nettoyage toiture

Démoussage : quand et comment nettoyer la toiture ?

22 juillet 2020
Couverture
Sommaire

Afin de garantir la durée de vie de la toiture de votre maison, tout en maintenant son esthétique, il est nécessaire de l’entretenir et de la nettoyer périodiquement. Cela se traduit notamment dans le fait de réaliser un démoussage régulièrement. Alors quand réaliser ce démoussage ? Comment réaliser cet entretien ? À qui faire appel ? Quels sont les modes de démoussage envisageables ? Le point dans cet article. 

L’importance du démoussage de toiture

Au fil des années, certaines parties de votre toit verdissent. Cela est en général dû à des mousses et des lichens qui prolifèrent rapidement et peuvent finir par recouvrir l’ensemble de la surface de couverture du toit (tuiles, ardoises…). Esthétiquement disgracieux, ces végétaux se fixent sur votre toiture, surtout si la pente est faible et si votre maison est entourée d'arbres. Les mousses et lichens privilégient une exposition Nord ou Est, moins exposée au soleil, et plus riche en humidité. Le développement de ces micro-organismes peut s’observer sur tous types de support : ardoises, tuiles, plaques en fibre ciment, bac acier. 

L'apparition de mousses et lichens représente un réel danger à terme pour l’étanchéité et donc l’isolation de votre toiture. En se gorgeant d’eau, elles peuvent occasionner des gelées, et fissurer ou casser des matériaux plus poraux sur laquelle elles sont fixées, tels que les tuiles ou les ardoises. Les mousses peuvent aussi simplement créer des barrières à l’évacuation des eaux de pluie, et générer des infiltrations et des fuites. La solution : les opérations de démoussage de toiture et d’entretien qui permettront d’ôter les végétaux présents et sont donc essentielles pour garantir la pérennité de votre toiture. 

Quand réaliser le démoussage de sa toiture ?

Quel que soit le type de matériau de la couverture (tuiles, ardoises…), le nettoyage de la toiture est à réaliser au moins une fois par an. La période idéale reste le printemps, période qui permet d’inspecter le toit après la saison hivernale, et de débarrasser les débris ou les feuilles qui ont pu envahir les gouttières. Privilégiez une journée de beau temps, sans pluie et sans vent pour nettoyer le toit.

Vous pouvez également envisager un démoussage à l’automne, une fois les feuilles des arbres tombées. Cela permettra en même temps de déboucher les évacuations pluviales, le cas échéant.

Les modes de démoussage

Vous souhaitez savoir comment débuter le nettoyage de votre toiture ? Avant toute chose, le premier point est d’inspecter du bas de son toit, en toute sécurité, l’état de votre toiture et des points singuliers (fenêtres de toit, sorties de ventilation, cheminée) : ce sont les endroits préférés des végétaux, car plus humides.

Dans tous les cas, il faudra procéder en 2 étapes : le nettoyage manuel à la brosse de la couverture (quel que soit le type de matériau, tuiles, ardoises…) et l’application du produit de traitement curatif et préventif, souvent appelé anti-mousse.

Bon A Savoir

L’utilisation d’un nettoyeur à haute pression peut être tentant car simple d’utilisation et réalisable à distance, sans avoir à marcher sur le toit de votre maison. Cependant, la pression du nettoyeur risque d’endommager les tuiles ou ardoises. Pire encore, l’eau pourra passer sous les éléments de couverture et s’infiltrer à l’intérieur de la maison occasionnant alors des dégâts dans les pièces habitées, dégradant ainsi l’étanchéité et l’isolation.

Comment réaliser un nettoyage et un démoussage de toiture manuel ? 

Il convient d’être particulièrement vigilant pour éviter d’endommager la toiture sous votre poids, ou de glisser sur celui-ci. Il est fortement conseillé de faire appel à un professionnel qui aura l’équipement adapté, voire même interviendra du sol, pour nettoyer et démousser la toiture.

Il est possible d’utiliser une brosse pour gratter la mousse et les lichens. Cette étape d’entretien est nécessaire surtout quand le toit présente une couche assez épaisse de végétaux indésirables. Il existe aussi des grattoirs spéciaux qui s’adaptent aux ondes de la tuile. Pour les toits en ardoises, il faudra privilégier une spatule, et prendre soin de ne pas abîmer les crochets d’ardoise. 

L’ensemble de ces techniques requiert un matériel et des produits adaptés. Par ailleurs, un professionnel prendra soin de ne pas obstruer les évacuations de la gouttière avec les débris végétaux et procédera à un rinçage de la toiture avec de l'eau, en commençant par le haut du toit et en descendant progressivement. 

Bon A Savoir

Certains proposent des techniques naturelles qui agissent préventivement contre l’apparition et le développement des mousses et lichens, comme tendre un fil de cuivre au sommet du toit de votre maison. Attention, cette technique n’est pas compatible avec des gouttières ou accessoires en zinc (noues par exemple), car il y a réaction chimique entre le cuivre et le zinc, pouvant entraîner la corrosion de ce dernier.

