Ootravaux

Quel est le prix d’un diagnostic électrique ?

01 avril 2021
Diagnostics immobiliers
Sommaire

Imposé par la loi depuis 2009, le diagnostic électrique concerne aussi bien les biens en location, que ceux en vente. Il permet de prévoir certains travaux de rénovation et de remise aux normes. Étant donné que les tarifs sont libres et ne font l’objet d’aucun encadrement, Ootravaux vous donne des informations pratiques et des conseils sur le prix d’un diagnostic électrique. Temps d’intervention, prévention des risques, coût selon le nombre de pièces, type de prestations et de contrôles effectués par les experts contactés… En complément de vos demandes de devis, réalisez un dossier de diagnostic complet et rigoureux pour votre projet immobilier.

Diagnostic électrique : quand doit-on le réaliser ? En quoi consiste-t-il ?

Avant d’aborder le prix d’un diagnostic électricité, il faut connaître les spécificités et les particularités de cette obligation légale pour votre budget et votre propriété. Il concerne votre installation électrique si celle-ci a plus de 15 ans. Comme évoqué précédemment, il intervient aussi bien dans le cadre d’une vente ou d’une location de votre bien immobilier. Au même titre que pour un diagnostic plomb ou gaz, vous devez solliciter un professionnel qui dispose des compétences et des accréditations exigées pour intervenir sur ce type d’installations et prévenir les risques de sécurité. Les certifications des diagnostiqueurs sont dispensées par le Cofrac (comité français d’accréditation).

Comment se déroule-t-il ?

Afin de bien évaluer l’état de votre installation électrique, le diagnostiqueur mandaté réalise près de 90 points de contrôle au sein de votre logement. Les différentes pièces sont passées en revue. L’intervention concerne uniquement les parties privatives. Parmi les éléments vérifiés, il s’attarde, entre autres, sur les points suivants :

  • les distances de sécurité entre matériel électrique et équipements domestiques des salles d’eau ;
  • la présence de disjoncteurs, fusibles et différentiels en bon état de fonctionnement ;
  • le type d’interrupteurs et de prises au sein de l’habitation ;
  • les modes de pose pour l’ensemble de l’installation…

Un diagnostic électricité complet assure aussi le contrôle de la prise de terre, des sectionneurs, sans oublier des liaisons équipotentielles. Hormis l’enlèvement des tableaux électriques et en fonction de la configuration des lieux, il n’est pas nécessaire d’envisager un démontage ou un déplacement des équipements présents dans les habitats contrôlés.

Sécurité, mise en conformité : quel est l’intérêt des diagnostics électriques ?

Intégré au DDT (dossier de diagnostic technique), le diagnostic électrique s’avère indispensable pour garantir la sécurité d’une installation et des occupants d’un logement. Il permet donc d’anticiper des travaux pour réparer des équipements délabrés, hors service ou qui ne répondent pas aux dernières normes en vigueur. Il constitue également une protection efficace contre l’éventuelle apparition ou présence de vices cachés, ainsi que la prévention des risques liés aux installations contrôlées.

En ce qui concerne la durée de validité de ce diagnostic, il est valable 3 ans pour une vente immobilière. S’il s’agit d’une mise en location, sa validité se porte alors à 6 ans. Dans l’éventualité où ces estimations ne sont pas respectées, l’acquéreur ou le locataire peuvent exiger la réalisation d’un nouveau contrôle sur l’installation électrique concernée. À défaut, un acheteur a la possibilité d’annuler une vente pour motif valable, tandis qu’un locataire peut demander une révision du tarif du loyer.

Critères d’estimation du prix des diagnostics pour l’électricité d’un logement

Qu’il s’agisse d’un diagnostic de performance énergétique (DPE), amiante, plomb, gaz ou électricité, le tarif prend en considération plusieurs critères d’estimation. Ce type d’intervention dépend du type de logements, ainsi que la surface habitable et du nombre d’équipements (ou éléments) à contrôler.

Ci-dessous, vous trouverez des estimations sur la base d’exemples types propres aux logements (maison ou appartement selon les pièces pour le diagnostic) :

  • Le prix pour un diagnostic électrique d’un studio : comptez entre 65 à 140 € (1).
  • La réalisation d’un diagnostic électrique pour un appartement de 2 ou 3 pièces : prévoyez un budget moyen de 85 à 150 € (1).
  • Le diagnostic sur l’installation électrique d’un appartement de 4 ou 5 pièces : il vous faut prévoir entre 110 et 160 € (1).
  • Le coût d’un diagnostic pour vérifier l’état d’une installation électrique au sein d’une maison de 3 pièces : les frais sont estimés entre 90 et 170 € (1).
  • Les tarifs moyens pratiqués pour contrôler l’état d’une installation électrique d’une maison de 5 pièces : cette prestation se situe entre 135 et 190 € (1).

