Revêtement de sol intérieur en parquet

Comment comprendre et obtenir le meilleur devis de pose de parquet ?

27 octobre 2020
Revêtements de sol
Sommaire

Indémodable, le parquet a l’avantage de pouvoir être le revêtement de sol de toutes les pièces de la maison, pour un style classique aussi bien que moderne. Massif ou stratifié, cloué ou flottant : tous les types de parquet ont leurs caractéristiques et surtout leurs prix d'achat et d’installation. Ootravaux vous propose conseils et astuces pour obtenir le devis de pose de parquet qui correspond à votre projet et votre budget.

Les éléments qui vont impacter le devis de pose d'un parquet

Les types de parquet

Le terme « parquet » recouvre en réalité une large variété de revêtements de sol de maison. On distingue 3 grandes catégories de parquet :

Stratifié, massif ou contrecollé, quel type de parquet choisir ?

Si un parquet est souvent constitué de bois (parquet massif et certains types de parquets flottants), ce qui correspond généralement à l’image qu’on se fait d’un tel revêtement de sol, ce n’est pas une obligation. Une lame de contrecollé ou stratifié se compose en effet de 3 couches :

  • sur le dessus, la couche de parement ou couche d’usure ;
  • au milieu, l’âme de la lame, qui assure la stabilité ;
  • en dessous, la feuille de contrebalancement, qui évite que la lame de parquet ne se déforme.

Avec un parquet stratifié, seule la couche de parement peut être en bois, tandis que le milieu et le dessous sont souvent en contreplaqué ou aggloméré. Le massif, lui, n’est composé que d’une unique section de bois. Par conséquent, le type de parquet influence le devis de pose d’un parquet.

undraw_engineers_1.svg
Réalisez vos travaux de revêtement de sol

Avec les artisans Ootravaux

Bon A Savoir

La qualité n’est pas l’apanage du parquet massif. Il existe en effet du stratifié, du contrecollé ou du flottant résistant et durable. Cependant, lors du choix de votre parquet, outre la question de la qualité, il faut également prendre en compte la facilité d’entretien et le rendu souhaité pour la déco de votre intérieur. Le parquet est en effet un bon moyen de créer une pièce chaleureuse et indémodable.

Les types de pose du parquet

Du type de parquet choisi découle un type d’installation. Il existe 3 poses différentes :

  • la pose de parquet clouée : adaptée au parquet massif et contrecollé, elle implique l’installation de lambourdes sur le sol. Elles servent de support au parquet, sur lequel il est alors cloué. C’est la pose la plus traditionnelle ;
  • la pose de parquet flottant : adaptée au stratifié et au massif. Les morceaux sont clipsés entre eux, et reposent sur une couche d’isolant. C’est la pose la plus simple et la plus rapide. Le flottant est souvent mis en œuvre lors de travaux de rénovation de maison ;
  • la pose de parquet collée : adaptée au parquet massif et contrecollé. Chaque lame est directement collée au support qui constitue le sol (béton, pierre...). C’est la pose la plus recommandée si vous avez un projet de plancher chauffant, ou pour éviter les grincements.

La création de motifs au sol

Outre la pose proprement dite, qui dépend essentiellement de la technique utilisée, un autre critère vient faire varier le prix de pose du parquet : le choix de motifs créés dans les pièces avec les lames. Il existe plusieurs grandes familles, qui demandent plus ou moins de savoir-faire de la part de l’artisan :

  • le parquet mosaïque, où les lames sont fines et nombreuses ;
  • le parquet à bâtons rompus : les lames sont disposées de façon à former des vagues dans la pièce, mais leurs extrémités restent droites ;
  • le parquet en point de Hongrie : les lames forment aussi des vagues, mais les extrémités sont coupées à 45° afin d’enchaîner les lames bord à bord ;
  • le parquet à coupe perdue : les lames du parquet ont des longueurs différentes, car les chutes créées en bout de surface sont réutilisées dans la rangée suivante ;
  • le parquet à coupe de pierre : toutes les lames ont la même longueur.

Les parquets participent ainsi pleinement à la décoration d’une pièce. Vous pouvez choisir de mettre en place votre motif favori quel que soit le parquet sélectionné.

La surface de pose et la pièce concernée

De manière tout à fait logique, le prix affiché par un devis de pose de parquet sera d’autant plus élevé que la surface au sol à couvrir est importante. Cependant, avoir une grande surface de parquet à poser peut être intéressant pour l’artisan choisi, qui peut vous consentir une remise. En effet, les grandes surfaces se révèlent parfois plus faciles à couvrir que les petites pièces pleines de recoins.

