Ootravaux

Quel devis pour une bio-climatisation ?

17 mars 2022
Climatisation
Sommaire

Avec la répétition des périodes de fortes chaleurs ou de canicule, il devient quasiment indispensable de s’équiper en climatisation pour un maximum de confort. Profiter d’un air plus frais dans votre maison, c’est bien, mais avec un impact limité sur l’environnement et sur votre budget, c’est encore mieux ! Et la solution tient en trois lettres : RAE, comme Rafraîchisseur d’Air à Évaporation ou bio-climatisation. Un dispositif écologique, simple, efficace et économique qui présente bien des atouts. Mais comment choisir le bio-climatiseur qui correspond à vos besoins ? Prenez un rafraîchissement : Ootravaux détaille toutes les informations sur la bio-climatisation et ses tarifs.

L'essentiel
  • Un rafraîchisseur d’air (RAE) est une climatisation écologique sans moteur, qui fait baisser naturellement la température d’une pièce grâce à l’évaporation de l’eau.
  • Pour bien choisir une bio-climatisation, vous devez surtout tenir compte de la surface à rafraîchir. D’autres critères ont leur importance comme le bruit, le design de l’appareil, et les options supplémentaires (réglages de vitesse, minuterie, etc.)
  • Le prix d’une bio-climatisation pour une chambre ou une pièce à vivre est compris entre 100 et 450 euros (1). Un tel dispositif ne nécessite pas de travaux et vous fait donc économiser l’intervention d’un installateur.

Définition et fonctionnement de la bio-climatisation

Qu’est-ce qu’un bio-climatiseur ?

Un bio-climatiseur, également connu sous le nom de Rafraîchisseur d’Air à Évaporation ou RAE, est une solution de climatisation écologique. Un RAE se présente sous la forme d’un appareil vertical, mobile ou non, qu’il suffit de poser dans une pièce. Une sorte de ventilateur moderne, avec qui il est souvent confondu à tort. Mais surtout, une alternative moins énergivore que les climatiseurs traditionnels. À noter qu’un bio-climatiseur permet de baisser la température ambiante de 5 °C tout au plus à l’intérieur d’une pièce.

Fonctionnement d’une bio-climatisation

La bio-climatisation reproduit le phénomène physique d’évaporation de l’eau. Lorsque celle-ci passe de l’état liquide à l’état gazeux, elle consomme des calories : de cette manière, la température de l’air ambiant diminue naturellement.

Contrairement à un système plus traditionnel, cette climatisation ne requiert pas de gaz frigorigène ni de moteur. Elle fonctionne avec :

  • un filtre humidifié ;
  • un ventilateur qui souffle sur ce filtre et diffuse l’air frais ;
  • une pompe qui maintient le filtre humide en permanence ;
  • un réservoir d’eau pour alimenter le dispositif.

Pourquoi choisir la bio-climatisation ?

  • Ce système de climatisation est simple d’utilisation et d’entretien, et ne nécessite pas de travaux d’installation : pas besoin de percer des trous, de fixer des unités à l’intérieur ou l’extérieur, et encore moins de faire passer des gaines dans les murs ou les plafonds. La bio-climatisation a donc l’avantage de vous faire économiser le prix de la main-d’œuvre. Un atout non négligeable pour votre budget.
  • La bio-climatisation consomme peu d’énergie par rapport à une climatisation classique et n’utilise pas de gaz frigorigènes responsables d’émissions à effet de serre. En plus d’un impact plus faible sur l’environnement, elle permet de faire des économies à long terme.
  • À l’achat, les tarifs des RAE sont bien moins élevés que ceux des dispositifs de climatisation traditionnels : monobloc, multi-split, réversible, etc.)
  • Ce type de clim peut être mobile, et donc déplacé d’une pièce à l’autre selon les besoins.

Bon A Savoir

Il existe d’autres dispositifs de climatisation écologique, comme la climatisation solaire photovoltaïque ou thermique. Le principe est totalement différent et demande plus de place et de budget qu’une bio-climatisation. N’hésitez pas à demander des informations à des professionnels pour bien choisir !

