Ootravaux

Comment et quand refaire l’étanchéité de sa toiture ?

23 mars 2022
Couverture
Sommaire

Cela semble évident : une toiture doit être parfaitement étanche pour vous protéger efficacement des intempéries et profiter d’une maison saine et agréable à vivre. Mais - et c’est bien normal -, vous n’avez pas toujours les yeux rivés sur l’état de votre toit ! Alors, comment s’assurer que votre toiture est bien étanche, surtout si vous ne repérez pas de signes comme des moisissures ou des traces au plafond ? Ootravaux vous donne toutes les informations qui vont vous inciter (ou pas) à entreprendre des travaux pour étanchéifier votre toiture. Suivez le guide !

L'essentiel
  • Veiller à l’étanchéité d’un toit permet de conserver une maison saine et confortable pendant longtemps.
  • Un entretien régulier permet d’améliorer l’évacuation des eaux pluviales et de prévenir l’installation de mousses et lichens sur le toit. Cela évite aussi de devoir engager des travaux plus lourds, ou de refaire toute la toiture.
  • Si vous remarquez des traces d’humidité au plafond ou le long des murs, n’hésitez pas à solliciter des professionnels pour qu’ils examinent votre toiture et vous proposent des devis.

L’importance d’une toiture étanche

Lors de la construction d’une maison, une des étapes s’appelle la mise « hors d’eau ». Cela signifie que l’habitation est imperméable, après pose de la charpente et de la toiture. Et surtout, cela démontre toute l’importance de la toiture dans la construction d’un logement. Le toit vous protège en effet de toutes les intempéries : l’eau, la neige et le vent.

Une protection contre les infiltrations

La pluie comme la neige peuvent gravement endommager votre maison si la toiture n’est pas parfaitement étanche. En s’infiltrant dans les murs et plafonds, l’eau produit des moisissures qui peuvent provoquer des allergies ou des irritations des muqueuses. En effet, 15 % de la population française est allergique aux moisissures (1).

La pluie détériore aussi les matériaux d’isolation disposés sous la toiture ou dans les combles. Cela impacte les performances thermiques de votre maison et peut expliquer pourquoi votre facture de chauffage augmente !

Toiture : que faire en cas d’infiltrations ?

Une protection contre le vent

Un toit étanche permet de lutter efficacement contre l’air qui tenterait de s’engouffrer chez vous. En effet, le vent peut arracher ou soulever les tuiles, et provoquer des fuites avec des infiltrations. Il peut aussi entraîner une baisse de la température dans la maison.

Une meilleure isolation thermique

Si vous êtes attentif à l’isolation de votre maison et à sa performance thermique, rappelez-vous que près de 25 à 30 % des déperditions d’énergie proviennent du toit et des combles (2) ! Une raison de plus pour vérifier la bonne étanchéité de votre toit : non seulement votre maison sera plus agréable et confortable, mais vous réaliserez des économies d’énergie.

undraw_engineers_1.svg
Réalisez vos travaux de toiture

Avec les artisans Ootravaux

Quels éléments garantissent l’étanchéité d’une toiture ?

Même si vous avez veillé à ce que votre toiture soit réalisée selon les règles de l’art lors de la construction, il est nécessaire de surveiller régulièrement certains éléments.

Le revêtement de la toiture

  • Quel que soit le matériau de la couverture, il est indispensable de vérifier que les tuiles ou les ardoises sont bien fixées. En effet, le vent ou encore les mousses peuvent les soulever et provoquer des fuites. Cela implique une visite régulière sur le toit, au moins une fois par an, ou après un fort coup de vent.
  • Pour prévenir l’arrivée de mousses ou de lichens, il est aussi possible d’appliquer des produits fongicides anti-mousse.
  • Autre solution : pulvériser un liquide hydrofuge pour améliorer la circulation des eaux pluviales ou dues à la fonte de la neige.

