Devis pour l'installation d'un chauffage solaire

Devis d’installation d’un chauffage solaire : comprendre et comparer pour avoir le meilleur service

06 octobre 2020
Chauffage solaire
Sommaire

Vous recherchez une solution économique et écologique pour vous chauffer ? Le chauffage solaire thermique s’est d’ores et déjà invité dans un grand nombre de foyers. Indépendance à l’égard des fournisseurs d’énergie, économies, aides et de subventions de l’État… Le solaire cumule les bons points. Alors, êtes-vous prêt à vous lancer dans ce type de projet ? Ootravaux vous délivre ses conseils pour obtenir un devis d’installation de chauffage solaire, bien détaillé et au meilleur prix.

Les éléments qui font varier le prix d’un chauffage solaire

Si vous souhaitez installer des capteurs solaires sur votre toiture, sur votre façade ou sur un support au sol, sachez que certains éléments sont à connaître pour établir précisément votre budget !

Le choix des équipements

Le choix du type de chauffage solaire est le premier critère qui impacte le prix de votre devis. Votre proposition commerciale ne sera pas la même si vous optez pour un système : 

  • avec Plancher solaire direct (PSD) : l’eau chauffée par les panneaux coule dans les canalisations du plancher chauffant sans passer par un ballon tampon. Le PSD peut aussi être utilisé pour la production d’eau chaude sanitaire et couvre entre 50 et 60 % des besoins en chauffage d’un ménage. Pendant les périodes de grand froid, vous devrez néanmoins recourir à un chauffage d’appoint ;
  • « combi » qui se présente sous la forme d’un chauffage solaire avec ballon (SSC). Attention, il ne peut pas couvrir tous les besoins en chauffage ni en eau chaude : environ 70 % en eau chaude et 40 % en chauffage. Il doit être couplé avec un autre mode de chauffage (une pompe à chaleur ou un poêle à granulés, par exemple) ;
  • CESI (Chauffe-eau solaire individuel). Avec un CESI, vous pourrez couvrir jusqu’à 70 % des besoins en eau chaude de votre famille. Ce pourcentage évolue selon de la région dans laquelle vous vivez et donc du niveau d’ensoleillement dont vous bénéficiez.

La superficie à chauffer

Le dimensionnement de votre chauffage est le deuxième élément qui impacte le montant de votre devis.

Dimensionnement des capteurs solaires thermiques : en fonction de l'ensoleillement

Selon l’ensoleillement de la zone dans laquelle se situe votre habitation, la surface de panneau solaire à installer varie. Si l’équipement est prévu pour fonctionner toute l’année, on se base sur les chiffres de l’ensoleillement en hiver pour estimer correctement le bon dimensionnement des équipements. Selon les latitudes, vous devrez également adapter l’orientation et l’inclinaison de vos capteurs, pour optimiser votre rendement.

Dimensionnement du chauffage solaire : en fonction de votre utilisation

La taille des capteurs solaires à installer sera différente selon l’utilisation :

  • Pour un chauffe-eau : prévoir une contenance d’environ 200 à 300 litres pour 4 personnes. Le volume est variable selon la présence ou non d’un appoint. Ce chauffe-eau nécessite des capteurs thermiques de 2 à 5 m² selon l’ensoleillement de la zone.
  • Pour un chauffage central : 10 à 30 m² de panneaux solaires (selon la taille de votre habitation) peuvent couvrir jusqu’à 60 % de vos besoins en chauffage.
  • Pour un système combiné chauffage/eau chaude : on prévoit en général de 10 à 20 m² de capteurs (environ 15 m² pour un logement de 4 personnes).

Le choix des émetteurs de chaleur

Plancher chauffant ou radiateurs à eau ? En fonction de ce que vous choisirez pour votre chauffage solaire, le tarif de la prestation sera plus ou moins important. Les caractéristiques de votre maison et vos exigences sont 2 des éléments qui vous aideront à opter pour un équipement plutôt que pour un autre.

Le prix de l'intervention d'un artisan

Le budget à prévoir pour l’installation de votre chauffage solaire dépend de plusieurs critères : 

  • votre localisation géographique ;
  • l’installateur sollicité (entreprise, chauffagiste indépendant…) ;
  • le type de pose (le choix d’un SSC entraîne un surcoût par rapport à un PSD.