Le produit anti-mousse

Pour traiter le toit de votre maison contre la mousse, vous utiliserez un produit à pulvériser sur votre toit, de haut en bas, qui contient des éléments acides, généralisé sous le nom de démoussant. Certains types de produits anti-mousses s’appliquent directement, d’autres sont à diluer avec de l’eau, et enfin une partie des produits anti-mousses nécessitent un rinçage avec de l’eau quelques minutes ou quelques heures après leur application. 

L’action de ces produits peut être à effet immédiat, ou bien prendre plusieurs semaines. Cela dépend de la qualité du produit employé, mais aussi de sa concentration en molécules actives. Les traces de mousses vont alors progressivement disparaître au fil des jours ou des semaines qui suivent, sous l'action du vent ou de la pluie (l’action est variable selon les conditions météorologiques des régions ou l’exposition du bâtiment).

Bon A Savoir

Les produits « anti-mousse » ou démoussants, sont des produits chimiques, qui font partie depuis 2019 de la catégorie des produits phytopharmaceutiques, comme le glyphosate, selon une nouvelle directive européenne CEE n.98/8CE. L’objectif principal de cette réglementation est de protéger les hommes, des animaux et l’environnement. Avant toute utilisation de ces produits, lisez bien l’étiquette et les informations concernant ces produits anti-mousses, certains pouvant être dangereux s’ils sont mal employés.


Faire appel à un professionnel : qui et pour quel prix ?

Le prix d'un nettoyage de toiture dépend de la qualité du toit et des travaux à y effectuer. Il faut compter la main d’œuvre pour le nettoyage de base (brossage), mais aussi le nettoyage des gouttières, et enfin le produit anti-mousse. Certains professionnels vous recommanderont également l’utilisation d’un produit de traitement hydrofuge par la suite qui assurera l’imperméabilisation et la protection longue durée des toitures plus poreuses. Avec le temps, certains matériaux, comme la tuile ou le fibrociment, perdent de leur intégrité et deviennent poreux. 

Bon A Savoir

Si le produit anti-mousse met plusieurs jours à agir, il est déconseillé de mettre le produit hydrofuge immédiatement après le premier traitement. Attendez quelques semaines avant de l’appliquer, qu’il n’y ait plus aucune trace sur votre toit.

Il faut compter entre 5 et 15 €/m² en fonction de la complexité du chantier, de l’accessibilité, des zones à protéger, et du produit de traitement (hydrofuge) utilisé. N’hésitez pas à demander la fiche technique des produits employés, et demander un devis à plusieurs professionnels pour comparer les prix proposés. 

Bon A Savoir

Si vous voulez en profiter pour donner un coup de jeune à votre toiture, sachez qu’il existe des hydrofuges colorés ou peintures de toiture. Ces peintures doivent répondre à des critères et certifications garantissant leur bonne adéquation avec les matériaux et leur performance en matière d’étanchéité. 

Démousser sa toiture soi-même

Si vous projetez de le faire vous-même, pensez avant tout à votre sécurité. Évitez de travailler seul : il est toujours préférable d'avoir quelqu'un à ses côtés en cas de problème. Assurez-vous d'utiliser une échelle stable, avec une hauteur adaptée, et bien calée au sol pour éviter qu’elle ne glisse ou bascule. Optez également pour des chaussures antidérapantes, voire d’un harnais de protection qui vous protègera en cas de chute.

Il est aussi tout à fait possible de nettoyer sa toiture sans monter sur le toit. On utilise alors un pulvérisateur muni d’une lance télescopique, laquelle peut atteindre 12 m de hauteur. Si vous disposez d’un karcher, il faut que la lance soit compatible avec. Pensez aussi à protéger les vitrages des fenêtres de toit, ou les plantations à proximité qui pourraient recevoir les produits pulvérisés.

Attention

L’utilisation d’un karcher ou d’un nettoyeur haute pression n’est pas forcément la solution recommandée. Un nettoyage avec un karcher risque d’endommager votre couverture, notamment si celle-ci est faite de tuiles en terre cuite. L’effet du karcher sera quant à lui ponctuel et vous risquez de voir mousses et lichens réapparaître rapidement. 

Vous l’aurez compris, toutes ces solutions ont bien évidemment un prix non négligeable, du fait du matériel requis. Il est important d’être bien accompagné par des professionnels qui sauront effectuer le travail dans de bonnes conditions de sécurité.

Un pulvérisateur vous coûtera entre 20 € pour les versions les plus simples, jusqu’à 500 € pour la version avec perche télescopique de 10-12m. Quant aux produits, un démoussant prêt-à-l’emploi vous reviendra à 50 à 70 € le bidon de 30 litres, qui vous permettra de traiter 150 m² de toiture environ. Un produit anti-mousse concentré, qui sera à diluer avec de l’eau, vous coûtera une centaine d’euros le bidon de 5 litres, mais vous permettra de réaliser entre 50 et 100 litres de produits à appliquer (soit 250 à 500 m² de traitement).

Haut de page