Joints de pierre : tous les prix au m²

Sommaire

La façade en pierre apparente donne un charme singulier et authentique à votre maison. En revanche, il est nécessaire d’apporter un soin particulier à l’état des joints entre les pierres. En effet, avec le temps, les intempéries dégradent les murs : une rénovation du jointoiement est nécessaire pour éviter les infiltrations d’eau. Ces travaux sont la garantie de la durabilité de votre construction.

Avant de lancer ce chantier, Ootravaux vous donne toutes les informations concernant le prix au m² pour la rénovation des joints de pierre.

L'essentiel
  • Il existe trois types de joints pour les murs en pierre : le mortier à la chaux, le mortier bâtard et le mortier prêt à l’emploi.
  • Les prix des matériaux de base pour un rejointoiement ne sont pas élevés puisqu’il faut compter entre 1 à 5 euros par m² (1).
  • Si vous choisissez de confier ce chantier à un professionnel, vous devez compter sur un budget entre 70 et 100 euros par m² (2) tout compris.
  • N’hésitez pas à demander des devis à plusieurs artisans ou entreprises pour comparer les prix de votre projet de jointoiement de mur.

Quels éléments influencent le prix du joint de pierre ?

Comme souvent en matière de travaux de rénovation, il est nécessaire de connaître tous les éléments qui impactent le montant du devis.

Un diagnostic pour évaluer la méthode à utiliser pour le rejointoiement des pierres

Il peut paraître simple de rénover un mur en pierre ou de ravaler une façade, la prudence est pourtant de mise. En effet, il n’est pas toujours possible de laisser la pierre à nu : l’enduit, que vous voulez enlever parce qu’il masque la pierre, peut s’avérer très utile. Il a été posé pour son effet protecteur.

Le diagnostic d’un façadier ou d’un maçon permet d’évaluer l’ensemble des travaux à entreprendre. Vous pouvez, par exemple, grâce à son expertise, quantifier le nombre de pierres à changer et intégrer ces frais supplémentaires dans votre budget. Cette étape est indispensable avant de procéder à la rénovation de l’enduisage ou du jointement du mur.

undraw_engineers_1.svg
Réalisez vos travaux de maçonnerie

Avec les artisans Ootravaux

Le type de joint nécessaire pour un mur ou une façade

La nature du joint peut impacter le prix de votre chantier, même si cela se situe à la marge. La plupart du temps, le mortier utilisé est à base de chaux hydraulique avec du sableMais il est parfois préférable de recourir à un mortier bâtard faiblement dosé en ciment. Pour s’approcher de la couleur proche de votre mur, des charges minérales sont ajoutées au mélange.

Attention : les joints réalisés avec des mortiers au ciment sont à éviter, car ils sont trop durs et rigides. Ils favorisent alors les remontées et les stagnations d’humidité dans le mur.

La largeur et la profondeur du joint pour un mur en pierre

Selon la nature du mur en pierre, la largeur et la profondeur du joint sont variables. Ces informations vont influer sur la quantité de matériau nécessaire pour réaliser les joints. En effet, si le mur est épais, il va falloir enduire toute la largeur de la pierre.

La largeur du joint est aussi déterminée par le type de mur à ravaler. En effet, un mur en pierre apparente n’est pas réalisé comme celui en moellons ou en brique. Les deux premiers nécessitent plus de joints que le dernier.

A noter : l’application du mortier à base de chaux hydraulique se fait à la main avec une truelle, mais il est aussi possible d’utiliser une pompe pour une surface importante.

La nature de la pierre du mur ou de la façade

Les différentes pierres (calcaire, granit, marbre, etc.) nécessitent des types spécifiques de joints : ils peuvent faire varier sensiblement les coûts du projet. Des joints plus résistants et (un peu) plus coûteux sont préconisés pour les pierres les plus dures et plus denses.

Il faut aussi tenir compte de l’état des pierres et pas seulement de leur nature. En effet, au moment du nettoyage, vous pouvez découvrir que les travaux sont plus importants avec des remplacements de pierre, en plus de leur rejointoiement.