Les facteurs d'optimisation

La superficie occupée par les capteurs n’est pas la seule source d’efficacité d’un équipement solaire. Pour optimiser la lumière et les calories captées, l’idéal est d’opter pour :

  • Une exposition plein sud, ou à défaut sud-ouest ou sud-est ;
  • Une exposition qui évite toute ombre (des arbres, bâtiments adjacents…) ;
  • Une inclinaison entre 0 et 30° ;
  • Un système orientable : un moteur permet au panneau de suivre le soleil dans sa course journalière.
Bon A Savoir

Vous souhaitez chauffer votre piscine pour pouvoir en profiter un maximum ? Sous réserve de bien anticiper les travaux et l’achat du matériel nécessaire, il est possible d’utiliser vos capteurs solaires pour chauffer l’eau de votre bassin. Au moment de l’établissement des devis des professionnels, n’hésitez pas à évoquer avec eux cette possibilité de chauffer presque totalement gratuitement votre piscine.

Installation d’un chauffage solaire : à quels prix moyens s'attendre ?

Le coût d’un chauffage solaire écologique et économique varie en fonction de 2 principaux éléments : le tarif des équipements et de la pose.

Le prix des équipements

Le prix des équipements pour des travaux d’installation solaire représente souvent le poste de dépense le plus important. En moyenne, il vous faudra prévoir :

  • entre 6 000 et 12 000 euros pour un chauffage solaire avec plancher solaire direct  (PSD) (2) ;
  • entre 14 000 et 18 000 euros pour un chauffage solaire « combi » (SSC) (2) ;
  • entre 3 800 et 5 500 euros pour un chauffage solaire CESI(2).

Sachant qu’une maison de 120 m² nécessite, en moyenne, une installation de 10 m² de panneaux solaires, le prix des travaux pour une telle superficie avoisine les 15 000 euros. 

Prix de l'installation d’un chauffage solaire

En plus du prix des équipements s’ajoute le tarif de l’installateur. Selon votre localisation géographique et selon l’artisan sollicité (entreprise spécialisée, chauffagiste indépendant, etc.), le prix de la pose oscillera entre 3 000 et 6 000 euros (2).

Le coût de la main-d’œuvre est plus élevé pour une installation SSC (environ 3 300 € pour la pose d’environ 15 m² de panneaux) que pour un modèle PSD (environ 2 300 € pour la même surface de panneaux).

Comment faire votre demande de devis ?

Il existe aujourd’hui plusieurs solutions pour obtenir un devis pour la pose d’un chauffage solaire. Vous pouvez ainsi :

  • contacter des artisans via des sites spécialisés dans l’accompagnement des particuliers dans leurs projets de travaux tels qu’Ootravaux ;
  • solliciter directement les entreprises et/ou artisans de votre région spécialisés dans les systèmes de chauffage à énergie renouvelable ;
  • vous renseigner auprès d’amis, de proches ou de voisins déjà équipés d’une installation et d’un chauffe-eau solaire.
Astuce 

Pour optimiser vos chances de trouver une offre intéressante, Ootravaux vous conseille de réaliser au moins 3 devis différents. Vous aurez ainsi suffisamment de matière pour comparer les prix et sélectionner le professionnel qui répond le mieux à vos attentes.

Bien comparer les devis d’installation de chauffage solaire

Une fois que vous aurez recueilli suffisamment de devis, prenez le temps de bien les comparer. Bien qu’il soit déterminant pour la concrétisation de votre projet, le prix de l’installation de chauffage solaire n’est pas le seul élément à prendre en compte ! Les délais d’intervention, la qualité des prestations, la fiabilité de l’entreprise ou encore les modalités de règlement sont autant d’autres critères qui vous aideront à choisir le bon installateur pour vos panneaux solaires.

Les éléments à retrouver absolument dans un devis de chauffage solaire

De par leur complexité, les travaux de pose d’un chauffage solaire, ou d’un chauffe-eau solaire, nécessitent de faire appel à des pros. Seuls des experts en énergie renouvelable peuvent réaliser une installation fiable, et de qualité.

Quel que soit le type de travaux prévus, un devis d’installation de chauffage solaire doit toujours comporter :

  • le prix du système sélectionné ;
  • le coût de l’installation des panneaux ;
  • le tarif du ballon pour l’eau chaude solaire ;
  • le prix de l’installation des équipements (branchements, raccords, etc.) ;
  • les différentes informations utiles ou obligatoires comme les conditions de règlement, la date de validité du devis, les coordonnées de l’entreprise, etc.

