Quel matériau de gouttière choisir

Comment choisir le matériau de vos gouttières ?

06 juillet 2020
Gouttières
Sommaire

Accessoires de toit indispensables pour assurer la bonne évacuation des eaux pluviales et ainsi protéger votre maison (notamment votre façade), les gouttières se déclinent en différents types (pendantes, rampantes…) mais peuvent également être faites de nombreux matériaux (tuyau, descente) : zinc, aluminium, PVC, cuivre, mais aussi acier, aluminium, bois ou composite. Si tous diffèrent par leur esthétique, ils n’ont également pas les mêmes performances, prix, contraintes de pose et de nettoyage. Ainsi, pour des travaux de rénovation comme de construction de toiture, il est important de bien comparer avant de choisir. Pour vous aider, Ootravaux liste ci-dessous les points à connaître sur ces différents types de matériaux.  

Les gouttières en zinc : les plus classiques

Connu depuis l’Antiquité, le zinc est un métal non ferreux qui se patine avec le temps et prend une couleur bleu gris en réagissant à l’air ambiant. Sous forme de gouttières ou non, le zinc est particulièrement apprécié pour son esthétique, sa résistance et sa durabilité.

Bon A Savoir

Matériau très recherché, le zinc a aujourd’hui quitté les seules toitures pour gagner nos intérieurs et nos jardins où on le retrouve dans la douche, le mobilier ou encore en décoration. 

Un matériau résistant et durable

Si les gouttières en zinc sont les plus répandues, c’est qu’elles résistent à toutes les intempéries (pluie, vent…), de la grêle au gel, ainsi qu’aux variations de température, le tout en offrant une bonne étanchéité à l’eau. Quant à leur durabilité, elle est supérieure à 30 ans. 

Le zinc étant un matériau souple, il se prête également au façonnage de gouttières au plus près des structures, notamment pour la descente. Il est également très plébiscité en cas de rénovation. 

Bon A Savoir

On évite généralement ce matériau en bord de mer où l’air iodé oxyde le zinc en formant des tâches blanchâtres.  

Le prix, hors pose, de gouttières en zinc varie de 7 € à plus de 25 € le mètre linéaire, selon la forme des gouttières (demi-ronde, carrée…) et leur configuration (pendante, rampante…).

Une pose relativement complexe

La pose de gouttières en zinc est par contre plus complexe que celle de modèles en PVC par exemple, car l’installation nécessite souvent des soudures et donc le savoir-faire de professionnels. Idem pour l’entretien et d’éventuelles réparations. 

Les gouttières en PVC : les plus économiques

Le PVC, ou polychlorure de vinyle, est un matériau plastique bon marché, léger et résistant à l’usure, que l’on retrouve dans de nombreux objets du quotidien. 

Des modèles peu onéreux et faciles à poser

Les gouttières en PVC sont disponibles dans des formes et des couleurs très variées pour se fondre dans le style de la façade, d’autant qu’aujourd’hui de nouveaux procédés de fabrication leur permettent de mieux résister à la décoloration sous l’effet des UV. 

Elles sont aussi résistantes à la corrosion, légères et faciles à mettre en œuvre par emboîtage et collage, et tout aussi faciles à entretenir. 

Le tout pour un excellent rapport qualité prix : de 4 € à plus de 15 €, hors pose, le mètre linéaire, selon leur forme.  

Des modèles moins résistants et irréparables 

Disponibles presque uniquement en gouttières pendantes, les gouttières PVC résistent mal aux fortes variations climatiques. De plus, contrairement à des modèles en métal par exemple, elles ne peuvent pas être réparées.

Leur durée de vie est d’environ une vingtaine d’années, en fonction de la qualité et l’épaisseur du PVC, épaisseur qui varie de 0,3 à 0,6 mm. 

Les gouttières en cuivre : les plus nobles

Le cuivre, l’un des rares métaux qui existe à l’état naturel, est d’une couleur jaune brillant lorsqu’il est posé, avant de se patiner au fil des ans pour prendre une couleur vert mat très caractéristique. Il est également recyclable indéfiniment. 

Un matériau particulièrement durable

Appréciés pour leur aspect noble qui valorise les façades, les modèles en cuivre le sont également pour leur grande résistance aux intempéries et aux variations de température, ainsi qu’à la corrosion, qu’il s’agisse d’air marin ou de pollution urbaine. Elles peuvent dépasser les 50 ans ! 

Le cuivre étant également très malléable, elles se travaillent facilement. 

Un prix à la hauteur

Si les gouttières en cuivre n’ont pas détrôné celles en zinc ou en PVC, c’est principalement en raison de leur prix élevé, auquel s’ajoute celui de la mise en œuvre qui nécessite l’intervention d’un professionnel (artisan couvreur ou artisan zingueur). Comptez, hors pose, de 30 € à plus de 100 € le mètre linéaire, selon leur forme et type de la gouttière. 

Les gouttières en acier : les plus robustes

Ces gouttières sont en acier galvanisé, c’est-à-dire un acier recouvert d’une couche de zinc ou d’un alliage de zinc destiné à rendre l’acier résistant à la corrosion. 

Solides et colorées

Les gouttières en acier se déclinent en différentes couleurs à marier avec la façade et la toiture. Elles sont particulièrement solides et résistantes aux variations climatiques. Autre atout : elles ne nécessitent aucun entretien particulier, à la différence d’une gouttière en zinc par exemple.  

