Ootravaux

Quel est le prix d’un faux plafond ?

06 avril 2021
Revêtements muraux et plafonds
Sommaire

Pratique, joli et adapté à de nombreux projets de travaux, le faux plafond fait partie des solutions incontournables pour la construction ou la rénovation. Vous souhaitez en installer un dans votre cuisine, votre salle de bain, votre salon ou toute autre pièce de votre habitation ? Ootravaux vous indique le prix d’un faux plafond et tout ce qu’il faut savoir sur ce type de travaux.

L'essentiel
  • Le faux plafond suspendu : un classique, parfait pour dissimuler les câbles et insérer une couche d'isolants. Selon le matériau : plâtre, bois, pierre naturelle ou PVC, comptez entre 10 et 80 € le m2.
  • Le faux plafond tendu : idéal pour la rénovation d’un plafond abîmé (fissures, irrégularités, etc.), le faux plafond tendu se présente sous la forme d’un revêtement textile ou PVC. Comptez en moyenne de 75 € le m2, hors pose.
  • Pour l’installation d’un faux plafond par un professionnel, comptez entre 20 et 50 € / m²

Quelles sont les caractéristiques d’un faux plafond ?

Comme son appellation le laisse facilement deviner, le faux plafond définit une structure mise en œuvre sous un plafond d’origine avec pour objectif de créer une nouvelle surface plus design. Le plus souvent, l’installation d’un faux plafond est réalisée à partir de matériaux légers, comme les plaques de plâtre (placo), et d’une structure métallique. Il existe aujourd’hui 2 grandes catégories de faux plafonds (voir plus bas) qui permettent d’offrir des solutions pour de multiples projets.

Quels sont les avantages d’un faux plafond ?

Le faux plafond présente de nombreux avantages qui expliquent en grande partie son succès dans l’univers de la construction, et davantage encore dans le domaine des travaux de rénovation. Parmi ses nombreux avantages, il est ainsi possible de relever :

  • son esthétisme ;
  • son côté pratique.

Le faux plafond : une solution très esthétique

Le principal avantage du faux plafond se trouve dans sa capacité à masquer les câbles et autres équipements qui parcourent une maison. En pratique, l’installation d’un faux plafond vous permet ainsi de cacher les câbles électriques qui passent au-dessus de votre salon, de votre cuisine ou de toute autre pièce de la maison / de l’appartement.

En rénovation, les travaux de faux plafond permettent également de masquer les irrégularités de la surface existante. Dans de nombreux projets de travaux de rénovation, la réalisation d’un faux plafond est la meilleure option pour profiter d'une surface sans défauts visuels. Contrairement aux idées reçues, le faux plafond est une installation qui peut en effet se révéler très design, sous réserve que les travaux soient confiés à un professionnel. Forme, architecture, matériaux utilisés, couleurs… il existe aujourd’hui de multiples possibilités pour réaliser un faux plafond dans une pièce de votre habitation en fonction de vos envies et / ou de vos exigences en termes de décoration.

Astuce

Pour un effet encore plus esthétique de votre faux plafond, pensez à inclure une solution d’éclairage dans la structure. Des spots encastrés avec un variateur de luminosité vous aideront par exemple à adapter l’ambiance lumineuse à vos envies. Pour un effet déco design et ultra-contemporain, il existe des solutions d’éclairage couleur pour les faux plafonds des plus esthétiques.

Le faux plafond : une solution très pratique

Au-delà du côté esthétique, le faux plafond a aussi comme avantage de permettre la réalisation de travaux d’isolation. Pour celles et ceux parmi vous qui souhaitent renforcer l’isolation thermique et l’isolation phonique de leur habitation, se lancer dans l'installation d'un faux plafond est une solution séduisante. Dans de nombreuses situations, il peut parfois être plus avantageux de réaliser un faux plafond avec une couche d’isolation plutôt que d’entreprendre d’autres travaux d’isolation plus importants.

Astuce

Avant de vous lancer dans les travaux d’isolation de votre faux plafond, pensez à prendre les conseils d’un professionnel. Celui-ci pourra vous informer sur l’utilité de tels travaux d’isolation (gains en performances d’isolation) et sur le choix de l’isolant à privilégier.

Quid des inconvénients du faux plafond ?

Séduisant avec ses nombreux avantages, le faux plafond peut parfois rebuter les candidats à ce type de projet par son principal inconvénient : la perte de hauteur. Par son installation avec rails en métal et plaques de plâtre (ou placo) ou toile tendue, le faux plafond réduit en effet la hauteur disponible sous plafond. Pour autant, il n’est pas non plus responsable d’un sentiment d’écrasement de la pièce. En jouant avec les couleurs et la lumière, il est possible d’intégrer facilement un faux plafond sans subir cet inconvénient. Dans certaines situations, le faux plafond peut même donner l’impression d’agrandir la pièce par rapport à un plafond préexistant en mauvais état.

