Ootravaux

Repeindre ses volets en bois : prix et conseils

29 novembre 2021
Volets
Sommaire

Et si c’était le moment de repeindre vos volets en bois ? Entretenir régulièrement ses volets en bois est important pour qu’ils ne se fragilisent pas et durent dans le temps. Que vous ayez simplement envie de changer la couleur de vos volets ou qu’il s’agisse d’une rénovation plus complète, il vous faudra respecter certains procédés et choisir la bonne peinture !

Alors, comment repeindre un volet en bois et à quel prix ? De la préparation des travaux au prix des différents types de peinture, Ootravaux vous dit tout !

L'essentiel
  • Peindre un volet nécessite au préalable des travaux de préparation et de remise à neuf.
  • Le tarif d’une peinture pour volet varie selon la composition de la peinture. Il est compris entre 3 et 50 € pour 1 L.
  • Les devis de professionnels affichent un tarif compris entre 20 et 40 € du m2pour les travaux de préparation et de peinture de volets (fourniture comprise).

Repeindre des volets en bois : les étapes préalables à la mise en peinture

Avant de peindre vos volets, il convient de respecter des actions bien précises pour que le résultat soit pleinement satisfaisant. Selon leur état, vous devrez porter une attention toute particulière à leur restauration et au traitement du bois. Objectif : les faire gagner en longévité.

Avant de peindre votre volet en bois, vous devrez procéder au :

  • nettoyage ;
  • décapage ;
  • ponçage ;
  • traitement.

Chacun de ces travaux est primordial pour que la peinture de vos volets soit réussie. De plus, ils permettent à vos volets en bois de mieux durer dans le temps et de résister aux intempéries auxquelles ils seront confrontés (pluie, neige, vent, gel…).

Étape 1 : le nettoyage

Avant d’intervenir sur vos volets en bois, vous devez les démonter. Retirez-les de leurs gonds et placez-les à l’horizontale sur 2 tréteaux. Vous pourrez ainsi travailler aisément dessus.

Ensuite, retirez toutes les pièces métalliques qui le constituent (espagnolettes, pentures, etc.). Elles pourront faire l’objet d’un nettoyage et d’une restauration au même titre que vos volets.

Une fois vos volets préparés, vous pouvez les nettoyer : dépoussiérez-les avec une brosse ou un pinceau épais et passez un chiffon humide dessus.

Étape 2 : le décapage

Dans le cas d’une rénovation importante de vieux volets en bois, vous pouvez être confronté à une épaisse couche de peinture. Vous devrez alors décaper vos volets pour la retirer.

Pour procéder au décapage de vos volets en bois :

  • Protégez-vous avec des gants et un masque (le produit utilisé est à base d’ammoniaque).
  • Retirez les plus gros morceaux de peinture avec une spatule métallique.
  • Appliquez le produit décapant de manière uniforme sur l’ensemble de vos volets.
  • Grattez le support pour retirer toute l’ancienne peinture dès qu’elle est boursouflée (20 à 30 minutes après l’application).
  • Rincez abondamment la surface à l’eau claire pour enlever toute trace de décapant.
  • Laissez sécher vos volets au moins 24 h.

Si la peinture de base de vos volets est en bon état et qu’elle ne présente pas d’aspérités importantes, vous pouvez procéder directement au ponçage.

Étape 3 : le ponçage

Le ponçage permet d’enlever les dernières traces de peinture qui pourraient rester et d’homogénéiser la surface de vos volets en bois. Il peut être réalisé manuellement avec du papier de verre ou avec une ponceuse électrique.

Le ponçage s’effectue en 2 temps :

  • 1er passage : passez un abrasif à gros grains (type 80) sur l’ensemble du support pour en retirer toutes les imperfections.
  • 2nd passage : passez un abrasif à grains fins (type 120) pour lisser uniformément votre volet en bois.

Attention

Pensez également à bien poncer les chants et la tranche de votre volet afin que la nouvelle couche de peinture ne crée pas une surépaisseur qui l’empêcherait de se fermer correctement.

Une fois vos volets poncés, veillez à bien les dépoussiérer afin qu’ils soient parfaitement lisses pour y apposer la peinture.

Astuce

Si votre volet présente des trous ou des fissures, vous pouvez les combler avec de la pâte à bois et poncer à nouveau l’ensemble avec un abrasif à grains fins.

Étape 4 : le traitement

Le traitement du bois de votre volet est primordial pour qu’il ne soit pas attaqué par divers insectes et champignons. Ceux-ci ont tendance à fragiliser le bois, voire à le détruire complètement.

Pour que vos volets en bois résistent au temps, vous devez donc les protéger de ces nuisibles avant de les peindre en y appliquant 2 traitements :

  • un traitement insecticide (fourmis, termites, capricornes, etc.) ;
  • un traitement antifongique (champignons, bactéries et autres moisissures).

Il est recommandé de renouveler le traitement de vos volets en bois en même temps que leur peinture tous les 5 ans.

Bon A Savoir

Les pièces métalliques de vos volets (espagnolettes, pentures, etc.) peuvent également faire l’objet d’une rénovation. Sablage, antirouille, peinture : le mécanisme de vos volets doit aussi être régulièrement entretenu pour fonctionner parfaitement.

