Normes électriques de la salle de bains

Règles et normes électriques dans la salle de bains

11 décembre 2020
Installation électrique
Sommaire

L'électricité et l'eau ne font pas bon ménage ! La salle de bains est une pièce à risque du point de vue de l’électricité. Le degré d’humidité y est en effet plus haut que dans le reste de la maison, et le risque d’éclaboussures est très présent. Il faut donc être particulièrement prudent lors de la mise en place ou rénovation d’une installation électrique dans la salle de bain. Pour assurer votre protection et éviter tout risque d’électrocution, Ootravaux vous éclaire sur les normes électriques à respecter rigoureusement !

Les normes électriques de salle de bain en vigueur

Les normes électriques ont pour but de garantir la sécurité des biens et des personnes. Cela est particulièrement fondamental dans le cas d’équipements destinés à la salle de bains.

La norme électrique de salle de bain NF C 15-100

La norme NF C 15-100 s’applique pour la conception et la mise en œuvre d’installations électriques dans les habitations privées. C’est également elle qui constitue la norme électrique à respecter dans la salle de bain.

Le principe de cette norme électrique est le suivant : la salle de bain est divisée en 3 différents volumes (0, 1 et 2) dans lesquels des règles spécifiques s’appliquent.

Le volume 0

Le volume 0 désigne l’intérieur de la baignoire et du bac de douche. Cet espace est donc destiné à recevoir de l’eau. Il est donc particulièrement dangereux du point de vue électrique. Par conséquent, aucun appareil électrique n’est autorisé dans le volume 0.

Le volume 1

Le volume 1 désigne l’espace situé au-dessus de la baignoire ou du receveur de douche, jusqu’à une hauteur de 2,25 m.

Certaines règles sont à respecter dans le volume 1.

  • Il est possible d’installer un interrupteur ou un éclairage très basse tension (TBTS 12 V). Les sources d’alimentation doivent cependant être déportées en dehors des volumes 0 ou 1.

  • Vous pouvez également installer un chauffe-eau de classe de protection 1 minimum.

  • Le passage de canalisations électriques dans le volume 1 est autorisé.

Le volume 2

Le volume 2 désigne un espace de 60 cm tout autour de la zone 1, jusqu’à 3 mètres de hauteur.

Les règles à respecter dans le volume 2 sont les suivantes : en plus des équipements autorisés en zone 1, le volume 2 peut recevoir un appareil de chauffage ou d’éclairage de Classe 2, ainsi qu’une prise rasoir.

En dehors des volumes 0, 1 et 2

L’espace situé en dehors des zones 0, 1 et 2 est divisé en 2 volumes :

  • Le « Volume caché » comprend l’espace situé sous la baignoire et le bac de douche. Tout équipement électrique y est interdit. Seule exception : les équipements balnéo et spa qui bénéficient d’une homologation spécifique.

  • Tout le reste constitue le « Hors Volume ». Cet espace n’est plus soumis aux règles électriques spécifiques aux salles de bains.

Comment trouver le meilleur électricien ?

La norme IP

Il existe un classement pour qualifier le degré d’étanchéité d’un équipement (l’éclairage notamment). Il s’agit de la norme IP, ou Indice de Protection.

L’indice de protection se caractérise par 2 chiffres :

  • Le premier chiffre définit le niveau d’étanchéité contre les solides.

  • Le deuxième chiffre définit le niveau d’étanchéité contre les liquides.

Dans la salle de bain, le principal risque concerne l’eau. C’est donc le second chiffre qui est particulièrement intéressant dans le cadre de la norme électrique de salle de bain. Puisque le niveau d’étanchéité contre les solides est indifférent, il est possible de le remplacer par un X. Ainsi, l'indice peut être IPX5 par exemple.

