toiture acier

Toiture en bac acier - avantages, inconvénients, prix

27 Mai 2020
Couverture
Sommaire

D’un aspect contemporain, la toiture en bac acier est légère et se prête à de nombreuses configurations de toitures, notamment les toits à faible pente et les toits arrondis. Habituellement davantage utilisées pour les couvertures des bâtiments industriels, agricoles ou commerciaux, les toitures en bac acier, et ses variantes de couleur, prennent petit à petit leur place sur les maisons plus récentes, que ce soit en neuf ou en rénovation. Ootravaux fait le point sur les avantages, inconvénients et le prix d’une toiture en bac acier. 

Qu’est-ce qu’une toiture en bac acier ?

Le bac acier est une tôle d'acier nervurée (sous forme de plaques) que l’on peut adapter en longueur à la longueur du toit. Posée d’un seul tenant de l’égout au sommet du toit (faîtage), les plaques de bac acier sont jointes entre elles par une nervure qui assure l’étanchéité entre chaque plaque. Elles sont fixées à la charpente par des vis ou tirefonds adaptés munis d’un joint d’étanchéité, et d’un cavalier, sorte de rondelle qui prend la forme de la nervure. Il existe différents types de toitures en bac acier, aux aspects divers. Notez également qu’une palette de couleurs très large est disponible. Le bac acier est protégé de la corrosion soit par galvanisation (acier galvanisé), soit par la laque qui lui donne sa couleur définitive. Parmi les différents types, vous pourrez ainsi envisager : 

  • Le bac acier simple peau : le plus courant, il s'agit d'un profilé de tôle d'acier nervurée ou ondulée, destiné à la réalisation de toitures sèches, c’est-à-dire sur des bâtiments ouverts et ventilés (comme un hangar ou un carport). Le poids au m² d'un bac simple peau varie autour de 5 à 6 kg / m² et son épaisseur est en général de 0,75 mm. Cette tôle peut être munie d’un feutre anti-condensation, ou feutre de régulation de la condensation, qui évacuera l’eau accumulée en bas de la pente.
  • Le panneau sandwich isolé : constitué d'une âme isolante prise en sandwich entre 2 tôles d’acier nervurées, son épaisseur varie selon le niveau de performance d’isolation thermique attendu. L’isolant au cœur du panneau sandwich est généralement constitué d’une mousse polyuréthane ou de laine de roche allant de 40 à 120 mm d’épaisseur. On retrouve ces panneaux isolés sur la plupart des maisons contemporaines ; ils permettent ainsi d’éviter un phénomène de condensation à l’intérieur.
  • La tôle imitation tuile ou ardoise : disponibles en plaques de dimensions réduites (autour de 1 m²), leurs motifs et couleurs variés imitent la tuile ou l’ardoise. Ces plaques de tôles sont plus souvent adaptées aux couvertures d’abris de jardin, d’auvents ou de garages.
  • Le bac acier imitation joint debout (à ne pas confondre avec les toitures à joint debout généralement en zinc) est un système qui imitera le travail des artisans zingueurs, tout en gardant les particularités de l’acier, avec un recouvrement des nervures, et des fixations invisibles. Plus facile à mettre en œuvre que le zinc, le bac acier imitation joint debout sera une alternative aussi moins onéreuse.   
  • Le bac acier porteur, support d'étanchéité et d'isolation, est lui destiné aux toits plats, et va recevoir l’isolant et le système d’étanchéité qui protégera la maison ou l’extension.
Bon A Savoir

L'air contient toujours une certaine quantité de vapeur d'eau. Un phénomène de condensation apparaît lorsque l'air chaud contenu à l'intérieur d'un bâtiment entre en contact avec la toiture, si la température extérieure est plus froide. Si la tôle est isolée, la vapeur d’eau reste à l’état gazeux.  

Quels sont les avantages du bac acier ?

La toiture en bac acier présente de nombreux avantages qui pourraient orienter votre choix.

