Toiture en ardoises naturelles : avantages et inconvénients

Toiture en ardoise naturelle : avantages, inconvénients et prix

08 juillet 2020
Couverture
Sommaire

Les toitures en ardoises sont caractéristiques de certaines régions de France, comme la Bretagne ou les bords de la Loire, mais se retrouvent aussi dans plusieurs villes importantes sur des Monuments Historiques, cathédrales, églises ou mairies. Signe de richesse, l’ardoise est utilisée depuis des siècles pour couvrir les plus belles demeures de notre société, car elle se distingue notamment des autres matériaux de couverture par sa longévité. Sa couleur naturelle sombre donne aussi une esthétique exceptionnelle aux maisons qu’elle recouvre. Vous hésitez sur le futur matériau de couverture de votre maison ? Ootravaux fait pour vous le tour des avantages, inconvénients et prix d’une toiture en ardoises naturelles pour vous aider à faire votre choix et affiner votre budget. 

Spécificités de la toiture en ardoise

Avant de s’intéresser plus précisément aux caractéristiques de l’ardoise naturelle, il est important de rappeler qu’il existe 2 types d’ardoises à ne pas confondre.

  • L’ardoise naturelle : c’est une roche constituée de couches sédimentaires argileuses, qui est par la suite débitée et fendue en plaque régulières plus ou moins fines, puis taillée au format souhaité. Ce matériau conserve bien sa couleur et est très écologique, puisqu'il s'agit d'une pierre naturelle qui ne fait l’objet d’aucun traitement. 
  • L’ardoise artificielle ou fibrociment, qui bénéficie d’une esthétique proche de l’authentique, est moulée en usine à partir de ciment et de fibres minérales, et recouverte d’un traitement chimique et d’une coloration qui la protège des intempéries. Il existe plusieurs finitions possibles, qui se rapprochent plus ou moins de l’ardoise naturelle en esthétique (épaufrure, aspect de surface texturé). Elle a cependant une durée de vie beaucoup moins importante que l’ardoise naturelle (elle est rarement garantie plus de 10 ans), et nécessite un entretien régulier.
Bon A Savoir

L’épaufrure est le bord de l’ardoise en biseau qui facilite l'écoulement de l'eau.  

L’ardoise constitue un matériau noble et très élégant qui se présente sous différentes formes en fonction des habitudes et de l’histoire de nos régions :

  • les ardoises rectangulaires, les plus courantes, d’une épaisseur de 3 à 4 mm, de format courant 32 x 22 cm, convient aux toits avec des pentes soutenues (supérieures à 35 %) comme en Bretagne ;
  • les ardoises en forme d’écaille, que l’on retrouve surtout dans le Massif central ;
  • les ardoises en forme de lauzes plus ou moins régulières qui recouvrent les toits de maisons ou chalets de montagne, dans les Alpes ou les Pyrénées.

Selon votre projet, qu’il s’agisse d’une réfection ou d’une construction, l’ardoise ne sera pas forcément adaptée. Il convient donc de bien demander conseils à des professionnels. 

Avantages de l’ardoise naturelle

Pour une couverture de toit, différents matériaux peuvent être envisagés : tuile, bois, zinc… et bien sûr l’ardoise. Plus spécifiquement, l’ardoise naturelle cumule des propriétés exceptionnelles : elle est imperméable, inaltérable et ne se décolore pas. De plus, elle est non gélive (ne se désagrège pas sous l'effet du gel), non poreuse, et ne craint pas non plus les grandes chaleurs d’été. C’est une roche schisteuse, c'est-à-dire présentant un aspect feuilleté, qui résiste aux assauts du temps et des intempéries.... Certains toits en ardoises peuvent durer plus de 200 ans, comme certains châteaux de la Loire.

Grâce au travail des artisans couvreurs, cette pierre naturelle peut s’adapter à différentes formes de toits, de dénivelés, d’orientation, garantissant une parfaite finition et satisfaisant à toutes les exigences architecturales. 

Par ailleurs, l’ardoise offre des nuances de couleurs allant du bleu violacé au gris clair, en passant par des pierres aux teintes plus noires. Il arrive même d’en trouver encore certaines de couleur verte comme sur la pointe du Cotentin, ou Violine dans le Nord de la France. 

Son élégance naturelle représente un atout considérable, notamment pour les maîtres d’ouvrages et les architectes des Monuments Historiques. En outre, l’ardoise offre un charme naturel aux maisons qu’elle recouvre.

L’ardoise est aussi un matériau naturel, totalement inerte (extraction de la roche sans transformation) au processus de production simple : fente artisanale à la main, pas de four, pas de produits chimiques. Cela en fait une option écologique indéniable. Par ailleurs, elle est très résistante et solide, et ne requiert donc que très peu d’entretien. 

Son poids est un avantage important. En dehors de lauzes, plus épaisses et très lourdes, un toit en ardoises est beaucoup plus léger qu’un toit en tuiles terre cuite. Comptez environ 30 kg/m² pour des ardoises 32 x 22 cm, d’épaisseur 3 mm, alors qu’un toit en tuiles terre cuite pèse presque le double, voire le triple.  

Enfin, l’ardoise participe aussi à apporter une plus-value à votre maison. 

