Ootravaux

Isolation par insufflation : technique et prix au m²

13 juin 2022
Isolation
Sommaire

Vous rénovez une maison et vous souhaitez l’isoler par l’intérieur sans tout casser ? L’isolation par insufflation (ou injection) peut convenir à votre projet. Moins répandue que sa proche cousine l’isolation par soufflage, cette méthode permet en effet de supprimer les murs froids, de gagner en confort et de faire des économies de chauffage sans engager de gros travaux. Il suffit d’injecter un isolant dans un mur creux, par le haut ou après y avoir percé des trous pour éliminer les ponts thermiques. Technique, choix et prix de l’isolant, main-d’œuvre et aides financières : Ootravaux vous dit tout sur l’isolation insufflée. Suivez le guide.

L'essentiel
  • La technique de l’isolation insufflée convient à une habitation dont les murs sont déjà construits, creux et en bon état. Elle permet de supprimer efficacement les ponts thermiques en atteignant les recoins les plus exigus.
  • Le choix des isolants en vrac est varié : ouate de cellulose, laine minérale, liège, etc. Si vous faites appel à une entreprise spécialisée, le coût total de votre projet devrait se situer entre 20 et 45 € du m² (2).
  • Pour obtenir le meilleur prix, Ootravaux vous recommande de comparer au moins trois devis de professionnels. Vous pouvez aussi bénéficier d’aides de l’État pour ces travaux.

L’isolation par insufflation : principe et avantages

Définition de l’isolation par insufflation

L’isolation insufflée est une méthode utilisée sur les chantiers de rénovation pour isoler les murs creux par l’intérieur. Elle consiste à injecter un isolant en vrac dans les murs ou des cloisons à l’aide d’une buse ou d’un tuyau. Il est également possible d’y avoir recours pour atteindre des endroits exigus au niveau d’un plancher ou des rampants d’une toiture.

Bon A Savoir

Ne la confondez pas avec l’isolation par soufflage ! Le principe est similaire, mais l’isolation soufflée n’est utilisée que dans les combles perdus.

Avantages de ce type d’isolation

  • Comme toute technique de rénovation énergétique, l’isolation insufflée est privilégiée pour supprimer les ponts thermiques de votre maison et faire des économies d‘énergie.
  • Elle est d‘autant plus efficace qu’elle permet d’atteindre les moindres recoins, même les plus difficiles.
  • Cette méthode est simple à mettre en œuvre et ne nécessite pas de travaux à la différence de l’installation de panneaux. Elle permet en effet d’améliorer les performances thermiques de murs déjà construits, de l’intérieur, sans avoir à tout refaire.
  • De nombreux matériaux peuvent être utilisés : laine de roche, laine de verre, liège, ouate de cellulose, polyuréthane, billes de polystyrène… Un artisan pourra vous aider à choisir selon vos besoins et votre budget.
  • L’isolation insufflée permet aussi de renforcer l’isolation phonique du logement. Un argument de plus en faveur de votre confort.
undraw_engineers_1.svg
Réalisez vos travaux d'isolation

Avec les artisans Ootravaux

Les différentes méthodes d’isolation insufflée

Deux possibilités : intervenir par le haut, ou en perçant de petits trous dans les murs. Tout dépend de la configuration de l’espace et de l’accessibilité des murs et des combles.

Par le haut avec un tuyau

Si les murs sont accessibles par le haut, via les combles par exemple, l’isolant est insufflé à la verticale. Le professionnel utilise pour cela un tuyau et une machine spéciale.

Par injection avec une buse

S’il n’est pas possible d’accéder à la partie haute des murs, le professionnel vient percer des trous sur lesquels il fixe une buse. L’isolant est ensuite injecté directement dans le mur.

À noter que cette option est également privilégiée s’il faut intervenir sous une toiture.

Quel isolant choisir pour une isolation par insufflation ?   

Matériaux écologiques, laines minérales, polystyrène ou polyuréthane ? De nombreux isolants se prêtent à l’isolation insufflée.

Parmi les différents critères de choix, pensez à vérifier la conductivité thermique. Elle est généralement située entre 0,020 et 0,045 W/m.K (watt par mètre kelvin) : plus elle est basse, plus un matériau est isolant. Vous pouvez aussi observer la résistance thermique (R) qui, à l’inverse, doit être élevée.

Ouate de cellulose : écologie et rapport qualité/prix

  • La ouate de cellulose est un matériau issu du recyclage de papier : à ce titre, elle fait partie des isolants écologiques.
  • Sa conductivité thermique située entre 0,035 et 0,041 W/m.K est l’une des plus basses parmi les produits d’isolation écologique.
  • Parmi les autres qualités de la ouate de cellulose : sa tenue dans le temps, ses propriétés ignifuges (résistance au feu) et son prix relativement bas.

