Quel budget pour l'éclairage de ma salle de bains ?

26 Mai 2021
Eclairage intérieur
Sommaire

Vous êtes en pleins travaux de construction ou de rénovation de votre salle de bains ? Parmi vos différents postes de dépense, il y en a un qu’il ne faut pas négliger : l’éclairage. Il fait en effet partie des éléments essentiels de votre pièce d’eau. Décoratif, il participe également au confort visuel, et permet de se raser ou de se maquiller en toute sérénité. Avec Ootravaux, retrouvez les meilleurs conseils pour faire le bon choix et estimer votre budget éclairage dans la salle de bains.

Comment bien éclairer la salle de bains ?

Lorsque la salle de bains est dépourvue de fenêtre ou que celle-ci n’apporte pas assez de luminosité, la pose d'un éclairage devient essentielle. Toutefois, pour éclairer cette pièce de façon optimale, il se révèle important de respecter 3 critères fondamentaux.

Choisir la bonne puissance

Un éclairage général est tout d’abord indispensable. Il est, la plupart du temps, fixé au plafond et, dans l’idéal, il doit pouvoir couvrir toute la pièce. Prévoyez une puissance suffisante : environ 300 à 400 lumens par m2 afin de profiter d’une luminosité optimale. Et, puisque dans la salle de bains la luminosité proche de celle du jour est privilégiée, pensez à opter pour des ampoules allant de 11 à 20 watts.

Bon A Savoir

Vous souhaitez réaliser des économies d’énergie ? Optez pour des ampoules connectées. Depuis votre smartphone ou une télécommande, vous pourrez allumer ou éteindre vos luminaires, régler leur puissance, varier les couleurs ou encore diffuser de la musique. Vous profiterez ainsi de plus de confort au quotidien et pourrez mieux gérer votre consommation d'électricité.

Sélectionner le bon IRC et la température de la couleur

L’IRC (Indice de Rendu des Couleurs) classe les ampoules de 0 à 100. En choisissant un IRC de 100, vous obtenez un rendu de grande qualité, tel que celui de la luminosité du jour.

La température définit quant à elle la couleur d’une lumière. Elle s’exprime en degrés Kelvin.

  • Entre 2 000 et 3 000 K votre lumière sera considérée comme chaude (légèrement jaune) ;

  • à plus de 3 000 et jusqu’à 5 300 K la lumière obtenue est un blanc froid ;

  • au-delà de 5 300 K vous obtenez une couleur qui reproduit parfaitement la lumière du jour, idéal pour une salle de bains.

Bien répartir les différents points de lumière

Parmi les différentes pièces de la maison, la salle de bains fait partie de celles qui nécessitent le meilleur éclairage. Que vous souhaitiez vous maquiller, vous raser, prendre une douche ou simplement vous relaxer dans un bain chaud, il s’avère primordial de choisir des luminaires adaptés. Répartir les différents points de lumière représente ainsi un point essentiel pour profiter d’une bonne luminosité dans la salle de bains. Pour éviter les zones d’ombre pouvant causer un inconfort visuel, suivez la règle des 3 types d’éclairages :

  • un général capable de couvrir tout l’espace (plafonnier par exemple) ;

  • un fonctionnel (pour se maquiller, se raser, etc.) ;

  • un d’ambiance, plus décoratif, qui permet de créer une atmosphère cosy.

undraw_engineers_1.svg
Réalisez vos travaux d'électricité

Avec les artisans Ootravaux

Les différents types d’éclairages pour une pièce d’eau

Caractéristiques de chaque type d’éclairages

La salle de bains est un espace fonctionnel qui doit également être source de bien-être. Voilà pourquoi il s’avère important de jouer avec les lampes pour créer des ambiances adaptées à vos besoins. Vous avez pour cela le choix parmi une large gamme de produits tels que :

  • La suspension : il s’agit d’un luminaire suspendu au plafond. Elle a l'avantage d'être disponible dans de nombreuses formes design ou traditionnelles, coloris et matériaux (verre, chrome, tissu, osier, etc.).

  • Le plafonnier : contrairement à la suspension, il s’encastre dans le plafond, ce qui le rend plus sûr et discret. Également design, il se révèle idéal pour les pièces au plafond bas ou de petite taille.

  • Les spots : fixes ou orientables, ils s’encastrent dans le faux plafond, et se déclinent dans de nombreuses formes.

  • Les appliques : fixées au mur, à bonne distance des points d’eau dans le respect des normes de sécurité en vigueur, elles apportent une touche design, rétro ou chaleureuse à l’ambiance de la salle de bains.

  • Les réglettes : généralement installées au-dessus ou de chaque côté du miroir, elles sont très fonctionnelles et offrent une bonne luminosité pour se raser ou se maquiller.

