Toit-terrasse étanche

Réussir son toit-terrasse : zoom sur l’étanchéité

31 août 2020
Toit-terrasse
Sommaire

Idéale pour les maisons contemporaines, mais aussi les extensions, la toiture-terrasse nécessite un système d’étanchéité bien différent de celui des toits à pente plus classiques. Mise en œuvre de l’étanchéité du toit-terrasse, différents revêtements et solutions, prix de l’étanchéité… Voici tout ce que vous devez savoir à ce sujet.

L’enjeu principal du toit-terrasse : l’étanchéité

Le toit-terrasse est un toit plat. Par conséquent, le mode d’évacuation des eaux de pluie est différent de celui d’un toit à versants. Avec une toiture-terrasse, la pente est beaucoup plus faible (environ 2 %), et le débit d’évacuation de l’eau est réduit de 50 % par rapport à un toit en pente. D’autre part, la toiture est cernée soit par un acrotère (prolongement du mur de façade) soit par d’autres murs périphériques, ce qui empêche l’eau de couler naturellement.

La pose d’un revêtement étanche sur toute la surface du toit et la mise en place d’un système efficace d’évacuation des eaux de pluie sont indissociables. Un revêtement étanche doit empêcher l’eau de s’infiltrer dans l'élément porteur puis dans les matériaux de second œuvre. D’autre part, si l’eau de pluie n’est pas correctement évacuée, elle stagne sur le toit plat et accélère le vieillissement du revêtement étanche, ce qui provoque des infiltrations. En s’infiltrant dans les matériaux, l’eau rend votre intérieur humide, provoquant l’apparition de moisissures et de champignons. À long terme, elle réduit l’efficacité de l’isolant thermique et fragilise la structure de votre maison.

Étanchéité du toit-terrasse : quels matériaux techniques ?

Il existe plusieurs types de matériaux pour la couverture d’une toiture-terrasse, que celle-ci soit accessible ou non : le bitume, les membranes synthétiques et l’étanchéité liquide.

La chape de bitume (roofing)

Très répandue, l’étanchéité bitumineuse est appréciée pour sa facilité de mise en œuvre et son prix accessible. Vendu sous forme de rouleaux, le bitume est fabriqué à partir de pétrole et contient une armature en polyester ou en voile de verre. Le bitume SBS est souvent distingué du bitume APP.

  • Le bitume SBS (styrène butadiène styrène) contient un élastomère rappelant le caoutchouc et offre une grande adhérence, mais est sensible aux UV. Il doit être recouvert d’une couche de graviers.

  • Le bitume APP (polypropylène atactique) contient un plastomère qui lui confère une grande souplesse et une bonne résistance aux UV.

La membrane synthétique

Parmi les membranes synthétiques d’étanchéité pour toitures, il existe l’EPDM et le PVC. L’EPDM (éthylène-propylène-diène monomère) est un caoutchouc synthétique proposé sous forme de rouleaux, apprécié pour sa grande longévité (jusqu’à 40 ans) et sa souplesse. Il résiste aux températures extrêmes et aux UV. D’autre part, il est facile à réparer et nécessite peu d’entretien. Le PVC est également utilisé sous forme de membrane étanche en rouleaux. Il a l’avantage d’être très léger et souple.

L’étanchéité liquide

Le système d’étanchéité liquide (SEL) est un produit à base de résines synthétiques. Très résistant, il permet d’épouser les formes complexes et ne nécessite pas de joint. Appliqué au rouleau, il peut être délicat à poser et est plus cher que les autres revêtements.

La mise en œuvre de l’étanchéité d’une toiture-terrasse

Terrasses : quelle structure pour un toit plat ?

Une toiture-terrasse est constituée d’un certain nombre de couches superposées.

  • Support : il s’agit de l’élément porteur sur lequel reposent les systèmes d’isolation et d’étanchéité du toit. En béton ou en bois, il doit avoir une pente minimale de 2 % pour faciliter l’écoulement de l’eau de pluie.

