Ootravaux

Comment choisir un parquet écologique ?

14 février 2022
Revêtements de sol
Sommaire

Le parquet en bois, c’est bien, mais s’il est éco-responsable, c’est encore mieux ! Il est important aujourd’hui d’acheter en connaissance de cause, pour participer à la préservation de notre environnement. Ootravaux vous livre toutes ses connaissances sur les parquets écologiques… En commençant par leur définition.

L'essentiel
  • Vous avez fait le choix d’un sol écologique pour votre maison avec un parquet en bois massif, mais vérifiez bien les labels qui garantissent sa provenance.
  • Il est possible de trouver des parquets en chêne, châtaignier, pin maritime qui sont tous fabriqués à partir de bois bio-sourcés.
  • Pour protéger le bois de votre parquet massif, privilégiez des produits naturels. Vous conserverez ainsi toutes les qualités du parquet écologique.

Parquet écologique : définition

Un parquet est, par nature, écologique car le bois est un matériau durable. Ce n’est pas le cas d’un carrelage ou de la moquette. Mais cela ne suffit pas pour que le revêtement ait une empreinte carbone acceptable. Il faut que le bois soit issu d’une forêt gérée dans une démarche de développement durable. Et qu’il soit transformé près de son lieu de production et de distribution.

Cela fait plusieurs critères à prendre en compte, mais la planète vous dira merci !

Choisir un parquet écologique : les critères incontournables

Pour vous aider à trouver votre parquet, différents critères sont à prendre en compte.

Le label, une assurance pour la production du bois

Plusieurs labels existent et sont attribués lorsque le bois est issu d’une forêt exploitée de façon durable. La production intensive y est délaissée pour une agriculture raisonnée. La forêt a le temps de se régénérer à un rythme plus respectueux pour les arbres et les sols.

La provenance du bois

Après avoir vérifié le label du sol en parquet, vous pouvez vous assurer qu’il vient d’un pays européen. Cela diminue l’empreinte carbone liée à l’acheminement du bois ou du revêtement. Si vous trouvez un type de plancher fabriqué près de chez vous, dont le bois a été produit en France ou en Europe, vous êtes sur la bonne piste pour réduire les émissions liées au transport.

Le traitement du bois

Pour qu’il soit écologique, le parquet ne doit pas avoir subi de collages ou de transformations industrielles. Mais pour autant, il peut bénéficier d’un traitement pour améliorer sa résistance et sa longévité : seuls des produits naturels sont acceptés. D’ailleurs il est possible que vous achetiez le parquet brut pour le traiter vous-même avec des produits de votre choix, comme de l’huile. Écologique oui, mais facile d’entretien, aussi…

Bon A Savoir

Le parquet stratifié n’est pas un parquet écologique, ni même un parquet ! Il n’est pas en bois et ne doit être confondu avec un autre type de parquet comme le massif ou le contrecollé

undraw_engineers_1.svg
Réalisez la pose de votre parquet 

Avec les artisans Ootravaux

Quel label choisir pour protéger la forêt ?

Le label vous aide à faire le choix d’un sol en parquet écologique. Vous pouvez vous fier à ces certifications pour vous faciliter la tâche et pour valoriser des producteurs de bois respectueux de la l’environnement !

Le PEFC ou le Programme de reconnaissance des certifications forestières

Cette ONG (organisation non gouvernementale) a dans ses statuts, depuis 1999, l’ambition de préserver les plantations tout en produisant du bois, que cela soit en France ou dans d’autres régions du monde.

Selon le PEFC, pour gérer durablement une forêt, il est nécessaire de :

  • respecter et maintenir la biodiversité ;
  • préserver les sols et les eaux ;
  • maintenir un bon état sanitaire qui se renouvelle ;
  • faire bénéficier toute la société des ressources en bois, du puits de carbone mais aussi du lieu de promenade et de loisirs.

Elle n’est pas seulement un lieu de production de bois, mais aussi un lieu de vie, qui peut se renouveler naturellement. Le PEFC a déjà certifié 5 667 213 hectares de forêt en France métropolitaine, 75 662 propriétaires forestiers et 873 exploitants forestiers (1).

Bon A Savoir

Le fichier des entreprises ou des propriétaires certifiés est consultable facilement depuis le site de l’ONG.

Le FSC, l’autre label reconnu pour les parquets écologiques

FSC signifie “Forest Stewardship Concil”. Cette ONG a été créée en 1994, et son bureau français existe depuis 2006. L’ambition de cette association est similaire à la précédente, avec la volonté « de préserver et partager la valeur des forêts pour répondre aux besoins des générations actuelles et futures » (2).

Cette ONG est soutenue par des organismes comme Greenpeace et WWF. Elle a certifié 91 269 hectares en France, ont octroyé 868 certificats « chaîne de contrôle » et 50 licences professionnelles.

