Mur de soutènement de jardin : ce qu'il faut savoir

Sommaire

Dans un jardin, il y a bien des raisons de construire un mur de soutènement. Cette structure est utilisée pour aménager un terrain en pente, créer une terrasse devant la maison ou jouer sur les différences de niveau. Plus solide qu’un simple muret, elle nécessite des matériaux robustes. Mais également une conception minutieuse pour résister à la pression de la terre. Comment bâtir un mur de soutènement et quelles sont les étapes clés à respecter ? Ootravaux vous dit tout sur cet aménagement de jardin.

L'essentiel
  • Le mur de soutènement a pour rôle de retenir un sol meuble et d’empêcher tout glissement de terrain. Il est conçu pour résister à une forte pression.
  • Selon les impératifs du terrain ou l’aspect esthétique recherché, le mur peut être bâti en béton, en bois ou encore en pierres.
  • Construire un mur robuste et résistant nécessite du savoir-faire et de l’expertise : il est recommandé de confier ces travaux à des spécialistes
  • Bureau d’études, terrassier, maçon… plusieurs professionnels peuvent intervenir à mesure des différentes étapes de la construction.

Mur de soutènement de jardin : définition et rôle

Vous en avez déjà probablement observé sur les bas-côtés d’une route ou sur des terrains pentus. Mais saviez-vous que le mur de soutènement trouve aussi parfaitement sa place dans des jardins ? Voici comment il est conçu et utilisé.

Qu’est-ce qu’un mur de soutènement de jardin ?

Comme son nom l’indique, ce mur joue un rôle de… soutien ! Il permet de retenir les sols meubles : terre ou sable. Il est préconisé notamment lorsqu’il existe une différence de hauteur sur une propriété. Cette structure trouve aussi son utilité à des fins esthétiques, par exemple pour créer des aménagements paysagers.

Comment un mur de soutènement de jardin est-il conçu ?

Il est bâti pour résister à la pression et aux écoulements des eaux, avec des fondations solides et des matériaux robustes. Aussi, la forme du mur peut varier, dans son inclinaison et sa hauteur, pour bien répartir les charges et les pressions.

Dans quels cas installer un mur de soutènement dans un jardin ?

Si vous souhaitez stabiliser des sols pentus, le mur de soutènement est certainement l’une des solutions qui s’impose. Cette structure offre une réponse dans plusieurs cas :

  • Pour créer des zones planes ;
  • Pour prévenir une érosion des sols ;
  • Pour stabiliser un talus et protéger les plantes qui s’y trouvent ;
  • Pour l’aménagement d’un nouvel espace : une terrasse, une zone plane pour implanter une piscine, construire un garage ou encore préparer l’extension d’une maison.
undraw_engineers_1.svg
Réalisez un mur de soutènement

Avec les artisans Ootravaux

Quels matériaux choisir pour un mur de soutènement de jardin ?

Pour orienter votre choix, vous pouvez tenir compte de certains critères : la robustesse, la facilité de mise en œuvre et l’aspect esthétique, ainsi que le budget. Voici, pour chaque matériau, les points à retenir.

Mur de soutènement en bois

  • Sous forme de rondins ou de planches, le mur de soutènement en bois est particulièrement esthétique.
  • Même si le prix du bois varie selon l’essence choisie, ce type de mur est abordable et a l’avantage d’être simple à poser.
  • Le bois est très sensible à l’humidité : il n’est pas préconisé pour des terrains avec d’importants ruissellements d’eau.
  • Il est moins résistant aux fortes pressions. Aussi, les murs de soutènement en bois conviennent mieux aux faibles pentes ou pour créer un muret.
Ootravaux

Mur de soutènement en béton armé

  • Ce matériau, dont la robustesse est renforcée par une armature en acier, est indiqué pour résister à des pressions importantes.
  • Il n’est pas naturellement drainant. Aussi, sa mise en œuvre nécessite la pose de drains (ou barbacanes) pour assurer l’évacuation des eaux, ainsi qu’une couche d’étanchéité pour protéger l’armature en acier.
  • Le béton armé offre une grande flexibilité de conception : les parois des murs de soutènement peuvent prendre différentes formes.

