Ootravaux

Sommaire

Que serait votre parquet flottant, votre carrelage ou votre sol en béton tout neuf sans la plinthe assortie ? Impossible d’oublier cette finition indispensable à tout aménagement intérieur ! Un véritable trait d’union entre le plancher et le mur, qui assure aussi un rôle de protection pour le bas des murs. Et s’il existe une grande variété de plinthes selon le matériau, c’est aussi vrai pour leurs tarifs. Heureusement, Ootravaux est là pour vous aider à obtenir une estimation du prix de vos travaux. Suivez le guide !

L'essentiel
  • Le prix d’une plinthe varie en fonction de son matériau et de ses qualités : en PVC, en MDF, en bois, en inox ou alu, en carrelage ou même chauffante.
  • Vous trouverez des plinthes à partir de 1 € le ml (en MDF) et jusqu’à 25 € le ml (bois, métal, carrelage) sans compter la pose (1).
  • Pour une pose en bonne et due forme, pensez à solliciter un pro ! Prévoyez en moyenne de 5 à 20 € le ml pour l’intervention d’un artisan (1).
  • Les plinthes chauffantes sont les plus chères : comptez entre 100 et 150 € le ml avec fourniture et main-d’œuvre (1).

Pourquoi poser une plinthe ?

Un mot pour résumer le rôle des plinthes dans une maison : la finition ! Et ce type de finition présente plusieurs utilités : la protection des murs et la décoration de la pièce. En construction comme en rénovation, il est presque impossible de s’en passer.

Protéger le bas des murs

Les plinthes ne sont pas là (que) pour faire joli. Elles permettent en effet de protéger le bas de vos murs :

  • Des impacts : passage de l’aspirateur, coups de pieds, mobilier, etc ;
  • De l’humidité, en particulier dans les pièces d’eau ;

Vous pouvez aussi en profiter pour protéger (et camoufler) des fils électriques en choisissant des baguettes creuses.

undraw_engineers_1.svg
Réalisez la pose de vos plinthes 

Avec les artisans Ootravaux

Apporter une touche de décoration

Dans une maison, les plinthes ont la particularité d’allier l’utile à l’agréable : il s’agit de la touche finale, le liant entre le mur et le revêtement de sol.

Aussi, elles participent à la décoration selon vos choix de matériaux et de coloris :

  • Une bande de la même couleur que le mur pour donner une impression de grandeur ;
  • Ou au contraire, une teinte qui tranche, pour plus d’originalité et de relief.

Il existe un grand nombre de possibilités, de matières et de coloris : on ne s’en plaint pas !

Quels éléments font varier le prix d'une plinthe ?

Le type de plinthe

Le principal critère qui impacte le prix d’une plinthe est le matériau dans lequel elle est conçue. Vous pouvez choisir cette finition en fonction de votre budget, mais aussi de vos envies déco et du sol existant.

  • Le PVC, économique et polyvalent, se marie avec tous les sols : de la moquette au parquet flottant en passant par le stratifié.
  • Le MDF est un choix intéressant et abordable pour profiter de l’aspect bois sans son prix.
  • Les plinthes en bois massif sont idéales en finition d’un parquet massif ou d’un parquet contrecollé.
  • Celles conçues en inox ou aluminium conviennent aux décorations modernes et dans les cuisines.
  • Enfin, la plinthe en carrelage est choisie en accord avec un sol carrelé pour une belle harmonie.
  • Et connaissez-vous les plinthes chauffantes ? Ces équipements de chauffage, chers et peu répandus, se posent dans les petits espaces et notamment dans les pièces humides.

Astuce

Si le matériau fait varier le prix de la fourniture, il impacte aussi le tarif de la main-d’œuvre.

La surface de la pièce

Comme souvent en matière de travaux, la surface est un facteur déterminant pour votre budget.

Une plinthe est vendue au mètre linéaire (ml) : plus la pièce est grande et plus le coût total des travaux augmente.

La main-d’œuvre

Poser une plinthe contre un mur n’est pas aussi facile qu’il n’y paraît : il faut réaliser les bonnes découpes, penser aux angles et maîtriser les techniques de pose. Sans compter l’éventuelle dépose d’un ancien équipement. Bref, ces travaux peuvent devenir un vrai casse-tête pour les bricoleurs amateurs.

Pour gagner du temps et pour un projet réussi, Ootravaux vous conseille de faire appel à un professionnel. Le prix de la main-d’œuvre est aussi et surtout celui de votre tranquillité !

 

Embedded script : [OoTravaux] CTA Checklist - Choisir un Pro
New call-to-action

 

Quel est le prix d'une plinthe selon le matériau ?

PVC

  • Ces plinthes sont les moins chères et les plus polyvalentes. Elles conviennent en effet à tous les revêtements : parquet massif, parquet flottant, stratifié, moquette, etc.
  • Elles existent dans des coloris variés, mais leur aspect esthétique n’est pas leur point fort.
  • Le PVC présente une excellente résistance à l’humidité. Il est donc idéal pour une pose dans une salle de bain, une cuisine ou une buanderie.
  • Autre particularité : ces plinthes comportent souvent un espace vide, parfait pour camoufler des fils électriques.
  • Prévoyez de 3 à 8 euros le mètre linéaire, hors prix de la pose (1).