  • Écran pare-vapeur : posé sur l’élément porteur, le pare-vapeur évite à la vapeur d’eau présente dans votre maison de traverser la paroi et de stagner dans l’isolant. Il existe sous forme de feutre bituminé ou de feuilles d’aluminium.

  • Isolant thermique : le toit plat ne sert pas seulement à protéger votre maison de la pluie. Il assure aussi un rôle important dans l’isolation thermique. Sous forme de panneaux, l’isolant peut être en laine de verre, en polystyrène expansé, en mousse polyuréthane ou encore en verre cellulaire.

  • Écran d’indépendance : ce voile de verre sert à éviter au revêtement d’étanchéité d’adhérer à son support et ainsi évite la transmission des contraintes mécaniques.

  • Revêtement d’étanchéité : membrane EPDM, bitume SBS ou APP, résine, PVC…

  • Couche de protection : le revêtement d’étanchéité peut être recouvert de graviers, de dalles ou de végétaux, afin d’être maintenu en place et Toit-terrasse : étanchéité avec une chape bitumeprotégé de la grêle ou des UV.

Toit-terrasse : étanchéité avec une chape bitume

La mise en œuvre de l’étanchéité bitumineuse d’un toit plat comprend les étapes suivantes :

  • Préparation de la surface : assurez-vous que la pente du toit est comprise entre 2 % et 5 %. Réparez les fissures avec un mastic. Nettoyez et dépoussiérez le support.

  • Application d’une sous-couche : appliqué au rouleau ou à la brosse, ce primaire d’accrochage assure l’adhérence de la couche de bitume.

  • Application de la chape de bitume : déroulez les lés et fixez-les au chalumeau ou à l’aide d’une colle à froid sur la sous-couche. Respectez un chevauchement d’environ 10 cm. Deux couches de bitume sont nécessaires pour une toiture-terrasse neuve.

Pour réaliser la pose dans de bonnes conditions, il est recommandé de faire appel à un professionnel expérimenté.

 

Bon A Savoir

On confronte souvent la chape bitume au SEL (Système d’Étanchéité Liquide), un mélange de résine et d’élastomère. Ce dernier système convient pour de nombreux cas de figure. Par exemple, l’impossibilité d’appliquer un revêtement traditionnel ou de ne pas supporter une surcharge. Le SEL se distingue par sa grande flexibilité permettant de recouvrir des formes complexes. Les finitions sont parfaites et ne nécessitent pas l’intégration de joints. La pose se fait à froid. En raison de la complexité de la mise en œuvre et d’une bonne préparation du support, privilégiez l’aide d’une entreprise spécialisée.

 

Rendre une toiture-terrasse étanche avec une membrane EPDM

Suivez les étapes suivantes lors de la pose d’une membrane en EPDM.

  • Préparez le support : celui-ci doit être propre et sec pour permettre l’adhésion de la colle.

  • Placez la bande périmétrique : cette bande est vissée à la base de l’acrotère ou sur le support pour éviter la rétraction de la membrane.

  • Positionnez la membrane : dépliez la bâche puis étendez-la sur toute la surface en la faisant déborder sur les acrotères. Découpez le surplus aux ciseaux. Laissez ensuite reposer la membrane à plat pendant 30 minutes.

  • Encollez le support : encollez à l’aide d’un rouleau avec une colle acrylique ou néoprène.

  • Encollez la membrane : repliez la bâche sur la moitié de sa longueur puis encollez-la. Positionnez ensuite la membrane sur le support sans faire de plis. Renouvelez cette opération avec l’autre moitié de la bâche. Marouflez à l’aide d’un balai.

  • Collez la membrane à la bande périmétrique : appliquez un primaire (une couche de protection en contact direct avec le support) sur le dessous de la membrane puis décollez la couche antiadhésive de la bande périmétrique. Collez la membrane à la bande en commençant par le milieu.

  • Collez la membrane à l’acrotère : encollez l’acrotère puis collez la membrane sur celui-ci. Marouflez avec un balai.

Au même titre que les membranes EPDM, le PVC appartient à la catégorie des revêtements synthétiques. Les étapes d’installation sont donc similaires. Dans tous les cas de figure, sollicitez un spécialiste pour garantir une pose de qualité.