Après avoir réalisé ce travail de préparation et de remise à neuf de vos volets, place à la peinture ! Bien sûr, vous pouvez tout à fait confier ces travaux à un artisan si vous ne vous sentez pas à l’aise avec l’exercice ou si vous manquez de temps pour le réaliser. Le professionnel se chargera du travail préparatoire et de l’application de la peinture sur vos volets.

undraw_engineers_1.svg
Réalisez vos travaux de peinture

Avec les artisans Ootravaux

Repeindre des volets en bois : les différents types et couleurs de peinture

Au-delà de l’aspect esthétique, peindre vos volets va permettre de les protéger des UV et de l’humidité. En matière de peinture, vous aurez le choix entre une lasure et différentes peintures à bois.

Les différents types de peinture à bois

La lasure permet de garder la teinte naturelle de vos boiseries et les protège en profondeur contre l’humidité. Elle peut être légèrement colorée, mais si vous souhaitez un coloris vif ou franc pour votre volet, vous devrez orienter votre choix vers l’une des peintures à bois disponible :

  • la peinture acrylique : à base d’eau et microporeuse, elle laisse le bois respirer tout en empêchant l’eau d’y pénétrer. Elle ne s’écaille quasiment pas et résiste donc bien au temps. Peu odorante, elle est respectueuse de l’environnement. C’est également la peinture la moins chère disponible pour vos volets en bois ;
  • la peinture glycéro : à base d’huile, elle convient parfaitement à la rénovation de volets déjà peints. Particulièrement résistante et adhérente, elle présente cependant un temps de séchage un peu long (comptez 8h à 10h) ;
  • la peinture alkyde : à base mixte d’eau et de résine, elle est peu odorante et non polluante. Elle présente une excellente accroche et un rendu texturé. Le temps de séchage est plus long que celui d’une peinture acrylique (comptez 1h à 2h).

Astuce

Pour obtenir un rendu optimal, déposez plusieurs couches de peinture sur votre volet. Appliquez d’abord une sous-couche de manière homogène en commençant par les angles et les recoins, puis déposez 2 couches de la peinture choisie.

Une fois que vous avez terminé de peindre vos volets, un vernis transparent peut y être déposé afin de protéger la peinture au maximum et la faire durer dans le temps.

Bon A Savoir

Vous pouvez repeindre les pièces métalliques de vos volets de la même teinte que ceux-ci avec une peinture spéciale ou les laisser dans leur coloris d’origine. Le cas échéant, pensez tout de même à les traiter contre l’humidité avec une solution antirouille.

Quelles couleurs choisir pour vos volets ?

Avant de peindre vos volets, vérifiez auprès des services de l’urbanisme que la couleur de votre choix est acceptée. En effet, vous pouvez être contraint de respecter certaines directives de la part des Bâtiments de France ou du plan local d’urbanisme (PLU). De plus en plus de communes veulent uniformiser les façades, portes et fenêtres de maison afin de donner une certaine cohérence à l’esthétique des lieux.

En revanche, si vous avez le choix des couleurs, vous pouvez opter pour des teintes neutres et passe-partout comme le gris, ou oser des couleurs vives comme le rouge basque ou le bleu provençal. Ils donneront de la personnalité à votre maison.

Repeindre des volets en bois : prix des travaux et de la peinture

Le coût pour repeindre un volet en bois va dépendre du type de peinture choisi, mais également des travaux nécessaires à sa préparation et sa remise en état.

Prix des travaux de préparation

Voici les éléments dont vous aurez besoin pour préparer vos volets ainsi que leur prix (1) :

Matériel

Prix

Décapant chimique

entre 10 et 20 euros/litre

Abrasif

entre 5 et 10 euros / lot de 10 feuilles

Pâte à bois

entre 5 et 15 euros

Insecticide et fongicide

entre 3 et 30 euros/litre

Antirouille

entre 20 et 40 euros/litre

Les devis d’artisans professionnels pour la réalisation de ces travaux de rénovation sont généralement exprimés au m2 et affichent un tarif moyen de 20 à 40 euros/m(fourniture comprise) (2).

Prix des différents types de peinture

Le coût de votre peinture à bois dépendra de sa composition, de la teinte choisie, mais également du volume souhaité en litres. Les prix moyens sont les suivants (1) :

Modèle

Prix au litre

Acrylique

entre 11 et 50 €

Glycéro

entre 3 et 40 €

Alkyde

entre 15 et 50 €

Spécial métal

entre 20 et 50 €

Lasure

entre 5 et 25 €

Vernis

entre 20 et 60 €

Comment trouver le meilleur pro pour votre peinture ?

Repeindre des volets en bois : faire appel à un professionnel

Le tarif moyen d’un peintre professionnel est généralement compris entre 200 et 400 euros pour un volet seul (2 panneaux) (2). Le coût de la prestation est détaillé sur le devis de l’artisan et comprend les travaux de préparation (nettoyage, décapage, réparations, traitement…) ainsi que la mise en peinture (fourniture incluse).

Besoin d’un artisan-peintre pour vos volets en bois ? Rendez-vous sur Ootravaux !

undraw_engineers_1.svg
Réalisez vos travaux de peinture

Avec les artisans Ootravaux

(1) Prix moyens issus de sites fournisseurs.
(2) Prix moyens issus de sites de travaux et rénovation.