Toiture en pente

Normes et règles de l’art : tout savoir sur les pentes de toitures

20 août 2020
Couverture
Sommaire

Lors de la construction d'une toiture, il est essentiel de bien calculer la pente du toit pour assurer l’étanchéité maximale de la couverture et ainsi éviter les désagréments liés à l’humidité. Comment calculer la pente de toiture d'une maison ? Quels matériaux de couverture (tuiles, ardoise...) sont les plus adaptés selon la pente créée lors de la construction ou de la rénovation de la charpente ? Ootravaux vous apporte des éléments de réponse sur les pentes de toitures pour vous assurer la réussite de vos travaux.

Pente d'un toit : un sujet loin d'être anodin

La réussite de la construction ou de la rénovation d’une maison passe notamment par une isolation optimale au niveau du toit. Permettant l’évacuation des eaux de pluie, la pente de la toiture joue un rôle essentiel dans l’étanchéité du toit et de la charpente. Pour ces raisons, le toit plat et le toit-terrasse, toits ayant une faible pente allant de 1 % à 5 %, nécessitent un système d'évacuation particulier des eaux de pluie de la toiture. Enfin, la pente renforce la résistance de la toiture face aux vents.

Les pentes minimales à adopter pour la toiture dépendent de plusieurs critères : la zone géographique d'habitation, le climat, l’exposition de la maison aux vents dominants, le nombre de pans de la toiture, la hauteur, la longueur et la largeur du toit, etc.

Le degré d’inclinaison de la pente du toit de votre maison ne se calcule pas de façon approximative. Il existe des normes de construction obligatoires qui varient selon la zone d’habitation, et des règles de calcul indispensables à suivre lors de la réalisation des travaux de toiture et de couverture. Veillez à bien respecter cette réglementation pour votre sécurité, mais aussi pour être bien couvert par une assurance.

Bon A Savoir

Il ne faut pas confondre pente minimale et pente recommandée pour une toiture. La pente minimale du toit vous est imposée selon les différents critères pris en compte par les Documents Techniques Unifiés, ou DTU. Un professionnel de la toiture peut cependant ajouter d’autres critères dans le calcul de la pente, et vous conseiller une pente de toit différente pour protéger au mieux votre charpente et votre maison.

Quelles normes concernant les pentes de toitures ?

En France, les Documents Techniques Unifiés, ou DTU, imposent les normes à suivre pour la construction ou la rénovation de sa toiture, et les règles de calcul pour connaître la pente minimale du toit d’une maison.
Il existe 3 principaux DTU et normes à propos des pentes de toitures :

  • La norme française NF P 36 201 : répartition des descentes d’eau verticales.

  • Le DTU 40.5 : mise en œuvre de l’évacuation des eaux pluviales.

  • Le DTU 60.11 : dimensions et règles de calcul des canalisations.

Il faut aussi penser à consulter le Plan Local d’Urbanisme (PLU) ou le Règlement National d’Urbanisme (RNU) auprès de sa mairie, car certaines règles peuvent s’appliquer à votre maison et à votre toiture selon sa localisation et sa zone exacte. Elles concernent, par exemple, la hauteur de votre maison, l’esthétique du toit ou encore le choix des tuiles, du zinc ou de l'ardoise s’il y a des spécifications régionales.

Quels critères principaux pour le calcul de la pente d'un toit ?

La zone géographique de la toiture

Il existe 3 zones d’habitation en France. Chaque zone possède ses propres normes pour les pentes de toitures. Elles sont définies par rapport à leur distance du littoral :

  • Zone 1 : maisons situées à plus de 40 km de la mer ou à moins de 200 m d’altitude ;

  • Zone 2 : travaux de toiture effectués entre 20 et 40 km des côtes et/ou entre 200 et 500 m d’altitude ;

  • Zone 3 : constructions situées à moins de 20 m des côtes maritimes ou à plus de 500 m d’altitude. C’est la zone où la toiture est la plus exposée aux intempéries.

La situation et l’environnement autour de la maison

Autre critère à prendre en compte pour le calcul des pentes de toitures : la situation exacte de votre maison et son environnement direct. Exemple : dans le cas d’une maison entourée de collines par exemple, une toiture protégée du vent subit moins les intempéries et reçoit moins d’eau de pluie.

La toiture se trouve dans une situation considérée comme normale lorsque la maison se trouve sur un plateau ou dans une plaine. Enfin, les maisons implantées sur le littoral ou en haut de falaises sont quant à elles plus exposées.

Les matériaux de couverture selon les pentes de toitures

Troisième critère essentiel avec lequel composer pour réaliser le calcul des pentes minimales du toit : le type de matériaux de couverture utilisé pour la toiture de votre maison. Lorsque vous contactez un professionnel pour mieux connaître ses produits et ses prix, ayez bien en tête que le type de matériau de couverture à utiliser dépendra de la pente de votre toiture.

En effet, certains types de matériaux de couverture s’imposent sur des pentes minimales de toit :

  • Le chaume se pose sur un toit avec une pente à 40 % minimum.

  • Le shingle ou les tuiles traditionnelles, comme la tuile en terre cuite, nécessitent un toit avec une inclinaison minimale à 20 %.

  • L'ardoise se pose sur une toiture avec une pente minimale de 26 %.

  • Le zinc, selon le type choisi, se pose sur un toit de maison dont la pente minimale se situe entre 5 et 20 %.

Tuile, bac acier, ardoise… : quel matériau choisir pour la toiture ?

Qui peut décider des pentes de toitures ?

Le calcul des pentes de toitures d'un bâtiment se fait avant la construction ou la rénovation de la charpente, qu'elle soit en bois, en métal ou dans tout autre matériau. Il faut donc se pencher sur le sujet dès le début des décisions d'architecture pour les travaux de construction ou de rénovation.

Le calcul de la pente de toit doit être fait par un professionnel de la toiture pour être sûr de bénéficier des meilleurs conseils et garantir ainsi une isolation optimale et une bonne étanchéité. Vous pouvez faire appel à un artisan couvreur, qui pourra aussi proposer sur son devis la pose de la toiture, ou à un architecte, qui peut travailler sur l’ensemble des plans de la maison. Ils pourront vous conseiller pour une étanchéité maximale, en proposant d’ajouter un écran de sous-toiture par exemple, destiné à renforcer l’étanchéité du toit et à éviter que poussières et feuilles ne pénètrent sous la toiture sous l’effet du vent. Dans tous les cas, il ne faut pas hésiter à solliciter plusieurs professionnels, pour avoir une estimation des prix, et bénéficier de conseils avisés.

Haut de page