Travail sur une fenêtre

Quelles aides pour remplacer ses fenêtres ?

08 juillet 2020
Fenêtres
Sommaire

Remplacer les fenêtres de votre maison vous apporte de réelles économies d’énergie tout en gagnant en confort de vie. Toutefois, l’installation de ces nouveaux modèles, qui permettent une meilleure isolation thermique et phonique, peut se révéler coûteuse. Il est heureusement possible de bénéficier de plusieurs aides financières pour changer vos menuiseries extérieures. Ootravaux vous partage toutes les informations dont vous avez besoin pour mieux connaître ces subventions.

Du Crédit d'impôt pour la transition énergétique... à MaPrimeRénov'

Le CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique) qui vous permettait de bénéficier d’une aide financière pour vos travaux de rénovation a été supprimé. En effet, celui-ci a été progressivement remplacé par la toute dernière aide de l’État : MaPrimeRénov’ !

Pour mémoire, le montant du CITE a d’abord été calculé sur la base d’un pourcentage appliqué sur le coût du devis de votre professionnel (hors pose). Puis, l’aide n’est devenue accessible que pour le remplacement d’une fenêtre en simple vitrage par une fenêtre double ou en triple vitrage. Lors de la transformation du CITE en une prime forfaitaire (au 1er janvier 2021), l’État a finalement décidé que le changement de vos fenêtres ne serait plus éligible au crédit d’impôt.

Par ailleurs, si autant de changements ont été opérés, c’est parce le Crédit d’impôt amorçait progressivement son déclin, au profit d’une aide plus facile à appliquer : MaPrimeRénov’. En effet, le fonctionnement du CITE qui fixait le montant de votre déduction d’impôt selon un plafond de dépenses qui variait selon vos travaux réalisés et selon les parts fiscales de votre foyer n’était pas des plus simples à comprendre.

undraw_calculator_1.svg
Estimez l'installation de vos fenêtres gratuitement

MaPrimeRénov’, une nouvelle aide pour tous vos projets !

MaPrimeRénov’ est devenue l’aide incontournable pour toutes vos opérations de rénovation énergétique (chauffage, isolation, etc.). Initiée en 2020, elle n’était alors accessible qu’aux ménages aux revenus modestes. Depuis le 1er janvier 2021, tous les propriétaires peuvent la demander, sans condition de revenus. Toutefois, des aides plus importantes sont accordées aux particuliers aux revenus modestes. Votre logement doit avoir au moins 2 ans d’ancienneté et vous devez confier votre projet à un professionnel qualifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

L’aide de MaPrimeRénov' varie donc selon :

  1. Votre catégorie (matérialisée par une couleur), établie à partir du Revenu fiscal de référence (RFR) de l’ensemble de votre foyer.
  2. Du nombre de fenêtres prévues dans votre devis, la prime est fixe et octroyée par unité remplacée.
  3. De votre choix de bonus. Si l’étiquette énergie de votre logement est classée en F ou en G (bonus « Sortir de passoire énergétique »), si vous obtenez un gain sur votre consommation d’au moins 55 % (bonus « Rénovation globale ») ou si vous atteignez la classe énergie A ou B (Bonus « Bâtiment basse consommation »), après travaux.

Ainsi, pour le changement de vos menuiseries extérieures, vous pouvez bénéficier de 40 à 100 € par fenêtre. Si vous entrez dans les critères d’éligibilité des bonus, vous pouvez récupérer de 500 à 7 000 € supplémentaires. Ces aides sont en effet cumulables avec la prime de MaPrimeRénov’.

Bon A Savoir

Les ménages les plus aisés (catégorie des « ressources supérieures ») ne sont pas éligibles à ces aides. En revanche, les copropriétés peuvent désormais demander cette aide. Par ailleurs, à partir du 1er juillet 2021, MaPrimeRénov’ s’ouvre à d’autres publics (propriétaires bailleurs, usufruitiers, titulaires d’un droit d’usage et d’occupation, etc.).

Éco-prêt PTZ, comment obtenir votre prêt à taux réduit ?

Tous les ménages peuvent bénéficier de l’Éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) pour réaliser des travaux de rénovation énergétique, comme le remplacement de fenêtres vétustes offrant une faible isolation. Il est possible de faire une demande individuelle ou collective dans le cas d’une copropriété.

Plusieurs critères doivent être respectés pour pouvoir avoir droit à ce prêt :

  • Le logement doit avoir 2 ans minimum d’ancienneté et doit constituer la résidence principale de l’occupant ;
  • Les travaux de remplacement de fenêtres doivent être réalisés par une entreprise certifiée RGE (Reconnue garante de l’environnement) ;
  • Vous vous engagez à rembourser le prêt en moins de 15 ans.

