Ootravaux

Quels sont les tarifs d’un carreleur ?

13 septembre 2021
Revêtements de sol
Sommaire

Vous rêvez déjà du futur carrelage qui sublimera votre intérieur ? Que vous ayez choisi des carreaux de faïence, en grès cérame ou en terre cuite, il vous faudra sûrement faire appel à un carreleur professionnel. Un coût supplémentaire dans votre budget, certes, mais de quoi assurer une pose de qualité. Ootravaux vous donne les éléments clés pour trouver le bon carreleur et bien comprendre ses tarifs.

L'essentiel
  • Les méthodes de pose du carrelage (fixation et alignement), la qualité des carreaux, la surface de la pièce et la préparation du revêtement sont les principaux éléments qui impactent le tarif d’un carreleur.
  • Un professionnel peut vous proposer un forfait de main-d’œuvre au mètre carré sur son devis, plus rarement un taux horaire. Il faudra également ajouter les fournitures à votre budget.
  • Pensez à demander des devis à plusieurs carreleurs pour comparer les prix, en vérifiant bien les certifications des professionnels. La garantie de travaux bien réalisés !

Les éléments qui font varier le tarif d'un carreleur

Les prix de la main-d’œuvre des carreleurs sont généralement calculés au forfait, en englobant divers paramètres. Voici ceux à connaître pour comprendre le devis de votre futur carrelage.

Le type de pose du carrelage : clipsée, collée ou scellée

Vous allez autant entendre parler de type de pose que de technique de pose du carrelage. Le premier élément à prendre en compte est le système de fixation de votre carrelage au sol. Il en existe trois, dont la complexité – ou non – fait varier les tarifs du carreleur.

  • La pose clipsée : les carreaux sont simplement clipsés entre eux, et posés au sol sans colle ni joints. On parle aussi de “pose flottante”, comme pour le parquet. Relativement facile à mettre en œuvre, cette méthode est souvent la plus économique.
  • La pose collée : elle s’impose de plus en plus comme la technique de référence en combinant simplicité et efficacité. Les carreaux sont fixés au moyen d’une colle spécifique sur le support, qui peut être une ancienne chape ou un carrelage existant. Mais attention, ce type de pose requiert des travaux de préparation dans la plupart des cas, car la surface doit être parfaitement plane.
  • La pose scellée : la méthode traditionnelle de pose du carrelage. Les carreaux sont fixés avec une chape de mortier composée de sable, de ciment et d’eau. Cette technique est plus complexe et donc plus onéreuse, mais elle est de moins en moins utilisée à la faveur de la pose collée.
undraw_engineers_1.svg
Réalisez la pose de votre carrelage

Avec les artisans Ootravaux

La disposition des carreaux

En sport, on parlerait de tactique et de technique. Pour le carrelage, c’est presque pareil : il faut également tenir compte de la méthode de pose, autrement dit la disposition des carreaux. Celle-ci va jouer sur l’esthétique de la pièce, mais aussi sur la complexité des travaux et donc, leur prix.

  • La pose droite, la plus simple et souvent la moins chère. Ici, les carreaux sont alignés à angle droit.
  • La pose décalée ou à joints contrariés, une variante de la pose droite. Les carreaux sont disposés de manière décalée par rapport aux précédents, généralement d’un demi-carreau lorsqu’ils sont de format carré.
  • La pose en diagonale, plus minutieuse, est privilégiée pour créer de la perspective dans une pièce. Le premier carreau est posé au centre et sert de point de départ à des lignes diagonales qui s’étendent jusqu’à chaque mur.
  • La pose avec cabochons, très raffinée, se base sur la pose droite, mais son intérêt réside dans l’alternance de petites pièces et de carreaux. Ce carrelage nécessite beaucoup de travail pour un alignement parfait.

Comment bien choisir la taille des carreaux de carrelage ?

