Ootravaux

Comment entretenir une micro-station d’épuration ?

28 juin 2022
Assainissement
Sommaire

Vous êtes équipé d’un dispositif d’assainissement individuel, car vous n’êtes pas raccordé au système d’assainissement collectif ? La microstation d’épuration - alternative à la fosse toutes eaux - pour traiter les eaux usées, nécessite un entretien régulier. Vous prolongez ainsi sa durée de vie et réduisez les coûts d’intervention et de réparations. Les impacts sur l’environnement sont aussi atténués en réduisant les matières polluantes dans les eaux usées. Ootravaux vous explique comment entretenir votre micro-station d’épuration.

L'essentiel
  • La microstation d’épuration demande un entretien régulier. Ainsi, vous assurez son bon fonctionnement au quotidien, vous prolongez sa durée de vie, vous limitez la pollution des sols lors du rejet des eaux usées.
  • Vous pouvez réaliser l’entretien de votre micro-station vous-même en vous assurant une à deux fois par mois qu’elle fonctionne correctement.
  • La vidange de la cuve doit, en revanche, être réalisée par un technicien des assainissements non collectifs agréé par le préfet du département dès que les boues atteignent 30% de son volume, soit 1 par an en moyenne.

Micro-station d’épuration : rappel du fonctionnement

À l’instar d’une station d’épuration collective, la micro-station d’épuration individuelle traite les eaux usées domestiques d’un foyer.

Principe de fonctionnement de votre microstation

  • Les eaux usées s’écoulent dans des canalisations vers une grande cuve.
  • Une phase de prétraitement sépare les déchets solides des déchets liquides.
  • Grâce à des bactéries, les déchets liquides sont traités une seconde fois.
  • Les boues résultant de ces opérations sont ensuite stockées pour être vidangées, tandis que les eaux assainies sont rejetées dans la nature.

La micro-station contribue donc activement à la dépollution et à la décontamination des eaux domestiques avant leur retour en milieu naturel, en respectant  l’environnement.

undraw_engineers_1.svg
Réalisez l'entretien de votre micro-station d’épuration

Avec les artisans Ootravaux

Quelles eaux sont concernées ?

 Une microstation collecte, traite et assainit l’eau issue :

  • des éviers et lavabos ;
  • des toilettes ;
  • de la salle de bain ;
  • du lave-linge et du lave-vaisselle ;
  • de la cuisine.

Conseils d’entretien et d’utilisation d’une micro-station d’épuration

Un entretien, une à deux fois par mois, préserve votre micro-station d’épuration et garantit un assainissement optimal. Il consiste à s’assurer qu’aucune substance ou aucun objet n’entrave son usage.

Des canalisations dégagées

Il est recommandé de ne jamais rien jeter qui pourrait boucher les canalisations, comme les couches et les articles d’hygiène féminine, les lingettes, les sparadraps, les restes de nourriture, les produits phytosanitaires, les huiles (de friture, de moteur, de synthèse, etc.).

Des eaux non toxiques

Certains produits chimiques sont extrêmement nocifs et ne doivent pas être déversés, tels que les blocs de cuvette des toilettes, les solvants, les vernis et les diluants, les peintures et les médicaments, etc.

En effet, tous ces éléments pourraient entraîner des défaillances de votre micro-station. Vous seriez amené à faire des vidanges plus souvent que les préconisations d’usage, à savoir tous les 2 à 5 ans selon le modèle de microstation. Si les canalisations sont obstruées, il faudra prévoir des interventions pour les dégager, voire les réparer ou les changer.

Par conséquent, si vous constatez un dysfonctionnement ou une obstruction des canalisations, faites appel à l’installateur ou au fabricant pour y remédier rapidement.

Vérification régulière d’une micro-station d’épuration

Vous pouvez établir vous-même votre calendrier de vérification régulière et d’entretien. Sans y consacrer une inspection quotidienne, une consultation routinière toutes les 3 ou 4 semaines est raisonnable.

À côté de l’entretien annuel par un pro, l’entretien régulier de votre micro-station consiste donc à vous assurer :

  • qu’elle ne dégage aucune odeur inhabituelle, voire nauséabonde ;
  • qu’elle n’émet pas de bruit anormal ;
  • que l’alimentation électrique n’est pas défaillante ;
  • que les alarmes visuelles et sonores fonctionnent correctement ;
  • que la ventilation et le filtre ne sont pas obstrués ;
  • que la turbine et le compresseur sont en parfait état de marche.

