Revêtements sol parquet

Prix des parquets, avantages et inconvénients : tout ce qu'il faut savoir

02 septembre 2020
Revêtements de sol
Sommaire

Vous envisagez de procéder à la rénovation du revêtement de sol d'une pièce ou de l'ensemble de votre maison ? Vous cherchez le futur revêtement de sol de votre maison en construction ? Vous avez écarté la possibilité de mettre du carrelage sur vos sols et vous vous intéressez au catalogue complet du parquet ? Le prix des parquets comprend non seulement le coût de la matière du parquet en lui-même, mais aussi sa pose et son entretien, qui peuvent être très différents d’un type de parquet à l’autre. Parquet en bois authentique ou en synthétique, parquet en bois massif ou contrecollé, le parquet connaît de nombreuses variantes qui impacteront votre devis et qui ne sont pas adaptées aux mêmes usages. Petit tour d’horizon d’Ootravaux pour vous aider à faire un choix de parquet pertinent pour votre projet de travaux.

Les différents types de parquets et critères de choix

Prix du parquet selon l'essence du bois 

Le parquet peut se décliner en de nombreuses essences de bois. Si le chêne fait partie des plus nobles, il existe de nombreuses essences de bois. Ainsi, vous pouvez opter pour des versions locales ou exotiques pour votre parquet... Le choix du bois de votre parquet repose essentiellement sur des critères esthétiques, mais impacte fortement le prix des parquets, surtout s’il s’agit de parquet massif, où la matière première joue un rôle majeur.

Prix du parquet selon l'utilisation

D’un point de vue plus technique, le parquet doit être choisi en fonction :

  • de la pièce où sera installé le parquet : sèche (salon, chambre...) ou humide (salle de bains...). N'importe quel type de lames de parquet ne pourra pas être posé sur le sol d'une pièce humide ;

  • de l’importance des sollicitations sur le parquet : l’épaisseur d’un parquet dans un lieu de passage doit être plus importante que dans un endroit peu fréquenté du logement ;

  • du poids que le bois ou la matière du parquet devra supporter : un parquet massif est plus résistant qu’un parquet flottant, qui peut se courber sous la masse des meubles ;

  • du support sur lequel les parquets seront posés et le type d’isolation du sol.

Parquet massif : avantages et inconvénients

Présentation du parquet massif

Le parquet massif fait partie des parquets de qualité haut de gamme puisqu'il est uniquement composé de l'essence de bois choisie.

Plusieurs techniques de pose sont possibles pour les parquets massifs :

  • parquet massif sur lambourdes flottantes ;

  • parquet massif collé sur isolant ;

  • parquet massif sur lambourdes scellées.

Bon A Savoir

La lambourde est une petite pièce de bois servant de support au parquet massif.

Avantages du parquet massif

Le parquet massif offre une très bonne qualité et une très longue durée de vie. En cas de taches tenaces, il est possible d’effectuer un nettoyage à la brosse ou un ponçage léger à plusieurs reprises dans la longueur des lames du parquet. Le bois massif qui constitue ce type de parquet est également efficace pour l’isolation phonique du sol de votre maison.

Inconvénients du parquet massif

Certaines contraintes techniques rendent plus difficile l'installation d'un parquet massif. Ainsi, dans le cas d'une lambourde flottante par exemple, il faut prévoir une réservation (hauteur entre le sol et le haut du parquet massif) de 7 cm minimum, ce qui peut s’avérer être un inconvénient si la configuration de votre pièce ne le permet pas.

Par ailleurs, le prix des parquets de ce type est le plus élevé. Sachez aussi que selon la technique de votre choix, le prix des parquets reste le même, mais le prix de la pose du parquet peut fortement fluctuer (surtout pour le prix de la pose clouée, qui est la pose de parquet la plus technique).

Parquet flottant : avantages et inconvénients

Présentation du parquet flottant

Le parquet flottant est un revêtement de sol constitué de bois ou de matériaux à base de bois, avec au minimum une couche d'usure en bois véritable à la surface de ce type de parquet.

Le parquet flottant, comme son nom l'indique, est posé de façon flottante, et non directement posé sur le sol.

Avantages du parquet flottant

Le parquet flottant est un revêtement de sol qui a un avantage de taille : sa pose rapide et facile grâce à des clips. Le prix du parquet flottant s'en trouve de fait très compétitif comparé aux autres types de parquets. La composition en couches du parquet flottant assure également une meilleure stabilité du parquet.

