Ootravaux

Les astuces pour bien choisir votre carrelage de terrasse

04 mars 2021
Terrasse
Sommaire

Choisir le bon carrelage d’extérieur pour sa terrasse ne s’avère pas toujours facile. Esthétique, longévité, sécurité… Plusieurs critères sont à prendre en compte pour vous assurer un revêtement de sol qui correspondra à vos envies, à vos besoins, et à votre maison. Quels sont les différents carrelages adaptés aux terrasses ? Quelles normes connaître pour choisir le bon revêtement ? Voici tous les conseils d’Ootravaux pour vous permettre de bien choisir les carreaux de votre terrasse.

En résumé : les choix à privilégier pour un sol extérieur

Pour bien choisir son carrelage de terrasse, soyez attentif aux critères suivants :

  • la durabilité et la résistance des carreaux, à adapter selon le climat de votre région ;

  • leur adhérence, pour une sécurité optimale ;

  • l’esthétique et le design du carrelage (bois, pierre…) ;

  • le prix des produits

undraw_engineers_1.svg
Réalisez vos travaux de pose de carrelage 

Avec les artisans Ootravaux

Les critères techniques indispensables au carrelage de terrasse

Comment choisir un carrelage durable ?

L’un des premiers critères de choix pour les installations et équipements extérieurs est la résistance des matériaux. À l’image d’une terrasse en bois ou en pierre, le carrelage doit lui aussi répondre à cette exigence. Cela vaut d’ailleurs surtout pour le carrelage d’une terrasse, généralement constitué de grès cérame, de grès émaillé, de granit ou de marbre. En effet, il doit pouvoir supporter les intempéries et les chocs sur le long terme. Si ce n’est pas le cas, les carreaux de votre terrasse se fissureront ou se casseront au bout de quelques années, ce qui vous obligera à vous relancer dans des travaux, et ainsi dépenser davantage.

Pour en savoir plus sur la résistance du revêtement de sol extérieur, soyez attentif à la norme française UPEC. Cette norme estime le niveau de résistance des carreaux en attribuant des chiffres entre 1 et 4, 4 étant la note démontrant une résistance optimale. Un chiffre est attribué à chacun des critères suivants :

  • l’usure, pour la résistance du revêtement de sol aux passages des personnes ;

  • le poinçonnement, c’est-à-dire la résistance des carrelages aux charges lourdes comme des meubles, ou aux chocs ;

  • la résistance à l’eau, indispensable pour un espace extérieur soumis aux intempéries ;

  • la résistance aux agents courants et produits chimiques, c’est-à-dire les produits de nettoyage utilisés lors de l’entretien de la terrasse.

Pour être sûr d’installer un carrelage qui résistera au temps, l’idéal reste donc d’opter pour un produit avec une norme UPEC comportant des 3 ou des 4 pour chacun des critères.

Des carreaux qui résistent à l’usure

Si la norme UPEC permet d’avoir un premier aperçu de la résistance du carrelage à l’usure, vous pouvez aller plus loin en vous renseignant sur la norme européenne PEI (Porcelain Enamel Insitute) attribuée aux carreaux de grès émaillés. En effet, cette certification, qui correspond à la norme NF EN ISO 10545-7, est centrée sur la résistance du carrelage à l’abrasion de surface, notamment causée par les passages fréquents sur la terrasse.

La norme PEI répartit les types de carreaux émaillés dans 5 classes différentes :

  • PEI 0 : ce carrelage résiste très peu à l’usure, il est donc déconseillé pour un revêtement de sol, et correspond plutôt à une pose murale ;

  • PEI 1 : ces carreaux s’avèrent peu résistants, préférez donc les poser en intérieur plutôt qu’en extérieur, dans une salle de bain ou une chambre par exemple ;

  • PEI 2 : le carrelage résiste aux passages sans qu’il y ait une grande fréquence, il s’adapte donc aux pièces à vivre de la maison, comme le salon ;

  • PEI 3 : les carreaux émaillés ont une bonne résistance à l’abrasion, vous pouvez donc les installer à l’intérieur, dans des pièces dans lesquelles la circulation reste dense, comme la cuisine et les couloirs, et à l’extérieur de la maison sur un balcon ou une terrasse ;

  • PEI 4 : le revêtement de sol a une très bonne résistance à l’abrasion, il peut être installé dans des lieux ouverts au public, à l’image d’un hôtel ou d’une salle d’exposition ;

  • PEI 5 : le carrelage résiste à une abrasion permanente, il est donc privilégié pour un usage professionnel.

