Ootravaux

Tout pour comprendre un devis d’isolation phonique

19 avril 2022
Isolation
Sommaire

Les nuisances sonores ne doivent pas être sous-estimées, au risque d’affecter la qualité de vie dans votre logement. Que le bruit vienne du trafic routier, de l’enfant des voisins du dessus, ou même de la chambre de votre ado, vous voulez dormir sur vos deux oreilles et c’est bien normal ! Alors place à des solutions d’isolation phonique ou de correction acoustique en sollicitant des professionnels. Comment procéder, et à quel prix ? Ootravaux vous dit tout pour déchiffrer les devis.

L'essentiel
  • Le montant d’un devis d’isolation phonique varie selon plusieurs facteurs : la superficie à couvrir, la nature des travaux, les matériaux et la main-d’œuvre.
  • En fonction du type de nuisance et des zones à cibler, attendez-vous à dépenser de 1 à 70 € du m² en matériaux isolants (1) et de 85 à 250 € du m² pour des vitrages phoniques (2), hors pose.
  • Le tarif de main-d’œuvre varie de 10 à 110 € du m² (2) selon les opérations d’isolation phonique à réaliser. Pour une étude acoustique préalable, prévoyez entre 200 et 550 € (2).
  • Pensez à demander au moins trois devis pour comparer les prix et faire des économies. Ootravaux vous conseille aussi de solliciter des aides financières à l’isolation, surtout si vous habitez à proximité d’un aéroport.

Quels éléments impactent un devis d'isolation phonique ?

La nature et la complexité des travaux

Selon les nuisances sonores qui entourent votre logement, un spécialiste pourra vous indiquer lors d’un diagnostic acoustique quelles interventions prioriser et dans quelles pièces : sol, plafond, mur, cloison, fenêtres, etc.

S’il faut juste doubler les murs d’une chambre, les prix seront moins élevés que si vous devez remplacer le vitrage de toutes vos fenêtres.

Bon A Savoir

Isolation phonique ou acoustique, c’est la même chose ? Pas tout à fait : il existe une petite différence entre ces deux notions, mais tout est une question de point de vue. On parle d’isolation phonique lorsque l’objectif est de protéger un logement du bruit venant de l’extérieur. En revanche, l’isolation (ou correction) acoustique concerne la propagation du bruit à l’intérieur et en dehors d’une pièce.

La surface à isoler

Ce principe bien connu des travaux est aussi valable dans le cadre de l’isolation phonique : plus la surface est grande, plus cela revient cher ! Avec des prix fixés au m², tant pour les matériaux que la main-d’œuvre, attendez-vous à devoir dépenser des sommes plus importantes si vous devez intervenir dans plusieurs pièces.

Les matériaux isolants

Le choix de l’isolant, sa qualité et la quantité nécessaire vont logiquement impacter le montant de votre devis d’isolation phonique ou acoustique. Selon vos besoins, vous pourrez opter pour différents produits et solutions, dont certains sont communs aux prestations d’isolation thermique :

Par exemple, un produit très spécifique et technique comme la mousse acoustique se situe plutôt dans la fourchette haute des prix.

À noter que le choix du matériau isolant peut être affiné lors d’un diagnostic. Certains produits sont plus efficaces pour limiter les bruits qui se propagent dans l’air, quand d’autres permettent surtout d’absorber les impacts.

La main-d’œuvre

Pour lutter efficacement contre le bruit, qu’il s’agisse de bruits extérieurs ou intérieurs, Ootravaux vous conseille de faire appel à un professionnel. Un coût supplémentaire à prendre en compte, mais qui vous garantit une installation pérenne et de qualité. Dans le cas d’une isolation phonique, le prix de la main-d’œuvre dépend de la complexité des travaux, du professionnel sollicité et de son niveau d’expertise, mais aussi de votre emplacement géographique.