Mur de soutènement en béton préfabriqué

  • Le mur de soutènement est formé de plusieurs blocs préfabriqués emboîtables, ce qui facilite leur manipulation et leur mise en œuvre. Ils peuvent néanmoins nécessiter des engins de levage en fonction de leur poids.
  • Les blocs sont résistants et nécessitent peu d’entretien.
  • Ils se déclinent dans des tailles variées et sont plus économiques que le béton armé.

Quel est le prix d’un mur de soutènement en béton ?

Mur de soutènement en parpaings

  • Ce matériau à base de béton est populaire en maçonnerie : il est à la fois abordable et simple à poser.
  • Les parpaings pleins sont privilégiés pour construire des murs de soutènement : ils sont plus lourds et plus résistants que des parpaings creux. Mais ils nécessitent l’ajout de dispositifs drainants pour éviter une accumulation d’eau.
  • Comme le béton armé ou le béton préfabriqué, les parpaings peuvent être couverts d’un enduit en fonction de l’aspect esthétique recherché.

Pourquoi choisir le mur de soutènement en parpaing ?

Mur de soutènement en gabions

  • Cette solution associe deux éléments : une cage en treillis métallique et un matériau pour la remplir, le plus souvent de la pierre ou du béton.
  • Le gabion est facile à mettre en œuvre. Mais il occupe plus d’espace qu’un mur en béton.
  • Il est résistant et nécessite peu d’entretien. Il laisse passer l’humidité, ce qui facilite un drainage naturel.
  • L’aspect esthétique du gabion varie selon le produit utilisé pour le remplissage. Les prix aussi ! Aussi, cette solution est économique si vous optez pour un gabion en béton, mais plus coûteuse si vous préférez les galets ou les pierres naturelles.

Mur de soutènement en enrochement

  • Ce mur de soutènement est constitué de roches de grande taille, qui forment ainsi une structure solide et résistante.
  • Il s’agit de pierre naturelle : elle nécessite peu d’entretien et résiste bien à l’humidité. La superposition permet un bon drainage des sols.
  • Ces murs de soutènement présentent un aspect rustique et les teintes peuvent varier selon le type de roche utilisé (grès rose, granit…).
  • En raison du poids des roches, ce mur nécessite l’intervention d’engins de levage, ce qui complique la mise en œuvre.

Mur de soutènement en pierre sèche

  • Comme le mur en roches, un mur en pierre sèche présente un aspect rustique, naturel et traditionnel.
  • La structure est formée de pierres locales, sélectionnées en fonction de leur taille et de leur forme pour s’empiler. Aucun mortier ni liant n’est utilisé.
  • Les eaux sont drainées naturellement à travers les interstices et le mur ne nécessite pas d’entretien.
  • Ces murs de soutènement sont très robustes, à condition d’être correctement conçus avec un ajustement précis de chaque rangée.

Tableau récapitulatif des avantages et inconvénients de chaque matériau

Matériau

Avantages

Inconvénients

Bois

Esthétique et naturel.

Peu coûteux et facile à poser.

Résiste peu à l’humidité.

N’est pas adapté aux fortes pressions.

Béton armé

Très robuste, adapté aux pressions importantes.

Grande flexibilité de conception.

Peut être enduit.

Nécessite des dispositifs drainants à l’intérieur des parois et une couche d’étanchéité.

Béton préfabriqué

Blocs emboîtables pour faciliter la mise en œuvre.

Structure très résistante.

Le béton peut être enduit.

Les blocs peuvent être lourds et nécessiter des engins de levage.

Parpaings

Facilité de mise en œuvre et prix abordable.

Les parpaings peuvent être enduits.

Capacité drainante limitée.

Aspect esthétique brut.

Gabions

Facilité de pose et drainage naturel des sols.

Aspect esthétique contemporain.

Structure résistante.

Les parois du mur occupent beaucoup de place.

Enrochement

Structure très résistante.

Aspect esthétique naturel, avec des teintes variées.