Les indices IP d’étanchéité à l’eau

Plus l’indice IP est élevé, plus le niveau d’étanchéité est élevé. L’échelle varie de 0 à 8. Voici la signification de chaque indice pour l’étanchéité à l’eau :

  • 0 : Aucune protection

  • 1 : Protection contre les chutes verticales de gouttes d’eau

  • 2 : Protection contre les chutes de gouttes d’eau jusqu’à 15° de la verticale

  • 3 : Protection contre l’eau en pluie jusqu’à 60° de la verticale

  • 4 : Protection contre les projections d’eau de toutes les directions

  • 5 : Protection contre les jets d’eau à la lance de toutes les directions

  • 6 : Protection contre les projections d’eau assimilables aux paquets de mer

  • 7 : Protection contre les effets de l’immersion

  • 8 : Protection contre les effets prolongés de l’immersion sous pression (profondeur à spécifier)

Pour obtenir un indice IP, un équipement doit subir des tests dans les conditions définies par la norme. Les appareils électriques, comme les radiateurs ou les sèche-serviettes, sont définis par un indice IP.

Connaître la norme électrique pour une mise en conformité 

Quel indice IP pour quel volume de salle de bains ?

Le choix de l’indice IP d’un appareil électrique est directement lié à sa position dans la salle de bain. En effet, les zones définies par la norme NF C 15-100 s’associent à des restrictions sur les indices de protection admissibles. Voici les indices IP minimum à respecter en fonction de la zone de la salle de bain.

Volume de la salle de bains

Indice IP minimum

Volume 0

IPX7

Volumes 1, 2 et Volume caché

IPX4

Hors volume

Pas d’exigence

Comment alimenter une salle de bain en électricité ?

En plus de respecter les règles relatives aux volumes et aux indices IP, la norme électrique de la salle de bain impose également d’adapter les circuits à leur installation en pièce humide.

Les fils électriques

Les fils électriques qui alimentent la salle de bain circulent dans les murs ou dans des goulottes. Ils doivent respecter les normes électriques standards qui s’appliquent dans toute la maison. Il n’y a pas de règle spécifique qui s’applique dans la salle de bain.

Les circuits d’alimentation

Les circuits électriques de la salle de bain doivent disposer d’une protection dédiée dans le tableau électrique. Il s’agit notamment d’une protection différentielle DRHS à déclenchement instantané. Un interrupteur différentiel de 30 mA doit donc être installé sur chaque circuit. Son rôle est de déclencher la coupure du courant dès qu’il détecte une fuite de courant.

Les éléments indispensables en salle de bain

La norme électrique de la salle de bain ne doit pas vous faire oublier que la pièce doit aussi être confortable. L’idée n’est donc pas de réduire au maximum le nombre d’équipements électriques pour être sûr d’être en sécurité. Il y a notamment 3 équipements électriques indispensables dans une salle de bain.

Les prises électriques

Dans une salle de bains, vous avez régulièrement besoin de brancher de petits appareils électriques. Il s’agit en particulier d’appareils de beauté et bien-être (rasoir électrique, épilateur, sèche-cheveux, tondeuse électrique, etc.). Vous avez donc besoin de prises électriques disposées dans la pièce conformément à la norme. Une prise confort est particulièrement appréciée à proximité du lavabo.

L’éclairage

L’éclairage de la salle de bain est aussi indispensable. En plus de la lumière principale au plafond, il est particulièrement utile d’avoir un éclairage d’appoint dans la zone du lavabo. Pour garantir votre sécurité, installez des sorties lumière DCL (dispositif de connexion luminaire) et placez les commandes hors volume.

Le chauffage

Rien de pire que d’avoir froid lorsque vous êtes en tenue d’Adam dans sa salle de bain… Vous devez impérativement prévoir un chauffage dans la pièce. Installez des sorties électriques pour alimenter un radiateur ou un sèche-serviettes. Veillez à adapter la classe de l’équipement au volume dans lequel vous le placez : Classe 2 en volume 2 ou Classe 3 hors volume.

À lire aussi

Haut de page