À titre de comparaison seulement, le prix d’un diagnostic de performance énergétique se situe entre 75 et 170 € (1). Autre exemple, les tarifs d’un diagnostic technique de type plomb varient de 80 à plus de 310 € (1). Ces derniers prix varient également pour les diagnostics dédiés à l’amiante.

Les tarifs donnés dépendent également de la localisation géographique du bien. Le prix d’un diagnostic électricité à Paris présente une disparité plus ou moins conséquente avec le même type de prestations que dans une autre région.

Bon A Savoir

Les professionnels fixent librement le coût de leur diagnostic électrique en fonction de la durée des travaux, de la distance parcourue, des moyens humains et techniques déployés, de leur expertise et des services qu’ils sont susceptibles de proposer. De même, certains diagnostiqueurs présentent une tarification horaire ou forfaitaire.

À qui faire appel pour effectuer un diagnostic électricité ?

Comme évoqué précédemment, le diagnostic d’une installation électrique nécessite l’expertise d’un diagnostiqueur certifié. Cela vaut aussi pour d’autres diagnostics immobiliers tels que le DPE, les diagnostics gaz ou plomb. Le Cofrac, le comité français d’accréditation, délivre ces accréditations. Afin de mener à bien les diagnostics immobiliers pour une vente ou une location, ce corps de métier est réglementé, entre autres, par le Code de la construction et de l’habitation.

Avant d’intervenir, l’entreprise ou le prestataire sollicité pour une telle intervention doit également disposer d’une assurance responsabilité professionnelle. Dans l’éventualité où il détecte des anomalies, il le notifie dans son rapport d’intervention. Pour rappel, la durée de validité des diagnostics électriques est de 6 ans pour une location et 3 ans pour une vente d’un bien immobilier.

Bon A Savoir

La réalisation d’un diagnostic électricité présente un caractère obligatoire pour attester de l’état d’un logement. Il vient compléter le DDT (dossier de diagnostic technique). En revanche, il n’impose pas à l’actuel propriétaire d’entreprendre les travaux. Au choix, il peut décider de les réaliser lui-même ou de les laisser pour le futur occupant des lieux. Le cas échéant, cela influe sur le prix de vente.

Quelles astuces pour réduire la note ?

Il s’avère tout à fait possible de réduire le prix de votre diagnostic électricité grâce à certaines astuces faciles à mettre en œuvre. Elles concernent aussi bien l’organisation de votre projet de location ou de vente immobilière que les professionnels à contacter. Quels sont les conseils les plus évidents à appliquer ?

Réaliser l’ensemble des diagnostics immobiliers obligatoires avec un seul professionnel

Dans un premier temps, réalisez l’ensemble de vos diagnostics immobiliers obligatoires auprès d’un seul professionnel. Ce dernier peut alors proposer un forfait ou un coût moindre sur le déplacement, par exemple. Certains prestataires spécialisés peuvent diviser par 2 leurs tarifs pour encadrer DPE (diagnostic de performance énergétique), diagnostics plomb, gaz et électricité pour n’en citer que quelques-uns. Là encore, tout dépend de votre logement et des obligations afférentes. À titre d’exemple, un « pack » pour réaliser un DDT coûte généralement entre 190 et 500 € (1). Au vu des précédentes estimations évoquées sur le prix d’un diagnostic immobilier, l’économie observée est donc conséquente.

Prévoir la réalisation d’un diagnostic électricité et comparer les devis

Pour ne pas augmenter le prix de vos diagnostics immobiliers (plomb, DPE, électrique...), organisez-vous à l’avance pour prendre rendez-vous avec plusieurs professionnels. Vous disposez ainsi d’un choix plus conséquent en matière d’offres et évitez de payer un tarif qui prend en compte le caractère urgent de la démarche.

Pour vos demandes de devis, comparez les tarifs, mais aussi les prestations proposées. Quel que soit le type de propriété concerné, il convient de trouver le bon équilibre entre qualité de services et respect du budget. En parallèle du prix des diagnostics, attardez-vous sur ses qualités professionnelles. Compétences, savoir-faire et rigueur sont en effet des critères de choix à ne pas négliger pour bénéficier d’une intervention efficace au sein des habitats concernés. Par la suite, vous serez ainsi en mesure de déterminer la pertinence et l’importance des travaux à prévoir ou à signaler auprès du nouvel occupant des lieux ; qu’il s’agisse d’un propriétaire ou d’un locataire.

Les diagnostics obligatoires lors d'une vente de biens immobiliers

(1) Prix moyens issus de différents sites de construction et travaux.