Important : pour prendre la bonne décision et choisir le bon pro, il vous faudra retrouver sur votre devis d’installation de chauffage solaire :

  • la liste détaillée des équipements composant votre installation avec leurs prix respectifs (panneaux, ballon tampon, ballon d’eau chaude, etc.) ;
  • le prix de la pose ;
  • le montant total du devis HT et TTC, avec le bon taux de TVA (5,5 % en rénovation) ;
  • les modalités de règlement ;
  • la durée de validité du devis.

Chauffage solaire : explication de son fonctionnement

Comme son appellation le laisse facilement deviner, le chauffage solaire est un mode de chauffage qui utilise une source d’énergie lumineuse totalement gratuite et saine. Cette alternative à la chaudière à gaz, à fioul ou au chauffage électrique repose sur la mise en place de capteurs solaires, généralement sur la toiture.

Ces panneaux solaires ont pour principale mission de capter les rayons du soleil. L’énergie ainsi récupérée est ensuite utilisée pour chauffer un fluide caloporteur. C’est ce même fluide qui, une fois chauffé, diffuse les calories à l’intérieur de vos pièces à chauffer, à travers vos radiateurs ou votre plancher chauffant.

Les autres formes d’énergies solaires

Le solaire prend plusieurs formes, qui peuvent être mises à profit dans le cadre d’un projet à énergie :

  • Photovoltaïque : c’est celle qui permet de produire de l’électricité à partir des panneaux solaires photovoltaïques ;
  • Thermodynamique : des miroirs concentrent la chaleur et font monter la température d’un liquide caloporteur. La chaleur produit ensuite de l’électricité en activant des turbines.

Les avantages du solaire

L’installation solaire présente de multiples avantages :

  • un impact limité sur la planète : le chauffage solaire n’entraîne ni émissions de CO2 ni production de déchets dangereux. Le chauffage solaire exploite, par ailleurs, une énergie ou ressource naturelle propre et inépuisable ;
  • des économies d’énergie, voire l’indépendance énergétique, même dans une région qui n’est pas ensoleillée en permanence : en moyenne, l’installation d’un chauffage solaire permet de réduire la facture de chauffage de près de 40 % (1) ;
  • des aides et subventions pour mettre en place votre installation solaire ;
  • la possibilité de couvrir vos besoins à la fois en chauffage et en eau chaude sanitaire.

Seul l’investissement de départ (prix des capteurs solaires, prix de l’installation, etc.) peut parfois représenter un frein à l’installation d’un chauffage solaire. Heureusement, il existe des solutions financières pour profiter de cette énergie renouvelable et réaliser les travaux d’installation d’un chauffage solaire sans se ruiner.

Les inconvénients du solaire

Mettre en place ce projet d’installation solaire n’est pas toujours simple et quelques inconvénients peuvent remettre en cause la réalisation de votre projet :

  • L’orientation de la maison qui n’est pas toujours adaptée (exposition au nord par exemple) ;
  • L’installation des panneaux solaires peut être disgracieuse ;
  • L’investissement de départ est élevé ;
  • Une installation solaire est efficace en moyenne 20 ans avant de devoir être remplacée pour conserver le même niveau d’efficacité ;
  • Tous les 10 à 15 ans, il faut remplacer l’onduleur.

Quelques astuces pour réduire la facture de votre chauffage solaire

Le prix de l’installation de votre chauffage solaire vous paraît élevé ? Sachez qu’il existe quelques astuces pour diminuer la facture. Utilisant une source renouvelable et écologique, le solaire donne droit à des aides financières qui peuvent s’avérer importantes.

Pour tous les dispositifs présentés ci-dessous, excepté pour la TVA réduite, vous devez confier vos travaux à un professionnel RGE (Reconnu garant de l’environnement). Par ailleurs, votre logement doit avoir plus de 2 ans d’ancienneté.

Connaissez-vous MaPrimeRénov’ ?