Il existe tous les niveaux de qualité pour les parquets flottants. En revanche, si vous choisissez un parquet flottant de bonne qualité et qu'il est bien posé, vous ne pourrez, visuellement, pas faire la différence entre un parquet flottant et un parquet massif.

Inconvénients du parquet flottant

S'il est plutôt facile à entretenir par rapport à un parquet massif, le parquet flottant supportera en revanche moins de ponçages que ce dernier. En effet, la lame du parquet n'est pas en bois massif, et ne comporte qu'une couche d'usure en bois véritable. Le ponçage ne doit donc pas éliminer toute cette couche de bois.

Par ailleurs, pour que le parquet flottant soit un investissement durable, il est recommandé d’éviter les parquets bas de gamme afin de se prémunir contre la déformation du parquet en bois sous le poids des meubles.

Ce type d’installation de parquet est également déconseillé si votre logement dispose du chauffage au sol : le rendement du chauffage est en effet diminué, et le parquet flottant se déforme avec le temps.

Parquet stratifié : avantages et inconvénients

Présentation du parquet stratifié

S’il a l’aspect du bois (ou de bien d’autres motifs, matières et finitions de parquet), le parquet stratifié est en fait un parquet synthétique. Il se compose en effet de plusieurs couches :

  • dessous, une couche de contrebalancement pour éviter les déformations ;

  • au centre, un panneau de particules ;

  • au-dessus, le papier décor qui imite le bois ;

  • tout en haut, la couche d’usure ou film de protection.

Il s'agit donc de parquet contrecollé, c’est-à-dire composé de plusieurs couches collées entre elles.

Avantages du parquet stratifié

Le prix des parquets contrecollés compte parmi les moins élevés des parquets disponibles sur le marché.

Par ailleurs, le parquet contrecollé fait tout pour s'adapter à vos contraintes, car il est également disponible avec, en option, une couche de finition hydrofuge, le rendant tout à fait adapté aux pièces humides. Selon le passage prévu dans la pièce où vous comptez poser votre parquet stratifié, vérifiez que le modèle de parquet de votre choix est suffisamment résistant en contrôlant l’épaisseur de la lame collée (de 7 à 12 mm) et la classe du parquet (de 21 à 34 pour un usage modéré à intense).

Enfin, le dernier grand avantage du parquet stratifié est que ce produit peut imiter de nombreuses essences de bois avec un résultat bluffant : le contrecollé chêne a toute l’apparence de ce bois noble et intemporel, le prix en moins par rapport au chêne massif !

Inconvénients du parquet stratifié

L'un des principaux inconvénients du parquet stratifié est sa faible isolation phonique, mais une sous-couche peut être posée pour réduire ce désagrément. De par sa composition, le parquet stratifié est également moins résistant dans le temps que le parquet massif ou le parquet flottant, et ne permet malheureusement pas une rénovation des lames (il faudra changer complètement votre parquet stratifié lorsqu'il sera usé).

Stratifié, massif ou contrecollé, quel type de parquet choisir ?

Prix des différents types de parquets

Le prix des parquets s’indique en euros par mètre carré et dépendra forcément de la quantité de parquet commandé (des réductions peuvent être envisagées si vous commandez une grande quantité de parquet en une fois). Le prix moyen est le suivant, pour chaque grand type de parquet et pour des lames standard de 15 cm de largeur :

  • Parquet massif : 40 à 150 euros en moyenne selon l’essence de bois utilisée pour le parquet massif (parquet chêne à partir de 40 euros le mètre carré ou pin à partir de 10 euros). Pour la pose du parquet par un professionnel, prévoyez 30 à 40 euros / m² pour une pose clouée, et 25 à 30 euros / m² pour une pose collée .

  • Parquet flottant : 20 à 120 euros en moyenne selon la résistance des lames du parquet flottant et 20 à 30 euros pour la pose du parquet par un professionnel .

  • Parquet stratifié : 3 à 50 euros en moyenne selon les couches du parquet stratifié et 25 à 35 euros pour la pose du parquet par un professionnel .

Il vous reste à ajouter au prix du parquet :

  • le prix des plinthes éventuelles : 7 à 20 euros / ml en fonction de leur hauteur, pose des plinthes en bois comprise (1) ;

  • le prix de l’huile : 2 à 5 euros / m² pour le produit sans la pose (1) ;

  • le prix des autres produits d’entretien ou de finition, comme la cire (4 à 10 euros / m² selon la qualité et la résistance) ou le vitrificateur (7 à 18 euros / m² selon les mêmes critères que la cire) en cas de parquet massif (1).

(1) Prix observés sur les sites de professionnels spécialisés.

 

 

 

Haut de page