Inconvénients de l’ardoise naturelle

L’ardoise naturelle possède également des inconvénients qu’il faut bien connaître avant de faire votre choix : prix plus élevé impactant donc votre budget, pose très technique, oxydation de certaines catégories d’ardoises. 

Le prix plus élevé que d’autres matériaux de couverture est lié à 2 raisons : 

  • la pose de l’ardoise requiert des compétences particulières que seul un couvreur professionnel peut garantir : principes d’étanchéité, triple recouvrement, pose au clou ou au crochet, la mise en œuvre doit respecter scrupuleusement un cahier des charges précis afin d’assurer une parfaite étanchéité de la toiture. 
  • la provenance des ardoises : il n’existe plus de carrières d’ardoises naturelles en France. Presque toutes les ardoises sont produites aujourd’hui en Galice, située à l'extrémité nord-ouest de l'Espagne. Majoritairement exploitées à ciel ouvert, mais aussi en mines, comme le faisait autrefois les Ardoisières d’Angers, les ardoises arrivent en France par bateau, mais aussi par camion, augmentant alors le prix de ces matériaux. 

Certaines ardoises naturelles contiennent aussi des minéraux métalliques appelés pyrites, ou pyrite de fer. Certaines sont stables et ne bougent pas dans le temps, d’autres peuvent évoluer et provoquer une oxydation généralisée de la toiture.

Bon A Savoir

L’ardoise répond à des normes internationales de qualité : les ardoises certifiées NF apportent des garanties de durabilité, d’imperméabilité, de tenue au gel, de résistance mécanique et de respect des dimensions. En outre la qualité des ardoises est classifiée selon 3 critères : 

  • A pour Absorption ; 
  • T pour la résistance à l’oxydation des ardoises ;  
  • et S pour la résistance aux pluies acides. 

Les ardoises A1 T1 S1 répondent donc à tous les critères les plus élevés, et sont donc de bien meilleure qualité qu’une ardoise A2 T3 S3.

Prix d’une toiture en ardoise

La couverture des toitures en ardoises requiert un travail spécial, difficile et complet, surtout avec le travail du zinc qui vient compléter l’étanchéité des points singuliers (chatières, sorties de ventilation, sorties de toit) ou l’évacuation des eaux de pluies (noues, gouttières, doublis). Compte tenu de ces techniques d’installation très complexes, il est vivement recommandé de faire appel à un professionnel, artisan couvreur, qui possède toutes les compétences pour recouvrir votre toit avec ce matériau. Ainsi que vous ayez un projet de construction ou de réfection de toiture, il est essentiel de connaître les prix (achat du matériau de couverture et tarifs pour l’installation) pour bien anticiper votre budget. 

Le coût d’une toiture en ardoise va dépendre de plusieurs facteurs :

  • Ardoise naturelle ou ardoise artificielle ;
  • Complexité de la toiture : surface, fenêtre de toit, nombre de pentes ;
  • Nombre d’ardoises au m², qui sera définie par la pente du toit et le modèle (taille) d’ardoise employé ;
  • Région où se situe votre maison ;
  • Tarifs appliqués par l’entreprise ou l’artisan pour l’installation ; 
  • Qualité de l’ardoise employée.

Le prix d’une toiture en ardoise sera toujours plus élevé qu’une toiture en tuiles terre cuite ou en tuiles béton : il faut compter entre 80 et 150 euros le m² fournitures et pose, là où une ardoise synthétique se posera avec un prix allant de 50 euros par m² à 80 euros par m². Bien plus économique au niveau de l’investissement des travaux, les ardoises fibrociments sont aussi moins durables. Une réfection sera donc certainement à prévoir plus rapidement. 

Bien entendu, une toiture en ardoises naturelles nécessitera un minimum d’entretien, pour éviter le dépôt de mousses et lichen qui viendraient entraver l’esthétique de la couverture. Attention cependant aux méthodes et produits utilisés : l’ardoise naturelle ne réagit pas toujours bien à tous les produits chimiques.

Quel que soit votre projet de travaux (rénovation ou construction), demandez des devis à plusieurs professionnels. Vous pourrez ainsi comparer le coût des travaux proposé ainsi que le détail des prestations qui doivent être précisées dans le devis. 

Attention

Si l’installation d’une toiture en ardoise est envisageable pour un projet de construction comme de réfection, il faudra dans le second cas prévoir la dépose de l’ancienne couverture de votre maison. Un prix à ajouter à votre budget ! Comptez de 40 à 100 euros par m² selon le matériau. 

 

A Retenir
  1. Aux côtés de la tuile, du bois ou encore du zinc, vous trouverez également l’ardoise comme matériau de couverture éventuel, notamment plébiscitée pour le cachet qu’elle apporte à une maison. En réfection comme en construction, l’ardoise peut donc être un choix intéressant. 
  2. Il existe 2 types d’ardoises : naturelle ou synthétique. L’ardoise naturelle présente de nombreux avantages : résistance, imperméable, esthétique… Mais également des inconvénients à connaître, notamment son prix, plus élevé (entre 80 et 150 euros par m²) que celui de l’ardoise synthétique.  
  3. Demandez plusieurs devis à des artisans afin de comparer les prix pour l’installation de votre couverture : coût des matériaux et tarifs horaires de la main d’œuvre.