Les matériaux

Tous les carrelages ne demandent pas le même savoir-faire lors de la pose. Aussi, le type de matériau, l’effet souhaité et la qualité du carrelage impactent la durée du chantier et le prix de la main-d’œuvre du carreleur (sans parler du prix du matériau en lui-même). Par exemple, les carreaux de faïence sont les moins coûteux à installer. Les matières authentiques comme la terre cuite, quant à elles, reviennent plus cher en main-d’œuvre.

Bon A Savoir

Connaissez-vous le grès cérame ? Ce carrelage a bien des atouts : il peut reproduire l’aspect d’un autre matériau comme l’ardoise ou la pierre, mais avec un travail de pose plus simple et plus économique.

L’étendue des travaux

D’autres critères, outre la pose et les matériaux, entrent en ligne de compte dans l’élaboration du devis.

  • La surface à carreler : plus la pièce est grande et plus vous devez couvrir d’espace, plus le chantier coûte cher. Logique ! Vous ne paierez pas le même prix pour rénover une salle d’eau du sol au plafond ou pour carreler une petite entrée. Mais un artisan pourra sûrement appliquer des tarifs dégressifs en fonction des travaux à réaliser, en baissant le prix au m² si la surface est très grande.
  • Dans le cadre d’une rénovation, les opérations de préparation du sol sont souvent incontournables en fonction de l’état du sol existant : dépose d’un ancien revêtement, ragréage, etc.

Comment calculer le tarif d’un carreleur ?

Quel est le coût horaire d'un carreleur ?

Le taux horaire d’un carreleur est généralement compris entre 30 et 50 euros de l’heure. Mais attention : bien qu’il soit intéressant d’avoir ce taux en tête, vous ne le trouverez que rarement sur les devis. Les carreleurs facturent plutôt leurs prestations selon des prix au mètre carré, comme vous le verrez ci-dessous.

Le coût au m² d’un carreleur en fonction de ses interventions

Travaux préparatoires

Prix de la main-d’œuvre seule (1)

Dépose d’un ancien sol

de 20 à 35 € du m²

Ragréage

de 10 à 28 € du m²

Types et techniques de pose

Prix de la main-d’œuvre seule (1)

Pose clipsée

de 25 à 50 € du m²

Pose collée

de 25 à 60 € du m²

Pose scellée

de 25 à 80 € du m²

Pose droite

35 € du m²

Pose décalée

40 € du m²

Pose en diagonale

50 € du m²

Pose avec cabochons

52 € du m²

Types de carrelage

Prix de la main-d’œuvre seule (1)

Carreaux de faïence

de 20 à 30 € du m²

Grès cérame, carreaux de ciment

de 30 à 70 € du m²

Ardoise, granit, marbre, travertin,

de 40 à 80 € du m²

Terre cuite

de 60 à 80 € du m²

Bon A Savoir

Un pro indique généralement sur son devis un coût au forfait adapté à la nature de vos travaux. Il faudra aussi ajouter les prix des matériaux et des fournitures dans votre budget !

Comment trouver un bon carreleur ?

Vérifier les qualifications de l’artisan

Pour une pose de carrelage dans les règles de l’art, assurez-vous de faire appel à un carreleur qui détient des qualifications et des références. Ootravaux vous conseille de solliciter un professionnel avec des certifications comme Qualibat et ECO Artisan, gages de savoir-faire, et RGE (reconnu garant de l’environnement).

Penser au bouche-à-oreille

Vous admirez le carrelage en grès de cérame ou les carreaux de ciment dans la maison de votre ami ? Demandez-lui les coordonnées de son carreleur : le bouche-à-oreille est toujours une piste fiable pour trouver de bons professionnels.

Utiliser une plateforme spécialisée

Autre solution pour trouver des carreleurs près de chez vous : consulter une plateforme de mise en relation avec des professionnels, comme Ootravaux. Ainsi, vous pouvez déposer votre demande de devis en ligne et être mis en contact avec des artisans. Une astuce : comparez au moins trois devis pour trouver le meilleur carreleur en fonction de votre projet.

Trouver un pro pour poser du carrelage : comment s’y prendre ?

(1) Prix moyens issus de différents sites de construction et travaux