Ootravaux

Sommaire

Le parpaing à bancher désigne un bloc de coffrage qui sert à construire des murs robustes et étanches. Sa mise en œuvre est généralement confiée à un professionnel. Comment estimer le prix des travaux ? Dans cet article, Ootravaux vous donne toutes les informations à connaître pour faire votre calcul : caractéristiques techniques, déroulement des travaux, prix du parpaing à bancher, du béton et des armatures ainsi que le coût de la main-d’œuvre.

L'essentiel
  • Le mur banché est une construction solide, qui convient à de nombreux usages : façade de maison, mur de soutènement de maison, mur de soubassement (cave), sol en pente ou instable, mur de piscine, etc.
  • Le prix de ce type de mur est compris entre 110 et 170 €/m2 (fourniture et pose comprises).
  • Exigeant des compétences et un outillage spécifiques, les travaux doivent être confiés à un maçon professionnel. N’hésitez pas à demander plusieurs devis pour bénéficier d’un tarif compétitif !

Zoom sur le parpaing à bancher

Le parpaing à bancher prend la forme d'un bloc creux en béton, préfabriqué en usine. Il est utilisé pour construire des murs banchés : assemblage à sec de parpaings qui sont ensuite emplis de béton. Autrement dit, il s’agit de blocs de coffrage pour béton banché. Le tout est renforcé à l’aide d’une armature : un ensemble de barres en acier ondulé qui permettent d’édifier les fondations.

La longueur standard d’un parpaing à bancher affiche 50 cm. La largeur varie selon l’épaisseur du mur à réaliser : 15, 20 ou 27 cm. La hauteur varie de 20 à 25 cm.

La qualité du béton est essentielle. Il doit être suffisamment fluide pour s’insérer partout sans laisser de vide. Pour gagner en résistance, vous pouvez miser sur un béton renforcé :

  • le béton autoplaçant (BAP) ou béton autonivelant (BAN) : fluide, il se nivèle automatiquement sans avoir à utiliser de règle de maçon. Il protège la structure contre l’humidité et les incendies ;
  • le béton fibré : composé d’une multitude de fibres, il offre une grande résistance sans avoir à poser d’armatures ;
  • le béton de granulométrie réduite (encore appelé micro béton) : composé de petits graviers, il facilite le remplissage du coffrage ;
  • le béton fluide (S4) : il facilite le remplissage des banches, ce qui limite l’opération de vibrage ;
  • le béton isolant et structurel : composé de granulats légers de pierre ponce ou d’argile expansé, il assure une meilleure isolation tout en présentant le même niveau de résistance.
undraw_engineers_1.svg
Réalisez vos travaux de maçonnerie

Avec les artisans Ootravaux

Les avantages et les inconvénients du parpaing à bancher

Pourquoi construire un mur en bloc à bancher ? Voici les caractéristiques à retenir.

Avantages

Voici les intérêts de ce type de mur :

  • solide et robuste. La résistance mécanique d’un bloc à bancher est classée B60, ce qui signifie que pour 1 mètre linéaire, il offre une résistance de 60 kilogrammes par centimètre carré ! ;
  • polyvalent : il convient à différents types de constructions (façade de maison, mur de soutènement de maison, soubassement de cave, vide sanitaire, mur porteur, terrain en pente, sol instable, mur de piscine, etc.) ;
  • facile à monter : il bénéficie d’un assemblage à sec - pas besoin de mortier de montage - et d’encoches pour poser les parpaings ;
  • étanche : il écarte les risques d’infiltration et convient même aux murs de piscine ;
  • isolant : il offre la possibilité d’ajouter des matériaux pour améliorer l’isolation du mur.

Quel est le prix d’un mur de soutènement en béton ?

Inconvénients

Voici les points faibles de ce type de construction :

  • prix élevé : contrairement à un mur en parpaing classique, il faut considérer le prix du béton et des armatures pour estimer le budget total ;
  • mise en œuvre d’une armature nécessaire.

Quel prix pour la construction d'un mur en béton cellulaire ?

Comment construire un mur en parpaing à bancher ?

Pour mettre en œuvre un mur en parpaing à bancher, un professionnel doit suivre 3 étapes : la mise en place des fondations, l’assemblage des blocs et le coulage du béton.

1. La construction des fondations

La 1re étape consiste à mettre en place les fers à béton verticaux en coulant un béton de fondation. Leur hauteur doit correspondre à la hauteur finale du mur.

Ensuite, l’emplacement du mur est délimité à l’aide d’un cordeau traceur.

