materiau sols

Revêtement de sols : comment choisir le matériau entre parquet, carrelage, sol stratifié… ?

22 juillet 2020
Revêtements de sol
Sommaire

 

Que vous engagiez des travaux de rénovation ou ayez un projet de construction de maison, le choix de vos sols intérieurs se révèle capital. Il va conditionner l’esthétique ainsi que le confort de votre maison. Sur le marché, il existe de nombreux matériaux de sols pour habiller une pièce. Entre parquet contrecollé ou massif, carrelage, moquette… : vous avez l’embarras du choix ! Avant d’opter pour l’un ou l’autre de ces revêtements souples ou durs, il convient de comparer leurs caractéristiques : facilité de pose et d’entretien, résistance, esthétisme, prix…

Matériaux de sols : les précautions pour chaque pièce

Pour bien choisir vos revêtements de sols, prenez en compte le type de pièce (zone de passage comme un couloir, pièce humide comme la salle de bains ou la cuisine…). Dans une entrée ou un couloir, où les allées et venues sont fréquentes, il vaut mieux être prudent, par exemple. Choisissez plutôt un sol facile d’entretien, résistant à l’humidité. Pour éviter les chutes, préférez également un matériau lisse sans être glissant. 

Par ailleurs, dans vos pièces principales comme le salon et la cuisine, il est conseillé de poser un matériau facile à nettoyer mais aussi résistant aux salissures. En ce qui concerne les chambres, le revêtement de sol le plus adapté est celui qui combine confort et bonne isolation acoustique. Et dans une chambre d’enfant, où un accident est vite arrivé, optez pour un matériau de sol pratique et qui se nettoie facilement.

Enfin, une pièce humide comme la salle de bains nécessite un matériau de sol résistant à l’humidité pour éviter les gonflements. Un carrelage sera plus adapté qu’un parquet, par exemple.  

Le parquet, une valeur sûre dans un salon ou une chambre

Incontournable dans un intérieur, le parquet existe en 2 versions : 

  • Le parquet massif (traditionnel), c’est-à-dire avec une seule essence de bois ;
  • Le parquet contrecollé (ou flottant)

Moins cher que le parquet massif, le parquet contrecollé est aussi plus facile à poser. Et il permet de se faire plaisir côté déco grâce à de multiples critères de personnalisation. Choisissez-le clair ou foncé et définissez le format des lames (larges ou fines). Il y en a pour tous les goûts. 

Cependant, que vous optiez pour le parquet traditionnel ou contrecollé, le nettoyage et l’entretien du parquet nécessitent quelques précautions. Le sol supporte bien l’aspirateur ; en revanche, un lavage à grande eau risque de le dégrader. Des produits de vitrification pourront être utilisés pour donner une nouvelle jeunesse à votre parquet. 

D’autre part, bien que le parquet apporte du cachet à une pièce, il n’est pas recommandé dans toute la maison. Ce matériau de sol trouvera davantage sa place dans votre chambre à coucher ou le salon, à condition de le tenir éloigné du feu de la cheminée. Dans une salle de bain, le parquet reste possible à condition de choisir un modèle en bois exotique (teck, par exemple) ou en bambou. Et si vous possédez un sol chauffant, tournez-vous vers le parquet flottant.  

Le principal inconvénient du parquet reste sa mauvaise performance en matière d’isolation phonique. Pour atténuer les grincements et caisses de résonnance, il est recommandé de poser, au moment des travaux, une sous-couche phonique entre le sol et les lames de parquet. 

Enfin, n’oubliez pas qu’il s’agit d’un matériau noble doté d’une excellente résistance dans le temps. Les prix sont donc en conséquence et variables selon la qualité ; comptez de 19 à 139 € le m² pour un parquet contrecollé et de 29 à 169 € le m² pour un parquet massif.

Le sol stratifié, le revêtement de sol tout terrain

Vous recherchez un sol facile à poser et à entretenir, résistant et spécial petit budget ? Grâce à ses nombreuses finitions, le sol stratifié imite fidèlement le parquet, mais aussi la pierre, le carreau de ciment ou encore le béton.  Il peut donc trouver sa place dans tous les styles d’intérieur. 

Le sol stratifié se compose de poudre de bois compressée à très haute densité sur laquelle une pellicule de décor est collée. Il se présente sous forme de dalles. La pose, à coller ou à clipser, reste accessible à tous les bricoleurs. Pas besoin d’une sous-couche, ce qui représente un gain de temps. Et en ce qui concerne l’entretien, un lavage à la serpillère suffit. 

Très résistant, le matériau trouve sa place dans n’importe quelle pièce de la maison, y compris dans une chambre ou une salle de bains, à condition d’opter pour un modèle adapté aux pièces humides. Et pour éviter les résonnances, privilégiez plutôt un sol avec sous-couche intégrée. 

Le gros avantage du sol stratifié est son prix ultra compétitif : à partir de 5 € le m². Pour choisir un modèle de qualité, vérifiez l’épaisseur de sa couche d’usure. 

La moquette, l’outsider des chambres à coucher 

Que ce soit en version naturelle ou synthétique, la moquette fait son grand retour dans les intérieurs des maisons. Grâce aux nouvelles évolutions techniques, ce revêtement de sol regagne même ses lettres de noblesse. 

La moquette marque surtout des points en matière d’isolation et de confort. Le matériau atténue les bruits et les vibrations. Dans le même temps, il est le seul qui retient 10 % de chaleur en plus. Il décore et réchauffe aussi une pièce avec ses nombreux coloris et son aspect confortable, agréable au toucher. 