N'oubliez pas non plus le prix du diagnostic acoustique : cette étape préalable est incontournable pour déterminer avec précision les interventions nécessaires.

undraw_engineers_1.svg
Réalisez vos travaux d'isolation

Avec les artisans Ootravaux

Combattre les bruits extérieurs : type d'isolation et prix

Les bruits qui viennent de l’extérieur sont le plus souvent aériens, autrement dit qui se propagent dans l’air : la circulation des voitures, des trains ou des avions, une tondeuse, un chantier, une fête, etc.

Surfaces à isoler

Dans le cas des bruits aériens extérieurs, il est recommandé de concentrer les travaux d’isolation phonique sur :

  • le vitrage des fenêtres ;
  • les murs et cloisons.

Matériaux conseillés et prix

Vitrage

Les classiques doubles ou triples vitrages ne suffisent pas à vous isoler du bruit ? Vous pouvez opter pour des fenêtres phoniques, avec un vitrage spécialement traité pour réduire les nuisances sonores. Prévoyez de 85 à 250 euros du m² pour un double vitrage phonique, hors pose par un professionnel (2).

Murs et cloisons

Vous pouvez améliorer l’isolation phonique d’un mur ou d’une cloison avec un isolant thermique, ou avec un produit acoustique spécifique. Voici leurs caractéristiques et leurs prix, sans compter la pose.

  • La laine de verre fait partie des isolants les plus fréquemment utilisés pour le doublage des parois par l’extérieur et/ou par l’intérieur. Elle est affichée à des prix compris entre 2 et 20 euros du m² (1) selon son épaisseur et le niveau de performance attendu.
  • Autre laine minérale, la laine de roche convient aussi à l’isolation par l’intérieur ou l’extérieur d’un mur ou d’une cloison. Son prix varie de 2 à 50 euros du m² (1) selon son épaisseur.
  • Le liège en panneaux est une excellente solution pour vous isoler des nuisances sonores extérieures, mais aussi pour atténuer les impacts. Prévoyez un budget de 5 à 14 euros du m² (1) pour ce produit.
  • Utilisée en rénovation des murs et des cloisons, la fibre de verre est un bon isolant phonique à prix réduit : comptez entre 1 et 6 euros du m² (1).
  • La mousse acoustique conditionnée en plaques est le matériau isolant de référence des studios d’enregistrement. Ce produit est aussi relativement coûteux, avec des tarifs qui oscillent entre 4 et 70 euros du m² (1) selon sa densité. À réserver aux situations les plus critiques, ou à un usage très spécifique pour corriger l’acoustique d’une pièce.

Combattre les bruits intérieurs : type d'isolation et prix

Les bruits intérieurs peuvent être dits « solidiens ». Il s’agit de tous les impacts qui passent par l’ossature de votre maison ou de votre appartement : une porte qui claque, des objets qui tombent ou un enfant qui court à l’étage au-dessus. Il existe aussi des bruits aériens intérieurs, comme la musique ou les sons des équipements (électroménager, télévision) qui passent au travers d’un mur ou du plafond.

Surfaces à isoler

Pour améliorer l’isolation phonique de votre maison ou appartement et vous protéger de toute nuisance sonore intérieure, vous pouvez intervenir sur plusieurs surfaces dans une même pièce :

  • les murs et cloisons ;
  • le sol ;
  • le plafond.

Matériaux conseillés et prix

  • Au niveau des cloisons, les isolants recommandés sont les mêmes que ceux conseillés pour réduire les bruits venant de l’extérieur. Les tarifs sont compris entre 1 et 70 euros du m² (1) selon les produits.
  • Le sol est particulièrement sujet aux impacts et donc aux bruits solidiens. Pour les réduire, vous pouvez poser un isolant sous un plancher flottant : ouate de cellulose en panneaux de 5 à 20 euros du m² (2) ou liège de 5 à 14 euros du m² (1).
  • L’isolation phonique du plafond passe généralement par l’installation d’un faux plafond rempli d’un matériau isolant (laine minérale ou ouate de cellulose). Pour ce type de solution, le budget global avec pose varie de 20 à 60 euros du m² (2).

