Prix pour un assainissement individuel

Quel est le prix d’un assainissement individuel ?

01 décembre 2020
Assainissement
Sommaire

Dans certains cas, un terrain ne peut pas être relié au réseau d’assainissement collectif pour assurer le traitement des eaux usées. Cette difficulté ne doit pas être prise à la légère, car ce manque de tout-à-l’égout entraîne l'obligation de mettre en place un assainissement individuel de qualité pour conserver un confort optimal. Il est donc nécessaire de bien préparer son projet de création d’assainissement individuel en confrontant les différents systèmes et leurs prix.

Assainissement individuel : dans quel cas, et quels travaux ?

Le rôle et l’importance de l’assainissement individuel

Vous avez le projet de construire une maison. Si aucun réseau public de tout-à-l’égout n’est présent sur votre terrain, vous serez dans l’obligation de mettre en place un assainissement individuel. Recourir à un plan d’assainissement individuel vous demandera de solliciter plusieurs devis précis et personnalisés auprès de différents professionnels.

Ce projet d’assainissement individuel se déroulera en plusieurs étapes. Les travaux débutent par une étude des sols en vue de connaître la nature de votre terrain et de choisir le système le plus adapté en fonction du nombre de personnes vivant dans l’habitation. Cette étude des sols est obligatoire, réclamée par le Service public d’assainissement non collectif (SPANC), et à faire réaliser par un bureau d’études en ingénierie géotechnique.

La fosse septique ou fosse toutes eaux

La fosse toutes eaux remplace aujourd’hui l’ancienne fosse septique. Cette dernière ne traitait en effet que les eaux vannes, c’est-à-dire en provenance directe des toilettes. La fosse toutes eaux traite l’ensemble des eaux usées. En cas de construction d’une maison neuve, ce système s’impose. Une fosse septique existante peut cependant être utilisée si elle est installée dans une maison déjà bâtie que vous achetez. Il faudra cependant ajouter un bac à graisse pour empêcher les graisses de boucher les canalisations.

Bon A Savoir

La fosse toutes eaux peut être conçue en deux matériaux :

  • le béton ;

  • le plastique.

Elle reçoit toutes les eaux usées de la maison, c’est-à-dire les eaux vannes et les eaux ménagères.

Comme la fosse septique, la fosse toutes eaux est un système d’assainissement autonome et individuel. Elle est dotée de filtres qui permettent un pré-traitement des matières et qui doivent être nettoyés tous les 6 mois. La vidange complète de l’installation doit être envisagée dès que la fosse est remplie à 50 %, ce qui prend généralement 3 à 4 ans.

Bon A Savoir

L’implantation d’une fosse toutes eaux ne se fait pas au hasard. Des critères précis imposent sa mise en place à :

  • au moins 3 mètres de votre habitation ;

  • au moins 5 mètres d’un arbre ;

  • au moins 5 mètres de la limite de votre propriété.

En outre, l’installation d’un bac à graisse est obligatoire si la fosse toutes eaux est située à plus de 10 mètres de votre habitation.

La micro-station d’épuration

La différence entre une micro station d'épuration et une fosse toutes eaux est la taille de son dispositif, plus compact.

Une micro-station d’épuration ne dégage pas d’odeurs : vous pouvez profiter pleinement de votre extérieur ! Rapide à installer, elle nécessite un entretien minutieux pour assurer son bon fonctionnement et requiert un raccordement électrique afin de maintenir un taux d’oxygénation adapté au développement des bactéries.

Il existe 2 types de micro-station d’épuration :

  • à culture fixée : les bactéries qui désagrègent les matières sont maintenues sur des supports, ce qui facilite leur prolifération ;

  • à culture libre : d’entretien facile, ce type de micro-station s’avère particulièrement compact.

Les coûts préalables à l’installation d’un assainissement individuel

Quel que soit le type d’assainissement privilégié pour votre logement (fosse ou station), il vous faudra prévoir plusieurs étapes, et donc dépenses, préalables à l’installation de votre assainissement individuel.

Étape 1 : l’étude de sol obligatoire

L’étude de sol pour un assainissement individuel donne l’opportunité de :

  • connaître la nature du sol de votre terrain,

  • détecter la présence éventuelle d’une nappe phréatique qui pourrait gêner les travaux,

  • de savoir si votre sol est perméable, etc.

Cette étude de sol précède la préparation du plan d’assainissement individuel, ainsi que la déclaration de l’installation du système au SPANC. Il est nécessaire de réaliser l’étude de sol au moins 2 mois avant le début des travaux. La validation de l’étude de sol ne peut être effective que lorsque le SPANC a donné son accord.

Une visite de contrôle de votre site pour valider l’étude de sol sur place et entériner votre dossier peut se programmer pour un montant de 150 euros environ (1). Attention, le SPANC étant un service public géré au niveau local, chaque SPANC pratique son propre tarif. Renseignez-vous auprès de celui de votre zone d'habitation.

Étape 2 : la réalisation de fouilles et de raccordement

L’assainissement individuel de votre terrain commence la plupart du temps par un carottage, c’est-à-dire par un prélèvement d’un échantillon de terre pour permettre le raccordement précis à vos réseaux existants.

Des travaux pour un assainissement individuel comprennent plusieurs fouilles de la terre en vue de poser un raccordement d’une part aux eaux usées, d’autre part aux eaux pluviales. Il s’agit de fouilles en tranchées, similaires à celles qui sont réalisées pour effectuer le raccordement aux différents réseaux comme l’eau et le téléphone... Les tuyaux servant à l’assainissement doivent en effet être enterrés. En outre, ces tranchées permettent le raccordement à l’électricité, indispensable lors de l’installation d’une micro-station d’épuration. Poser un caniveau permet également l’évacuation du trop-plein.