Impossible de ne pas avoir déjà entendu parler de ce récent dispositif de l’Anah (Agence nationale de l’habitat), lancé le 1er janvier 2020. En effet, MaPrimeRénov’ s’impose désormais comme l’aide à absolument connaître ! Il faut dire qu’elle a su évoluer depuis le 1er janvier 2021, date à laquelle elle a totalement remplacé le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE).

Avec MaPrimeRénov’ vous accédez à tout un ensemble de primes, selon les travaux que vous souhaitez réaliser. L’aide est ouverte à tous pour des projets d’isolation, mais connaît une exception pour le remplacement du chauffage. En effet, les propriétaires les plus aisés (10e décile) ne peuvent en bénéficier ! Pour tous les autres, vous pouvez obtenir une prime d’un montant de 4 000 à 10 000 € pour un Système solaire combiné (SSC) et de 2 000 à 4 000 € pour un Chauffe-eau solaire (CESI).

Le programme « Habiter Mieux Sérénité »

Le programme « Habiter Mieux » de l’Anah (Agence nationale de l’habitat) n’est en revanche pas nouveau, mais demeure toujours autant plébiscité ! Et pour cause : ce programme aide les propriétaires modestes à rénover leur habitation. Il a longtemps été cumulé avec l’ancien Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE).

Plus il y a de travaux à faire, plus les subventions sont importantes ! Car il s’agit en effet de récompenser les projets de rénovation les plus complets. Vous devez, en outre, réaliser un gain énergétique de votre consommation (en kWh) d’au moins 35 %. En d’autres termes, il est peu probable que vous y parveniez avec uniquement l’installation d’un chauffe-eau solaire ou même d’un chauffage solaire.

Si vous êtes prêt à étudier vos possibilités de travaux avec un conseiller de l’Anah, vous ne serez certainement pas déçu du résultat. Les subventions peuvent atteindre de 35 à plus de 50 % du coût total de vos devis, soit un maximum de 12 500 € d’aides si vous êtes un « propriétaire modeste » et jusqu’à 18 000 €, si vous « très modeste ».

D’autre part, pour être éligible, votre habitation doit être construite depuis plus de 15 ans et vous ne devez pas avoir contracté un prêt à taux zéro depuis au moins 5 ans.

Bon A Savoir

MaPrimeRénov’ et le programme « Habiter Mieux » permettent de cumuler d’autres bonus exclusifs, d’une valeur de 150 à 7 000 €, selon la nature des travaux réalisés et l’état énergétique de votre maison avant travaux (classée en F ou en G ?).

Avec l’éco-PTZ, offrez-vous une rénovation sans intérêts… bancaires !

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) est un prêt à taux nul destiné à financer toutes sortes de travaux énergétiques. Utilisant une énergie non polluante, le chauffage solaire entre effectivement dans le champ d’application de l’éco-prêt à taux zéro, au même titre que la pose d’une pompe à chaleur, que l’isolation thermique des murs ou de la toiture…

Pour la pose de votre chauffage solaire ou de votre chauffe-eau solaire, vous pouvez obtenir de la part de votre banque un prêt de 15 000 €. Si vous réalisez au moins 2 actions de rénovation, il est possible pour vous d’emprunter 25 000 €. Enfin, pour 3 actions ce montant atteint un maximum de 30 000 €. Ce crédit bancaire, à moindres frais, doit être remboursé dans un délai de 15 ans.

Les autres aides pour votre chauffage solaire

L’installation d’un chauffage solaire peut également vous permettre de bénéficier :

  • D’une aide de votre collectivité locale ou régionale, comme une exonération totale ou partielle de la taxe foncière. À voir auprès de chaque mairie ;
  • De primes éco-énergie (appelées « Certificats d’économies d’énergie ») délivrées par les fournisseurs d’énergie, à demander avant toute signature de devis de travaux. Le montant est variable et dépend de votre choix de prestataire.
Bon A Savoir

Pour la pose d’un Système solaire combiné (SSC) et jusqu’au 31 décembre 2025, vous pouvez demander la prime « Coup de pouce Chauffage ». Sa valeur est de 2 500 à 4 000 €, variable selon vos revenus. Cette prime ne vous est rétrocédée que si vous remplacez une ancienne chaudière (hors modèle « à condensation »).

(1) https://www.les-energies-renouvelables.eu/conseils/chauffe-eau-solaire/avantages-chauffe-eau-solaire/
(2) Prix observés sur les sites de professionnels spécialisés en chauffage solaire.