Pose collée d'un parquet : quel prix prévoir ?

19 juillet 2021
Revêtements de sol
Sommaire

Si cette question vous pose une colle, vous avez frappé à la bonne porte ! Suivez les conseils de Ootravaux pour estimer votre budget parquet en pose collée. Vous trouverez ici toutes les infos pour réussir votre projet d’installation de parquet massif ou contrecollé. Pourquoi privilégier cette pose ? Quels éléments font varier le montant du devis ? Quel est le prix de ce type de pose par un parqueteur ?

L'essentiel
  • Un parquet collé, en bois massif ou contrecollé, offre un maximum de résistance à l’usure du temps. Si vous avez l’intention d’installer un chauffage au sol, vous faites le bon choix.
  • L’essence du bois est le principal poste de votre budget, avec de vastes écarts de prix : de 20 euros / m² pour du hêtre contrecollé et jusqu’à 180 euros / m² pour un chêne massif (matériaux seuls).
  • Pour la main-d’œuvre uniquement, comptez entre 25 et 50 euros du m².
  • Si vous pouvez poser vous-même ce revêtement de sol, l’intervention d’un professionnel est préférable pour une installation pérenne et de qualité. N’hésitez pas à demander plusieurs devis.

En quoi consiste la pose collée d'un parquet ?

Il existe plusieurs techniques pour poser un parquet : flottante, clouée ou collée. Dans le cas de la pose collée, les lames du plancher sont fixées sur un support avec de la colle. Une sous-couche peut aussi être installée pour une meilleure isolation phonique dans vos pièces.

Cette pose est utilisée pour les parquets massifs ou les parquets contrecollés, y compris les moins épais. Elle convient pour des lames dès 10 mm d’épaisseur tandis que la pose clouée ne peut être employée sous 20 mm.

Le saviez-vous ? Le parquet massif doit absolument être cloué ou collé au sol pour prévenir les risques de déformation. Ce n’est pas le cas d’un parquet flottant ou d’un sol stratifié.

undraw_engineers_1.svg
Réalisez la pose de votre parquet

Avec les artisans Ootravaux

Les avantages de la pose collée

  • Elle peut être employée avec tous types de lames en bois massif ou contrecollées.
  • Elle permet l’installation d’un chauffage au sol contrairement à une pose flottante ou clouée.
  • Elle résiste bien à l’usure du temps : quand les travaux sont de qualité, le parquet reste stable pour longtemps !
  • Elle permet de bénéficier d’un parquet massif avec un tarif de pose moins élevé par rapport à sa cousine, la technique clouée.
  • Le plancher ne sonne pas creux, surtout avec une sous-couche. Le confort phonique est donc optimal.

Pourquoi la choisir ?

Le choix de cette technique est le plus judicieux si :

  • Vous avez envie d’un sol en bois massif du plus bel effet dans votre maison ;
  • Vous vous lancez dans une rénovation ;
  • Les lames de votre parquet sont peu épaisses ;
  • Vous envisagez l’installation d’un chauffage au sol avec votre revêtement ;
  • Vous recherchez une finition de qualité, plus haut-de-gamme qu’un stratifié ou qu’une pose flottante ;
  • Vous n’avez pas forcément les moyens pour une pose clouée.

En revanche, oubliez la pose collée si vous savez d’avance que vous allez avoir envie de changement… La dépose se révèlera très compliquée. Le revers de la médaille de la durabilité ! 

Si votre budget est limité, sachez que les coûts d’un parquet flottant ou d’un revêtement de sol stratifié peuvent être moins importants.

Quels critères impactent le prix de la pose collée d'un parquet ?

La surface de la pièce

La surface à couvrir impacte le montant du projet : les travaux coûteront plus cher s’il faut intervenir dans une grande pièce ou dans plusieurs espaces. Mais pensez à demander des devis car, dans certains cas, les artisans et fournisseurs appliquent des tarifs au m² dégressifs selon le métré. Il est parfois plus intéressant de s’occuper de plusieurs pièces en même temps, dans le cadre de la rénovation d’une maison par exemple.

Le type de parquet

Les matériaux constituent un poste budgétaire important dans un projet de pose de parquet. En effet, les prix sont très variables selon l’essence de bois que vous allez choisir pour votre sol massif ou contrecollé.

  • Le chêne et le hêtre sont les essences les plus répandues et présentent le meilleur rapport qualité/prix en plus de leur facilité d’entretien. Ces parquets en bois dur sont naturellement clairs, mais ils peuvent être teints.
  • Les essences de bois exotiques (teck, wengé) se distinguent par leurs teintes foncées, leur finition haut-de-gamme… et leur tarif élevé ! Elles sont les seules à convenir à une pièce d’eau grâce à leur résistance à l’humidité.