En outre, selon la pièce de la maison où vous souhaitez installer du parquet, le prix peut être différent. Une pièce humide comme la salle de bain nécessite en effet un traitement imperméabilisant, ou une pose particulière du parquet garantissant l’étanchéité, comme le « pont de bateau ». Des joints sont alors posés entre les lames.

La finition du parquet

Il existe 3 types de finitions qui ont pour but de protéger les parquets. Elles ne s’appliquent cependant que pour les parquets en bois. La finition peut être réalisée en usine, mais aussi sur le site du chantier, après la pose. C’est pourquoi le choix de la finition peut faire varier le prix de votre devis de pose de parquet. Sont recensées :

  • la finition à l’huile : laisse le bois respirer, et le nourrit sur toute son étendue. En cas de rayure, il est possible de poncer. L’entretien se fait avec un chiffon légèrement humide ;
  • la finition cirée : imperméabilise le bois, mais nécessite d’être régulièrement renouvelée. Pour l’entretien, employez de préférence un chiffon microfibre ;
  • la finition vitrifiée : imperméabilise les lames, mais ne protège pas des rayures. La teinte du bois est un peu modifiée. Le nettoyage du parquet peut se faire à la serpillière.

Dans une pièce humide comme la salle de bains, préférez un produit à l’étanchéité renforcée. Pour les parquets de pièces très passantes comme la cuisine ou la salle à manger, n’hésitez pas à demander à votre professionnel de passer 3 couches d’huile, de vitrificateur ou de cire.

D’un point de vue purement esthétique, il est également possible de poser des parquets :

  • vieillis, pour faire ressortir le caractère authentique d’une rénovation ;
  • fumés, pour les essences tanniques comme le chêne ;
  • brossés, qui créent des parquets à relief.

Il s’agit de traitements réalisés sur le bois brut en usine, avant la finition, et qui permettent d’ajouter du caractère aux parquets.

Quel est le prix de pose d’un parquet au m² selon le type ?

Chaque type de pose de parquet ne demande pas le même temps de travail au professionnel ni les mêmes compétences. Tour d’horizon des prix de pose, en fonction du parquet de votre choix.

Le prix de fourniture du parquet

En achat seul, le prix du paquet offre une large palette de prix. Par mètre carré, on compte généralement :

  • 45 à 190 € pour du parquet massif selon le bois, les dimensions et l'épaisseur de la lame (1) ;
  • 25 à 110 € pour du parquet contrecollé, selon les dimensions, l'épaisseur et la qualité choisie (1) ;
  • 15 à 65 € pour du parquet stratifié, selon les dimensions, l'épaisseur et la qualité choisie (1).

Prix des parquets, avantages et inconvénients : tout ce qu'il faut savoir

Quel prix de pose pour du parquet stratifié ?

L’installation d’un parquet stratifié ne peut se faire que par une pose flottante, quelle que soit la pièce. Ce type de pose ne nécessite qu’un minimum de compétences. Le flottant est d’ailleurs souvent recommandé lorsque vous souhaitez poser votre parquet vous-même. Les tarifs de pose d’un parquet flottant par un professionnel reviennent à environ 30 € par mètre carré (1).

Si le sol de la pièce n’est pas parfaitement plat, des travaux de ragréage peuvent s’avérer nécessaires pour le remettre de niveau avant la mise en place des parquets. Il faudra compter entre 15 et 40 € par mètre carré (1) selon le type de travaux réalisés par le professionnel (auto-lissant, de nivellement ou fibré). Le ragréage se révèle souvent indispensable lors de la pose d'un parquet stratifié en rénovation.

Parquet massif : à quel prix de pose s’attendre ?

Le prix de pose du parquet massif dans une pièce dépend de la technique employée par le professionnel :

  • pose clouée : environ 50 € / m2 pour la pose du parquet (1), auxquels il faut ajouter la pose des lambourdes, à environ 5 à 10 € par mètre linéaire (1) en fonction de la complexité de la pièce ;
  • pose collée : environ 35 € / m(1).

La pose d’un parquet massif nécessite un peu de préparation du sol. Il faut notamment procéder à un ragréage, afin de rendre la surface lisse et plane. Cette opération coûte environ 30 € / m(1) supplémentaires selon l’état initial du sol.