Éventuellement, la pose d’un lit de mortier vient sceller la 1re rangée de parpaings.

2. La pose des parpaings

La pose des parpaings à bancher se fait à sec. Il faut poser les blocs d’angle à chaque extrémité du mur, puis terminer la rangée. Les angles sont consolidés avec des équerres de ferraillage. Enfin, les fers horizontaux sont positionnés avant de passer à la rangée suivante. Il convient de s’arrêter à 1,50 m de hauteur avant d’étayer.

Important : la planéité doit être vérifiée régulièrement à l’aide d’un niveau à bulle.

3. Le coulage du béton banché

Une fois les blocs de coffrage mis en place, le béton est coulé à l'intérieur par tranche de 30 cm. Après arasage, il faut utiliser un vibreur à béton pour supprimer les bulles d’air et assurer l’étanchéité de la structure.

Si le mur dépasse les 1,50 m, il faut continuer le montage après 1 jour de séchage.

L’intervention d’un professionnel

Faut-il confier les travaux à un professionnel ?

La construction d’un mur en bloc à bancher reste une opération délicate. Elle repose sur une étude préalable, réalisée par un ingénieur béton ou un maçon.

Faire appel à une entreprise de maçonnerie rajoute forcément des frais de main-d’œuvre, mais cela apporte de nombreux avantages :

  • le maçon vous apporte son expertise, et sa connaissance des codes constructifs ;
  • un ouvrage construit par un pro est couvert par des assurances ;
  • les artisans peuvent vous faire bénéficier des tarifs « pro », pour l’achat des matériaux de construction.

Par ailleurs, ce type de construction nécessite un outillage professionnel, comme par exemple un vibreur pour supprimer les bulles d’air du béton. Enfin, elle monopolise une grande quantité de béton, qui doit par conséquent être livré sur le chantier à l’aide d’un camion toupie.

Comment trouver un artisan fiable et qualifié ?

Vous l’aurez compris, mieux vaut confier la construction d’un mur en bloc à bancher à un maçon professionnel.

Plusieurs solutions vous permettent de trouver un professionnel de confiance :

  • le bouche-à-oreille : demandez à vos proches s’ils ont eu recours récemment aux services d’un maçon ;
  • les moteurs de recherche ou les annuaires type Pages Jaunes vous permettent de trouver les artisans près de chez vous mais aussi de consulter les avis des clients ;
  • les plateformes de mise en relation comme Ootravaux : il suffit de décrire votre projet en quelques clics pour recevoir plusieurs devis.

Quel est le prix d’un mur en parpaing à bancher ?

Comment estimer le budget des travaux ? Voici toutes les informations à connaître pour faire votre calcul.

Le prix des matériaux

Le prix du parpaing à bancher dépend de nombreux facteurs. Pour l’estimer précisément, vous devez réaliser une étude technique et définir la quantité de matériaux nécessaire.

Le prix du parpaing à bancher

Le parpaing à bancher reste un matériau peu onéreux, avec un coût généralement compris entre 0,5 et 3 € le bloc, soit 5 à 30 €/m2 pour des blocs de dimension standard (1).

Le prix du béton banché

Le prix du béton banché se situe généralement entre 130 et 250 €/m3, soit environ 100 €/m2 (1). La livraison par camion toupie est comprise dans le prix.

Le prix des armatures

Il existe 2 types d’armatures :

  • les fers à béton verticaux, placés tous les 15 cm environ ;
  • les fers à béton horizontaux, placés entre chaque rangée.

L’épaisseur des armatures peut varier en fonction des charges reprises par le mur.

Le coût d’une barre de 1 m tourne autour de 0,50 € l’unité. En comptant 8 barres par mètre carré de mur, cela revient à environ 4 €/m2 (1).

Quel type de parpaing choisir pour quel projet ?

Le prix d’un mur en parpaing à bancher au m2

Le tarif d’un maçon professionnel dépend de plusieurs facteurs, en particulier la surface à construire, l’accessibilité du chantier et la zone géographique. Pour bénéficier d’une offre intéressante, n’hésitez pas à demander plusieurs devis aux artisans qui exercent près de chez vous !

En général, le prix de la pose d’un mur en parpaing à bancher est compris entre 110 et 170 €/m2 (fourniture et pose comprises) (1).

undraw_engineers_1.svg
Réalisez vos travaux de maçonnerie

Avec les artisans Ootravaux

(1) Prix issus de différents sites de travaux et construction.