Pour des travaux simples sur des parois vitrées, le plafond de l’Éco-prêt est de 7 000 euros. Ce plafond peut cependant atteindre 30 000 euros si vous couplez le remplacement de vos fenêtres avec d’autres travaux comme de l’isolation de la toiture ou la pose d’un équipement de chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable.

Attention

Vous devez remplacer au moins 50 % de vos fenêtres pour être éligible à l’éco-PTZ.

Quel est le prix raisonnable pour changer ses fenêtres ?

TVA réduite : une aide sur l’achat et la main-d’œuvre

Il est possible de bénéficier d’une TVA à taux réduit lors de l’achat de nouvelles fenêtres, mais aussi sur le coût de la main-d’œuvre pour leur pose. La TVA passe alors de 20 % à 5,5 %.

Les seules conditions à respecter pour bénéficier de la TVA à taux réduit lors du changement de vos fenêtres sont de confier la pose à un professionnel qualifié RGE (Reconnu garant de l’environnement) et de fournir une attestation simplifiée de TVA à taux réduit (formulaire n° 1301-SD) si le montant des travaux est supérieur à 300 euros TTC.

undraw_engineers_1.svg
Réalisez vos travaux de pose de fenêtres

Avec les artisans Ootravaux

Programme Habiter Mieux : comment obtenir les subventions ?

Le programme « Habiter Mieux sérénité » est encadré par l’Anah (l’Agence nationale de l’habitat). Ainsi, vous pouvez bénéficier d’un accompagnement et d’aides financières pour réaliser vos travaux de rénovation énergétique.

Ces subventions sont attribuées sous conditions :

  • D’ancienneté de votre logement, celui-ci doit avoir plus de 15 ans ;
  • Il ne faut pas avoir bénéficié d’un Éco-prêt à taux zéro durant les 5 dernières années précédant votre demande ;
  • Avoir des ressources financières inférieures aux plafonds fixés par l’Anah qui dépendent de votre localisation (Île-de-France VS province) et de la composition de votre foyer. L’Anah distingue ainsi les ménages aux revenus modestes (moins de 25 068 € pour une personne seule en Île-de-France, moins de 19 074 € pour une personne seule en province) et très modestes (moins de 20 593 € pour une personne seule en Île-de-France et moins de 14 879 € pour une personne seule en province). Pour les couples, ces plafonds de ressources s’élèvent à 36 792 € (foyers modestes) et à 30 225 € (très modestes) en Île-de-France, et à 27 896 € et 21 760 € en province.

Ainsi, l’aide peut atteindre, selon vos revenus :

  • 35 % du montant total de vos travaux (en HT), dans la limite de 10 500 € maximum + une prime de 10 % supplémentaire plafonnée à 2 000 € ;
  • 50 % du montant total de vos travaux (en HT), dans la limite de 15 000 € maximum + une prime de 10 % supplémentaire plafonnée à 3 000 €.

Les bonus « Rénovation globale » et « Bâtiment Basse Consommation » de MaPrimeRénov’ (voir plus haut) sont également cumulables. Toutefois, leur valeur est forfaitaire, peu importe votre catégorie. Ainsi, vous pouvez obtenir 1 500 euros par bonus rajouté.

Bon A Savoir

Retrouvez tous les plafonds de ressources à ne pas dépasser directement sur le site du service public : FAIRE.


Dispositif CEE : fonctionnement et versement de la Prime Énergie

Il existe aussi des aides et primes liées aux fournisseurs d’énergie. Ces derniers ont en effet l’obligation d’acquérir des CEE (Certificats d’Économies d’Énergie). Pour cela, ils s’adressent aux propriétaires qui ont réalisé des travaux d’économie d’énergie éligibles, et leur versent en échange une prime Énergie dont le montant peut atteindre 20 % du montant des travaux. Pour pouvoir toucher cette prime, il faut seulement que vous ayez fait réaliser l’installation de vos fenêtres par un professionnel certifié RGE (Reconnu garant de l’environnement) et que votre logement ait plus de 2 ans d’ancienneté.

Il faut cependant noter qu’il n’est pas possible de cumuler l’aide du programme Habiter Mieux de l’Anah avec cette Prime Énergie.

Bien choisir vos fenêtres pour réaliser des économies d’énergie

Les différentes aides locales

Plus rarement, certaines aides peuvent aussi être attribuées par la commune, le Conseil départemental ou la Région pour remplacer vos fenêtres par des modèles avec une bonne efficacité thermique. Ces subventions varient d’un territoire à un autre, il faut donc se rapprocher de chaque institution pour en savoir plus sur les montants et les conditions d’attribution. Dans tous les cas, un devis vous sera sûrement demandé.