  • Le miroir LED : au lieu d’installer des réglettes, vous pouvez opter pour un miroir avec LED intégré. Certains permettent de régler le niveau de luminosité ou encore la couleur selon les envies.

Tout dépendra finalement de vos besoins et de votre mode de vie. Vous pouvez préférer une ampoule de type lumière du jour pour vous maquiller, des spots puissants si vous avez des problèmes de vue ou au contraire des luminosités indirectes douces pour plus de confort. Dans tous les cas, prenez bien en compte “la règle des 3” : luminaire direct, fonctionnel et d’ambiance.

Les prix selon le luminaire

Pour calculer votre budget éclairage de salle de bains, voici un tableau récapitulatif des prix moyens des différents luminaires (spots, plafonnier, appliques, miroir LED, etc.) (1) :

Type de luminaire

Prix pièce moyen, hors pose

Plafonnier

entre 30 et 165 €

Spot LED

entre 10 et 63 €

Applique

entre 20 et 160 €

Réglette

entre 15 et 170 €

Miroir LED

entre 80 et plus de 800 €

Ampoule connectée

entre 10 et 50 €

Zoom sur l’éclairage spot

Les spots font partie des lampes de salle de bains les plus utilisées. Discrets et design, ils offrent beaucoup de sécurité dans les pièces d’eau. Ils se déclinent dans 3 formats différents :

  • Le spot LED : il s’agit du plus répandu et du plus économe. Plusieurs spots sont généralement nécessaires pour obtenir une luminosité homogène sur toute la surface de la pièce.

  • Le spot halogène : il offre un éclairage confortable et brillant, mais sa forte puissance entraîne une augmentation de la consommation électrique. La lampe halogène chauffe également, ce qui peut être dangereux et inadapté aux structures sensibles à la chaleur.

  • Le spot fluocompact : il allie les avantages de la lampe halogène avec ceux du spot LED. Son éclairage est puissant et confortable, mais sa consommation électrique reste faible. Il lui faut toutefois un certain temps pour s’allumer.

Zoom sur l’éclairage LED

Privilégiez toujours les luminaires LED, dans toutes les pièces de la maison, salle de bains y compris. Ce type d’ampoule permet d’éclairer sans chauffer, l’éclairage LED est également durable et permet de réaliser des économies d’énergie. Les ampoules LED présentent en effet de nombreux avantages :

  • Elles ont une durée de vie d’environ 50 000 heures, soit 50 fois plus qu’une ampoule à incandescence.

  • Elles sont écologiques et recyclables.

  • Elles consomment moins d'énergie : environ 6 fois moins qu'une ampoule à incandescence de puissance similaire.

  • Elles fonctionnent à très basse tension et ne chauffent pas, pour plus de sécurité.

L’éclairage LED est disponible dans une variété de luminaires. Vous pouvez par exemple opter pour un plafonnier, des spots encastrés dans le plafond, des appliques murales, ou encore un miroir avec LED intégré. Vous pouvez également envisager le ruban LED étanche pour une installation au plus près de la douche ou de la baignoire.

Attention

L’eau et l'électricité ne font pas bon ménage. Pour installer des équipements électriques dans la salle de bains, respectez bien les normes en vigueur et notamment la NF C 15-100. Elle décompose l'espace en 4 volumes distincts qui correspondent à un type d'installation électrique autorisé (indice de protection IP). L’intérieur de la douche ou de la baignoire correspond au volume 0. À cet endroit, quasiment aucun appareil électrique ou éclairage n’est autorisé. Au sein du volume 1, correspondant à l’espace dans lequel de l’eau peut être projetée depuis le volume 0, seuls les éclairages à très basse tension (ampoules 12 V / TBTS) sont autorisés.

undraw_engineers_1.svg
Réalisez vos travaux d'électricité

Avec les artisans Ootravaux

La pose d’un éclairage est réalisée par un électricien. L’installation s’effectue en 2 temps : il faut relier le point de lumière à un interrupteur, puis poser l’éclairage. Ainsi, le coût de la pose peut varier entre 20 et 300 € (2) par luminaire, selon le type d’équipement et la complexité des travaux (hors fourniture).

Faites appel à un professionnel pour ce type d’installation pour assurer votre sécurité, car l’installation nécessite des compétences techniques et un savoir-faire en électricité. Par exemple, il existe des distances à respecter entre un point d’eau et un point de lumière. Il sera peut-être nécessaire également de faire poser un faux plafond ou encore de poser de nouveaux interrupteurs : autant de missions que le professionnel réalisera sans fausses notes.

Pour tous vos besoins d'installation d'éclairage de salle de bains, découvrez la plateforme Ootravaux qui vous met en relation avec des professionnels proches de chez vous.

(1) Prix moyens issus de différents sites de fournisseurs d’éclairage professionnels.
(2) Prix moyens issus de différents sites de construction et travaux.

Haut de page