Les points sensibles de la toiture

Savez-vous qu’il existe des points sensibles sur chaque toit ? Ce sont tous les « accidents de toiture » de type contour de cheminée, par exemple : tous les endroits où il a été nécessaire de réaliser des « abergements » au moment de la pose du revêtement. C'est-à-dire des jointures en zinc, faites sur-mesure pour étanchéifier la toiture. Ces abergements peuvent se détériorer avec le temps et les intempéries.

L’écran de sous toiture

Il est souvent invisible et vous ne connaissez peut-être pas son existence, mais cet écran participe lui aussi à l’étanchéité de votre toiture. Il est placé sous la couverture et permet de limiter les dégâts en cas de tuile déplacée ou cassée. Il est le dernier rempart avant qu’une gouttière ne se crée !

Le cas particulier du toit terrasse

Ce type de toit plat nécessite une attention particulière car les eaux pluviales ne s’évacuent pas aussi facilement que sur une autre toiture en pente. Aussi l’étanchéité doit-elle être parfaitement réalisée, et contrôlée régulièrement.

Les fissures sur un toit terrasse peuvent endommager le revêtement qui étanchéifie la terrasse et provoquer des dégâts. Il s’agit en général d’une membrane bitumeuse ou calandrite, très résistante mais avec une durée de vie d’une quinzaine d'années, en moyenne.

Si vous voulez acheter une maison en vue d’une rénovation, il est indispensable de faire contrôler le revêtement par un professionnel étancheur ou couvreur, qui pourra estimer le prix de votre projet de réfection.

Astuce

Pensez à l’entretien de vos gouttières ! Lorsqu’elles sont remplies de déchets comme des feuilles ou des branches, elles ne permettent plus l’évacuation des eaux pluviales et provoquent des infiltrations.

Quelles sont les différentes techniques d’étanchéité existantes ?

Les artisans couvreurs ou étancheurs utilisent des techniques et matériaux différents en fonction de la configuration de votre toit.

En surface

  • L’isolation conventionnelle ou la toiture chaude est une méthode qui consiste à placer différentes couches dans un ordre établi, en sandwich : le support, le pare-vapeur, l’isolant puis la couche d’étanchéité et enfin le revêtement protecteur. Il n’existe pas de lames d’air entre chaque strate.
  • La toiture inversée ou toiture froide est souvent mise en œuvre pour des toitures plates. La plus grande différence avec la technique précédente tient principalement à la présence d’une ventilation. Mais devant les risques de condensation, cette méthode est de plus en plus délaissée au profit de la toiture chaude.

L’écran sous toiture

L’écran sous-toiture est une membrane qui est posée entre la charpente et la couverture : c’est un atout pour s’isoler de la pluie mais aussi du froid et du vent. Pour ajouter l’écran sous-toiture, il est nécessaire de déposer toute ou partie de la toiture, par exemple dans le cadre d’une rénovation.

Il existe 5 écrans différents :

  • Les membranes bitumeuses ;
  • Les synthétiques ;
  • Les modèles perméables à la vapeur ou HPV ;
  • Les réfléchissants ;
  • Les écrans écologiques (en lin par exemple).

Le traitement hydrofuge

Cette méthode est applicable pour tous les toits pentus avec des tuiles en terre cuite ou en ardoises. Il existe plusieurs produits :

  • L’hydrofuge filmogène crée une barrière contre l’eau mais aussi contre le vent grâce à un film qui durcit en séchant ;
  • L’hydrofuge à effet perlant imperméabilise la couverture : la pluie coule sur les revêtements sans s’infiltrer ;
  • L’hydrofuge coloré contient des pigments qui redonnent de l’éclat à votre toiture : il est perlant ou filmogène.

 Comment choisir un hydrofuge pour la toiture  ?