Concernant les différents travaux à réaliser, voici une estimation des prix (2) :

  • carottage : environ 240 euros ;

  • réalisation de fouilles pour la pose d’un raccordement aux eaux usées : environ 630 euros ;

  • réalisation de fouilles pour la pose d’un raccordement aux eaux pluviales : environ 745 euros ;

  • réalisation de fouilles pour la pose des gaines EDF et télécom : environ 180 euros (nécessaires pour l'installation de la plupart des stations individuelles mais pas pour les fosses toutes eaux) ;

  • pose d’un raccordement de caniveau en sous-sol : environ 800 euros.

Une fois ces étapes réalisées, vous pourrez passer à l’installation de votre fosse toutes eaux ou de votre micro-station selon ce que vous avez prévu dans votre plan d’assainissement individuel.

Étape 3 : la création de puits perdus

Un puits perdu possède un fond perméable protégé de cailloux, de sable, etc. Il contribue à absorber les eaux de pluie et les eaux-vannes (eaux d'évacuation domestique) dans les endroits les plus exposés.

La plupart du temps, il est nécessaire de créer plusieurs puits perdus. Le prix pour ces travaux oscille entre 900 et 3000 euros selon la nature du terrain (3).

Étape 4 : la remise en place des terres autour de la maison

Une fois les tranchées et autres aménagements pour votre assainissement individuel réalisés, il est nécessaire de procéder à une opération de remblayage sur votre terrain pour que les alentours de votre maison présentent un aspect soigné. Les engins de chantier sont les plus appropriés pour cette opération.

Le prix pour la remise en terre de votre terrain est d’environ 750 euros (2).

Étape 5 : le contrôle d’assainissement individuel

Le contrôle d’assainissement individuel permet de vérifier la bonne exécution des travaux, mais aussi le fait que les plans et les normes en vigueur ont bien été respectés. Si nécessaire, il entraîne une mise en conformité ou la recommandation d’améliorations.

Le prix du contrôle de votre assainissement individuel est déterminé par votre municipalité. Renseignez-vous directement auprès de votre mairie.

Prix d’un assainissement individuel avec fosse toutes eaux

Apparue sur le marché plus tardivement, la fosse toutes eaux propose une alternative à la fosse septique le plus souvent utilisée pour l’assainissement individuel. En pratique, il n’existe que très peu de disparités entre ces deux types de fosse et ces deux systèmes d’assainissement. Seuls sont à noter les avantages de cette fosse toutes eaux, aussi appelée filière traditionnelle :

  • un coût d’installation inférieur ;

  • une mise en œuvre plus facile.

Prix d’une fosse toutes eaux milieu de gamme

Si vous décidez de vous positionner sur le milieu de gamme pour votre fosse toutes eaux, il vous faudra prévoir les dépenses liées à la fosse toutes eaux ajoutées aux dépenses liées à la réalisation d’un lit d’épandage ou au filtre à sable.

Lors des travaux d’installation d’une fosse toute eaux de milieu de gamme, des tranchées d’épandages, ou lits, sont créées pour filtrer naturellement les eaux usées qui sortent de la fosse toutes eaux à travers le sol de votre terrain.

Comptez, pour ce type d’assainissement individuel, un budget compris entre 3 500 à 7 500 euros (4) incluant le matériel et le coût de la main d’œuvre.

Prix d’une fosse toutes eaux haut de gamme

Vous souhaitez opter pour une installation optimale pour votre assainissement individuel en filière traditionnelle ? Le « haut de gamme » de cette filière traditionnelle comprend la mise en place de filtres à sable drainés associés à des tertres d’infiltration. Concrètement, ce type d’installation permet d’obtenir des performances plus élevées, tant au niveau de la filtration qu’au niveau des effluents. Côté budget, prévoyez entre 5 000 et 10 000 euros (4) pour une filière traditionnelle haut de gamme.

Bon A Savoir

Dans de nombreuses situations, (terrain situé à proximité d’une nappe phréatique par exemple), la mise en place d’un tertre d’infiltration peut s’avérer obligatoire. En pratique, ce tertre d’infiltration s’apparente à un filtre à sable vertical conçu pour améliorer les performances de filtration. Pour des raisons esthétiques, il est la plupart du temps dissimulé sous la végétation et/ou épouse la forme d’un tas de sable.

Prix pour un assainissement individuel avec station

La station reste le système d’assainissement individuel le plus efficace mais aussi le plus cher. Cet équipement réalise un filtrage total et performant des eaux usées. Son fonctionnement est donc vraiment proche de celui d’une station d’épuration classique mais en version réduite.

Une station doit obligatoirement être agréée par le ministère de la Santé. Il est donc nécessaire de consulter avec attention la liste des équipements agréés avant le début des travaux.

Le prix d’une station débute à partir de 4 500 €. Il peut grimper au-delà des 12 000 € (3) voire davantage selon les caractéristiques et les performances du modèle.

Embedded script : [OoTravaux] CTA Checklist - Les éléments indispensables d'un bon devis
New call-to-action

 

(1) Prix relevé auprès des différents SPANC
(2) Prix issus du site https://www.travaux.com/energie-renouvelable-diagnostic/articles/exemple-de-devis-assainissement-individuel
(3) Prix moyens issus de différents sites de construction et travaux
(4) Prix issus du site https://www.prix-pose.com/assainissement-individuel/

Haut de page