Désormais, sur le marché, vous trouverez facilement des moquettes traitées contre les acariens et anti-allergènes, et antitaches. L’entretien reste très facile. Un coup d’aspirateur et le tour est joué. Sans oublier le shampooing et le nettoyage à sec en cas de besoin. 

Le seul inconvénient de la moquette est son manque de polyvalence. Parfaite dans une chambre ou un dressing, elle est à bannir dans une pièce principale. Côté budget, vous en trouverez à tous les prix, à partir de 9 € le m². 

Le carrelage, pour le choix de la polyvalence (chambre, salon, salle de bains…)

En tant que sol dur, le carrelage a la réputation d’être froid et glissant. Pourtant, il suscite un véritable engouement chez les particuliers, en partie dû à son nouveau design. Il est d’ailleurs également largement employé en tant que revêtement de murs. 

Désormais, le carrelage imite à la perfection les autres sols. En grès cérame, il ressemble à s’y méprendre à un parquet. Mais il peut aussi prendre l’apparence de la pierre, du marbre… Il y a également l’embarras du choix en termes de coloris et formats de dalles ou carreaux. 

Les autres caractéristiques du carrelage finissent de rendre ce matériau de sol intéressant : durable dans le temps, facile d’entretien (avec de l’eau et un produit classique de nettoyage), accessible niveau prix et polyvalent. Vous pouvez poser du carrelage dans toutes les pièces de la maison, sans exception. Si dans une chambre, un modèle U2 suffit, un U3 est conseillé dans une pièce principale telle que la cuisine. Et dans la salle de bains, il vaut mieux tabler sur un carrelage antidérapant. Au niveau de l’usage, plus l’indice est élevé (U1, U2, U3…) et mieux le revêtement supporte de passage.  

Bon A Savoir

Le classement UPEC informe sur les caractéristiques d’un sol selon les critères suivants : 

  • l’usage (U) ; 
  • le poinçonnement par le mobilier statique (P) ;
  • la tenue à l’eau (E) ;
  • la tenue aux agents chimiques (C). 

Vous trouverez du carrelage à partir de 13 € le m² en sachant que la tendance actuelle est aux grands carreaux (60 x 60 cm ou 90 x 90 cm). Attention à la pose du carrelage qui est beaucoup plus compliquée que du simple PVC ou vinyle. N’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour une des travaux de qualité et des conseils sur le choix des matériaux de sol. Et prévoyez également un temps de séchage de l’ordre de quelques jours. 

Les revêtements en fibres, le sol idéal en rénovation

Vous recherchez une alternative écologique et naturelle aux matériaux de sols traditionnels ? Les fibres naturelles ont le vent en poupe et se révèlent parfaites dans un projet de rénovation, à condition de se contenter des pièces annexes (salle de jeu, chambre d’amis…). 

Astuce

Si vous envisagez de poser un revêtement en fibres dans une pièce humide comme la salle de bains, choisissez absolument un modèle sans HDF (bois) car la matière craint l’eau.  

Il existe différentes fibres naturelles imputrescibles qui séduisent par leurs effets décoratifs. Parmi elles, le jonc de mer et le liège. Le jonc de mer reste le sol le plus connu dans sa catégorie, en partie parce qu’il est très résistant et peu sensible aux taches. Quant au liège, il s’agit d’une nouvelle tendance. Très apprécié comme isolant, le matériau habille de plus en plus les sols des intérieurs tout en offrant un confort de marche sans équivalent. Et il est également apprécié pour sa durabilité, sa réduction acoustique ainsi que son confort thermique incomparable. D’un point de vue esthétique, il a acquis ses lettres de noblesse en évoluant sous forme de parquet. 

La peinture, un nouveau look pour vos revêtements de sols

Béton, carrelage, parquet… peindre un revêtement de sol peut être une solution. Si vous souhaitez opter pour de la peinture, il faut choisir une peinture résistante et durable, afin qu’elle résiste bien aux passages. Il faut également choisir une peinture adaptée au revêtement initial ; tous les revêtements ne s’y prêtent pas, comme les sols en PVC par exemple.

Dans certains cas, l’application d’un produit comme un vernis sera nécessaire.  


Tableau récapitulatif des différents revêtements de sols 

Vous vous lancez dans un projet de construction ou de rénovation ? Vous avez pu découvrir les avantages et inconvénients de chaque revêtement. Voici un tableau récapitulatif des avantages, inconvénients et prix de chacun. 

   

Pièces de la maison

recommandées

Avantages 

Inconvénients

Prix

Parquet contrecollé ou massif

Chambre

Salon 

Apporte du cachet, personnalisation, matériau noble, résistant dans le temps. 

Nettoyage précautionneux, manque de polyvalence, mauvaise isolation phonique, prix élevé. 

De 19 à 139 € le m² en parquet contrecollé.

De 29 à 169 € le m² en parquet massif. 

Sol stratifié 

Toutes les pièces, y compris la salle de bains 

Facile à poser et à installer, résistant, petit budget, polyvalent.  

Manque de cachet

A partir de 5 € le m²

Moquette

Chambre

Bonne isolation phonique et thermique, confortable, facile d’entretien

Manque de polyvalence 

De 9 € à 200 € en fonction du modèle

Carrelage 

Toutes les pièces, y compris salle de bains 

Décoratif, durable, facile d’entretien, prix accessible, polyvalent. 

Pose compliquée, temps de séchage de l’ordre de quelques jours 

A partir de 13 € le m².

Entre 30 € et 40 € le m² pour la qualité.

Revêtements en fibre naturelle (jonc de mer, liège)

Pièces annexes 

Résistants, confort thermique et acoustique, naturels, esthétiques 

Manque de polyvalence, prix élevé pour le liège. 

Entre 7 € et 40 € le m² en jonc de mer. 

Entre 25 € et 50 € le m² en liège.