Découvrez les différents types de cloisons

26 Mai 2021
Revêtements muraux et plafonds
Sommaire

Installer des cloisons s'avère souvent indispensable dans le cadre de la construction ou de la rénovation d'une maison. La cloison permet de délimiter les pièces, de protéger l'isolation ou encore de masquer des câbles. Il en existe sous toutes les formes et pour tous les budgets. Ootravaux fait le point sur les différents types de cloisons, leurs avantages, leurs inconvénients et, bien sûr, leurs tarifs.

Quels sont les points à prendre en compte pour bien choisir sa cloison ?

Plusieurs types de cloisons existent afin de satisfaire tous les besoins. Pour choisir les nouvelles cloisons de sa maison, de nombreux critères sont à prendre en considération :

  • le besoin en matière d'isolation thermique ;
  • le besoin en matière d'isolation acoustique ;
  • la présence ou non de câbles et de tuyaux derrière la cloison ;
  • le type de pièce (humide ou sèche) ;
  • la nature du sol sur lequel la cloison sera installée ;
  • les objectifs de la cloison (isoler, séparer une pièce, cacher l'isolation, décorer, etc.).

Parce que les cloisons assurent diverses fonctions au sein de l'habitat, il convient de les choisir une à une en fonction du rôle qu'elles occuperont.

Il existe 2 types de cloisons :

  • Les cloisons séparatives qui séparent les logements entre eux. Elles peuvent être à simple ou double parement.
  • Les cloisons distributives qui permettent de séparer les espaces et pièces de la maison.
undraw_engineers_1.svg
Réalisez l'installation de votre cloison

Avec les artisans Ootravaux

La cloison en plâtre : pour une bonne isolation acoustique

Les panneaux de plâtre sont un type de cloison très répandu dans le secteur du bâtiment. Ils offrent une très bonne isolation acoustique et sont avant tout utilisés afin de séparer les espaces dans une habitation. Les plaques de plâtre peuvent aussi bien être utilisées dans les pièces sèches que dans les pièces humides. Pour ces dernières, il faudra toutefois veiller à choisir des plaques hydrofugées. Autre avantage : les plaques de plâtre permettent d'intégrer les éventuels tuyaux et fils électriques. Elles sont par ailleurs faciles à enduire puis à peindre.

Côté inconvénients, il est essentiel de garder en tête qu'une plaque de plâtre ne résiste au feu que pendant une demi-heure en moyenne. Elle sera également moins solide qu'une cloison en bois ou en brique. Par ailleurs, la pose des panneaux en plâtre nécessite l'installation d'une ossature en métal ou en bois.

Côté tarifs, il vous faudra compter de 2 à 10 € le m² (1) pour les matériaux hors pose.

La cloison en bois : le design avant tout

C'est avant tout pour son côté esthétique et chaleureux et pour sa qualité que vous opterez pour une cloison en bois. Cette dernière possède l'avantage de contribuer pleinement à la décoration intérieure tout en assurant une bonne isolation thermique. Ce matériau noble peut être aussi bien utilisé en cloison distributive qu'en cloison de séparation ou en cloison amovible. Sa qualité et ses performances thermiques et phoniques dépendent toutefois de l'essence choisie, de la présence ou non d'un doublage, et de l'épaisseur sélectionnée.

L'inconvénient majeur des cloisons en bois réside dans le coût des matériaux. Il faudra en effet compter à partir de 3,50 € le m² hors pose (2) en fonction de l'essence, du type de cloison et du design choisis.

Les cloisons en panneaux alvéolaires : pour l'isolation thermique

Excellent isolant thermique, la cloison en panneaux alvéolaires est elle aussi composée de plâtre puisqu'elle consiste en 2 plaques de plâtre posées autour d'une lame en carton. Particulièrement légère, cette cloison est principalement utilisée pour les zones les plus difficiles à cloisonner, et notamment pour les combles d'un bâtiment. Construites sur ossature, ces cloisons sont également utilisées pour les sols peu résistants, aux étages et sur des planchers anciens.

Du côté des inconvénients maintenant, les cloisons en panneaux alvéolaires offrent une faible isolation phonique, de l'ordre d'une trentaine de décibels en moyenne. Si leur légèreté est appréciée pour les endroits les plus difficiles d'accès, elle est aussi à déplorer pour leur faible résistance au feu, d'environ un quart d'heure.

