Pose d'une fenêtre

Comment prendre les mesures des fenêtres (hauteur, largeur) ?

15 septembre 2020
Fenêtres
Sommaire

Vous envisagez de changer une ou plusieurs fenêtres de votre maison ? Vous souhaitez installer des stores ? Prêt à noter les mesures de vos menuiseries, vous saisissez votre mètre ruban ! Tout cela semble assez évident aux premiers abords, mais êtes-vous sûr de prendre les bonnes dimensions ? Quelles différences il y a-t-il entre un projet en neuf ou en rénovation ? Ootravaux vous propose sa méthode pour mesurer convenablement une fenêtre, des informations nécessaires à recueillir pour obtenir des devis précis.

Pour préparer les mesures de ses fenêtres

Noter chaque dimension

Pour prendre les dimensions, appelées également les « cotes », d’une fenêtre vous-même, vous avez besoin d’un mètre ruban, d’un papier et d’un stylo. Vous devez aussi savoir quelles mesures choisir, selon qu’il s’agit d’une pose en neuf ou en rénovation, ou bien selon le type de stores ou rideaux à poser sur les fenêtres, qu’elles aient 1 ou 2 vantaux.

Prenez l’habitude de toujours reporter vos dimensions en millimètres. C’est effectivement cette unité de grandeur qu’utilisent les professionnels pour changer vos menuiseries extérieures, poser des stores, rideaux ou des volets roulants. Ainsi, vous parlerez le même langage et vous limiterez le risque d’erreur. Attention à d’ailleurs toujours vérifier votre devis avant de commander vos fenêtres ou vos portes en sur-mesure !

Prendre plusieurs fois chaque dimension

La prise de cotes pour installer une nouvelle menuiserie demande une grande précision. Faites toujours 3 essais ! Mesurez la fenêtre dans tous les sens, du haut vers le bas, de la gauche vers la droite et finissez par une mesure des diagonales. Quand vous avez des écarts de résultat, ce qui est très courant et normal, notez simplement la plus petite pour vos demandes de devis. Le vide peut se combler, mais recouper une fenêtre ne semble pas concevable !

Vos dimensions sont-elles standards ?

Il existe de nombreuses dimensions standards pour les fenêtres à un vantail ou à 2 vantaux. Toutefois, parfois vos fenêtres ont des dimensions plus spécifiques que vous ne retrouvez pas dans les principaux points de vente de menuiseries. Dans ce cas, il va falloir composer avec l’existant et les commander en sur-mesure.

Si vous prenez les mesures d’une fenêtre à un vantail dont la hauteur est de 75 cm par exemple, et que vous obtenez une largeur de 99 cm, recommencez : il est possible que ce soit 100 cm, puisque 75 x 100 cm sont des dimensions standards.

Comment prendre vos mesures pour poser une fenêtre en rénovation ?

Dans le cas d’une pose en rénovation, le bâti doit obligatoirement être en bon état. Cela diminuera les travaux de menuiserie.

Avant de commencer, il y a 2 termes à connaître :

  1. Le « bâti » ou « dormant », qui correspond à la partie fixe du châssis de la menuiserie qui peut être en bois, en alu ou en PVC. En rénovation, il faut toujours relever les cotes depuis l’intérieur de ce cadre.
  2. L’« allège », qui est la partie basse du mur située entre le sol et l’appui des fenêtres. Cette information peut être utile pour mieux positionner la poignée de la future fenêtre.

Ensuite, procédez comme suit :

  • Mesurez la hauteur du contour de la fenêtre.
  • Mesurez la largeur du contour de la fenêtre.
  • Mesurez la hauteur de l’allège.

Ainsi, vous obtenez 3 dimensions.

Qu’il s’agisse d’une fenêtre à 1 ou 2 vantaux, pour faciliter la pose du vitrage, il est parfois recommandé d’enlever 1 cm pour la largeur et 5 mm pour la hauteur.

undraw_engineers_1.svg
Réalisez la pose de vos fenêtres 

Avec les artisans Ootravaux

Prise des mesures de fenêtre pour une pose en neuf

L’ancien bâti (cadre) va être retiré. Vous prenez les dimensions de la fenêtre en tenant compte du cadre. Trois techniques de pose sont possibles : en feuillure, en tunnel, en applique. Les mesures à prendre ne sont pas les mêmes.