Quel budget prévoir pour la rénovation d’un mur en pierre ?

L’accessibilité du chantier

Dans la plupart des cas, les murs sont assez hauts, surtout lorsqu’il s’agit d’un ravalement de façade. Ootravaux vous conseille de faire appel à un expert qui possède le matériel nécessaire pour réaliser ce chantier en hauteur. Il connaît les consignes et utilise les équipements indispensables pour rejointer en toute sécurité. La hauteur de l’édifice impacte directement le devis proposé par l’artisan.

Le prix de la main-d’œuvre

Le jointoiement peut représenter 20 à 30 % de la surface de la façade. Si vous voulez une barrière efficace contre les eaux pluviales et éviter les infiltrations, il est préférable de confier ce chantier à un spécialiste qui va effectuer ce travail dans les règles de l’art. Vous devez inclure le prix de la main-d’œuvre dans votre budget. Le budget est établi aussi selon l’état du mur ou de la façade à rejointoyer.

Joints-de-pierre-combien-ca-coute

Quel mortier pour rejointoyer les pierres apparentes ?

Les mortiers sont composés de liants (chaux) et de granulats (sable, ciment) auxquels est ajoutée de l’eau. Le choix du mortier pour rejointoyer les pierres apparentes est déterminant pour assurer la durabilité, l'esthétique et la compatibilité avec la maçonnerie existante. Voici quelques types de mortiers couramment utilisés pour ce type de travail.

Le mortier joint

Les liants pour le mortier joint

Le liant le plus adapté pour la réalisation de mortier joint pour les pierres apparentes est la chaux hydraulique. Elle a cet effet respirant, indispensable pour éviter à l’humidité de stagner dans la pierre. Elle est aussi souple et élastique, ce qui convient tout à fait à la réalisation de joints qui subissent les différences de températures.

La chaux hydraulique naturelle (NHL) durcit en présence d'eau. Elle est utilisée pour les pierres apparentes, car ce mortier est perméable à la vapeur d'eau, ce qui permet aux murs de "respirer". Ce mélange est plus adapté aux environnements humides et aux murs soumis à des conditions climatiques variables. Plusieurs catégories de chaux hydraulique sont possibles pour une façade de pierres apparentes :

  • NHL 2 : Pour pierre tendre et/ou hourdage terre crue ;
  • NHL 3.5 : Pour pierre dure ou brique ancienne ;
  • NHL 5 : Pour pierre dure et peu poreuse.

Plus le chiffre est élevé (de 2 à 5), moins la chaux est persistante et plus elle devient cassante.

Tous les mortiers pour ces types de joints sont à base de chaux. Ce sont les granulats qui différent.

Les granulats

Le mortier doit aussi comporter des granulats :

  • Du sable, de préférence alluvionnaire ou sable des rivières, calibre 0/3 à 0/4 (4 mm de diamètre maximum) ;
  • De la poudre de pierre ou une pigmentation (à ajouter pour obtenir une teinte proche de celle de la pierre).

Le dosage du mortier pour rejointoyer un mur de pierres

Voici le dosage des mortiers pour rejointoyer un mur :

  • 1 volume de chaux hydraulique NHL 3,5 (solution qui permet de sécher plus rapidement) ;
  • 3 volumes de sable grossier (granulométrie de 0/3 mm) ;

Le volume d’eau est à ajuster en fonction de la consistance du sable : il faut produire une pâte assez épaisse.

Les mortiers bâtards 

Ce type de mortier est un mélange de chaux et de ciment. Il combine les avantages de la chaux (perméabilité, souplesse) et du ciment (résistance, rapidité de prise). Il est plutôt réservé au scellement des pierres ou de tuiles.

Le dosage basique du mortier bâtard est de :

  • 1 volume de ciment ;
  •  1 volume de chaux hydraulique ;
  •  8 volumes de sable ;
  •  1 volume d’eau.