Si vous constatez une anomalie lors de ce rapide contrôle, il est indispensable de contacter un technicien sans délai. En cas de fuite, des nuisances malodorantes pourraient déranger votre voisinage, sans compter le risque de pollution des nappes phréatiques, à cause de produits toxiques rejetés dans la nature sans traitement préalable.

undraw_engineers_1.svg
Réalisez l'entretien de votre micro-station d’épuration

Avec les artisans Ootravaux

L’entretien annuel d’une micro-station d’épuration

En plus d’une surveillance mensuelle, un entretien approfondi de la micro-station d’épuration est hautement recommandé une fois par an. Un pro de l’assainissement non collectif peut intervenir pour la révision et la maintenance complètes. Il doit obligatoirement être agréé par la préfecture de son département pour réaliser la vidange de la micro-station d’épuration.

Les points de contrôle de l’entretien annuel

Lors de cette visite, le professionnel de l’assainissement non collectif (ANC) contrôle l’état général de la micro-station d’épuration et s’assure du fonctionnement :

  • des alarmes ;
  • du système électronique ;
  • de l’exutoire (tube permettant l’évacuation des eaux) ;
  • de la ventilation ;
  • du matériel électromécanique (filtre à air, pompe de relevage, turbine, compresseur, etc.) ;
  • du système de circulation des boues et de leur hauteur.

Il vérifie également si des pièces sont défectueuses et procède à leur remplacement. Une fois que la micro-station d’épuration est déclarée en état de marche en toute sécurité, il relance la station.

La vidange de la micro-station

Le principe d’épuration de la micro-station est gravitaire. Cela signifie que les éléments en suspension dans les eaux usées vont tomber au fond d’une cuve de décantation, appelée également décanteur primaire, et former des boues.

Dès que ces boues atteignent 30 % du volume total du décanteur primaire, la micro-station d’épuration doit être vidangée.

Les critères de vidange de votre microstation

Théoriquement, une vidange s’effectue tous les 2 à 5 ans en moyenne.  Dans la réalité, vous pouvez être amené à effectuer une vidange une fois par an, en fonction :

  • de l’installation et du modèle de microstations ;
  • de vos habitudes ;
  • du nombre d’occupants du foyer ;
  • des concentrations des effluents domestiques.

Qui entretient une micro-station d’épuration ?

Un spécialiste de l’assainissement non collectif (ANC) pour l’entretien courant

Vous pouvez effectuer vous-même l’entretien et les contrôles de routine pour vous assurer de son bon fonctionnement. Mais l’intervention d’un pro est recommandée :  elle présente l’avantage de s’assurer que le dispositif fonctionne correctement dans sa globalité, sans risque de pollution pour l’environnement. Le spécialiste peut également procéder à un nettoyage léger du système et des filtres, ainsi qu’au remplacement des pièces défectueuses.

Un professionnel agréé pour la vidange

Seul un spécialiste qui dispose de l’agrément de la préfecture du département peut réaliser la vidange.

Où trouver un professionnel ?

Le bouche-à-oreille

Si vos voisins ou vos connaissances ont déjà installé un modèle de microstation similaire au vôtre, ils seront ravis de vous recommander les services d’un technicien dont ils sont satisfaits.

La liste des professionnels agréés par le SPANC et la préfecture

Vous pouvez vous rapprocher du service d’assainissement non collectif de votre commune pour consulter la liste des spécialistes de l’entretien et de la maintenance.

En consultant le Portail interministériel sur l’assainissement non collectif, vous aurez également accès à la liste des vidangeurs agréés par la préfecture de votre département de résidence.

Les contrats de maintenance

Dans la majorité des cas, les sociétés d’installation de micro-stations proposent des contrats d’entretien et de dépannage, voire de renouvellement des pièces de rechange. Il peut alors être intéressant de leur déléguer la vérification de votre microstation.

Une plateforme de mise en relation

Enfin, vous pouvez faire une demande de devis sur la plateforme Ootravaux. En effet, le prix d’une vidange peut varier du simple au double. N’hésitez donc pas à appeler plusieurs entreprises et demander plusieurs devis afin de comparer leurs tarifs.

undraw_engineers_1.svg
Réalisez l'entretien de votre micro-station d’épuration

Avec les artisans Ootravaux