Une pergola

Quelle différence entre véranda et pergola ?

22 juillet 2020
Véranda
Sommaire

 

Pour aménager votre espace extérieur ou agrandir la surface de votre maison, tout en vous protégeant du soleil, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Parmi celles-ci, la pergola et la véranda font partie des plus plébiscitées. Si vous avez du mal à choisir, découvrez quelle installation est la plus adaptée à vos besoins.

Qu’est-ce qu’une pergola ?

La pergola est une construction généralement composée de colonnes de soutien, et de poutres horizontales en guise de toiture. Deux grands types de pergolas sont proposés : il s’agit de la pergola adossée qui est fixée à la façade de la maison, et de la pergola auto-portée qui est indépendante et peut être installée au milieu du jardin. La pergola tonnelle démontable est également une option. Elle se démonte facilement, pour être rangée en hiver par exemple. Pour encore plus de confort, vous pouvez également opter pour la pergola bioclimatique qui dispose de lames orientables capables de s’ajuster selon le climat et la saison. En été, vous pouvez les disposer de telle manière à préserver la fraîcheur et la zone d’ombre créée. L’hiver, vous bénéficiez d’un apport lumineux naturel optimal. De plus, les lames orientables sont faciles à entretenir et à manipuler. Elles sont tout aussi fiables et résistantes que la structure portante ou adossée. La pergola n’est pas un espace clos, il s’agit principalement d’une structure qui vient protéger la terrasse, et sur laquelle il est possible de laisser pousser de la végétation.

Quels matériaux ?

Plusieurs types de matériaux peuvent être utilisés pour construire une pergola selon le style souhaité, par exemple :

  • Le bois : matériau robuste, résistant dans le temps et assez économique, le bois permet de créer des pergolas chaleureuses au charme rustique.
  • Le PVC : très économique, il permet de construire des pergolas faciles à entretenir, mais qui ont une faible durée de vie (entre 5 et 10 ans).
  • Le fer forgé : les pergolas en fer forgé sont plus onéreuses que les autres modèles. Leur durée de vie est en revanche quasiment illimitée, et leur style très chic fait toute la différence.
  • L’aluminium : très contemporain, l’aluminium est également une option plus onéreuse que le bois ou le PVC, mais qui offre une longue durée de vie et un style moderne.

Quel coût ?

Véritable espace transitoire entre l’intérieur et l’extérieur de votre maison, la pergola est facile à installer, et son coût dépend à la fois de la main-d’œuvre de l’artisan, de la taille de la construction, et des matériaux choisis. En règle générale, comptez entre 100 et 300 € du m² pour une pergola en PVC, entre 150 et 400 € pour un modèle en alu ou en bois, et entre 150 € et 700 € du m² pour une pergola en fer forgé. Pour une pergola bioclimatique, comptez entre 400 € et 950 € du m² (1).

Quelles démarches ?

Si votre pergola est fixée au mur de votre maison, une simple déclaration préalable de travaux est nécessaire si l’emprise au sol est inférieure à 20 m². Au-delà de 20 m², vous devrez demander un permis de construire. En ce qui concerne la pergola auto-portée, si son emprise au sol est inférieure à 5 m², aucune démarche n’est nécessaire. Si l’emprise est comprise entre 5 et 20 m², il faudra faire une déclaration de travaux ; et, au-delà de 20 m², une demande de permis de construire.

Qu’est-ce qu’une véranda ?

Contrairement à la pergola qui est un espace ouvert, la véranda est une pièce additionnelle fermée. Les principaux avantages de cette solution ? Elle permet d’obtenir des mètres carrés supplémentaires au sein de la maison, et protège des intempéries (pluie, vent…). Cette pièce peut facilement se transformer en salle à manger, en petit salon cosy, ou encore en jardin d’hiver. Les différences entre véranda et pergola résident donc principalement dans le fait que la première est un espace clos, et la deuxième, un espace ouvert. La véranda est donc considérée comme étant une extension de la maison qui offre plus d’espace, tout en apportant du charme à la façade.

Quels matériaux ?

Pour la construction d’une véranda, il est primordial de prendre en compte la question de l’isolation thermique. Pour qu’il n’y ait pas de pont thermique (point au niveau de la construction où l’isolation est rompue), le matériau choisi ainsi que l’ensemble de la structure doivent être parfaitement isolés. Pour la construction, vous avez donc le choix parmi les mêmes matériaux que la pergola, à savoir : le PVC, le bois, le fer forgé et l’aluminium. Le bois et le PVC sont des matériaux naturellement isolants qui offrent un haut niveau de confort. L’aluminium et le fer forgé sont plus onéreux, et doivent être dotés d’une isolation complémentaire. L’autre différence entre pergola et véranda concerne le vitrage. En effet, la véranda comme agrandissement de maison est dotée d’une grande surface vitrée. Le vitrage doit également être parfaitement isolé. Il est donc important de privilégier un vitrage à haut rendement, de type double -vitrage à isolation renforcée.

Quel coût ?

Pour votre projet de véranda en tant qu’extension de maison, le prix dépendra principalement de la taille de la structure, ainsi que des matériaux. Pour une véranda représentant une extension de maison de 15 m², comptez entre 10 000 et 15 000 € selon les matériaux. Le prix pour 20 m² oscille entre 15 000 et 20 000 €, pour une construction de 30 m² comptez environ 30 000 €, et pour un modèle de 50 m² jusqu’à 50 000 € (1). À noter que ces estimations n’intègrent pas le coût de la main-d’œuvre. Selon l’entreprise choisie, celui-ci est estimé entre 60 et 300 € / m² (1).

Pensez à demander plusieurs devis pour comparer les tarifs de réalisation de véranda. 

Quelles démarches ?

La différence entre véranda et pergola se fait également au sujet des démarches liées à la construction. Une véranda d’une surface inférieure ou égale à 20 m² nécessite une déclaration préalable de travaux. Les vérandas de 40 m² maximum situées sur une zone dotée d’un Plan local d’urbanisme (PLU) peuvent également être construites avec une simple déclaration de travaux. La demande de permis de construire est nécessaire pour les vérandas de plus de 20 m² dans les zones sans PLU, ou de plus de 40 m² dans les zones dotées de PLU.

(1) Prix observés sur les sites des professionnels.

Haut de page