Rénovation d'une maison

Quel budget pour la rénovation de votre maison ?

09 octobre 2020
Types de construction
Sommaire

Vous envisagez d’acquérir une maison ancienne ? Estimer le coût de la rénovation d’un bien immobilier est certes primordial, mais assez délicat à réaliser, car de nombreux critères peuvent faire varier la fourchette de prix.

Rénovation d’une maison : un budget extrêmement variable

Quel est le budget pour la rénovation d’une maison ? Voilà une question à laquelle il est bien difficile de répondre en une seule phrase ! Les paramètres à prendre en compte dans le calcul du budget nécessaire pour la rénovation d’une maison sont extrêmement nombreux. Voici les principaux critères susceptibles de faire fluctuer le coût des travaux…

Le niveau de rénovation

C’est probablement le paramètre le plus important à déterminer pour budgétiser un projet de rénovation, qu’il s’agisse d’un appartement ou d’une maison. Fort logiquement, le coût d’une remise au goût du jour des peintures ou des plâtreries sera largement inférieur à celui nécessaire pour engager une rénovation plus poussée. À titre d’exemple, les travaux de second œuvre peuvent inclure la pose du revêtement et des menuiseries intérieurs, la mise en place du système de plomberie (canalisations, robinetterie…), sans oublier la réalisation de l’installation électrique. En ce qui concerne le gros œuvre, il peut s’agir des fondations, des travaux liés à l’assainissement, sans oublier la réalisation de la charpente.

Tableau récapitulatif des coûts observés sur les sites de professionnels en fonction du degré de réfection :

Type de rénovation

Prix au m²

Standard (esthétique)

entre 100 € et 450 € le m²

Second œuvre (intermédiaire)

entre 700 € et 1 200 € le m²

Gros œuvre (complète)

entre 1 000 € et 1 800 € le m²

La surface à rénover

Plus la surface à l’intérieur de la maison à rénover est importante, plus le coût des travaux de rénovation sera élevé. Pour vous faire une idée du budget de votre rénovation, multipliez simplement le nombre de m² que vous prévoyez de rénover par la fourchette de prix mentionnée dans le tableau ci-dessus (niveau de rénovation).

Exemple

Votre maison a une superficie de 80 m² ? Pour une rénovation intermédiaire, il vous faudra investir entre 56 000 € et 96 000 €.

La main-d’œuvre

Les ouvriers ou les équipes en charge de la réalisation de l’ouvrage constituent la main d'œuvre sur un chantier. Il s’agit des moyens humains indispensables à la réalisation de tout projet. Là encore, c’est un point à prendre en compte, car il peut considérablement augmenter le montant total de votre facture rénovation. Si vous confiez la totalité des travaux à des artisans (murs, sols, plafonds, travaux de peinture…), le coût de la rénovation de votre maison sera beaucoup plus élevé que si vous réalisez vous-même une partie ou la totalité du chantier.

Astuce

Si vous décidez de faire appel à des professionnels — ce qui est souvent recommandé —, n’hésitez pas à demander plusieurs devis avant de choisir l’entreprise adéquate. Les tarifs pratiqués dans le secteur du bâtiment et de la rénovation peuvent présenter des variations importantes en fonction des artisans et des zones géographiques. Faites jouer la concurrence pour bénéficier d’une rénovation au meilleur prix !

Les autres paramètres

Le budget de votre rénovation va également varier en fonction de plusieurs éléments.

  • L’état général de la maison : la date de construction de votre habitation et son niveau d’entretien au fil des ans sont des indicateurs importants. Une maison construite dans les années 1970 n’ayant fait l’objet d’aucun travaux majeurs sera plus coûteuse à rénover qu’une maison plus récente ou ayant été déjà partiellement rénovée. Une rénovation électrique avec remise aux normes, notamment, peut constituer un poste de dépense élevé.

  • La qualité des matériaux et équipements choisis : le niveau des prestations que vous choisirez pour équiper votre maison fera fluctuer votre facture de quelques centaines — voire quelques milliers — d’euros. Ainsi, choisir une robinetterie en laiton pour votre salle de bains ne représentera pas le même coût qu’un robinet premier prix.

Bon A Savoir

Certains matériaux autrefois utilisés — comme l’amiante ou le plomb — sont aujourd’hui interdits et doivent, à ce titre, être traités dans le cadre d’un protocole de décontamination qui engage des frais supplémentaires.

Quel budget pour une rénovation du gros œuvre ?

