Ootravaux

5 conseils pour vous isoler des voisins dans votre jardin

06 décembre 2021
Aménagement jardin & Espaces extérieurs
Sommaire

Vous rêvez d’un beau jardin, mais moins des regards indiscrets du voisinage. Et c’est bien normal ! Heureusement, il existe de nombreuses solutions pour vous isoler, et pour atténuer les bruits environnants. Du solide mur en parpaing à l’aérienne voile d’ombrage, en passant par la haie végétale, les canisses, ou les palissades, vous trouverez forcément clôture à votre pré. Exit l’ambiance « Fenêtre sur cour » côté jardin : suivez les conseils de Ootravaux !

L'essentiel
  • Vous disposez d’une multitude de possibilités pour supprimer un vis-à-vis à l’extérieur de la maison : haie végétale, canisses, palissade, mur, voiles d’ombrage, etc. Choisissez selon l’effet souhaité et votre budget. Le niveau d‘entretien requis a aussi son importance, surtout avec des plantes et des arbustes.
  • Si votre principal problème est la nuisance sonore, il vous faudra investir dans des panneaux acoustiques pour réduire le bruit et améliorer l’isolation phonique.
  • N’hésitez pas à mixer les solutions en fonction de vos besoins : des voiles d’ombrage pour cacher la terrasse et une palissade pour délimiter le jardin, par exemple.

Conseil n°1 : construire un mur de clôture

Résistant et sécurisant, le mur ou muret de clôture préserve efficacement votre intimité.

Pourquoi choisir un mur de clôture ? 

  • Le mur de clôture protège bien des regards indiscrets et atténue les nuisances sonores des voisins.
  • Il peut revêtir plusieurs formes et couleurs : vous pouvez le peindre, l’enduire de crépi, ou opter pour un muret en soutien d’une clôture grillagée. Un grand choix de matériaux s’offrent à vous : pierres, briques, parpaings, etc.
  • Monter un mur apporte une sécurité supplémentaire à votre maison et à votre jardin. Il est à la fois dissuasif pour les cambrioleurs, et rassurant pour vos enfants et animaux domestiques.

Guide des prix pour votre projet d’installation d’une clôture

Attention aux travaux et à votre budget

  • Construire des murs autour de votre jardin implique la réalisation de travaux importants. Avant de vous lancer, vous devez vérifier si des autorisations sont nécessaires.
  • Ne négligez pas la question du prix, qui varie selon le matériau et le nombre de mètres linéaires à couvrir. Ootravaux vous conseille de demander plusieurs devis à des professionnels pour comparer.
  • L’aspect un peu austère peut rebuter les amateurs d’ambiance bucolique. Mais rien ne vous empêche dinstaller des plantes ou des arbustes à proximité du mur pour le végétaliser.
undraw_calculator_1.svg
Estimez vos travaux d'installation de clôture gratuitement

Attention
Quel que soit votre projet, renseignez-vous toujours sur la réglementation en vigueur dans votre commune avant de poser un mur, une haie, une clôture ou une palissade pour délimiter votre jardin. Les règles sont fixées par le Plan Local d’Urbanisme, ou à défaut par le Code Civil.

 

Conseil n°2 : planter une haie végétale

La haie végétale apporte une touche supplémentaire de verdure à votre jardin : une solution naturelle et esthétique pour vous isoler du voisinage.

La clé d’une haie réussie : le choix des arbustes

Pour une isolation efficace du vis-à-vis, vous devez tenir compte de plusieurs critères.

  • Le feuillage : plutôt persistant (avec des feuilles toute l’année) que caduque (dont les feuilles tombent en hiver).
  • La hauteur : il vous faut évidemment des arbustes qui poussent assez haut pour rester à l’abri des regards du voisin.
  • Le terrain et son exposition : jardiner, c’est tout un art ! Assurez-vous que votre sol convient à la plantation de vos plantes et vérifiez si l’ensoleillement est suffisant.

 

Exemple

vous pouvez opter pour des troènes, des lauriers, des cyprès, des photinia red robin ou un mélange de plusieurs essences pour varier aspects et coloris des feuillages.

Soignez bien votre haie végétale

L’entretien est l’inconvénient majeur des clôtures végétales. Vous devez en effet tailler régulièrement les arbustes : pour leur bonne santé et pour les garder longtemps, mais aussi pour éviter que les branches ne dépassent de votre terrain. Vous n’avez pas la main verte ? Pas de panique : vous pouvez confier cette tâche à un tiers tout en bénéficiant d’un crédit d’impôt.