Pour le tarif, comptez de 10 à 30 € le m² (1) en moyenne pour les matériaux seuls.

La cloison en béton cellulaire : une très bonne solidité

Si c'est avant tout la solidité que vous recherchez, alors optez pour le montage de cloisons en béton cellulaire. Léger et résistant, ce matériau est tout particulièrement adapté aux sols fragiles. Il se compose de blocs de béton encastrés les uns dans les autres et peut être utilisé dans toutes les pièces de la maison puisqu'il résiste parfaitement à l'eau. En parallèle, les cloisons en béton offrent une bonne isolation phonique et thermique et une excellente résistance au feu, de 3 heures en moyenne.

Toutefois, la pose de carreaux en béton nécessite un véritable savoir-faire et l'intervention d'un professionnel qualifié et équipé. Il s'agit également d'un type de cloison particulièrement coûteux, avec une moyenne de 15 à 50 € le m² hors pose (1). Ce matériau n'est donc à privilégier que pour certains endroits de la maison.

Les cloisons en verre : pour laisser passer la lumière

Pour cloisonner un espace tout en préservant la lumière naturelle, rien de tel qu'une cloison en verre. Fabriqué à base de carreaux de verre encastrés entre eux, ce type de cloison permet de laisser la lumière circuler entre les pièces tout en les isolant phoniquement. L'avantage premier de la mise en œuvre de ce type de cloison est son côté design, puisqu'il existe de nombreuses déclinaisons et couleurs différentes. La cloison en verre est notamment appréciée pour les salles de bains puisqu'elle permet de préserver la lumière et s'avère résistante à l'eau.

La cloison en brique de verre, saine et durable, possède toutefois l'inconvénient d'être chère. Il faudra prévoir de dépenser de 2 à 10 € (1) par brique de verre, hors pose, en fonction de son épaisseur, de son design et de sa couleur.

Les cloisons en briques : robustes et isolantes

Peu répandue et surtout choisie pour son aspect design, la cloison en briques est dans la plupart des cas recouverte d'un enduit puis d'une peinture. Ses 2 avantages principaux : sa robustesse et son côté isolant.

Ce type de cloison possède toutefois un certain nombre d'inconvénients. Elle nécessite en effet l'intervention d'un maçon ainsi que des finitions en plâtre particulièrement longues à sécher. Par ailleurs, les briques sont à la fois lourdes et coûteuses. Comptez de 70 à 120 € le m² (3), main-d'œuvre comprise. Ce type de matériau n'est que rarement choisi pour cloisonner un bâtiment.

À qui faire appel pour la pose d'une cloison ? À quel tarif ?

Faire appel à un artisan professionnel est essentiel pour obtenir des cloisons parfaitement conformes à vos attentes. Mais à quel corps de métier confier ces travaux ? En réalité, tout dépend de votre projet et du type de bâtiment. Des plaques en plâtre, par exemple, seront posées par un plaquiste, tandis que des briques devront être installées par un maçon. Côté prix, tout dépendra du matériau choisi.

Pour votre projet, n'hésitez pas à utiliser la plateforme Ootravaux de mise en relation entre professionnels et particuliers.

Comptez en moyenne (3) :

  • de 10 à 30 € le m² pour la pose d'une cloison en plâtre ;
  • de 20 à 60 € le m² pour la pose d'une cloison en bois ;
  • de 15 à 25 € le m² pour la pose d'une cloison en panneaux alvéolaires ;
  • de 40 à 70 € le m² pour la pose d'une cloison en béton ;
  • de 150 à 500 € le m² pour la pose d'une cloison en verre ;
  • de 50 à 100 € le m² pour la pose d'une cloison en briques.
Bon A Savoir

La main-d'œuvre jouera un rôle déterminant sur le montant total du devis de vos murs. C'est la raison pour laquelle il sera conseillé de comparer les devis en amont. Faire appel à plusieurs artisans et comparer les offres représente le meilleur moyen de faire des économies sur le coût de vos travaux de cloisonnage.

(1) Prix moyens issus de différents sites de fournisseurs de revêtements de sol professionnels.
(2) Prix issus du site https://www.travaux.com/platre/guide-des-prix/prix-cloisons-en-bois#:~:text=Le%20prix%20de%20pose%20d,%E2%82%AC%20et%20120%E2%82%AC%2Fm%C2%B2.
(3) Prix moyens issus de différents sites de construction et travaux. 

 

Haut de page