Le prix de pose d’un parquet contrecollé

La pose d’un parquet contrecollé par un professionnel peut se faire selon 2 techniques, aux tarifs différents :

  • pose flottante : environ 30 € / m(1) ;
  • pose collée : environ 35 € / m(1).

Il faut également prévoir un ragréage (environ 30 € / m2 (1)) afin de s’assurer que le sol est bien lisse et plat. Cela permet en outre d’éviter de surconsommer de la colle en cas de pose collée.

Quels sont les prix des travaux annexes de pose d’un parquet ?

Poser un parquet dans une pièce ne revient pas seulement à installer les lames. Des travaux de préparation et de finitions peuvent s’avérer nécessaires, en fonction de l’état du sol et de vos besoins spécifiques.

Ancien revêtement déposé : quels tarifs ?

La pose de parquet s’inscrit dans des travaux de rénovation ? Retirer l’ancien revêtement de sol peut être une étape préalable indispensable à la pose de parquet. Pour que le revêtement existant soit déposé, prévoyez un coût d’environ 15 €/m² (1).

Plinthes : le tarif de pose à prévoir

Comme le carrelage, un parquet s’accompagne de plinthes. Elles sont destinées à protéger les murs des taches et des chocs, pour ne pas abîmer votre peinture. Elles servent également de finition en assurant la jonction avec le sol et en dissimulant une peinture peu esthétique en fin de mur.

Comptez généralement sur un prix compris entre 3 et 20 € par mètre linéaire selon le type de plinthe (1) (basique ou permettant le passage de câbles électriques) et sur une main-d'œuvre autour de 8 € par mètre linéaire (1) pour la pose de plinthes.

Le prix des finitions pour parquet en bois

Un parquet massif ou contrecollé doit impérativement être accompagné d’une finition, car il s’agit d’un parquet en bois. Il faut donc le protéger des taches, de l’humidité, des rayures... Pour la finition, comptez un prix moyen en euros de :

  • 35 €/m2 pour la vitrification, produit et main-d'œuvre inclus (1) ;
  • 30 €/m2 pour l’huile, produit et main-d'œuvre inclus (1) ;
  • 25 €/m2 pour le cirage, produit et main-d'œuvre inclus (1).

Une teinte peut également être passée par le professionnel sur chaque lame avant la finition, et ajoutée au devis de pose de parquet. Une question de décoration intérieure, mais aussi de coût, puisqu’il est par exemple possible de poser une teinte chêne sur une lame en pin : vous profitez ainsi d’un parquet style chêne pour le prix du pin, à un tarif plus abordable. La pose d’une teinte coûte environ 15 € par mètre carré, produit et main-d'œuvre inclus (1).

Le détalonnage des portes

Selon la hauteur de lame que vous avez choisie, ou si, en rénovation, vous faites installer un nouveau parquet sur un sol déjà existant, la pose du parquet peut relever le niveau de votre sol. Dans ce cas, le professionnel doit couper la partie basse des portes de la pièce afin d’en garantir une ouverture fluide, ainsi qu’une bonne ventilation de la pièce. Comptez environ 45 euros par ouvrant (1) pour ce type de prestation.

Quel est le prix de pose d’un parquet au m² selon l'essence de bois ?

Le choix de l’essence du bois pour le parquet de votre maison impacte peu le devis de pose du parquet, mais surtout le prix de fourniture des lames. C’est particulièrement vrai pour le massif, uniquement constitué de bois. En outre, certaines essences peuvent s’avérer plus fragiles ou difficiles à poser. Cette différence de tarif selon l’essence est difficile à établir, mais elle peut faire grimper le prix de votre devis vers la fourchette haute des tarifs de pose. Généralement, le type d’essence de bois impacte plutôt le coût de la fourniture du parquet.

Globalement, les tarifs les plus élevés concernent les essences exotiques, et le chêne pour les essences européennes.

Quel est le prix de pose d’un parquet au m² selon l'utilisation ?

Le prix de pose du parquet peut varier selon son utilisation, c’est-à-dire s’il est posé dans une pièce plus ou moins fréquentée ou plus ou moins humide.

Prix de pose du parquet dans une salle de bains

Dans une pièce humide comme la salle de bain, les artisans privilégient souvent la pose collée du parquet, pour des raisons d’étanchéité. Il est également possible de mettre en œuvre une pose « pont de bateau », qui était justement utilisée sur les navires. Les lames sont découpées de manière précise pour favoriser l’étanchéité du sol, et couplées avec des joints. Ce type de parquet est réservé aux bois exotiques, naturellement plus résistants à l’eau. Il s’agit de haut de gamme, au tarif élevé.

