Ootravaux

Comment bien choisir son portail ?

10 janvier 2022
Clôture et portail
Sommaire

Le portail est le premier élément que vos visiteurs découvrent lorsqu’ils vous rendent visite. Mais c’est aussi un atout important pour l’intimité et la sécurité de votre propriété. Entre portail battant et coulissant, formes et matériaux, il existe bien des critères pour sélectionner le modèle adapté à vos habitudes et à vos exigences esthétiques. Avec Ootravaux, suivez le guide pour bien choisir votre portail !

L'essentiel
  • Le portail doit être à la fois fonctionnel et adapté à l’espace dont vous disposez : battant ou coulissant, manuel ou motorisé.
  • Vous choisissez votre portail en fonction de vos attentes, mais aussi en fonction des caractéristiques des matériaux : les portails en alu, en PVC, en bois, en acier ou encore en fer forgé n’ont pas les mêmes qualités.
  • La forme, le design et les coloris de votre futur portail demandent aussi de la réflexion. D’autant que certaines communes imposent une réglementation spécifique.

Les questions à se poser et les points à prendre en compte pour le choix d’un portail

  • Quelle est la place disponible pour votre portail, et disposez-vous d’une surface de dégagement importante ? Votre entrée donne-t-elle directement sur la voie publique ? En fonction de ces éléments, vous pourrez opter pour un portail battant ou coulissant.
  • Est-ce qu’il s’agit d’une entrée empruntée quotidiennement, pour laquelle vous souhaitez un maximum de confort et de facilité ? Les portails motorisés et dotés d’un portillon correspondent peut-être mieux à vos habitudes.
  • Quelles sont vos préférences esthétiques ? Comment bien coordonner votre portail à l’ensemble de la propriété et à la clôture existante ?
  • Souhaitez-vous privilégier l’intimité en cachant votre maison et votre jardin des regards, ou conserver une vue ouverte sur l’extérieur ?

Coulissant ou battant : quel type d’ouverture choisir pour le portail ?

Portail coulissant : caractéristiques, points forts et limites

  • Ce type de portail comporte le plus souvent un vantail unique, même si certains modèles offrent une ouverture coulissante avec deux vantaux.
  • A l’ouverture, le vantail coulisse sur un axe latéral, en suivant un rail de guidage au sol. Le portail coulissant se décline aussi en version autoportée : le vantail est suspendu à une crémaillère et ne nécessite pas de rail de guidage.
  • Le portail coulissant est recommandé pour les entrées avec une surface de dégagement limitée, et il convient aussi très bien aux entrées en pente.
  • Il nécessite néanmoins une surface libre égale à la longueur du vantail, pour que celui-ci puisse coulisser sur le côté du portail.

Astuce

Si votre choix se porte sur un modèle coulissant avec rail au sol, retenez que ce rail (qui guide le vantail coulissant) mesure le double de la longueur du portail.

Portail battant : caractéristiques, points forts et limites

  • Les deux vantaux s’ouvrent vers l’extérieur (tirant) ou vers l’intérieur de la propriété (poussant).
  • Les vantaux ont un angle d’ouverture égal à 90° en angle droit, ou 180° avec un dégagement plus large.
  • Ces portails ne sont pas compatibles avec un terrain en pente montante : cela gêne l’ouverture des vantaux.
  • Ce modèle nécessite un espace de dégagement important. C’est un point dont il faut tenir compte pour une ouverture extérieure : les vantaux ne doivent pas empiéter sur la voie publique.
undraw_engineers_1.svg
Réalisez l'installation de votre portail

Avec les artisans Ootravaux

Quel matériau choisir pour un portail ?

Du PVC au fer forgé, en passant par l’aluminium, le bois et l’acier : chaque matériau a ses points forts et ses limites.

Le PVC

  • Côté avantages, ce matériau a les faveurs des petits budgets. Il demande peu d’entretien – un nettoyage à l’eau savonneuse deux à trois fois par an. Les portails en PVC blanc sont les plus répandus, mais il existe beaucoup d’autres coloris dans la même gamme.
  • Il est léger, comme l’alu, mais il est aussi moins résistant au vent ou aux tentatives d’intrusion. Certains modèles sont renforcés avec une armature en aluminium. Notez aussi que le PVC a tendance à se ternir ou à jaunir avec le temps.

L’aluminium

  • De nombreux points forts : léger et résistant, l’aluminium a aussi l’avantage d’un entretien minimum et il ne rouille pas. Il se prête à tous les designs, d’autant plus qu’il se décline dans de nombreux coloris.
  • L’alu a cependant un inconvénient : il est plus sensible aux chocs.

Le bois

  • Le bois offre un aspect authentique et chaleureux à votre entrée. C’est un matériau robuste, encore plus si vous choisissez une essence plus résistante, comme le chêne ou certaines essences exotiques (le méranti par exemple). Il est durable et écologique : un vrai bon point pour l’environnement.
  • Tenez compte des limites du bois : il est plus lourd, et il nécessite un entretien fongicide et insecticide régulier, ainsi qu’une lasure pour conserver son bel aspect.

