermique faible.
  • Il nécessite un entretien régulier (lasure, fongicide, insecticide) lorsqu’il est exposé au soleil et à l’humidité.
  • Vulnérable aux termites.

Bon A Savoir

L’inertie thermique d’un bâtiment désigne sa capacité à stocker et restituer la chaleur. Lorsqu’elle est faible, la maison se refroidit plus vite en hiver, et surchauffe plus rapidement en été.

Le chanvre : spécificités, avantages et inconvénients

Le chanvre trouve de nombreuses applications en construction pour isoler les murs, toitures ou sols. Il existe sous de multiples formes : laine, béton, enduit, en vrac, en panneaux ou en blocs.

Les avantages

  • Ses propriétés isolantes.
  • Il est léger, ductile et souple.
  • Il régule l’humidité de la maison : c’est un atout pour un air plus sain.
  • Il est imputrescible et résiste aux insectes et rongeurs.
  • Il est recyclable, et issu d’une matière peu transformée.

Les inconvénients

  • Sa structure est cassante, ce qui rend difficile la coupe du panneau ou du bloc.
  • Il nécessite un traitement ignifuge complémentaire (pour la laine, le vrac ou les panneaux).
  • Plus coûteux qu’un isolant en laine de verre ou de roche.

Le béton de chanvre : avantages et inconvénients

La terre crue : spécificités, avantages et inconvénients

Même si ce procédé est moins répandu en Europe, il est encore très usité dans de nombreuses régions du globe. On le distingue de la terre dite « cuite » puisqu’il n’implique pas de processus de cuisson. Le pisé (la matière est compactée en coffre) et l’adobe (la brique est séchée au soleil) sont les deux techniques les plus fréquentes.  La terre est également utilisée en enduit, en mortier, etc.

Les avantages

  • Entièrement recyclable et réutilisable.
  • La fabrication ne nécessite pas d’énergie de chauffe.
  • Bonne isolation acoustique.
  • Matière respirante, sans émanations nocives.
  • Résistante au feu.
  • Une bonne régulation de l’hygrométrie pour limiter condensation et moisissures.

Les inconvénients

  • Un temps de séchage important : 3 à 4 semaines selon le climat.
  • Elle doit être protégée de l’eau.

Les briques monomur : spécificités, avantages et inconvénients

La brique monomur est conçue en terre cuite, mais elle est deux fois plus épaisse qu’une brique classique (30 à 37 cm). Sa structure en alvéole isole naturellement, tout en supportant la structure de la maison (murs porteurs).

Les avantages de la brique monomur

  • Bonne isolation.
  • Un air plus sain pour la maison : la brique est respirante et régule l’hygrométrie.
  • La pose est facile, plus rapide qu’une construction classique (gain de temps moyen de 30 % par rapport à un habitat en parpaings).

Les inconvénients de la brique monomur

  • Pour une maison située dans une région froide, des isolants complémentaires sont recommandés.
  • Le coût d’une brique monomur est plus élevé que celui d’une brique classique.

La paille : spécificités, avantages et inconvénients

La paille est mélangée à la terre ou à la chaux pour la fabrication d’enduits ou d’éléments muraux. Elle est agglomérée pour former des panneaux (cloisons), ou pour remplir une ossature ou des caissons.

Les avantages

  • Elle demande peu d’énergie pour sa transformation, et elle est produite localement.
  • Bonnes qualités isolantes.
  • Elle régule l’hygrométrie et assure un air plus sain.
  • Une construction économique.

Les inconvénients

  • Elle doit être protégée de l’eau pour éviter le pourrissement.
  • Son inertie thermique est faible : elle surchauffe en été et stocke mal la chaleur en hiver.

Tableau récapitulatif

Voici un récapitulatif des avantages et des inconvénients de chaque type de matériau.

Matériau

Avantages

Inconvénients

Bois

- Bonne isolation

- Régulation hygrométrique

- Renouvelable et durable

- Aspect chaleureux

- Pas d’effet « paroi froide »

- Résistant et léger

- Entretien régulier

- Faible inertie thermique

- Attention à la provenance

- Vulnérable aux termites

Chanvre

- Bonne isolation

- Régulateur hygrométrique

- Imputrescible

- Recyclable

- Structure cassante

-Traitement ignifuge complémentaire

- Prix plus élevé que la laine de roche ou de verre

Terre crue

- Régulateur hygrométrique

- Ignifuge

- Recyclable et réutilisable

- Isolation acoustique

- Grande disponibilité

- Faible coût énergétique de production

- Nécessite un temps de séchage de 3 à 4 semaines

- Elle doit être protégée de l’eau

- Elle demande une main d’œuvre importante

Briques monomur

- Bonnes qualités isolantes

- Produit ignifuge

- Régule l’hygrométrie

- Construction plus rapide

- Prix plus élevé qu’une brique classique

- Dans les régions froides, la pose d’un isolant complémentaire est nécessaire

Paille

- Bonnes qualités isolantes

- Régulateur hygrométrique

- Construction économique

- Production locale peu énergivore

- Faible inertie thermique

- Doit être protégée de l’eau

undraw_engineers_1.svg
Réalisez vos travaux de construction 

Avec les artisans Ootravaux