MDF

  • Le MDF (Medium Density Fiberboard) correspond à des fibres de bois agglomérées.
  • Les plinthes en aggloméré sont très souvent utilisées en construction ou en rénovation pour leur bon rapport qualité/prix.
  • La gamme de coloris et de textures est variée, si bien que ces plinthes s’accordent avec tout type de revêtement comme le parquet ou le stratifié.
  • Elles sont en revanche sensibles à l’humidité et ne peuvent pas être posées dans les salles de bain.
  • La fourchette de prix commence à 1 euro, et va jusqu’à 15 euros le ml pour la fourniture seule (1).

Bois

  • Traditionnellement, les plinthes sont conçues en bois. Un point fort ? Le cachet inimitable du bois massif.
  • Si vous venez de poser un parquet massif ou un parquet contrecollé, ce type de plinthe offre de belles finitions.
  • Il est plus rare de trouver des plinthes en bois avec un espace vide à l’intérieur : pensez-y si vous avez des câbles à cacher.
  • Question prix, la fourchette est large et les tarifs s’envolent vite selon l’essence choisie.
  • Prévoyez de 2 à 25 euros le ml hors pose pour des plinthes en bois (1).
undraw_engineers_1.svg
Installez vos plinthes 

Avec les artisans Ootravaux

Carrelage

  • Le principe est simple : les plinthes en carrelage sont appliquées dans les espaces carrelés.
  • Elles sont constituées des mêmes carreaux que le carrelage fixé au sol, mais de plus petite taille pour former une bande.
  • La pose d’une plinthe en carrelage est souvent plus longue et plus complexe que pour les autres aménagements. Cela peut faire monter les tarifs.
  • Comptez en moyenne de 3 à 25 euros le ml pour une plinthe en carrelage, en dehors du prix de pose (1).

Métal

  • Place à la modernité avec une plinthe métallique, conçue en inox ou en aluminium.
  • L’aspect de l’inox ou de l’alu se marie à merveille avec les intérieurs épurés et la déco industrielle : avec un plancher en béton, c’est parfait !
  • Pensez-y aussi dans une cuisine, pour s’accorder avec l’électroménager.
  • Attention : ce type de produit est rigide et marque vite en cas d’impact.
  • Les plinthes en métal sont plutôt haut de gamme, aussi leur coût n’est pas le plus abordable : de 10 à 25 euros le ml sans compter la pose (1).

Plinthes chauffantes

  • Les plinthes chauffantes peuvent être d’excellents équipements de chauffage à condition de choisir une technologie peu convective. Elles permettent de chauffer l’air au sol et de le faire remonter jusqu’aux murs. Ils stockent ensuite la chaleur grâce à leur inertie et peuvent la diffuser par rayonnement dans la pièce.
  • La plinthe chauffante est une option intéressante pour les petits espaces, pour réduire l’humidité dans une salle de bain par exemple.
  • Le prix des plinthes chauffantes varie de 100 à 150 euros le ml, avec fourniture et main-d’œuvre (1).

Astuce

Pour obtenir une estimation fiable du budget à allouer à la pose de plinthes, Ootravaux vous conseille de demander au moins 3 devis à des professionnels.

Pose des plinthes : techniques et coût de la main d'œuvre

Quelles techniques pour poser des plinthes ?

La pose collée

La plinthe est plaquée à l’aide d’une colle spéciale, d’un mastic ou d’un adhésif déjà intégré. Cette technique est assez rapide, mais elle laisse peu de marge d’erreur.

Dans le cas du carrelage, les carreaux sont collés au mur, de la même manière que le revêtement est fixé au plancher. La méthode est minutieuse et demande un minimum de savoir-faire : il faut prévoir des carreaux plus petits, voire les découper.

La pose clipsée

Elle nécessite l’installation préalable de supports puis d’y clipser la plinthe (en PVC, en aggloméré ou en métal). Pratique : elle permet de changer quand vous le souhaitez, sans avoir à engager de gros travaux.

La pose clouée

Réservée aux finitions bois ou en aggloméré. Mais elle est chronophage et moins répandue de nos jours.

Prix de la main-d’œuvre

Le prix de l’intervention d’un pro dépend avant tout de la plinthe et des matériaux.

  • Pose de plinthes en bois, PVC, MDF ou métalliques : de 5 à 10 € le ml (1).
  • Pose de plinthes en carrelage : de 10 à 20 € le ml (1).

Attention

Un professionnel peut aussi facturer des coûts annexes : dépose d’une ancienne plinthe, frais de déplacement, etc. Pensez à demander des devis pour connaître chaque tarif.

À qui faire appel pour la pose de vos plinthes ?

Ootravaux vous conseille de faire appel à un artisan spécialiste des revêtements de sols ou du chauffage. En construction comme en rénovation, seul un pro pourra vous proposer une pose de qualité et durable !

Vous pouvez par exemple demander des devis :

  • À un parqueteur si vous devez appliquer une plinthe en accord avec un parquet massif, un parquet flottant ou contrecollé ;
  • À un artisan carreleur pour la pose de carrelage ;
  • À un professionnel du chauffage ou un électricien pour une plinthe chauffante.
undraw_engineers_1.svg
Installez vos plinthes 

Avec les artisans Ootravaux

(1) Prix moyens issus de sites de construction et travaux