Leur longévité est supérieure à 30 ans et leur prix reste raisonnable : de 10 € à plus de 20 € le mètre linéaire hors pose, selon leur forme et type. 

Mais un peu lourdes

Bien que moins lourd que la fonte, l’acier alourdit les gouttières qui sont assez complexes à poser, bien qu’elles ne nécessitent aucune soudure.  
 

Les gouttières en aluminium : les plus tendances

L’aluminium est un métal provenant d’un minerai, la bauxite rouge. Recyclable, c’est le deuxième métal le plus utilisé après le fer en raison de ses nombreux atouts, sous forme de nombreux objets du quotidien. 

Colorées et faciles à poser

Déclinables en de multiples coloris, l’aluminium illumine les gouttières. Résistantes aux variations climatiques et à la corrosion, elles sont aussi particulièrement légères, ce qui facilite leur installation. D’autant qu’elles sont fabriquées en continu et directement dimensionnées sur le chantier, évitant ainsi tout problème de raccords. 

Elles peuvent durer jusqu’à plus de 20 ans et le rapport qualité/prix est excellent : de 10 € à plus de 25 € le mètre linéaire, hors pose, selon leur forme et configuration.  

Attention au gel !

Les gouttières en aluminium n’ont pas beaucoup d’inconvénients, hormis leur tendance à bosseler sous l’effet du gel, ce qui ne nuit cependant pas à leur intégrité. 

Les gouttières en bois : les plus naturelles

Si les gouttières en bois étaient autrefois très fréquentes, elles se font de plus en plus rares, excepté en montagne ou dans des habitations traditionnelles.

Le charme en plus

Si le principal atout des gouttières en bois est bien sûr le charme indiscutable de ce matériau, on peut y ajouter sa résistance aux intempéries et aux variations de température, à condition bien sûr de choisir une essence adaptée. 

Bien entretenues, elles ont une durée de vie qui peut dépasser 30 ans.

Bon A Savoir

Le choix de l’essence est clé. Les gouttières peuvent en effet être travaillées dans différentes essences de bois en fonction de l’esthétique souhaitée : sapin, mélèze, red-cedar, épicéa, etc. 

Lourdes et onéreuses

Mais les gouttières en bois sont particulièrement lourdes, ce qui complexifie leur pose. Leurs fixations doivent également être assez solides pour les supporter. 

Autre inconvénient à prendre en compte : leur prix. Là encore, tout dépend de l’essence de bois utilisée pour la fabrication, ainsi bien sûr que leur forme et leur configuration, mais comptez de 50 € à plus de 80 € le mètre linéaire.

Les gouttières en composite : le modèle pour les constructions industrielles

Le composite est un matériau composé de fibres de verre et de résine, ce qui le rend particulièrement résistant. 

Aucune crainte des intempéries

Extrêmement résistantes aux variations de température et aux intempéries, les gouttières en composite le sont aussi, aux UV, ainsi qu’aux produits corrosifs et aux pluies acides. 

Légères, les gouttières en composite se posent assez facilement sans soudure et ne nécessitent aucun entretien particulier. Elles peuvent tenir plus de 20 ans. 

Au regard de tous ces atouts, elles sont d’un bon rapport qualité prix : de 15 € à plus de 25 € le mètre linéaire hors pose, selon leur forme et leur configuration.  

Peu esthétiques et difficiles à trouver

Peu connues et donc assez difficiles à se procurer, ces modèles en composite sont aussi peu esthétiques, ce qui explique qu’elles ne soient que très rarement utilisées pour des habitations. 

Tableau comparatif des matériaux 

Pour vos travaux de toiture, en plus de choisir parmi les types de gouttières, vous aurez donc à faire un choix en matière de matériau pour cet accessoire de toit essentiel à la protection de votre maison. Ootravaux liste ci-dessous dans un tableau récapitulatif les avantages et inconvénients de chacun. Quel que soit votre choix, n’hésitez pas à demander des devis à plusieurs professionnels afin de comparer. 

Matériau de gouttière

Avantages

Inconvénients

Durée de vie moyenne

Prix au mètre linéaire (hors pose)

Zinc

- Classiques

- Résistantes

- Pose et réparation nécessitant des soudures

30 ans

De 7 € à plus de 25 €

PVC

- Économiques

- Faciles à poser

- Couleurs variées

- Moins résistantes aux fortes variations de température

- Ne peuvent pas être réparées

20 ans

De 4 € à plus de 15 €

Cuivre

- Aspect noble

- Très résistantes

- Pose complexe

- Prix élevé

50 ans

De 30 € à plus de 100 €

Acier

- Très robustes

- Couleurs variées

- Leur poids complexifie la pose

30 ans

De 10 € à plus de 20 €

Aluminium

- Très légères et faciles à poser

- Multiples couleurs

- Peuvent bosseler sous l’effet du gel

20 ans

De 10 € à plus de 25 €

Bois

- Esthétiques 

- Naturelles

- Résistantes

- Lourdes

30 ans

De 10 € à plus de 25 €

Composite

- Très résistantes, y compris aux produits corrosifs

- Légères et faciles à poser

- Peu esthétiques

- Difficiles à trouver

20 ans 

De 15 € à plus de 25 €

 

Haut de page