  • Son esthétisme : d’un aspect contemporain, on la trouve sous plusieurs formes et couleurs pour une adaptation à votre projet et à vos envies.
  • Son poids : idéale pour des charpentes légères ou en rénovation, la toiture en bac acier pèse autour de 6 kg/m² pour un bac simple, ou autour de 12 kg pour un panneau sandwich alors qu’un toit en ardoise pèse un peu plus de 30 kg/m² et un toit en tuile entre 50 et 80 kg/m².
  • Sa solidité : résistant aux variations de température, et proposant ainsi une durée de vie très longue, le bac acier est aussi incombustible et résistant aux mousses et aux champignons. L’application de produits anti-mousses est donc moins nécessaire.
  • Sa bonne étanchéité : les plaques faisant en général toute la longueur du toit, il n’y a que peu de recouvrement de plaques ou de risque de fuite.
  • Sa facilité de pose : facile à mettre en place, grâce à sa légèreté, le bac acier permet de couvrir un toit rapidement grâce aux grandes longueurs disponibles. 
  • Son adéquation aux pentes très faibles : le bac acier peut se poser sur des pentes minimales de 5 à 7 % selon certaines conditions, contrairement à des couvertures en tuiles ou en ardoise qui nécessitent des pentes plus importantes (autour de 35 %).

Quels sont les inconvénients du bac acier ?

En revanche, la toiture en bac acier peut présenter certains inconvénients par rapport à une toiture traditionnelle en tuiles ou en ardoises. Il est important de bien les connaître avant de faire votre choix.

  • Son absence d’isolation phonique : en cas de pluie, le bac acier peut faire caisse de résonance, rendant les pièces sous toit très difficiles à vivre.
  • Sa sensibilité à la condensation : totalement imperméable à l’air, si le toit n’est pas isolé, ou que la pièce n’est pas bien ventilée, il peut apparaître un phénomène de condensation à l’intérieur.
  • Sa sensibilité à la corrosion : les tôles d’acier nécessitent une précaution particulière à la pose, car le moindre choc, ou la moindre découpe est une zone de risque pour le développement de rouille sur la partie non laquée. Il faudra alors prendre des précautions particulières si l’on veut rajouter une fenêtre de toit, ou une simple sortie de ventilation et protéger l’acier du risque d’oxydation.
  • Sa dimension : les plaques pouvant faire plusieurs mètres de longueur, elles nécessitent d’être au moins 2 pour les porter et les mettre en place pour éviter de les abîmer.
  • Sa non-conformité à certaines réglementations locales : les couvertures de toit en bac acier sont interdites dans certaines régions. Dans d’autres, des restrictions peuvent réduire vos possibilités. Renseignez-vous auprès de votre mairie pour connaître les règles locales d’urbanisme. 
Attention

La toiture en bac acier n’est pas recommandée en zone industrielle ou en bord de mer car le risque d’oxydation y est beaucoup plus important. Un produit de traitement spécifique devra être appliqué le cas échéant. 

Quel prix pour une toiture en bac acier ?

Prix du bac acier

Selon le modèle et le type de panneaux choisis, le coût d’une couverture bac acier peut varier.

  • Comptez entre 10 et 20 € du m² pour du bac acier simple peau. Rajoutez quelques euros par m² si vous rajoutez un feutre anti-condensation. 
  • Selon l’épaisseur du panneau sandwich, le prix peut varier de 25 €/m² pour les plus faibles épaisseurs (40 mm) à plus de 50 €/m² si vous souhaitez une performance thermique optimale (120 mm d’épaisseur).
  • Le prix de la tôle imitation tuile ou ardoise se situe en général autour de 20 à 25 €/m².
  • Pour le bac imitation à joint debout, comptez 25 à 30 €/m².
  • Le bac support d’étanchéité et d’isolation coûte entre 10 et 15 €/m², mais n’assure pas l’étanchéité du toit.

Il ne faut pas oublier de rajouter à ces prix le tarif des fixations, qui peut rapidement faire grimper la facture. Avec 6 à 8 fixations par m², vous pouvez rajouter 3 à 5 €/m².

Les autres frais à anticiper

À ces prix viennent très souvent se rajouter au devis des frais de colisage : les plaques de tôles pouvant faire une grande longueur, elles sont déposées sur une palette adaptée pour éviter de les abîmer lors du transport et de la manutention. Il faudra aussi prévoir des frais de transport pour pouvoir acheminer, voire gruter les tôles de bac acier au plus près de la zone de travaux. 

La main d’œuvre pour les travaux viendra augmenter le coût de l’installation. Pour anticiper le montant de votre devis de toiture en bac acier, comptez environ entre 30 et 50 € par m² en fonction des régions, de la hauteur du chantier et de l’accessibilité. En revanche, contrairement à la tuile ou à l’ardoise, le bac acier génère peu de déchets de chantier (palettes, plastiques) et ces frais peuvent en être réduits. Vous devez donc absolument demander plusieurs devis détaillés auprès de couvreurs professionnels pour pouvoir comparer leurs prestations, connaître le coût réel total de votre toiture en bac acier et faire un choix éclairé.

> Trouver le meilleur professionnel pour vos travaux de toiture