Le relevé d’étanchéité : un point essentiel

Les différents reliefs présents sur la toiture (ventilation, conduit de fumée, évacuation des eaux pluviales) et les angles compliquent souvent la tâche lors des travaux d’étanchéité. Pour éviter le passage de l’eau au niveau de ces “points singuliers”, des relevés d’étanchéité sont réalisés. Cela consiste à recouvrir la hauteur d’un relief avec une bande de matériaux joints au reste du revêtement étanche. Il s’agit généralement d’une équerre de renfort soudée puis recouverte d’une feuille d’aluminium gaufrée. Il faut recouvrir l’angle à partir de 15 cm de la base du relief. Le long de l’acrotère, il peut aussi être fixé un solin métallique qui permet d’écarter l’eau de l’angle.

Toiture végétalisée : quelle étanchéité ?

La toiture végétalisée est une autre solution pour votre toiture-terrasse. Toutefois, il convient de prévoir un système d’étanchéité drainant pour préserver la croissance et la tenue des végétaux. Au lieu de recouvrir le revêtement étanche avec des graviers ou des dalles, il faut ajouter une couche de substrat permettant de faire pousser des plantes. Cette solution offre plusieurs avantages : elle permet de mieux gérer les eaux pluviales, elle est très isolante, esthétique, et absorbe le CO2.

La toiture végétalisée permet de se prémunir efficacement contre les écarts de température, mais aussi contre les intempéries, comme la grêle. Elle conserve ainsi plus longtemps sa solution d’étanchéité en EPDM ou bitume. Toutefois, en raison de sa capacité à retenir l’eau, la toiture végétalisée doit comporter d’autres couches.

  • Une couche drainante : elle permet d’empêcher l’eau de stagner sur le toit. Elle peut être minérale (cailloux, graviers et billes d’argile), en géotextile ou en polystyrène alvéolé.

  • Un filtre géotextile : ce filtre permet de séparer le substrat du drain tout en laissant passer l’eau. Sans lui, les éléments fins du substrat seraient emportés avec l’eau de ruissellement.

  • Une protection anti-racine : le revêtement d’étanchéité doit être protégé de la perforation par les racines grâce à une membrane anti-racine. Il existe aussi des revêtements étanches spécifiques pour les toitures végétales, dotés d’une telle protection.

Étanchéité de toiture-terrasse : quel est le prix au m2 ?

Le prix de votre toiture-terrasse va surtout dépendre du système d’étanchéité et de la surface à couvrir. Voici les prix des différents matériaux (1) :

  • bitume : entre 30 € et 50 € / m2 et 60 € et 110 € / m2 pour 2 couches ;

  • EPDM : entre 8 € et 15 € / m2 ;

  • PVC : entre 10 € et 20 € / m2 ;

  • étanchéité liquide : entre 20 € et 50 € / m2 ;

  • toiture végétalisée : entre 60 € et 80 € / m2

D’autres facteurs peuvent influer sur le prix de la pose du revêtement d’étanchéité.

  • Le coût de la main-d’œuvre : chaque artisan fixe ses prix. Comptez 20 € à 50 € / m2, en plus des matériaux (1).

  • L’état du support : poser une membrane EPDM ou une chape bitume sur un support propre sera moins cher que sur une surface sale et irrégulière qui nécessite une préparation.

  • Les points singuliers : ils rendent la pose plus complexe et donc plus chère.

  • L’accessibilité : les conditions d’accès au toit peuvent être compliquées, ce qui augmentera le montant de votre facture.

  • La technique de pose : en fonction des besoins, la pose peut être plus ou moins technique (encollage à froid, utilisation d’un chalumeau, lestage, etc.).

N'hésitez pas à demander plusieurs devis auprès de professionnels pour comparer les prix sur une plateforme en ligne comme Ootravaux pour choisir ce qui correspond le mieux à vos besoins.

Prix d'un toit-terrasse : le tarif au m² pour l’installation d’un toit plat

(1) Prix observés sur les sites des professionnels spécialisés.