Liège : idéal dans les régions humides

  • Autre matériau écologique, le liège en flocons est naturellement imputrescible, hydrofuge et résistant aux insectes, sans traitement chimique complémentaire.
  • Il affiche une conductivité thermique entre 0,038 et 0,043 W/m.K.
  • Le liège en flocons convient particulièrement à une isolation insufflée dans une maison humide.

Laines minérales : classiques et efficaces

  • La laine de verre et la laine de roche sont couramment utilisées en isolation : dans les combles par soufflage, mais aussi en panneaux ou par insufflation dans les murs. Elles présentent une conductivité presque équivalente, qui varie de 0,032 à 0,046 W/m.K.
  • Elles sont faciles à poser et performantes autant pour l’isolation thermique que phonique.
  • Il ne s’agit en revanche pas de méthodes écologiques, et leur durée de vie n’est pas leur point fort.

Polystyrène en billes : performant et durable

  • Résistant à l’eau et aux hautes températures, le polystyrène en billes convient bien à une isolation insufflée. Il affiche également une excellente durée de vie.
  • Sa conductivité située entre 0,032 et 0,038 W/m.K le place parmi les isolants les plus performants.
  • Le polystyrène est un dérivé du pétrole, donc non naturel, mais il reste facile à recycler.

Polyuréthane : très performant mais polluant

  • Le polyuréthane est particulièrement résistant à l’humidité et peut faire office de pare-vapeur pour éviter les infiltrations.
  • Il présente une conductivité thermique particulièrement basse, et donc très intéressante : entre 0,022 et 0,028 W/m.K.
  • Son principal inconvénient : il s’agit d’un produit polluant et toxique, susceptible d’émettre des composés organiques volatils (COV). Son utilisation en isolation est déconseillée si vous faites le choix d’une construction écologique.
undraw_calculator_1.svg
Estimez vos travaux d'isolation gratuitement

Quel prix pour une isolation insufflée selon l'isolant ?

Type d’isolant

Prix hors pose  

Ouate de cellulose

De 1 à 1,5 euros le kg

Liège en flocons

De 10 à 30 euros du m²

Laine de roche

De 2 à 2,50 euros le kg

Laine de verre

De 2 à 5 euros le kg

Billes de polystyrène

112 euros pour 1 000 L (soit 1 m³)

Polyuréthane

De 10 à 22 euros du m²

Ces prix (1) concernent les matériaux conditionnés en vrac. Gardez en tête qu’ils peuvent varier en fonction de l’épaisseur à poser, mais aussi de la surface à isoler : seul un devis de professionnel pourra vous donner une estimation fiable du coût global des travaux.

Quel prix pour la main-d'œuvre ?

Le tarif proposé par un artisan spécialiste de l’isolation insufflée se situe entre 20 et 45 euros du m² (2). Il comprend le coût de l’isolant et de la pose.

À noter que ce prix dépend du matériau choisi, de son épaisseur, de l’accessibilité du chantier, et d’autres critères propres à l’entreprise : sa réputation et son expertise, par exemple.

Astuces pour réduire la facture d’isolation

Demander des devis à des professionnels

  • Faire appel à une entreprise représente une économie à long terme : cette solution permet de profiter d’une installation pérenne et de qualité, car l’isolation insufflée n’est pas à la portée de tous les bricoleurs.
  • En sollicitant un artisan labellisé RGE pour isoler votre logement, vous pouvez prétendre à différentes aides financières à la rénovation énergétique.
  • Pour comparer les prix et choisir la meilleure offre, demandez au moins trois devis à des professionnels de l’isolation insufflée.

Astuce

Pensez à utiliser une plateforme comme Ootravaux pour déposer gratuitement vos demandes de devis. Vous recevrez directement les propositions des professionnels à proximité.

Demander des aides financières

Les travaux d’isolation, qu’elle soit soufflée, insufflée ou posée en panneaux, contribuent à améliorer les performances thermiques et le confort d’une habitation. À ce titre, vous pouvez bénéficier de différents dispositifs d’aide à la rénovation énergétique :

  • MaPrimeRénov’ ou MaPrimeRénov’ Sérénité (selon le niveau de ressources) pour les logements construits depuis plus de 15 ans ;
  • L’éco-PTZ (éco-prêt à taux zéro) ;
  • La prime Coupe de pouce isolation ;
  • Le dispositif chèque énergie ;
  • Les Certificats d'Économies d'Énergie (CEE) ;
  • La TVA à 5,5 % ;
  • Les dispositifs prévus des collectivités locales.

Chaque aide dispose de ses propres conditions d’attribution et de montant, et certaines peuvent être cumulées. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le service en ligne France Rénov’.         

Réalisez vos travaux d'isolation

Avec les artisans Ootravaux

(1) Prix moyens issus de différents sites de fournisseurs professionnels
(2) Prix moyens issus de différents sites de construction et travaux