Ootravaux

Comment adapter un logement pour un senior ?

20 janvier 2023
Logement adapté PMR
Sommaire

Vivre chez soi le plus longtemps possible ? De nombreuses personnes le souhaitent pour elles-mêmes ou pour leurs proches âgés. Mais une maison, aussi réconfortante soit-elle, représente aussi des risques liés au vieillissement et à la perte d’autonomie : chutes, accidents, difficultés dans les tâches quotidiennes… Pour les éviter et ainsi favoriser le maintien à domicile d’un senior, la solution est de sécuriser son logement. Quand faut-il commencer l’aménagement et quels sont les équipements à installer en priorité ? Existe-t-il des aides et un accompagnement pour réaliser les travaux ? Ootravaux vous explique tout.

L'essentiel
  • Adapter le logement d’une personne âgée permet de combiner maintien à domicile, autonomie et sécurité.
  • Mieux vaut prévenir que guérir : commencez à aménager la maison dès l’âge de 65 ans pour limiter les risques le plus tôt possible, et pour étaler les dépenses et les travaux.
  • La salle de bains est la pièce à traiter en priorité, en aménageant une douche et en fixant des barres d’appui aux murs.
  • Les personnes âgées aux ressources modestes peuvent demander des aides à des organismes comme l’Anah (Agence nationale de l’habitat) ou l’Assurance retraite.

Pourquoi adapter son logement ?

Favoriser le maintien à domicile et l’autonomie

De nombreuses personnes souhaitent habiter leur maison le plus longtemps possible. Cependant, le vieillissement et la perte d’autonomie peuvent compliquer leur quotidien et les empêcher d’exécuter certaines tâches.

Aussi, l’adaptation du logement consiste à garantir l’autonomie des personnes âgées, leur confort et leur sécurité à leur domicile, à travers :

  • des équipements sûrs, adaptés aux habitudes de la personne et simples à utiliser ;
  • une circulation facilitée dans le logement en limitant les obstacles ;
  • l’accessibilité des objets indispensables au quotidien (lunettes, téléphone, médicaments, etc.)

Prévenir le risque d’accidents domestiques

Les chutes sont les accident domestiques les plus fréquents chez les plus de 65 ans : on en dénombre deux millions chaque année (1). Or, elles sont souvent évitables. L’adaptation de l’habitat reste donc la meilleure solution pour limiter le risque de blessure à domicile.

Adapter un logement aux seniors : les coûts des travaux

Quand adapter son logement ?

Soyez prévoyant et n’attendez pas qu’un accident survienne. Il est conseillé de commencer à aménager le domicile d’un senior le plus tôt possible, à partir de 65 ans, pour plusieurs raisons :

  • Limiter les risques d’accidents sans tarder ;
  • Lisser les travaux et les dépenses dans le temps ;
  • S’habituer progressivement aux changements.

La rénovation et la sécurisation d’un logement pour personne âgée représentent en effet un projet important auquel il faut se préparer, tant sur le plan matériel que financier.

La survenue d’un accident peut aussi – malheureusement – être l’élément déclencheur pour se décider à lancer des travaux de rénovation ou d’équipement.

Seniors : 9 petits travaux pour sécuriser le domicile

Quelles sont les pièces prioritaires ?

Les pièces prioritaires sont celles qui présentent le plus de dangers pour un senior, et/ou celles qu’il utilise le plus souvent. La salle de bains est le premier espace à repenser, suivi des pièces de vie et de la chambre.

Les pièces d’eau

La salle de bains est la pièce la plus propice aux glissades en raison de l’humidité du sol. Pour y circuler et faire sa toilette dans les meilleures conditions, plusieurs aménagements sont conseillés :

  • Poser un sol ou tapis antidérapant ;
  • Remplacer la baignoire par une douche ;
  • Ou si ce n’est pas possible, installer une porte sur la baignoire ;
  • Utiliser un siège de douche ;
  • Fixer des barres d’appui aux murs.

Les barres d’appui sont aussi recommandées dans les toilettes, tout comme un rehausseur de cuvette.

Les pièces de vie

La cuisine et le salon sont des pièces utilisées toute la journée, où les risques sont constamment présents. Voici quelques exemples d’aménagements possibles :

  • Fixer les tapis ou les remplacer par un revêtement antidérapant ;
  • Réagencer les rangements ;
  • Déplacer les meubles pour faciliter la circulation ;
  • Veiller à ne pas laisser de fils électriques dans le passage.

La chambre

Pour un maximum de confort, la chambre à coucher d’une personne âgée doit aussi être adaptée. L’installation d’un lit rehaussé pour faciliter les transferts, voire d’un lit médicalisé, est le premier aménagement à effectuer dans cette pièce. Pensez aussi à placer une table de chevet à proximité, toujours pour faciliter l’accès aux objets du quotidien.

Astuce

N’hésitez pas à demander un diagnostic et des conseils à un ergothérapeute. Ce professionnel de santé, spécialiste de l’aménagement des logements des personnes âgées ou en situation de handicap, pourra indiquer avec précision quels sont les travaux à réaliser.

Les autres aménagements conseillés

Pour une adaptation complète, le logement d’une personne âgée doit être sécurisé dans son ensemble. En plus des interventions spécifiques à certaines pièces, d’autres installations sont recommandées dans toute la maison.

  • L’éclairage : multiplier les sources de lumière en associant des éclairages larges et d’autres plus ciblés (lampe de lecture, spots directionnels…). Un chemin lumineux peut aussi être utile dans un couloir.
  • Les meubles : déplacer tous les obstacles inutiles et éviter de laisser des objets de décoration par terre.
  • L’escalier : poser une rampe et des nez de marche antidérapants, mettre en place un monte-escalier électrique.
  • La domotique : installer des volets roulants automatisés, pilotables à distance.

Quels organismes pour accompagner la transformation ?

La rénovation d’un logement implique des interventions coûteuses, surtout pour une personne âgée aux ressources modestes. Ootravaux vous indique quelles sont les aides existantes et comment en bénéficier.

L’ANAH (Agence nationale de l’habitat)

L’ANAH accorde des aides financières aux seniors et/ou aux personnes en situation de handicap pour les aider à équiper leur maison. Pour bénéficier des aides « Habiter Facile », il faut être propriétaire du logement et justifier de certaines conditions de ressources.

Les aides peuvent représenter jusqu’à la moitié du montant HT des travaux, selon les ressources du foyer et dans la limite de certains plafonds.

Les caisses de retraite

L’Assurance retraite et certaines caisses complémentaires attribuent leurs propres aides financières et matérielles. Ces organismes peuvent aussi proposer un accompagnement personnalisé et des conseils en vue de la rénovation d’un logement.

Les collectivités territoriales

Certaines collectivités, en particulier les départements, mettent en place des aides à destination des seniors et des personnes en situation de handicap. Il peut s’agir de prêts ou de subventions, selon conditions.

Les structures associatives

Les associations, comme le réseau SOLIHA par exemple, peuvent fournir de l’aide et des conseils pour définir un projet d’aménagement du logement.

Astuce

Avant de lancer les travaux, pensez à demander des devis à plusieurs artisans. Cela vous permettra de comparer les prix et de préparer votre budget.

undraw_engineers_1.svg
Réalisez vos travaux 

Avec les artisans Ootravaux

(1) https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/dp_plan-antichute-accessible28-02-2022.pdf