Nécessite des engins de levage.

Pierres sèches

Aspect esthétique rustique.

Construction traditionnelle qui utilise un matériau local.

Naturellement drainant.

La mise en œuvre nécessite un ajustement précis.

Quelles étapes pour préparer la construction d’un mur de soutènement de jardin ?

Ce projet de maçonnerie nécessite plusieurs étapes. Voici les précautions à respecter.

Planifier et anticiper la mise en œuvre du mur de soutènement

  • Une étude préalable du terrain est indispensable. Elle permet d’identifier la nature du sol, les éventuels risques de glissement ou de vibrations. L’intervention d’un bureau d’études est vivement recommandée !
  • En fonction de la pente, du ruissellement des eaux, de l’humidité des sols et de leur nature, vous devez déterminer le meilleur emplacement ainsi que la structure la plus adaptée.
  • Un permis de construire ou une déclaration préalable de travaux sont nécessaires selon l’ampleur du projet : le service de l’urbanisme de votre ville saura vous renseigner.

Préparer les fondations du mur de soutènement de jardin

  • Sans fondations, pas de murs ! Les fondations impliquent de creuser une tranchée à l’emplacement prévu pour la structure.
  • Les fondations doivent être assez profondes pour résister au gel : jusqu’à un mètre dans les régions les plus froides.

Construire le mur de soutènement

  • Lorsque les fondations sont sèches, les éléments des parois du mur peuvent être montés, rangée par rangée ou bloc par bloc selon les produits utilisés.
  • Il est recommandé de renforcer chaque angle ou point faible du mur, par exemple avec des armatures supplémentaires en acier.
  • Assurez-vous d’intégrer les différents dispositifs de drainage (drains ou barbacanes) à l’intérieur des parois

Ajouter des finitions au mur de soutènement

  • Si vous avez opté pour un mur de soutènement en béton, vous pouvez couvrir la partie qui reste exposée, avec un enduit par exemple.
  • Les espaces derrière le mur doivent être remblayés, en tassant chaque couche de terre, avant toute plantation de fleurs ou végétaux.

Bon A Savoir

Ootravaux vous recommande de surveiller régulièrement l’état des murs, pour détecter rapidement tout signe de dommage ou d’affaissement. Un professionnel pourra également vous aider à renforcer la structure ou à remplacer certaines parties.

Mur de soutènement de jardin : comment trouver le bon professionnel ?

Quels professionnels contacter pour réaliser des murs de soutènement dans un jardin ?

Construire un mur de soutènement nécessite de l’expertise et de solides connaissances en maçonnerie. De plus, selon la nature des sols, différentes techniques peuvent être mises en œuvre pour assurer la durabilité de l’ouvrage.

Plusieurs professionnels interviennent pour ce projet :

  • Un bureau d’études géotechniques pour assurer l’étude préalable ;
  • Une entreprise de terrassement pour préparer le sol et les fondations ;
  • Un artisan maçon ou une entreprise générale de construction ;
  • Ou encore un architecte paysagiste, spécialiste de l’aménagement extérieur.

Quelle entreprise choisir pour réaliser un mur de soutènement ?

Murs de soutènement : quelles solutions pour contacter des professionnels ?

Plusieurs options s’offrent à vous pour dénicher le bon spécialiste.

  • Le bouche-à-oreille : si vos proches ont effectué des travaux similaires et qu’ils sont contents des résultats, n’hésitez pas à leur demander leurs bonnes adresses ou leurs recommandations.
  • Une recherche sur Internet : les artisans et entreprises proches de chez vous figurent certainement dans un annuaire en ligne, comme les Pages Jaunes. Cela vous permet également de consulter chaque avis ou photo laissés par d’autres particuliers.
  • Une plateforme de mise en relation entre professionnels et particuliers, comme Ootravaux.  Vous pouvez facilement contacter des entreprises et demander plusieurs devis : un bon moyen de comparer les prix et de bénéficier des meilleures offres.
undraw_engineers_1.svg
Réalisez la construction de votre mur de soutènement

Avec les artisans Ootravaux