Il faut en outre prévoir une couche protectrice pour un sol en bois dans une salle de bains. La pose du parquet peut ainsi coûter 40 à 160 € par mètre carré, couche protectrice incluse, selon le type de pose (le pont de bateau étant la plus chère). Le stratifié en pose collée est possible et se révèle beaucoup plus abordable, car plus bas de gamme (et il ne nécessite pas de couche protectrice) : son prix s’élève à environ 30 € par mètre carré pour la pose (1) dans un devis de parquet. Si la couche de protection est bien appliquée, il est donc possible de poser tout type de parquet dans une salle de bains.

Pose de parquet dans le salon : quel budget envisager ?

Dans une telle pièce, la question de l’étanchéité ne se pose pas, mais il faut s'interroger sur la fréquence du passage. Opter pour un parquet résistant est alors indispensable. L’idéal est de choisir des lames épaisses et vitrifiées. Le parquet massif répond particulièrement bien à de tels critères mais tous les types de parquet sont envisageables. Pour ces types de parquets, comptez environ 20 à 150 € par mètre carré selon la technique employé (1) et ajoutez 35 € par mètre carré pour la vitrification (1).

Le budget moyen de pose de parquet dans une pièce peu fréquentée

Une pièce peu fréquentée et non humide, comme la chambre ou un couloir, permet de profiter d’un devis de pose plus bas. La couche de finition, en cas de parquet massif ou contrecollé, ne se doit pas d’être aussi résistante que dans le salon, et l’enjeu de l’étanchéité est faible. Le tarif moyen se situe autour d’une dizaine d’euros par mètre carré pour une pose de parquet dans la chambre (1).

L'esthétique de pose et le coût de la main-d’œuvre associée

Les différentes esthétiques de pose du parquet vous ont déjà été présentées, voici maintenant le prix moyen en euros de chaque pose :

  • collée en point de Hongrie : environ 80 €/m(1) ;
  • clouée en point de Hongrie : environ 110 €/m(1) ;
  • à bâtons rompus : 75 à 110 €/m(1) ;
  • collée en mosaïque : 40 à 90 €/m(1) ;
  • flottante en mosaïque : 35 à 70 €/m(1).

Les poses à coupe perdue ou à coupe de pierre ne modifient pas le prix de pose du parquet, puisque ce sont des poses droites classiques : seule change l’utilisation des chutes.

Embedded script : [OoTravaux] CTA Checklist - Les éléments indispensables d'un bon devis
New call-to-action

Les éléments à retrouver sur un devis

Les informations pour bien comparer les devis

Comme pour tous travaux, la pose d’un parquet doit faire l’objet d’un devis où certaines mentions doivent apparaître pour vous permettre de comparer les prix. Pour faire la bonne sélection de devis, il est donc important que soient spécifiés les prix en euros de chacun des éléments suivants :

  • le parquet choisi ;
  • la pose choisie sur le support ;
  • les motifs ;
  • la surface et les pièces concernées ;
  • les travaux annexes (plinthes, ragréage...) et si l’ancien doit être déposé ;
  • les finitions : huile, vitrificateur, cire... ;
  • la fréquence de passage supportée par le parquet.

Il est également préférable de faire préciser sur le devis le délai de réalisation des travaux de pose du parquet, ainsi que les dates d’intervention. Cela permet de limiter les retards de chantier, et de vous mettre clairement d’accord avec l’artisan.

A quel artisan demander un devis de pose de parquet ?

Vous pouvez faire votre demande de devis pour pose de parquet auprès d’un parqueteur. Il s’agit d’un artisan spécialisé dans les parquets. Cependant, la plupart des menuisiers sont également aptes à réaliser l’installation d’un parquet. Un professionnel spécialisé peut s’avérer préférable dans le cas de travaux de rénovation d’un parquet, ou pour une installation particulièrement technique de haute qualité, comme le point de Hongrie ou le pont de bateau. Afin d'obtenir plusieurs devis et pouvoir faire votre sélection, Ootravaux met à votre disposition sa plateforme de mise en relation entre particuliers et professionnels.

Embedded script : [OoTravaux] CTA Checklist - Choisir un Pro
New call-to-action

 

(1) Prix observés sur les sites de professionnels spécialisés.

Haut de page