Les éléments qui vont impacter le devis d'une bio-climatisation

Rien de tel qu’une solution adaptée à vos besoins, à votre confort et à votre budget. Voici les principaux critères de choix, qui vont aussi jouer sur le prix du RAE.

La taille de la pièce

Selon la superficie de la pièce à rafraîchir, vous devez analyser deux paramètres essentiels, tant pour l’efficacité du bio-climatiseur que pour son prix.

  • Le réservoir du RAE (en litres) : plus la pièce est grande, plus sa capacité doit être importante. On estime ainsi qu’un bio-climatiseur avec un réservoir de 2 à 3 litres suffit pour une chambre de 10 m². En revanche, dans le cas d’une pièce à vivre, mieux vaut miser sur un réservoir de 5 à 7 litres pour un rendement optimal.
  • Le débit d’air (en m³ par heure) : plus la valeur est haute, plus le système de bio-climatisation convient au rafraîchissement d’une grande pièce. Comptez 200 m³ par heure pour une chambre et au moins 400 m³ par heure pour une pièce à vivre.

En bref, les bio-climatiseurs les plus performants et destinés à de grandes pièces ont tendance à se situer dans la fourchette haute des prix. Plutôt logique !

Bon A Savoir

La capacité du réservoir et le débit d’air doivent être équilibrés pour prolonger l’autonomie d’une bio-climatisation. Par exemple, un bio-climatiseur doté d’un petit réservoir et d’un débit élevé devra être rechargé plus souvent pour maintenir la fraîcheur dans la pièce pendant plusieurs heures.

Le niveau sonore

Le critère du bruit a aussi son importance, surtout si le rafraîchisseur d’air a vocation à être installé dans une chambre pour un usage nocturne. Pour éviter de troubler votre sommeil avec le ronronnement de la clim, misez sur une bio-climatisation peu bruyante… mais qui risque d’être plus chère.

Les options et fonctions supplémentaires

Plus un appareil est équipé d’options, plus son coût augmente. Ce principe est aussi valable pour les bio-climatiseurs, qui peuvent embarquer diverses fonctions :

  • une minuterie ;
  • des roulettes ;
  • une télécommande ;
  • le réglage de la vitesse ;
  • plusieurs modes de fonctionnement selon le moment de la journée ;
  • des recharges réfrigérantes ;
  • etc.

Attention

Un RAE n’est pas une climatisation réversible et ne propose pas de fonction de chauffage.

Le design du climatiseur

Si vous ne souhaitez pas installer une bio-climatisation qui fait tache dans la pièce à vivre, il faudra sans doute y mettre le prix. Les produits les plus sophistiqués et les plus soignés en matière de design sont généralement les plus coûteux : un petit « plus » esthétique qui peut revenir cher, mais à vous de choisir selon votre niveau d’exigence !

 

Bio-climatiseur : une climatisation aux nombreux avantages

Quels tarifs pour une bio-climatisation ?

Prix d’un bio-climatiseur ou RAE

  • Un mini RAE sur piles (pour le bureau, par exemple) coûte aux alentours de 50 euros (1).
  • Les bio-climatiseurs sont proposés dans une fourchette de prix entre 100 et 450 euros (1) selon le niveau de performance attendu et la taille de la pièce.

À titre de comparaison, une climatisation traditionnelle coûte entre 150 et 7 000 euros (1), voire plus dans le cas d’un dispositif réversible, sans compter l’installation et la mise en service.

Astuce

Pour être sûr de trouver le système de climatisation adapté à vos besoins et aux pièces de votre maison, pensez à solliciter l’avis de professionnels. Ootravaux vous conseille aussi de demander plusieurs devis pour comparer les prix avant de faire votre choix.

Prix de l’installation

Pour une fois, pas de travaux d’installation à prévoir, à moins de devoir équiper de vastes locaux professionnels. Le coût de la main-d’œuvre est donc nul en choisissant une bio-climatisation à usage domestique.

 

Quel prix pour installer une climatisation dans un appartement ?

(1) Prix moyens issus de différents sites de construction et travaux