Toiture végétal

Devis toit végétal : comment obtenir le meilleur service ?

07 août 2020
Couverture
Sommaire

Bénéfique dans les zones urbaines, un toit végétal présente aussi des avantages pour les propriétaires (économies d’énergie, augmentation du confort, engagement écologique…), que ce soit dans le cadre d'une construction ou d'une rénovation. Réaliser un devis pour un tel investissement se révèle indispensable. Ootravaux vous dit tout ce qu'il faut savoir pour bien comprendre et bien choisir le devis de la toiture végétalisée de votre maison.

Les éléments impactant un devis de toit végétal

Les éléments qui peuvent impacter le devis pour l’installation de votre toit végétal sont :

  • la surface à traiter ;

  • le choix des plantes et végétaux ;

  • le type d’arrosage adopté ;

  • la préparation du toit et les éléments de préparation du sol végétal à installer ;

  • le protocole d’étanchéité choisi.

De plus, les professionnels spécialistes des toitures végétalisées n’appliquent pas tous les mêmes tarifs. En fonction de la marge appliquée, le prix des végétaux peut être plus ou moins élevé. La main-d’œuvre peut également augmenter le montant total du devis de plusieurs dizaines d’euros par m².

Pour une toiture végétalisée, le taux de TVA (taxe sur la valeur ajoutée) appliqué est le taux préférentiel de 5,5 % lorsque les travaux et équipements sont facturés par une entreprise certifiée RGE (reconnu garant de l'environnement). Cela peut en effet être considéré comme des travaux d’économie d’énergie. Les travaux qui peuvent être relatifs aux autres types de toits verts, considérés comme du jardinage et non comme une solution d’isolation thermique, ne sont pas soumis au même taux.

Tout savoir sur le toit végétal : avantages, inconvénients et prix

Les différentes étapes d’installation d’un toit végétal

Étape 1 : choisir une végétalisation intensive ou extensive

Il existe 3 types de toits végétalisés :

  • Une toiture de végétalisation extensive est un toit-terrasse sur lequel on retrouve des plantes nécessitant peu d’entretien et une quantité de substrats limitée pour se développer, comme du sedum, des plantes grasses, de la mousse et des herbes. Les prix d’installation et d’entretien sont donc moins importants que pour un autre type de toiture végétalisé. La toiture de végétalisation extensive ne s’apparente pas à un jardin, la circulation sur le toit n’est donc possible que pour l’entretien. Son but premier est de garantir de bonnes performances écologiques et énergétiques.

  • Une toiture de végétalisation intensive permet d’installer tous les types de plantes, y compris un potager ou des arbres. Il s’agit d’un véritable jardin sur le toit, dans lequel on peut se balader. Cette végétalisation de toiture nécessite une structure pouvant supporter les poids importants des différentes plantes et du substrat en grande quantité. La toiture de végétalisation intensive est plus compliquée à réaliser et demande un entretien soutenu, elle est donc plus chère à mettre en place.

  • La toiture semi-intensive, aussi appelée toiture-jardin légère, peut être un bon compromis. Il s’agit de recouvrir une partie de la surface de sedum ou de mousse et d’y ajouter les arbustes ou les plantes qui vous plaisent pour créer un jardin qui demande moins d’entretien et pèse moins lourd que dans le cadre d’une toiture intensive.

Étape 2 : préparer la toiture à la végétalisation

Pour réaliser une installation de toiture végétale sur votre maison, le toit doit répondre à certains impératifs :

  • le toit doit être en mesure de résister à un poids compris entre 80 et 250 kg/m² ;

  • il ne faut pas un toit plat parfait, car dans l’idéal, il doit avoir un degré de pente minimum de 2 % pour une bonne évacuation des eaux de pluie, et inférieur à 20 % pour pouvoir installer les plantes ;

  • par contre, si le toit est très pentu, il est nécessaire de placer une structure quadrillée supplémentaire pour empêcher le substrat et les plantes de glisser.

Étape 3 : installer l’isolation du toit végétal

La couche végétale se pose sur une couche d’isolant classique recouverte d’une couche drainante, faite de granulats par exemple, pour préserver la structure du toit votre maison. Cette étape demande de la maîtrise, car elle assure la durée de vie de la nouvelle toiture végétalisée comme du bâtiment. Il existe différents types d’isolation pour un toit végétal : pensez juste à prendre en compte le poids que tout cela implique dans votre calcul de résistance du toit.

Étape 4 : poser le substrat de la toiture végétalisée

Une fois l’isolation de la couverture de charpente mise en place, l’étape suivante consiste à installer le substrat sur la toiture. Il représente le sol de votre futur jardin suspendu. Il est constitué de tout ce qui est vital pour que vos plantes se développent correctement sur votre toiture. Le substrat est d’ailleurs bien plus efficace que de la terre, car il peut retenir les eaux de pluie et empêcher la compaction.

Étape 5 : installer les végétaux sur votre nouveau toit

À la suite de toutes ces préparations, il est temps de mettre les plantes en place sur votre toit végétalisé, selon certains critères :

  • le climat de votre région ;

  • le degré d’inclinaison du toit ;

  • l’épaisseur du substrat ;

  • le temps d’entretien que vous pouvez consacrer à votre toit végétal.

Les différents prix associés à l’installation d’un toit végétal

En termes de budget, le coût d’un toit végétal extensif est estimé entre 45 et 100 € par m² (1) pose incluse, alors que le prix d’un toit végétalisé intensif se situe entre 100 et 300 € par m² (1) pose incluse. Pour un toit végétal semi-intensif, il faut compter entre 100 et 200 € maximum par m² (1) pose incluse. Toutefois, il est également important de prendre en compte le prix de l’entretien de cette toiture, ainsi que son coût d’arrosage. Selon votre zone géographique et la surface de l’habitation, le montant est susceptible de varier légèrement. En contrepartie, votre toit végétal vous offre des avantages budgétaires sur votre consommation d’énergie, cela grâce à son inertie thermique qui vous procure des économies de chauffage grâce à une isolation renforcée.

 

undraw_calculator_1.svg
Estimer vos travaux de toiture végétale

Gratuitement

De plus, votre toit végétal peut également entraîner une diminution de votre consommation d’eau si vous choisissez d’installer un système de récupération d’eau de pluie et des réservoirs de stockage en parallèle. Votre système de végétalisation vous permet en effet de recueillir l’eau de pluie par drainage puis de l’utiliser pour arroser votre jardin par exemple.

Conseils pour demander et comparer les devis de toit végétal

Pour être en mesure de demander et comparer des devis de toit végétal, il faut fournir les bons renseignements :

  • une description de votre toiture actuelle dans le cas d’une installation sur un toit existant;

  • la nature des travaux que vous souhaitez réaliser sur votre maison (végétalisation intensive, extensive ou semi-intensive) ;

  • la surface concernée en m² par votre projet de toiture végétalisée ;

  • le nombre d’étages de l’habitation, car le chantier sera plus complexe à installer sur un immeuble que sur une maison de plain-pied.

N’hésitez pas à être le plus précis possible sur ce que vous souhaitez exactement, avec tous les éléments qui vous paraissent indispensables à l’établissement du devis de votre toiture végétale.

 

undraw_engineers_1.svg
Réaliser vos travaux de toiture végétale

Avec les artisans Ootravaux

Tous les conseils Ootravaux pour trouver le meilleur pro pour vos travaux de toiture

(1) Prix observés sur les sites de professionnels spécialisés.

Haut de page