Le cas particulier des toits terrasses

Il existe 5 méthodes pour étanchéifier les toits terrasses :

  • Le bitume, méthode la plus ancienne ;
  • Le PVC ;
  • L’EPDM (éthylène propylène diène monomère) ;
  • Le SEL, système d’étanchéité liquide ;
  • La toiture végétalisée.

Quel prix pour l’étanchéité d’un toit terrasse ?

Que faire en cas de défaut d’étanchéité et quand refaire l'étanchéité de sa toiture ?

Les signes à repérer

Si vous remarquez :

  • des cloques dans la peinture ;
  • des taches le long du mur ;
  • des traces de moisissures ;
  • le pourrissement de votre charpente en bois ou de l’isolant du toit ;
  • des auréoles ou des fissures au plafond.

Il peut s’agir d’un défaut d’étanchéité de votre toit mais avant tout, vérifiez qu’il ne s’agit pas d’un problème de plomberie. Cela arrive aussi !

Contacter un couvreur ou un étancheur

Ootravaux vous conseille d’être réactif et de contacter des professionnels des toits pour établir un état des lieux de votre toiture et estimer le prix des travaux nécessaires.

Si le dégât a eu lieu après une tempête, des tuiles ont pu se soulever ou se casser. Faute d’événement particulier, il peut s’agir d’un joint qui n’est plus étanche, ou d’une usure du revêtement en bitume.

Dans tous les cas, seul un professionnel peut vous livrer une information fiable et déterminer les travaux à entreprendre : du simple remplacement à la réfection totale. N’hésitez pas à demander plusieurs devis pour comparer les prix.

Quel devis prévoir pour l’étanchéité d’une toiture ?

Des revêtements à changer

Les matériaux utilisés pour votre couverture ne présentent pas la même durée de vie. Voici des plus résistants au moins étanches :

  • Tuiles en terre cuite ;
  • Métal ;
  • Bois ;
  • Ardoise naturelle ;
  • Tuiles en béton ;
  • Ardoise synthétique ;
  • Panneaux solaires ;
  • Toits-terrasses.

Bon A Savoir

N’oubliez pas que la garantie décennale s’applique aussi sur une toiture. Cela couvre les défauts d’étanchéité.

Les réglementations à suivre pour l’étanchéité de la toiture

En France, l’étanchéité des toits est soumise à une réglementation spécifique. Des DTU (Document Technique Unifié) toiture doivent être scrupuleusement suivis lors de travaux de construction ou de réfection.

Les deux types de toitures ont des normes différentes :

  • normes DTU 40-41 à 46 pour toit pentu ;
  • normes DTU 43-1 à 5 pour les toits avec une pente inférieure à 20 %, comme le toit-terrasse.

Mais ce n’est pas tout : il faut aussi prendre en compte la localisation de la maison selon qu’elle se trouve dans la :

  • Zone 1 : intérieur des terres et côte méditerranéenne / altitude de moins de 200 m ;
  • Zone 2 : côte Atlantique du sud à Lorient / altitude entre 200 et 500 m ;
  • Zone 3 : côte Atlantique au-dessus de Lorient et côtes du Nord / altitude de plus de 500 m.
     

Enfin, une dernière caractéristique : la situation de l’habitation ;

  • exposé : près de la mer / vallées étroites / montagnes isolées ;
  • normal : plaine ou plateau avec dénivellation faible ;
  • protégé : entouré de collines, non surexposé au vent.

Tous ces éléments sont compilés dans des tableaux de recouvrement que les artisans suivent pour répondre aux exigences de ces normes. Sont décrits par exemple pour une maison en front de mer, le format des ardoises, leur nombre au m² ainsi que la longueur des crochets et des linteaux pour que l’étanchéité soit en accord avec la localisation de la maison.

undraw_engineers_1.svg
Réalisez vos travaux de toiture

Avec les artisans Ootravaux

(1) https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/guide-moisissures-cstb_2015.pdf
(2) https://librairie.ademe.fr/cadic/2047/guide-pratique-isoler-sa-maison.pdf