La rénovation du gros œuvre signifie que l’ensemble de la maison ou de l’appartement peut être potentiellement refait : démolition de certaines cloisons ou d’un mur porteur, création de saignées, pose d’une nouvelle chape, installation d’une couverture de toit neuve, réfection de la plomberie et de l’installation électrique, rénovation du sol et des murs…

Tableau des prix indicatifs d’une rénovation du gros œuvre relevés sur les sites de professionnels :

Travaux

Prix au m²

Rénovation de la charpente

entre 10 000 € et 20 000 € le m²

Plomberie

entre 800 € et 2 000 € le m²

Chape de béton

entre 25 € et 35 € le m²

Rénovations des sols

entre 20 € et 100 € le m²

Ravalement de façade

entre 35 € et 100 € le m²

Quel budget pour le second œuvre ?

Également qualifié d’œuvre léger, le second œuvre correspond à la rénovation légère d’un appartement ou d’une maison. Dans le cadre d’une construction neuve, les travaux de second œuvre sont réalisés après le gros œuvre puisqu’ils vont consister à aménager la surface pour la rendre habitable. En rénovation, la réfection du second œuvre concerne des postes aussi divers que la rénovation des arrivées et des évacuations d’eau dans la salle de bains ou la cuisine, la remise aux normes du réseau électrique, le changement des menuiseries extérieures, l’isolation thermique et phonique de toutes les pièces y compris des combles (murs, toiture), la pose de cloisons (pour disposer d’une chambre supplémentaire, par exemple), le remplacement du système de chauffage dans le cadre d’une rénovation énergétique…

Tableau des prix indicatifs d’une rénovation du second œuvre relevés sur les sites de professionnels :

Travaux

Prix au m²

Rénovation d’une cuisine

entre 5 et 25 € le m²

Rénovation d’une salle de bains

entre 800 et 5 000 € le m²

Remplacement des fenêtres

entre 200 et 600 € par fenêtre

Isolation de la toiture

entre 20 et 70 € le m²

Remise aux normes électriques

entre 50 et 100 € le m²

Rénovations des murs

entre 15 et 100 € le m²

Installation d’une pompe à chaleur

entre 4 500 et 15 000 € le m²


Les aides disponibles pour la rénovation d’une maison

Pour inciter les particuliers à engager des travaux d’amélioration ou de rénovation énergétique au sein de leur logement, l’État français a mis en place des aides financières :

  • Les taux de TVA réduits à 5,5 % ou à 10 % : ces taux sont applicables pour des travaux d’amélioration, de transformation, d’aménagement et d’entretien effectués sur les logements construits depuis 2 ans minimum.

  • L’Eco-PTZ (Prêt à taux zéro) : son montant maximal est compris entre 7 000 € et 30 000 € selon le type de travaux de rénovation énergétique.

  • La prime « MaprimeRénov’ » : cette aide est attribuée — sous conditions — aux propriétaires occupants qui engagent des dépenses pour effectuer des travaux de rénovation énergétique.

  • La prime « Coup de pouce économies d’énergie » : elle est destinée au financement d’une chaudière (charbon, fioul ou gaz) par un nouveau système de chauffage fonctionnant à partir d’une énergie renouvelable.

  • L’aide de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) : cette subvention est délivrée aux propriétaires occupants, aux bailleurs et aux syndicats de copropriété qui réalisent des travaux dans un logement ou dans un immeuble ancien.

A Retenir
  1. Le coût d’une rénovation à prévoir est susceptible de varier en fonction de la nature des travaux et de leur importance ; d’où la nécessité de bien distinguer le gros œuvre, le second œuvre et les finitions.

  2. S’il n’est pas simple d’estimer précisément le coût de la rénovation d’une maison, il est possible en revanche d’avancer une fourchette de prix comprise entre 5 000 et 15 000 € en se référant aux tarifs pratiqués sur les sites des professionnels. Cependant, en moyenne, le coût d’une rénovation de type intermédiaire s’élève à 20 000 € environ.

  3. Pensez à multiplier les devis travaux auprès des artisans et des professionnels de votre région afin d’obtenir un panorama des tarifs pratiqués sur votre territoire. À noter que certaines entreprises se sont spécialisées dans la rénovation de logement, ce qui leur permet de proposer des tarifs globaux souvent avantageux.

  4. Renseignez-vous sur les aides auxquelles vous pouvez prétendre si vous envisagez de faire des travaux de rénovation énergétique. Si ces travaux nécessitent souvent un investissement certain, ils permettent ensuite de réduire à terme les dépenses de chauffage et d’électricité.

À lire aussi

Haut de page