 

Parquet : le prix des différentes essences de bois

Les fournitures

Prévoyez un budget colle si vous devez effectuer cet achat vous-même. Voici les différentes catégories de colle pour parquets que vous allez trouver :

  • La colle vinylique en phase aqueuse sans solvants : le choix le plus écologique. Mais attention, ce produit à base d’eau convient surtout pour des lames peu épaisses.
  • La colle vinylique avec solvants : cette colle chimique est recommandée pour les parquets épais, de plus de 10 mm d’épaisseur. Elle a l’inconvénient d’être odorante et de dégager des COV (composés organiques volatils).
  • Les colles polymères (colle polyuréthane) : ce type produit convient à tous les parquets, même dans les pièces humides. Il en existe aujourd’hui sans solvant et sans odeur.
Bon A Savoir

Le tarif de la colle dépend du type d’application, en plein avec une spatule ou au cordon au moyen d’un pistolet. Le choix d’une méthode plutôt qu’une autre est à la préférence du poseur.

Faire appel à un professionnel

Coller du parquet, à la portée d’un bricoleur moyen ? Pas forcément. Mieux vaut confier ce travail à un artisan pour poser les lames dans les règles de l’art. Le prix de la main-d’œuvre fait grimper la facture, mais il s’agit d’un investissement pour la vie ! 

L’autre point toujours appréciable : un professionnel possède son réseau de fournisseurs, avec des prix plus intéressants. Il pourra aussi procéder à la finition et à la pose de plinthes si vous le souhaitez. Pour autant, cela reste facultatif, contrairement à la pose clouée pour laquelle l’intervention d’un parqueteur demeure indispensable.

Si vous tenez à poser votre parquet vous-même, il est toujours temps d’opter pour un parquet flottant ou un stratifié.

Les travaux de préparation du sol

La pose collée d’un parquet exige un revêtement propre, plat, sec, poreux et non friable. Ces critères doivent être respectés à la lettre avant de fixer le parquet, afin de garantir sa résistance à l’usure.

Pour cela, des travaux préparatoires sont parfois nécessaires : un ragréage, la création d’une chape, la vérification du taux d’humidité, la pose d’une sous-couche, etc. Des coûts supplémentaires auxquels vous devez vous attendre : n’hésitez pas à demander à votre artisan parqueteur s’il peut s’en charger, ou à demander un devis à un autre professionnel.

La dépose d’un sol existant est souvent à prévoir dans le cadre d’une rénovation. Un autre coût à prendre en compte si vous ne le faites pas vous-même.

Prix de la pose collée d’un parquet

Prix du parquet

Voici la gamme de prix des principaux types de parquet massif ou contrecollé, selon l’essence, hors pose (1) :

  • Parquet en chêne ou en hêtre contrecollé : de 15 à 120 euros du m².
  • Parquet en chêne massif : de 30 à 180 euros du m².
  • Parquet en hêtre massif : de 20 à 60 euros du m².
  • Parquet en teck contrecollé : de 50 à 120 euros du m².
  • Parquet en teck massif : de 50 à 110 euros du m².

Prix de la colle pour parquet

En fonction de la méthode d’application, la colle pour parquet coûte :

  • Entre 15 et 20 euros la poche de 600 ml pour une application au cordon (2).
  • Environ 10 euros le kg pour les pots de colle à parquet à appliquer en plein (2).
Bon A Savoir

Le rendement de la colle à parquet se situe entre 1 kg et 1,5 kg de colle par m².

Prix de la main-d’œuvre

Un professionnel du parquet applique un tarif entre 25 et 50 euros du m² (1) pour la pose collée de votre revêtement de sol hors dépose, travaux préparatoires éventuels, ragréage, matériaux et fournitures.

Pour vous donner un ordre d’idée, une pose clouée de parquet en chêne massif coûte entre 35 et 70 euros / m² (1) hors matériaux, travaux préparatoires ou finition. 

Pensez à demander à votre artisan si sa prestation comprend la finition (plinthes, vitrification, entretien, etc). Ce n’est pas toujours le cas !

undraw_engineers_1.svg
Réalisez la pose de votre parquet

Avec les artisans Ootravaux

Comment trouver le bon professionnel ?

Il ne vous reste plus qu’à trouver un artisan parqueteur ! Avant toute chose, ne zappez pas l’étape des devis : cela vous permettra d’orienter votre choix en fonction du métré des travaux, des prestations et des prix. Et mieux vaut demander plusieurs devis afin de pouvoir les comparer.

Pour trouver le bon professionnel près de chez vous (et éviter un surcoût de frais de déplacement…), plusieurs solutions :

  • Vous renseigner auprès de votre entourage : le bouche à oreille est souvent d’une grande aide !
  • Solliciter une enseigne de bricolage ;
  • Utiliser des plateformes en ligne comme Ootravaux pour comparer et choisir un professionnel proche de chez vous.

(1) Prix moyens issus de différents sites de construction et travaux
(2) Prix moyens issus de différents sites de fournisseurs de colle pour parquet

Haut de page