Quel coût de main-d'œuvre pour l'isolation phonique ?

Prix d’un diagnostic acoustique

En moyenne et selon les entreprises, les diagnostics acoustiques des logements coûtent entre 200 et 550  (2). Vous pouvez solliciter un acousticien pour cette prestation.

Prix de la pose pour une isolation phonique

La fourchette de prix est très large, en fonction des travaux à exécuter. Les artisans (plaquistes, menuisiers, spécialistes du sol, etc.) pourront vous proposer des tarifs compris entre 10 et 110 € du m² (2) pour une isolation phonique (pose seule).

Quelles astuces pour réduire le montant du devis ?

Demander des aides financières à l’isolation

Comme les travaux d’isolation thermique, les opérations d’isolation phonique sont éligibles à différentes aides financières :

  • MaPrimeRénov’ ;
  • l’éco-prêt à taux zéro (ou éco-PTZ) ;
  • la réduction de la TVA ;
  • les aides locales prévues par votre commune et/ou région.

Pensez aussi au plan de gêne sonore (PGS) si votre logement est situé à proximité de l’un des 10 principaux aéroports de France. Cette aide financière concerne autant la réalisation du diagnostic acoustique que les travaux d‘insonorisation. Elle est attribuée dans la limite d’un certain plafond, si vous habitez dans un appartement ou une maison.

Astuce

Pour connaître le montant de votre prime, ainsi que votre éligibilité, rien de plus simple : il vous suffit d’effectuer une estimation depuis le simulateur MaPrimeRénov’ d’Ootravaux.

Comparer les prix

Ootravaux vous conseille de demander au moins 3 devis à différents professionnels. Cela vous permettra de comparer les tarifs et de choisir la solution la plus adaptée à votre projet et à votre budget.

Astuce

Vous pouvez déposer votre demande gratuitement et en quelques clics sur Ootravaux ! Vous recevrez directement les offres des professionnels disponibles à proximité.

Demander des prix au m² dégressifs

Si votre projet d’isolation acoustique implique d’intervenir sur une vaste surface et/ou dans plusieurs pièces, pensez à demander aux artisans s’ils pratiquent des tarifs dégressifs. Selon les entreprises, le prix des travaux au m² peut en effet se révéler moins élevé à partir d’une certaine superficie.

Les éléments incontournables qui doivent apparaître sur un devis

Au-delà du descriptif des travaux et des prix des matériaux, vous devez vous assurer de retrouver certaines informations obligatoires sur chaque devis :

  • la date et la durée de validité ;
  • le nom, la raison sociale et l'adresse de l'entreprise (n° de téléphone et e-mail éventuellement) ;
  • le statut et la forme juridique de l'entreprise ;
  • pour un artisan, le numéro d'inscription au Répertoire des métiers ou l'immatriculation au registre du commerce de l'entreprise ;
  • le numéro individuel d'identification à la TVA ;
  • le nom et l'adresse du client ;
  • la durée estimée des travaux ou de la prestation ;
  • le prix horaire ou forfaitaire de main-d’œuvre, qui peut être inclus dans le prix de la prestation ;
  • les autres frais éventuels : grutage, enlèvement des déchets ;
  • les modalités de paiement : acompte, solde intermédiaire, délai de paiement à réception des travaux ;
  • les conditions du service après-vente, ou les garanties éventuelles (la garantie décennale est obligatoire pour des travaux de charpente) ;
  • la somme globale à payer HT et TTC, en précisant les taux de TVA applicables ;
  • une mention manuscrite datée et signée de la main du client définissant un accord préalable du devis avant début des travaux.
undraw_engineers_1.svg
Réalisez vos travaux d'isolation

Avec les artisans Ootravaux

(1) Prix moyens issus de différents sites de fournisseurs
(2) Prix moyens issus de différents sites de construction et travaux