Bien estimer le prix d’une rénovation de plafond

Les types de faux plafond

Vous êtes prêt(e) à concrétiser votre projet de faux plafond ? Avant de vous lancer dans les travaux, sachez qu’il en existe 2 grands types : le faux plafond suspendu d’un côté, et le faux plafond tendu de l’autre.

Le faux plafond suspendu, le plus classique

Le faux plafond suspendu est très couramment mis en œuvre dans la construction comme dans la rénovation de logements anciens. Il permet, notamment, de dissimuler les câbles entre le plafond et le faux plafond et d’insérer une couche de matériaux isolants entre les 2 installations. Sur le plan technique, le faux plafond suspendu se résume à la fixation de plaques de plâtre (le plus souvent) sur des rails en suspension. Il existe toutefois des alternatives à cette option classique, avec des modèles de faux plafonds suspendus en PVC ou en bois.

Le faux plafond tendu, une alternative encore plus design

Idéal pour la rénovation d’un plafond abîmé (fissures, irrégularités, etc.), le faux plafond tendu se présente sous la forme d’un revêtement textile ou PVC (polychlorure de vinyle). Dans le jargon, le terme de « toile tendue » est largement employé pour faire référence à ce type de plafond tendu. Comme son appellation le laisse facilement deviner, le faux plafond tendu se présente sous la forme d’un revêtement qui est tendu pour former le nouveau plafond. L’avantage, c’est qu’il est possible de l'attacher à n’importe quelle hauteur. La mise en place d’un faux plafond tendu est par ailleurs plus rapide que celle d’un faux plafond suspendu.

Le prix des différents types de faux plafonds

Le prix d’un faux plafond varie naturellement selon le type, et selon les matériaux utilisés.

Prix d’un faux plafond suspendu

Comptez, par exemple, entre 10 et 40 € le m2 (1) pour un faux plafond suspendu en plaque de plâtre sur une structure métallique, hors frais de pose, l’option la plus économique pour créer un faux plafond dans la maison.

Si vous souhaitez ajouter un habillage plus design à votre faux plafond suspendu, il vous faudra prévoir un budget plus conséquent oscillant entre 25 et 80 € le m2 (2) hors pose pour un parement en bois ou en pierre naturelle, et entre 20 et 55 € le m2 (1) hors pose pour du PVC.

Prix d’un faux plafond tendu

Plus technique à mettre en œuvre, le faux plafond tendu affiche de son côté des prix sensiblement plus élevés que ceux d’un faux plafond suspendu standard. Comptez, pour ce type de projet, une moyenne de 75 € le m2 (1) hors pose.

Comment choisir la bonne solution ?

Vous hésitez entre plusieurs modèles de faux plafonds pour votre projet ? Vos attentes esthétiques et le budget dont vous disposez pour vos travaux sont les 2 principaux critères qui vous aideront à choisir. Vous disposez d’un budget limité, et le fait de retrouver un plafond en bon état est la principale motivation de vos travaux ? Inutile de vous lancer dans de gros travaux de faux plafond suspendu avec parement en bois exotique.

Si vous inscrivez vos travaux dans un aménagement ultra-contemporain de votre salon, salle de bain, séjour, etc., et que vous disposez d’un budget conséquent, vous êtes libre de vous orienter vers les modèles de faux plafond les plus haut de gamme.

Faux plafond : le prix de la main-d’œuvre

La mise en œuvre d’un faux plafond nécessite des compétences particulières et un certain savoir-faire. Pour vos travaux, vous n’aurez donc pas d’autres possibilités que de faire appel à un expert (artisan ou entreprise spécialisée). Au coût des matériaux du faux plafond suspendu ou tendu s’ajoute donc le coût de la main-d’œuvre. Comptez, en moyenne, entre 20 et 50 € / m² (1) pour l’installation d’un faux plafond par un professionnel dans votre habitation. Le prix de la main-d’œuvre peut varier en fonction :

  • de la complexité des travaux (construction vs rénovation) ;
  • du type de faux plafond à réaliser ;
  • de la zone géographique dans laquelle vous vous situez ;
  • du professionnel sollicité.
Attention

Si votre faux plafond inclut des travaux d’isolation, il vous faudra encore ajouter à votre budget les dépenses nécessaires à ces travaux d’isolation thermique et / ou phonique.

Comment obtenir le meilleur prix pour votre faux plafond ?

Vous disposez d’un budget limité pour vos travaux ? Avant de confier les travaux de faux plafond à un pro, prenez le temps de réaliser plusieurs devis. Avec, au moins, 3 devis en main, vous obtiendrez une idée plus précise du « bon prix » pour vos travaux. Avec ces mêmes devis, vous aurez également tout le loisir de comparer les prix et de faire votre sélection en fonction du meilleur rapport qualité / prix.

Astuce

Pour choisir votre devis de faux plafond, ne vous focalisez pas exclusivement sur le prix. La réputation du professionnel, les délais d’intervention ou encore les modalités de règlement sont autant d’autres critères à prendre en compte au moment de la comparaison des devis.

(1) Prix moyens issus de différents sites de construction et travaux.
(2) Prix moyens issus de différents sites de fournisseurs de matériaux de construction professionnels.