La pose d'une fenêtre en feuillure

Avec cette méthode, l’ancien bâti (dormant) est retiré. Vous prenez alors les dimensions de la fenêtre en tenant compte du cadre. 3 techniques de pose sont possibles : en feuillure, en tunnel ou en applique. Pour chacun de ces cas, les mesures à prendre sont différentes.

Bon A Savoir

Le tableau, c’est l’encadrement d’une fenêtre ou d’une baie vitrée destiné à recevoir le dormant et l’ouvrant.

Vous avez besoin de prendre 6 mesures :

  • hauteur du tableau ;
  • largeur du tableau ;
  • mesure de la feuillure après retrait du cadre : en hauteur, en largeur et en profondeur ;
  • hauteur du mur d’appui sous la fenêtre.

La pose d'une fenêtre en tunnel

La pose d’une fenêtre en tunnel convient pour une maçonnerie de forte épaisseur (mur en pierre, par exemple). La pose se fait directement dans l’épaisseur du mur. La pose étant un peu plus délicate à réaliser, un soin particulier devra être apporté à l’étanchéité à l’eau et à l’air de la menuiserie. La pose en applique intérieure ou extérieure est généralement privilégiée lors d’une construction de maison, mais cette méthode s’utilise aussi en rénovation.

Avec une pose en tunnel, les dimensions correspondent à l’ouverture (contour) de la menuiserie :

  • hauteur du tableau ;
  • largeur du tableau ;
  • hauteur du mur d’appui sous la fenêtre.

Vous obtenez ainsi 3 dimensions.

Astuce

Conseils pour cette prise de mesures : il est parfois recommandé d’enlever 1 cm pour la largeur et 5 mm pour la hauteur.

La pose d'une fenêtre en applique

La pose de menuiserie en applique consiste à poser une fenêtre dans l’alignement du mur, soit du côté intérieur, soit du côté extérieur. La pose d’une fenêtre en applique facilite ainsi la pose de l’isolant thermique et évite les ponts thermiques (points faibles). En effet, la fenêtre suit la continuité de l’isolant placé sur le mur. Cette technique est fréquente lors de la construction d’une maison ou lorsque des travaux d’isolation sont réalisés en même temps que le remplacement des fenêtres. C’est la méthode la plus efficace pour réduire les pertes de chaleur et augmenter le confort de votre logement.

Il vous suffit de prendre les 4 dimensions suivantes :

  • hauteur du tableau ;
  • largeur du tableau ;
  • hauteur d’allège ;
  • épaisseur de l’isolant à l’intérieur ou à l’extérieur (selon votre cas) : c’est pour connaître l’épaisseur de la tapée d’isolation, qui sert à recouvrir l’isolation pour une finition impeccable.

Quel est le prix raisonnable pour changer ses fenêtres ?

Comment réduire le prix de la pose d'une fenêtre ?

Pensez à toujours bien comparer vos devis, faites-en réaliser au moins 2 ou 3 pour vérifier les écarts de prix, selon les prestations proposées. En règle générale, le tarif de l’installation excède rarement 350 € (1) par fenêtre pour une dimension standard, et il est dégressif à partir de plusieurs unités.

Par ailleurs, si votre maison (ou appartement) a plus de 2 ans d’ancienneté et que vous confiez vos travaux à un professionnel RGE (Reconnu garant de l’environnement), sachez qu’il existe des aides financières.

La prime de MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ remplace depuis le 1er janvier 2021 le CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique). Ce dispositif est encadré par l’Anah (Agence nationale de l’habitat). Pour le remplacement de vos fenêtres en simple vitrage par du double ou triple vitrage, vous pouvez bénéficier de 40 à 100 € de prime par fenêtre. Le montant de l’aide varie selon vos revenus, les propriétaires les plus aisés n’ont pas accès à la prime.

Le programme « Habiter Mieux sérénité »

Le programme « Habiter Mieux sérénité » est également géré par l’Anah. Vous pouvez obtenir de 35 à 50 % de subventions, accompagnés d’une prime complémentaire de 10 % sur le montant total de vos devis (plafonné à 30 000 €). Cette aide est destinée à financer un projet d’envergure, puisque vous devez réaliser un gain énergétique d’au moins 35 %. Il vous faudra donc certainement rajouter de l’isolation thermique à votre maison ou remplacer votre chauffage. D’autre part, votre logement doit avoir plus de 15 ans d’ancienneté et vous devez être propriétaire modeste ou très modeste (selon le barème de revenus de l’Anah).

