Ootravaux

Comment bien isoler votre maison contre la chaleur ?

20 juillet 2022
Isolation
Sommaire

Le printemps et l’été sont synonymes de belles et longues journées ensoleillées, mais aussi de fortes chaleurs, voire de périodes de canicule. Pour s’en protéger, aérer durant les moments de fraîcheur et fermer les volets pendant la journée sont de bons conseils. Pourtant, ils peuvent être insuffisants : seule une bonne isolation de votre maison est efficace et durable. Vous limitez les déperditions thermiques, vous réduisez votre consommation d’énergie et vous évitez les dépenses inutiles. Pour conserver un confort thermique agréable et ne pas abuser du climatiseur, Ootravaux vous guide pour bien isoler votre maison de la chaleur.

L'essentiel
  • L’isolation de votre logement est source d’économies énergétiques et financières.
  • De nombreux isolants d’origine végétale ou animale, minérale ou synthétique, sont aujourd’hui à votre disposition pour lutter contre la chaleur.
  • Vous pouvez bénéficier d’aides, sous certaines conditions, pour entreprendre vos travaux de rénovation énergétique.

Comment reconnaître les signes d’une mauvaise isolation ?

Même sans être spécialiste, il est possible de reconnaître les signes d’une mauvaise isolation d’un logement.

Une chaleur intérieure élevée

L’isolation de votre habitation permet de réguler la température ambiante et de vous apporter un confort thermique constant, quelles que soient les conditions extérieures. L’isolant joue un rôle de déphasage, c’est-à-dire qu’il ralentit les échanges de chaleur entre l’extérieur et l’intérieur. Si les degrés augmentent dans votre maison au moindre rayon du soleil, il s’agit d’un signe d’une isolation peu performante, voire défectueuse.

Des différences de températures importantes

Si certaines pièces de votre logement sont très chaudes alors que d’autres sont fraîches, c’est un autre indice de mauvaise isolation. Les pièces mansardées sont particulièrement concernées : la chaleur estivale peut être vite étouffante.

Une augmentation de la consommation d’énergie

Si vous éprouvez une sensation de chaleur en permanence, même quand votre climatiseur fonctionne, baisser encore un peu plus la température du thermostat n’est pas une solution. Cela augmente vos factures d’électricité sans pour autant régler le problème. 

Si l’isolation de votre logement est vétuste, l’air chaud s’infiltre à travers les ponts thermiques. Ce sont les zones de faiblesse dans l’isolation d’un bâtiment, au niveau du toit, du sol ou de la façade.

undraw_engineers_1.svg
Réalisez vos travaux d'isolation

Avec les artisans Ootravaux

Les travaux d’isolation efficaces contre la chaleur

Pour isoler efficacement votre maison, voici les différents travaux à entreprendre.

Isolation des combles et de la toiture

La toiture est la surface la plus exposée à l’ensoleillement estival. C’est aussi par elle que la chaleur extérieure pénètre dans votre habitation. Selon l’Ademe, cela représente entre 25 % et 30 % de la facture d’énergie annuelle d’une maison. L’étanchéité du toit et l’isolation des combles perdus ou aménagés sont donc la priorité.

Isolation des murs intérieurs et extérieurs

Viennent ensuite les murs, surtout ceux exposés au sud. Ils sont également responsables de 20 % à 25 % des fuites thermiques d’une maison mal isolée. Les travaux de rénovation peuvent se réaliser de deux manières :

Isolation des fenêtres et des portes

Les parois vitrées laissent passer la lumière, mais augmentent également la température intérieure de votre habitation. Si vous fermez les volets, tirez les rideaux et gardez les portes bien fermées : vous diminuez le risque de faire entrer la chaleur, surtout en période de canicule. Le double voire le triple vitrage sont aussi d’excellentes solutions pour limiter les échanges thermiques.

Isolation des planchers et des sols

Si vous disposez d’un sous-sol ou d’un vide sanitaire, isoler le plancher bas est une solution à ne pas négliger. Près de 10 % des déperditions énergétiques proviennent d’un sol mal isolé. Grâce à l’isolation de votre plancher, vous apportez un confort thermique à votre habitation tout en réalisant des économies sur vos factures.

Là encore, deux possibilités s’offrent à vous :

  • Par l’intérieur en posant une dalle flottante ou une chape, un panneau sur la surface ou en installant un isolant sous le plancher ;
  • Par l’extérieur, seulement si votre plancher bas est accessible, grâce à la pose de panneaux ou au flocage de fibres sous le plancher.

Quels sont les meilleurs isolants contre la chaleur ?

Pour y voir plus clair, voici un tableau récapitulatif.

Usage

Isolation intérieure

Isolation extérieure

Toiture

Laine de verre, de roche, fibres de bois, liège, coton

Écran sous toiture réfléchissant

Combles

Laine de verre, de chanvre, de mouton, polystyrène extrudé, mousse polyuréthane

Écran sous toiture réfléchissant

Murs

Laine de verre, fibre de bois

Laines de roche, de chanvre, ouate de cellulose, polystyrène expansé, mousse résolique, bardage

Vitres

Double et triple vitrage, rideaux, store.

Volets battants ou roulants en PVC ou alu.

Sols et planchers

Laines de roche, liège, polystyrène expansé, polyuréthane.

Quelles sont les aides pour diminuer le prix de ces travaux ?

Vous pouvez bénéficier de certaines aides sous conditions, pour entreprendre vos travaux de rénovation et d’isolation thermique.

MaPrimeRénov'

Cette aide financière versée par l’ANAH (Agence nationale de l’habitat)  :

  • est accessible à tous les propriétaires et copropriétaires occupants ou bailleurs ;
  • dépend des ressources du foyer et de la nature des travaux ;
  • doit être demandée avant le début des travaux et est versée à la fin.

À cela s’ajoute que l’habitation doit être :

  • construite depuis plus de 15 ans ;
  • occupée plus de 8 mois sur 12.
undraw_calculator_1.svg
Estimez le montant de vos aides MaPrimeRénov' gratuitement

MaPrimeRénov'Sérénité

Destinée aux foyers les plus modestes, ce dispositif, également versé par l’ANAH, vient remplacer « Habiter mieux » et a pour but de permettre de réaliser un gain énergétique de plus de 35 %. Pour cela, un accompagnement est proposé pour la mise en œuvre des travaux.

L’éco-PTZ ou écoprêt à taux zéro

Il s’agit d’un prêt versé, sans condition de ressources par certaines banques, sans intérêt et dont le montant maximum est de 50 000 €. Il s’adresse aux propriétaires occupants ou bailleurs d’un logement construit depuis plus de 2 ans.

La TVA à taux réduit

Vous pouvez bénéficier d’un taux réduit de TVA de 5,5 % sur vos travaux d’isolation thermique à condition que le bien soit :

  • à usage d’habitation uniquement ;
  • construit depuis plus de 2 ans au début des travaux.

Embedded script : Ebook MaPrimeRénov' CTA
Guide MaPrimeRénov'