Un carrelage de terrasse antidérapant pour plus de sécurité

Pieds nus ou avec des chaussures, les carreaux ne doivent pas glisser, pour la sécurité de chacun. Vous pouvez savoir si le carrelage que vous choisissez est glissant grâce à 2 normes bien distinctes.

La norme R classe les revêtements de sol par niveaux d’adhérence, pieds chaussés. Elle attribue 5 notes aux carrelages :

  • R9 : adhérence normale, préférez toutefois poser les carreaux sur une terrasse abritée des intempéries ;

  • R10 : carrelage de bonne adhérence, il convient donc à tous types de terrasses ;

  • R11 : revêtement de très bonne adhérence, il convient donc aux zones humides ;

  • R12 et R13 : l’adhérence des carreaux est excellente, il s’agit par exemple de produits à installer sur les bords d’une piscine.

La norme ABC permet, quant à elle, de connaître le niveau d’adhérence du revêtement de sol, pieds nus. Pensez à vous référer à cette norme lorsque vous choisirez le carrelage qui bordera votre piscine, par exemple. La norme ABC attribue 3 notes à chaque type de carreau :

  • A qui correspond à une adhérence moyenne ;

  • B dans le cas d’une bonne adhérence ;

  • C pour une forte adhérence qui limite les risques de glissade.

Les prix pour l’achat et la pose d’un carrelage extérieur

Comment bien choisir votre carrelage en fonction du climat de votre région ?

Il est aussi essentiel de choisir un carrelage de terrasse adapté au climat de sa région. La température ou la fréquence des intempéries varie selon votre zone d’habitation. Que vous choisissiez un carrelage en grès émaillé ou en grès cérame pleine masse, prenez bien en compte 3 éléments en rapport avec le climat dans le choix de votre revêtement de sol extérieur :

  • La fréquence des intempéries : si les fortes pluies ou les chutes de grêle sont fréquentes dans votre région, il vous faudra opter pour un carrelage très résistant.

  • Les fortes variations de température : un gel soudain ou une forte hausse des températures peut endommager certains types de carreaux, en créant des fissures par exemple.

  • L’ensoleillement : dans certaines régions, il est indispensable de choisir un revêtement de sol ayant un traitement anti-UV, pour éviter que les carreaux ne blanchissent.

L’esthétisme : un critère de choix important

Le carrelage que vous choisirez pour votre terrasse aura bien sûr un impact sur l’aspect de votre maison comme de votre extérieur. Il est donc essentiel de choisir un carrelage qui se marie bien avec le reste de votre décoration, et qui correspond à vos goûts.

Selon l’esthétique voulue, vous pouvez choisir entre différents formats de carrelage extérieur :

  • carrelage carré : ce format existe en plusieurs dimensions, des petits carreaux pour avoir un effet mosaïque, aux grands carrés pour un rendu qui correspond à des dalles ;

  • carrelage rectangulaire : de plus en plus répandu, ce format permet de poser les lames en décalé, pour un effet semblable à un plancher en bois.

Le carrelage d’une terrasse peut aussi prendre plusieurs aspects et coloris, pour correspondre pleinement au design de votre maison. Voici quelques exemples :

  • carreaux imitation bois, pour un design traditionnel et rustique ;

  • carrelage aspect béton, pour un style moderne et industriel ;

  • carreaux de ciment, matériau qui donne un certain cachet, et qui a vu sa popularité monter en flèche ces dernières années ;

  • carrelage effet pierre : pour un design sobre et élégant ;

  • carrelage aspect terre cuite : pour un rendu provençal et méditerranéen.

Le prix du carrelage de terrasse

Le prix reste aussi un critère essentiel pour trouver le bon carrelage pour votre terrasse. Cependant, choisissez bien des produits de qualité, pour un devis respectant son budget. Pour vous donner une idée du coût des carrelages pour terrasse, voici des fourchettes de prix pour les types de carrelages les plus répandus, hors pose :

  • carrelage imitation bois : entre 10 et 190 euros/m² (1)

  • carrelage imitation carreaux de ciment : entre 25 et 80 euros/m² (1) ;

  • carrelage imitation pierre naturelle : entre 7 et 130 euros/m² (1) ;

  • carrelage grès cerame extérieur : entre 12 et 70 euros/m² (1).

Devis d’aménagement de terrasse : les éléments clés pour bien choisir

(1) Prix moyens issus de différents sites de fournisseurs professionnels de revêtements de sol.