Poto d'un homme avec un plaid sur le dos dans son canapé

Locataire : 6 solutions pour isoler votre logement

06 janvier 2023
Isolation
Sommaire

Les locataires se retrouvent parfois à occuper des logements à l’isolation peu performante. C’est le cas par exemple des logements anciens, notamment ceux situés en ville. Pour compenser les déperditions thermiques générées par une isolation médiocre, les locataires utilisent davantage leurs appareils de chauffage. Ils se retrouvent alors avec des factures d’énergie aux montants exorbitants ! Ootravaux vous livre ses conseils pour isoler votre logement même si vous êtes locataire et ainsi faire des économies d’énergie toute l’année.

L'essentiel
  • Il est possible d’améliorer l’isolation de votre habitation avec quelques solutions simples à mettre en place : tapis de sol, revêtements muraux, rideaux…
  • Vous pouvez également prévoir des travaux plus importants, avec l’accord du propriétaire.
  • Différentes aides financières sont disponibles pour vous permettre de réaliser vos travaux.

Solution n° 1 : améliorer l’isolation des fenêtres

À elles seules, les fenêtres représentent près de 15 % des pertes thermiques (1) dans une habitation mal isolée. Une mauvaise isolation au niveau des menuiseries peut se traduire par différents phénomènes, comme la présence d’un courant d’air froid ou de la buée sur les vitres. Pour lutter contre ces pertes de chaleur, il existe plusieurs solutions matérielles à mettre en place, sans engager de gros travaux.

Remplacer les joints

Avec le temps, les joints des menuiseries vieillissent et ne sont plus suffisamment étanches ou isolants. Si les fenêtres de votre maison ou de votre appartement laissent passer de l’air froid au niveau des joints, il est temps de les remplacer. Différents matériaux sont disponibles : mousse, silicone, plastique ou encore métal. La pose de joints est généralement facile à réaliser. En cas de doute, n’hésitez pas à demander l’aide d’un proche ou d’un professionnel !

Ajouter un film de survitrage

Pour améliorer l’isolation de vos vitrages et réduire votre consommation énergétique, une autre solution consiste à les couvrir d’un film de survitrage. Une fois posé sur le vitrage, ce film plastique crée une fine pellicule isolante qui vous permet de gagner de précieux degrés pour votre confort.

Poser des rideaux

Les rideaux peuvent être très utiles pour ajouter une barrière thermique devant les menuiseries. Constitués de polyester ou de laine, des rideaux isolants retiennent la chaleur dans votre logement tout en réduisant l’entrée de l’air froid et de l’humidité.

Comment mieux isoler votre maison à petit prix ?

Solution n° 2 : réduire les courants d’air sous les portes

Les portes peuvent laisser passer l’air, notamment au niveau de l’espace situé en-dessous. Pour diminuer les pertes de chaleur et bénéficier d’une meilleure isolation, vous pouvez par exemple installer un boudin en bas des portes. Ce sont des éléments faciles à poser et à retirer : idéal pour une location.

Solution n° 3 : ajouter des éléments isolants contre les murs

Les parois verticales peuvent représenter près de 25 % des pertes de chaleur (1) d’un logement mal isolé. Il existe désormais une solution efficace et simple à mettre en place pour lutter comme la sensation de murs froids : les panneaux muraux thermiques. Ces éléments se composent souvent d’un matériau isolant comme le feutre ou le polyuréthane.

Ils participent à la réduction de votre consommation d’énergie tout en améliorant l’isolation phonique de votre habitat. Ces panneaux thermiques se posent directement sur la surface des murs, à l’aide de rubans adhésifs, de vis ou de colle, selon les modèles choisis. Autant d’équipements qui se trouvent facilement dans les magasins de bricolage ou sur des boutiques en ligne spécialisées dans la rénovation intérieure !