Ainsi, vous pouvez bénéficier de :

  • 12 500 € d’aides au maximum, si vous êtes propriétaire modeste ;
  • 18 000 € d’aides au maximum, si vous êtes propriétaire très modeste ;
  • Jusqu’à 3 000 € de bonus supplémentaire, si votre maison est très énergivore (classée en F ou G) et que vous atteignez une très forte performance énergétique (étiquette énergie A ou B).

La TVA à taux réduit

Pour tous vos travaux à économies d’énergie, la TVA est réduite à un taux de 5,5 %. Attention, vos fenêtres doivent être suffisamment performantes (critères techniques à respecter), le cas échéant la TVA passera à 10 % en rénovation et à 20 % pour toute construction neuve.

Les Certificats d’économies d’énergie

Les Certificats d’économies d’énergie (CEE) vous sont délivrés par des fournisseurs ou des distributeurs d’énergie. Ces derniers sont obligés par l’État de vous fournir des aides sous forme de prime, bons d’achat, remise sur facture, prêt à taux faible ou conseils techniques. Il vous appartient de choisir l’avantage qui vous intéresse le plus, dont le montant varie selon votre choix de fournisseur.

L’éco-prêt à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) vous permet d’emprunter auprès de votre banque jusqu’à 7 000 € à taux zéro. Si vous faites plus de travaux d’économies d’énergie, vous pouvez obtenir un prêt de 30 000 € maximum. Vous avez 15 ans pour rembourser votre dette.

Les autres aides possibles

N’ayez pas peur de contacter plusieurs organismes pour leur parler de vos travaux, vous serez surpris par le nombre de structures pouvant vous apporter une aide. Ainsi, vous pouvez essayer d’appeler :

  • Votre mairie ou votre communauté de communes, pour connaître les dispositifs d’aides locales ;
  • Votre centre de retraite ;
  • Votre mutuelle ;
  • Votre Caisse d’allocations familiales (CAF) ;
  • Certaines associations pour lesquelles vous êtes adhérent (les « Anciens combattants », par exemple).

Comment mesurer vos fenêtres pour la pose de fermetures ?

La pose d’un volet roulant

Les volets se posent généralement depuis l’extérieur, le plus souvent sous le linteau. Prenez les mesures du tableau, donc du bord de l’ouverture dans le mur à l’autre bord, de gauche à droit et de haut en bas.

Pour une pose en façade (pose en applique extérieure), l’artisan aura besoin des mesures du tableau contre la façade de la maison pour préparer son devis. Il est à noter que si vous faites intervenir un professionnel qualifié, il effectuera lui-même la mesure de chaque menuiserie.

 

Comment trouver le meilleur pro pour poser vos volets ?

La pose d’un store

Avec des stores enrouleurs intérieurs à poser sur l’ouvrant de fenêtre, des rideaux ou des stores vénitiens, vous n’avez pas toujours à percer les fenêtres : utilisez les supports fournis par le fabricant du store. Une astuce pratique pour les fenêtres PVC.

La prise de la dimension en largeur se fait alors depuis un bord à l’autre du vitrage, fenêtre à 1 ou 2 vantaux. Vous n’intégrez pas les parcloses (les parties en PVC ou bois de l’ouvrant de fenêtre). Prenez la mesure en bas pour ne pas être gêné par la poignée. Faites trois mesures et gardez la plus petite. Ajoutez 4 ou 4,5 cm.

La prise de la dimension en hauteur se fait généralement sur tout l’ouvrant, parcloses incluses.

Avec des stores enrouleurs qui demandent de percer le mur, la prise de mesures en largeur et en hauteur se fait sur tout le cadre de fenêtre. Ajoutez 4,5 cm en largeur et prévoyez d’ajouter quelques centimètres en hauteur, selon la taille du coffre au-dessus de la fenêtre.

Bateaux, japonais, vénitiens… : comment choisir le type de vos stores intérieurs ?

(1) Prix observés sur les sites des professionnels.