Ootravaux

7 solutions pour arroser son jardin pendant les vacances

12 juillet 2022
Jardin
Sommaire

Enfin les vacances ! Mais le départ est bien souvent un moment d’inquiétude pour tous ceux qui ont la main verte : plantes sèches, fleurs fanées, légumes perdus… Comment le jardin, choyé tout le reste de l'année, va-t-il s’accommoder d’une absence plus ou moins prolongée ? Heureusement, il existe des solutions simples et efficaces pour le chouchouter, même pendant vos congés. Ootravaux vous donne toutes ses astuces.

L'essentiel
  • Durée d’absence, nature des végétaux, condition climatique, budget, tels sont les critères à prendre en compte pour choisir facilement un système d’arrosage.
  • Petit jardin, balcon ou terrasse ? Les cônes d’arrosage ou les gels hydro-rétenteurs sont parfaits pour arroser vos plantes en toute sérénité.
  • Les systèmes automatiques sont à privilégier pour entretenir les grands espaces.
  • Pour un arrosage localisé (potager, fleurs…), les kits goutte à goutte sont de bons compromis. 

Systèmes d’arrosage de vacances : comment faire le bon choix ? 

Avant toute chose, il faut se poser les bonnes questions. S’agit-il d’arroser les plantes extérieures du balcon, du potager, du jardin ou celles de l’intérieur ? Faut-il privilégier un système classique, automatique ou connecté, avec un programmateur ? Tout dépend de plusieurs facteurs. 

La durée de l’absence 

Une semaine ou deux, voire plus ? Votre extérieur ne résistera pas de la même manière selon la durée de votre séjour. Un critère important pour choisir un système d’arrosage adapté et efficace. 

La nature des plantations 

Pelouse, massifs, rosiers, fruitiers, plantes d’intérieur… Chaque végétation a ses propres besoins en eau. À vous de composer selon les exigences de chacune. 

Les conditions climatiques 

Pour limiter les dégâts à votre retour de vacances, n’hésitez pas à vous renseigner sur les prévisions météorologiques pour privilégier un système plutôt qu’un autre. Si des averses sont au programme, vous allez profiter d’une partie d’arrosage naturel. À l’inverse, si la sécheresse est d’actualité, l’arrosage doit être plus efficace. 

L’alimentation en eau 

Possibilité de raccordement à un robinet ou à une réserve d’eau, débit, pression… Pensez à faire un état des lieux de votre jardin pour une installation adéquate.  

Le budget 

La gamme de prix est très variée ! Pour les petits budgets, vous pourrez miser sur les systèmes autonomes et économiques tels que les cônes d’arrosage. Les installations automatiques ou connectées présentent quant à elles des coûts plus élevés, nécessitant parfois l’intervention d’un professionnel. 

undraw_engineers_1.svg
Réalisez l'installation de votre système d'arrosage

Avec les artisans Ootravaux

Les différentes solutions d’arrosage pour son jardin 

Cônes autonomes, goutte-à-goutte, systèmes automatiques…  Plusieurs solutions d’arrosage sont possibles pour votre jardin. Certaines sont à préférer selon la nature des plantes, d’autres selon l’installation de votre extérieur. Tour d’horizon avec Ootravaux. 

Les cônes d’arrosage 

C’est la méthode économique par excellence ! Peu coûteux à l’achat et facile à installer, un cône d’arrosage en céramique microporeuse permet de diffuser de l’eau aux plantes de manière continue. Simples d’utilisation, ils constituent la solution idéale pour irriguer les végétaux aussi bien en intérieur qu’en extérieur (les plantes en pots, le potager…).

Outre l’aspect économique, cette installation est aussi écologique puisque l’eau est puisée dans un réservoir (une bouteille en plastique au-dessus du cône) en toute autonomie, entre 10 et 70 jours selon sa contenance. De plus, aucun raccordement électrique n’est nécessaire. 

Les gels hydro-rétenteurs : l’eau gélifiée 

Technique originale mais efficace : le gel d’arrosage ! Il s’agit de granulés appelés gels hydro-rétenteurs qui, mêlés au terreau des végétaux, stockent l’eau de pluie pour la restituer progressivement, en fonction des besoins de chaque plante. Les blocs d’eau gélifiée peuvent assurer jusqu’à 30 jours d’arrosage

Les pots, cache-pots et jardinières avec réserve d’eau 

Que diriez-vous d’un pot ou d’une jardinière avec une réserve d’eau directement intégrée ? C’est possible ! Grâce au double fond - que l’on remplit avec la quantité d’eau désirée – cette solution est parfaite pour diffuser lentement l’eau stockée dans le réservoir par capillarité. Mieux, la diffusion est ralentie ou amplifiée en fonction de l’humidité de la terre et offre une autonomie pouvant aller jusqu’à 10 semaines. Le hic ? En cas de canicule, l’eau dans le pot du réservoir risque de s’évaporer plus rapidement. Vous devez aussi anticiper cette solution lorsque vous repiquez vos plantes, donc bien avant de partir.

Les systèmes de micro-irrigation (ou kit goutte-à-goutte)

Pour les petits espaces (plantes en pot, jardinières, potager…), c’est le système d’arrosage à adopter ! La micro-irrigation permet d’apporter la quantité suffisante d’eau – sous forme de gouttelettes aux végétaux qui ont besoin d’une terre humide en permanence. L’astuce : des kits modulables existent pour faciliter l’installation ! Ainsi, vous pouvez créer des réseaux de tuyaux dotés de différents goutteurs, adaptés à l’organisation de vos végétaux. Il est également possible d’installer un programmateur pour partir l’esprit tranquille. Idéal pour les plantes de balcons ou de terrasses ! N’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour faciliter l’installation qui s’avère plus ou moins complexe selon les modèles.

Les systèmes d’arrosage automatiques

Recommandé pour les grands jardins, le système d’arrosage automatique délivre la juste quantité d’eau. Selon le réglage effectué sur l’équipement, il permet une meilleure irrigation sur l’ensemble des plantes en toute autonomie. Une fois installé et programmé, vous n’aurez plus à vous en soucier. Modèle enterré, par aspersion ou micro-aspersion : le tout est de choisir le modèle le plus adapté pour arroser de grandes surfaces, plus ou moins ciblées. Toutefois, attention au prix d’achat qui reste plus élevé que les dispositifs précédents.

Bon A Savoir

L’arrosage en votre absence étant automatisé, celui-ci doit être de préférence programmé. Préférez tard le soir (après 20 heures) pour limiter l’évaporation de l’eau et optimiser sa pénétration dans le sol, surtout lors de fortes chaleurs. 

Le paillage 

Cette technique consiste à recouvrir la terre de matériaux organiques ou minéraux (pailles, écorces, copeaux de bois, feuilles mortes…) afin de limiter l’évaporation de l’eau. Elle ne permet pas d’assurer l’arrosage en continu, mais il s’agit d’un bon complément !

Le paillage est aussi vivement conseillé toute l’année pour éliminer les mauvaises herbes, nourrir la terre et l’isoler du froid.

Les billes d’argile 

Légères, poreuses et 100 % d’origine naturelle, les billes d’argile favorisent le drainage du fond des pots. Elles évitent ainsi que les racines des plantes ne pourrissent à cause de l’eau stockée. Idéales pour le jardinage de pleine terre ou les cultures en pot, elles apportent de l’humidité en continu quelles que soient les conditions climatiques. Le plus : elles délivrent des minéraux bénéfiques pour certains végétaux comme les orchidées ou le philodendron.

undraw_engineers_1.svg
Réalisez l'installation de votre système d'arrosage

Avec les artisans Ootravaux