Les mortiers prêts à l‘emploi 

Il existe des mortiers prêts à l'emploi spécifiquement formulés pour le rejointoiement des pierres apparentes. Ces produits sont souvent conçus pour offrir une bonne adhérence, une couleur homogène et une certaine compatibilité avec différents types de pierres.

undraw_engineers_1.svg
Réalisez vos travaux de maçonnerie

Avec les artisans Ootravaux

Quel prix au m² pour rejointoyer un mur en pierre ou une façade ?

Dans ce type de chantier, les matériaux de base pour réaliser les travaux ne sont pas onéreux. En revanche, le temps de préparation ainsi que l’équipement nécessaire pour le ravalement de la façade augmentent considérablement le budget. Ootravaux détaille les différents prix à prendre en compte pour le rejointoiement de votre mur ou d’une façade en pierre.

Prix des mortiers de jointoiement prêts à l’emploi au m²

Pour des plaquettes ou des pierres de parement :

Le sac de 25 kg permet de rejointoyer 5 m² de mur : il coûte en moyenne 25 € (1), soit 5 euros du m² (1) hors pose.

Pour de la pierre de taille :

Le sac de 25 kg permet de rejointoyer 25 m² de mur : il coûte en moyenne 25 € (1) soit 1 euro du m² : c’est la fourchette basse.

D’autres produits (15 euros les 25 kg) sont préconisés jusqu’à 15 kg/m², dans le cas de joints plus profonds. Le prix au m² est alors de 9 euros, hors main d’œuvre (1).

Si vous avez décidé de réaliser vous-même le rejointoiement, Ootravaux vous conseille de choisir des mortiers déjà préparés pour éviter des manipulations et des calculs compliqués avec les différents matériaux.

Prix des mortiers bâtards

Vous pouvez trouver les 10 kg de mortier bâtard pour un coût de 13 euros, hors pose (1). Le coût est estimé à 2 euros du m² (1).

Prix des travaux pour la rénovation de votre mur en pierre par un professionnel

Si vous voulez qu’un spécialiste réalise cette rénovation, vous devez compter sur un budget allant de 70 à 100 € le m² (2), tout compris.

Il existe différentes méthodes pour rejointer la façade avec une douzaine de types de joints différents. Voilà les types les plus utilisés :

  • Joint plat : le mortier est appliqué de manière égale entre les pierres.
  • Joint creux : le mortier est en retrait entre les pierres.
  • Joints coupés : des joints coupés avec un fer à joint pour un résultat net. Cette technique souvent utilisée pour des rénovations.
  • Joints lisses ou brossés.

Les prix dépendent de la finition des joints.

Quelle entreprise choisir pour le rejointoiement d'un mur en pierre ?

Vous avez décidé de confier le chantier de rejointoiement de votre mur en pierre ou de votre façade à un expert, et c’est une bonne solution. Vous aurez l’assurance d’un travail réalisé dans les règles de l’art.

Un artisan compétent pour rejointer les murs : un façadier

Rejointer un mur en pierre demande des compétences particulières, surtout lorsqu’il est en mauvais état. En effet, lors du piquage pour le dégarnissage du joint, une partie des pierres peut tomber, fragilisant ainsi l’ensemble de la construction. Il faut aussi choisir le bon mode de rejointoiement avec le dosage adéquat entre les matériaux pour une réalisation pérenne. 

Bon à savoir : il est fortement déconseillé de réaliser les travaux pendant les périodes de gel. Ce délai est à prendre en compte au moment du choix du professionnel.

Un maçon, l’autre pro pour rejointoyer les pierres

Vous pouvez aussi demander des devis à une entreprise de maçonnerie ou un maçon pour rejointer les murs de votre habitation. Dans les deux cas, n’hésitez pas à vérifier que les professionnels ont une qualification QUALIBAT, par exemple. Cela peut vous aider à faire votre choix.

undraw_engineers_1.svg
Réalisez vos travaux de maçonnerie

Avec les artisans Ootravaux

(1) Prix issus de différents sites professionnels fournisseurs de matériaux.
(2) Prix observés sur les sites de professionnels spécialisés.