L’acier

  • Aussi robuste que le bois, l’acier offre une alternative intéressante si vous cherchez un portail résistant aux chocs et aux intrusions.
  • Une limite à retenir : il nécessite un traitement régulier pour éviter la rouille, au minimum une fois tous les deux ans.

Le fer forgé

  • Il offre un aspect esthétique unique, à la fois traditionnel et design. C’est un choix durable pour un portail résistant au fil des années.
  • Mais c’est aussi le matériau dont le prix est le plus élevé, et il faut l’entretenir régulièrement contre la corrosion.
undraw_calculator_1.svg
Estimez l'installation de votre portail gratuitement

Forme, remplissage et dimensions : ce qu’il faut savoir

Les dimensions

En largeur, les dimensions standard d’un portail sont de 3 mètres, ou 3,5 mètres. Vous pouvez aussi opter pour un portail sur-mesure si la largeur de votre entrée le nécessite.

Plus le portail est haut, plus votre terrain ou votre maison sont cachés des regards. Mais il faut aussi tenir compte des règles d’urbanisme : certaines communes imposent une hauteur maximum.

Le remplissage

Le remplissage ne détermine pas uniquement le rendu esthétique du portail : c’est aussi ce qui vous permet de jouer la carte de l’intimité.

  • Le portail plein masque mieux la propriété.
  • Le portail ajouré ou persienné laisse passer les regards, mais vous pouvez choisir un modèle plus ou moins ajouré.
  • Le portail semi-plein est généralement constitué d’une partie basse pleine et d’une partie haute ajourée.

Les formes

Chapeau de gendarme ou coupe droite ? Le haut du portail se décline en plusieurs formes, et il s’agit surtout d’un choix esthétique.

  • Coupe droite avec une traverse horizontale droite ;
  • Coupe biaisée avec une forme en V vers le haut ou le bas ;
  • Coupe cintrée, courbée ou incurvée vers le haut (convexe) ou le bas (concave) ;
  • Chapeau de gendarme à l’endroit ou inversé.

Quelles options pour un portail ?

Un système de motorisation électrique

La motorisation du portail est un vrai confort au quotidien. Cette option vous permet d’ouvrir et de refermer le portail sans descendre de voiture, en utilisant une télécommande ou un boîtier de commande fixe (clavier à code par exemple).

La grande majorité des portails sont motorisables. Selon l’espace disponible et la configuration de l’entrée, le moteur est placé à droite ou à gauche. Il existe plusieurs systèmes de motorisation électrique :

  • les bras articulés ou à vérin pour la motorisation des portails battants ;
  • la crémaillère pour celle des portails coulissants.

Astuce

Vous hésitez encore entre un portail électrique et un portail manuel ? Vous pouvez décider plus tard d’ajouter un système de motorisation.

Un portillon pour faciliter l’accès

Vous empruntez régulièrement votre portail mais vous ne souhaitez pas l’ouvrir entièrement à chaque sortie ? Le portillon est une bonne option, notamment pour les portails battants. Le battant du portillon s’ouvre vers l’intérieur ou l’extérieur pour permettre le passage des visiteurs, d’un vélo ou d’une poussette.

Quel prix pour automatiser un portail ?

La réglementation à connaître pour bien choisir son portail

Le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de votre ville peut imposer certaines contraintes : les coloris, les matériaux et même la hauteur du portail. Il convient de se rapprocher du service de l’urbanisme. Cette démarche est d’autant plus importante que la pose d’un portail nécessite une déclaration préalable de travaux auprès de la mairie.

D’autres règles s’appliquent :

  • le portail ne doit pas dépasser les limites de votre propriété et le PLU peut prévoir une distance minimale à respecter par rapport aux limites du terrain ;
  • il ne doit pas empiéter sur la voie publique ;
  • le feu clignotant est obligatoire pour tout portail motorisé qui donne sur la voie publique.

Choisir un professionnel pour l’installation de son portail

L’installation d’un portail demande certaines compétences techniques : pensez-y lors de votre achat. En effet, la pose nécessite une mise à niveau des vantaux et piliers : ces éléments sont lourds et difficilement maniables. Il faut aussi prévoir la dépose dans le cas d’une rénovation, les travaux de maçonnerie pour les piliers, ainsi que le raccordement électrique du moteur.

Il est recommandé de faire appel à un professionel (artisan ou entreprise) pour la réalisation de ces travaux : un maçon ou un menuisier par exemple. Même si cela impacte sur le prix de vos travaux, c’est l’assurance d’une pose de qualité. Pour trouver un artisan qualifié, vous pouvez demander la recommandation de vos proches, ou encore demander plusieurs devis en ligne sur une plateforme spécialisée dans la mise en relation entre particuliers et professionnels, comme Ootravaux.

undraw_engineers_1.svg
Réalisez l'installation de votre portail

Avec les artisans Ootravaux