Les isolants minces : avantages, inconvénients et prix

Solution n° 4 : poser des matériaux isolants sur les sols

10 % de la chaleur s’échappe par les sols (1) dans les logements dotés d’une isolation médiocre. Pour gagner en confort tout en réalisant des économies d’énergie, installez des tapis épais sur vos sols. Agréables pour les pieds, les tapis créent aussi une ambiance douce et cosy dans votre espace de vie ! 

Solution n° 5 : optimiser les performances des appareils de chauffage

En plus de l’isolation, il est possible d’améliorer le fonctionnement de vos chauffages pour gagner en confort thermique. Sachez qu’il est possible d’ajouter des panneaux réfléchissants à l’arrière de vos radiateurs. Grâce à ces dispositifs, l’air chaud est réfléchi et dirigé vers l’intérieur des pièces. Ce système vous permet de bénéficier de l’ensemble de la chaleur produite par les radiateurs tout en minimisant les pertes.

Solution n° 6 : prévoir des travaux d’isolation

Si les astuces présentées précédemment ne sont pas suffisantes pour obtenir un bon confort thermique, il peut être nécessaire de prévoir des travaux plus conséquents. En tant que locataire, vous avez la possibilité d’engager vous-même des travaux, à condition d’avertir le bailleur.

Prévenez le bailleur de votre intention d’effectuer des travaux avec un courrier et gardez une trace écrite de votre demande. Le bailleur dispose d’un délai de 2 mois pour vous donner son accord ou son désaccord. S’il vous répond durant cette période, vous êtes tenu de respecter son choix. En revanche, si le bailleur ne répond pas à votre demande de travaux durant ce délai, il s’agit d’un accord tacite qui vous permet de lancer les travaux.

Pour gagner du temps et éviter de nombreuses démarches, le mieux est de convaincre le bailleur de s’occuper lui-même des travaux de rénovation. Grâce aux différentes aides disponibles, ce dernier peut facilement financer ces travaux et ainsi augmenter la valeur de son bien.

Pour persuader votre bailleur, n’hésitez pas à lui parler des travaux qui entrent dans le cadre de la rénovation énergétique et qui donnent droit à des aides financières :

  • l’isolation des combles et de leurs plafonds ;
  • l’isolation des planchers bas ;
  • le remplacement des vitrages ;
  • l’installation d’un appareil pour le chauffage et l’obtention de l’eau chaude sanitaire.
undraw_calculator_1.svg
Estimez le montant de vos aides MaPrimeRénov' gratuitement

Isolation d’un logement en location : les obligations du propriétaire

La maison que vous louez présente des problèmes d’humidité et un manque d’isolation ? Sachez qu’un propriétaire est dans l’obligation de vous louer un bien immobilier décent et conforme aux normes en vigueur. Ce dernier doit notamment répondre aux exigences de la loi du 6 juillet 1989 qui indique qu’un bien en location doit être suffisamment décent pour pouvoir être loué.

La loi Climat et résilience impose, elle, de nouvelles conditions, basées sur le diagnostic de performance énergétique (DPE), obligatoire pour toute location. Il classe la performance de l’appartement sur une échelle de A à G (du plus performant à la passoire énergétique). 

 

Attention

Depuis le 1er janvier 2023, les logements G+ sont désormais interdits à la location.

 

Toute nouvelle location sera ensuite interdite dans les logements :

  • classés F à partir du 1er janvier 2028 ;
  • classés E à partir du 1er janvier 2034.

En cas de manque d’isolation avéré et de problèmes de salubrité, vous avez le droit d’ordonner au propriétaire de réaliser des travaux de rénovation pour que vous puissiez vivre dans un lieu sain et confortable. Dans ce cas, le coût global des travaux est à la charge du bailleur.

Vous êtes à la recherche d’un professionnel pour vos travaux d’isolation ? Ootravaux vous permet de trouver facilement des artisans disponibles près de chez vous. Remplissez votre demande et vous recevrez plusieurs devis pour trouver la prestation la plus adaptée à vos besoins et à votre budget. 

undraw_engineers_1.svg
Réalisez vos travaux d'isolation

Avec les artisans Ootravaux

(1) Source : Ademe