L’Écolabel européen

Ce label n’est pas spécialement destiné au revêtement en bois mais il est le seul label écologique officiel européen. Créé en 1992 par la Commission Européenne, il est géré en France par l’ADEME (Agence de la transition écologique) et décerné par l’AFNOR (Association française de normalisation).

Quels pays d'approvisionnement choisir ?

Ce n’est pas une question que l’on pense se poser lors de l’achat d’un sol en bois pourtant, les pays ne pratiquent pas tous la même politique de gestion des plantations. Et le coût environnemental du transport reste une variable qui a aussi son importance.

Pour vous aider, Ootravaux vous propose une astuce : miser sur un bois qui a poussé et a été transformé en France.

Comment obtenir le meilleur devis de pose de parquet ?

La France, en tête de liste des parquets écologiques

Si vous êtes dans une démarche éco-responsable, vous devez privilégier les revêtements fabriqués près de chez vous. Les dépenses d’énergie liées au transport du produit sont limitées par rapport à un bois exotique qui a été cultivé à l’autre bout du monde et qui a nécessité un long voyage.

Comme pour les labels, il existe des marques comme « Parquets de France » ou « Bois de France » qui garantissent plusieurs points, notamment la fabrication 100 % française. Mais aussi l’utilisation de bois issus de forêts gérées durablement, ou l’emploi de personnes qualifiées sur le territoire français.

Si vous ne trouvez pas de bois français pour votre sol, vous pouvez opter pour du bois européen qui possède de bonnes références. Mieux vaut éviter la Roumanie où il existe des exploitations de bois illégales.

Les provenances à éviter pour un parquet écologique

L’ONG Greenpeace référence les pays qui ne gèrent pas les bois durablement :

  • La République Démocratique du Congo,
  • Le Congo-Brazzzaville ;
  • Le Gabon ;
  • Le Cameroun ;
  • L’Amazonie brésilienne ;
  • La Chine ;
  • La Russie ;
  • La Thaïlande ;
  • Le Laos ;
  • La Birmanie ;
  • L’Indonésie ;
  • La Papouasie Nouvelle Guinée ;
  • L’Albanie.

Parquet : le prix des différentes essences de bois

Quelles essences de bois choisir ?

Le choix de l’essence de bois naturel n’est pas seulement une question d’esthétisme ! Il s’agit aussi d’une question écologique car, comme pour les espèces vivantes, certains éléments de la flore ne doivent pas être vendus. C’est le cas des arbres dont l’espèce est menacée.

Les essences communes sont à privilégier

Le chêne, une valeur sûre

Cette essence est la plus utilisée en France pour fabriquer des sols en bois de qualité. En effet, le chêne se prête à tous les intérieurs et tous les goûts. Vous pouvez le choisir massif, à lames étroites ou larges, avec ou sans nœuds et poser le parquet de différentes manières, à l’anglaise, en échelle… mais en limitant l’utilisation de colles ou de solvants. La pose la plus écologique est la pose sur lambourde, avec des clous.

Vous trouverez sans mal des parquets en chêne massif provenant de plantations françaises ou européennes.

Le châtaignier, l’autre feuillu

Avec le chêne, le châtaignier fait partie des arbres feuillus. Il présente les mêmes avantages : il est résistant et présente une croissance très rapide. Il peut atteindre rapidement les 30 mètres de hauteur avec une circonférence de 4 mètres. Ce bois tendre est dense et peu sensible aux changements de température. Que des qualités pour un parquet !

Le pin maritime, le résineux

Si vous habitez dans le Sud-Ouest, vous connaissez bien sa silhouette si particulière. Les Landes abritent la plus grande forêt artificielle d’Europe occidentale. Avec son million d’hectares, cette forêt est gérée de manière durable par des centaines de sylviculteurs.

Vous pouvez le préférer au chêne pour son aspect plus clair mais aussi pour son prix, moins élevé.

Le bambou, le nouveau venu dans le monde du parquet naturel

Oui vous avez bien lu : le parquet en bambou a le vent en poupe. Il possède en effet des qualités de solidité et une finition très tendance. Et surtout, le bambou a un rythme de croissance particulièrement rapide ! Bien sûr, il peut pousser en France ou en Europe pour éviter un mauvais bilan carbone.

Astuce

Pour limiter les COV (composés organiques volatiles) dans votre maison, évitez le parquet stratifié ou même contrecollé. Privilégiez la note A+ sur l’étiquette « émissions dans l’air intérieur ».

undraw_engineers_1.svg
Réalisez la pose de votre parquet 

Avec les artisans Ootravaux

(1) https://www.pefc-france.org/chiffres-cles/
(2) https://fr.fsc.org/fr-fr/qui-sommes-nous/fsc-france