Gardez aussi à l’esprit que les haies végétales ne protègent pas très bien du bruit. À éviter si vous craignez les nuisances sonores des voisins, ou à mixer avec une palissade munie d’une isolation phonique.

undraw_calculator_1.svg
Estimez vos travaux d'installation de haies gratuitement

Conseil n°3 : poser des brise-vues

Canisses naturelles ou brise-vue en PVC ? Conditionnés en rouleaux, ces matériaux occultants vous cachent du voisinage lorsque vous profitez de votre jardin ou de votre terrasse.

Une solution simple, abordable et modulable

  • Les canisses et brise-vues sont légers et faciles à installer : nul besoin de prévoir de gros travaux, ils se fixent simplement contre un grillage ou une clôture.
  • Il s’agit d’une option économique, surtout si votre jardin s’étend sur une surface relativement réduite.
  • Laissez entrer le soleil ! Avec des brise-vues ajourés, vous continuez à profiter d’un minimum de luminosité tout en évitant les regards des voisins. À l’inverse, vous pouvez créer de l’ombre avec un brise-vue opaque.

Peu d’effet face aux bruits environnants

  • Les brise-vues portent bien leur nom : ils protègent bien des regards du voisinage, mais peu du bruit. L’isolation acoustique n’est en effet pas optimale avec ce type de produits.
  • Les canisses naturelles en osier ou en roseau sont fragiles et n’aiment pas l’humidité. Si vous vivez dans une région pluvieuse, vous devrez les changer régulièrement (ou trouver une autre solution).
  • Revers de la médaille de leur simplicité, l’esthétique et la solidité ne sont pas toujours au rendez-vous avec ces matériaux.

Conseil n°4 : miser sur les panneaux et palissades

Composez la clôture qui vous ressemble, avec des panneaux ou des palissades à installer en bordure de votre jardin.

Une multitude de matériaux et de styles

Ajourés ou pleins, en PVC, en alu ou en bois, d’aspect naturel, unis ou décorés… Les panneaux et palissades sont déclinés dans un large choix de styles pour s’accorder avec votre maison. À vous de jouer : vous pouvez opter pour des panneaux vendus en kit, ou mixer plusieurs options pour obtenir une cloison sur-mesure.

Même côté budget, les possibilités sont tellement nombreuses que vous trouverez des panneaux et des palissades pour jardin à tous les prix.

Le panneau acoustique, pour vous isoler du bruit

Le point faible des panneaux réside souvent dans leur faible efficacité contre le bruit. Si vous craignez particulièrement les nuisances sonores des voisins, il vous reste la solution de la palissade antibruit : des panneaux acoustiques en bois massif munis de plaques d’isolation phonique en mousse qui absorbent les sons.

Conseil n°5 : mettre les voiles contre les vues plongeantes

L’immeuble voisin donne sur votre terrasse ? La voile d’ombrage est idéale pour supprimer la vue plongeante sur vos séances de lecture en plein air.

Restez à l’abri des regards et du soleil

Placée en hauteur, la voile d’ombrage offre cette double utilité de vous isoler d’un étage ou d’un appartement voisin lorsque vous êtes sur votre terrasse, mais aussi de créer de l’ombre. Et en plus, c’est joli !

Parmi les critères de choix :

  • sa forme : triangulaire, carrée ou rectangulaire ;
  • ses propriétés : anti-UV, anti-déchirure, déperlante ou imperméable, antifongique… ;
  • son coloris : on vous laisse voir !

Astuce

L’idée déco de Ootravaux : vous n’arrivez pas à choisir ? Créez une superposition de 2 ou 3 voiles triangulaires de coloris différents au-dessus de votre terrasse.

Les contraintes de la voile d’ombrage

  • Déplacer une voile d’ombrage une fois qu’elle est installée se révèle souvent fastidieux. Pour éviter ce problème, déterminez soigneusement son emplacement en fonction du vis-à-vis et de l’ensoleillement de la terrasse.
  • Attention aux intempéries ! Pensez à les retirer pendant la saison hivernale, surtout en cas de vent fort et fréquent dans votre région.
  • Enfin, vous vous en doutez, la voile d’ombrage ne suffit pas pour vous isoler du bruit du voisinage.