Travail sur une fenêtre

Quelles aides pour remplacer ses fenêtres ?

08 juillet 2020
Fenêtres
Sommaire

Remplacer les fenêtres de votre maison peut vous permettre de réaliser de réelles économies d’énergie tout en gagnant en confort de vie. Installer de nouveaux modèles permettant une meilleure isolation thermique et phonique peut cependant se révéler coûteux. Il est heureusement possible de bénéficier de plusieurs aides pour remplacer ses fenêtres. Voici toutes les informations dont vous avez besoin pour mieux connaître ces subventions.

Crédit d'impôt pour le remplacement des fenêtres : principe, critères d'éligibilité et montant

Le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique) permet aux particuliers de bénéficier d’une aide financière de l'État lors de la réalisation de travaux permettant au logement d’être moins énergivore. Le montant du CITE qui vous est accordé est en effet déduit de vos impôts. Cette aide concerne tous les travaux liés à l’isolation de l’habitation, comme le remplacement d’une fenêtre en simple vitrage par une fenêtre double ou triple vitrage. Attention toutefois : la suppression du CITE a été annoncée au 1er janvier 2021.

Pour bénéficier du Crédit d'impôt pour la transition énergétique pour remplacer vos fenêtres et vitrages, il faut respecter plusieurs critères :

  • Réaliser les travaux de remplacement de fenêtre dans votre résidence principale (votre logement effectif que vous occupez de façon principale), qui a plus de 2 ans d’existence.

  • Avoir un revenu fiscal de référence supérieur aux plafonds de l’Anah (Agence Nationale de l’Habitat) et inférieur à 27 706 euros pour la première part de quotient familial, + 8 209 euros pour les 2 demi-parts suivantes, et + 6 157 euros pour les demi-parts supplémentaires.

  • Faire réaliser son devis et ses travaux par une entreprise certifiée RGE (Reconnu Garant de l'Environnement).

Le montant du CITE dépend des travaux effectués. Dans tous les cas, il ne peut pas être supérieur à 75 % des dépenses pour le remplacement de vos fenêtres et est plafonné à 2 400 euros pour une personne seule et à 4 800 euros pour un couple, ce montant peut être réévalué si vous avez des enfants.

Bon A Savoir

Si vos revenus sont inférieurs aux valeurs minimales demandées pour le CITE, vous pouvez être éligible à d’autres aides financières et primes comme MaPrimeRénov',
une prime pour la transition énergétique qui concerne tous les travaux de rénovation énergétique des ménages modestes pour leur résidence principale.

Éco-prêt à taux zéro pour le remplacement
des fenêtres : comment obtenir cette aide ?

Tous les ménages propriétaires peuvent bénéficier de l’Éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) pour réaliser des travaux de rénovation énergétique comme l’installation de nouvelles fenêtres en remplacement de fenêtres vétustes offrant une faible isolation. Il est possible de faire une demande individuelle ou collective dans le cas d’une copropriété.

Plusieurs critères doivent être respectés pour pouvoir avoir droit à ce prêt à taux zéro :

  • L’occupant du logement, qui doit avoir 2 ans minimum, doit en faire sa résidence principale.

  • Les travaux de remplacement de fenêtres doivent être réalisés par une entreprise certifiée RGE.

  • Vous vous engagez à rembourser le prêt en moins de 15 ans.

Pour des travaux simples sur des parois vitrées, le plafond de l’Éco-prêt à taux zéro est de 7 000 euros. Ce plafond peut cependant atteindre 30 000 euros si vous couplez le remplacement de vos fenêtres avec d’autres travaux comme des travaux d’isolation de la toiture ou l’installation d’un équipement de chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable.

Quel est le prix raisonnable pour changer ses fenêtres ?

TVA à taux réduit pour le remplacement des fenêtres : une aide financière sur l’achat et la main-d’œuvre

Il est possible de bénéficier d’une TVA à taux réduit lors de l’achat de nouvelles fenêtres, mais aussi sur le coût de la main-d’œuvre pour leur pose. La TVA passe alors de 20 % à 5,5 %.

Les seules conditions à respecter pour bénéficier de la TVA à taux réduit lors du changement de vos fenêtres sont de travailler avec un professionnel qualifié RGE et de fournir une attestation simplifiée de TVA à taux réduit (formulaire n°1301-SD) si le montant des travaux est supérieur à 300 euros TTC.

Programme Habiter Mieux pour le remplacement des fenêtres : les conditions et le montant de l’aide financière

Habiter Mieux est un programme de l’Anah qui permet de bénéficier d’un accompagnement et d’une aide financière pour réaliser des travaux de rénovation énergétique.

Ces aides pour remplacer ses fenêtres sont attribuées sous conditions :

  • Le logement doit avoir plus de 15 ans.

  • Le montant minimal des travaux doit être de 1 500 euros.

  • Il ne faut pas avoir bénéficié d’un Éco-prêt à taux zéro ces 5 dernières années.

  • Avoir des ressources financières inférieures aux plafonds fixés par l’Anah qui dépendent de votre localisation (Île-de-France VS province) et de la composition de votre foyer. L’Anah distingue ainsi les ménages aux revenus modestes (moins de 24 918 euros pour une personne seule en Île-de-France, moins de 18 960 euros pour une personne seule en province) et très modestes (moins de 20 470 euros pour une personne seule en Île-de-France et moins de 14 790 euros pour une personne seule en province). Pour les couples, ces plafonds de ressources s’élèvent à 36 572 euros (foyers modestes) et 30 044 euros (très modestes) en Île-de-France, et à 27 729 euros et 21 630 euros en province.

Le montant de l’aide varie selon vos revenus. Il peut atteindre 50 % du prix total des travaux HT, dans la limite de 10 000 euros maximum.

Dispositif CEE pour le remplacement des fenêtres : fonctionnement et versement de la Prime Énergie

Il existe aussi des aides et primes liées aux fournisseurs d’énergie. Ces derniers ont en effet l’obligation d’acquérir des CEE (Certificats d’Économie d’Énergie). Pour cela, ils s’adressent aux propriétaires qui ont réalisé des travaux d’économie d’énergie éligibles, et leur versent en échange une prime Énergie dont le montant peut atteindre 20 % du montant des travaux. Pour pouvoir toucher cette prime, il faut seulement que vous ayez fait réaliser l’installation de vos fenêtres par un professionnel certifié RGE.

Il faut cependant noter qu’il n’est pas possible de cumuler une aide de l’Anah et la Prime Énergie.

Bien choisir vos fenêtres pour réaliser des économies d’énergie

Les différentes aides locales

Des aides pour remplacer ses fenêtres par des modèles avec une bonne efficacité thermique peuvent aussi être attribuées par la commune, le Conseil départemental ou la Région. Ces subventions varient d’un territoire à un autre, il faut donc se rapprocher de chaque institution pour en savoir plus sur les montants et les conditions d’attribution. Dans tous les cas, un devis vous sera sûrement demandé.