Choisir une peinture pour la salle de bains

Quelle peinture choisir pour la salle de bains ?

22 juillet 2020
Revêtements muraux et plafonds
Sommaire

Dans le cadre d’une rénovation, vous avez envie de rafraîchir la salle de bains d’un simple coup de pinceau ? Repeindre un mur, le plafond, le carrelage… Rien de plus simple, à condition toutefois de choisir une peinture réellement adaptée aux conditions particulières qui règnent dans cette pièce. Alors entre peintures glycéro, acrylique et celles spéciales salle de bains, quel revêtement choisir ? Comment l’appliquer ? Et qu’en est-il du carrelage, de la vasque ou de la baignoire à peindre ? Retrouvez tous les conseils Ootravaux pour des travaux et une déco réussis. 

Choisir une peinture en fonction des exigences de la salle de bains

La salle de bains est une pièce où règnent à la fois humidité et chaleur. La peinture appliquée doit donc non seulement être capable de résister à cet environnement pour éviter qu’elle ne s’écaille plus ou moins rapidement au fil du temps, mais aussi être de préférence lessivable (et non simplement lavable) pour en ôter facilement les incontournables dépôts de calcaire et de savon, ainsi que d’éventuelles moisissures. 

Particulièrement adhérente, la peinture pour la salle de bains doit également être choisie en fonction de l’élément à repeindre : mur, parois de douche, carreaux de carrelage, baignoire et vasques, etc.  Ses contraintes d’application et son coût diffèrent alors grandement. 

Bon A Savoir

Une peinture lavable peut être délicatement nettoyée à l’éponge ou au chiffon humide, tandis qu’une peinture lessivable supporte d’être frottée avec du détergent doux sans s’abîmer. 

Choisir un type précis de peinture pour repeindre une salle de bains 

Entre glycéro, acrylique ou encore peinture anti-humidité, les possibilités ne manquent pas, mais toutes ne sont pas adaptées à votre salle de bains. Différents revêtements sont envisageables dans une salle de bains. La peinture a l’avantage d’être disponible dans une large gamme de couleurs, aux côtés du blanc encore largement répandu dans ces pièces, pour s’adapter à vos envies de rénovation. Les finitions (mate, satinée…) permettront également de varier les effets et l’aspect. Vous n’avez plus qu’à faire votre choix selon vos envies déco !

La peinture glycérophtalique 

Également appelée peinture à l’huile, la peinture glycérophtalique doit son nom à la résine glycérophtalique faisant office de liant qu’elle contient. Si elle est de moins en moins utilisée, c’est parce qu’elle dégage une forte odeur, sèche lentement et surtout contient des composés organiques volatils (COV) nocifs pour l'homme et l'environnement. La peinture glycérophtalique est par contre particulièrement résistante. 

Pour ce type de revêtement, le prix est compris entre 2 € et 7 € le m2.

La peinture acrylique 

La peinture acrylique est une peinture à l’eau (puisque son solvant en est principalement composé) faite d'un mélange de pigments et de résine acrylique. 

Elle est aujourd’hui préférée à la peinture glycéro car elle ne contient pas, ou peu, de composés organiques volatils (COV).  

Elle est également résistante à l’humidité de la salle de bains, facile à appliquer et sèche rapidement. 

Attention, la peinture acrylique n’est par contre lessivable qu’en finition satinée ou brillante, la mate n’étant que lavable. 

Pour le prix, comptez entre 1 € et 5 € le m2.

Bon A Savoir

La peinture spéciale salle de bains (souvent également spéciale cuisine) est une peinture acrylique dotée d’additifs lui permettant de mieux résister à la condensation et à la vapeur. Côté prix, comptez entre 1,5 € et 5 € le m2.

La peinture anti-humidité 

La peinture anti-humidité ou peinture hydrofuge est une peinture dont la résine acrylique forme un écran contre les projections d’eau, qui ne peuvent ainsi plus s’infiltrer, le tout en laissant cependant le support respirer. 

La peinture anti-humidité est une peinture préventive et non curative, car elle ne traite pas les problèmes d’humidité qui pourraient avoir endommagé les surfaces à peindre dans la salle de bains.

Pour le prix, comptez entre 10 € et 25 € le m2.

La peinture anti-condensation 

La peinture anti-condensation est une peinture acrylique contenant des micro-billes de verre qui, en isolant le support, limitent l’écart de température entre celui-ci et la salle de bains, et évitent ainsi la condensation.   

Comptez entre 7 € et 20 € le m2.

La peinture anti-moisissure 

En action préventive ou curative, la peinture anti-moisissure est une peinture acrylique qui contient un fongicide destiné à éliminer les champignons microscopiques et nocifs pour la santé qui forment la moisissure. 

La peinture anti-moisissure contribue également à masquer les taches existantes dans la salle de bains et peut même être recouverte d’une autre peinture. 

Comptez entre 3 € et 5 € le m2.

> Bien choisir sa couleur de peinture murale

Quelle peinture pour des éléments spécifiques de la salle de bains ?

Vous ne peindrez pas un carrelage ou une vasque de la même façon que les murs ou le plafond. Heureusement, il existe des peintures pour répondre à tous vos besoins et envies. 

La peinture pour carreaux de carrelage de salle de bains

Ce type de peinture s’applique sur tous types de carrelage : grès, faïence, céramique, etc. Elle se choisira en fonction du support, celle destinée au sol étant par exemple spécifiquement étudiée pour résister aux passages fréquents sur les carreaux. 

La peinture pour carrelage de salle de bains s’applique parfois sans sous couche, bien qu’il soit toujours possible d’en utiliser une, toujours dans le but d’améliorer l’adhérence. 

Côté prix, comptez entre 10 € et 30 € le m2.

La peinture pour vasque, douche ou baignoire de salle de bains

Pour peindre une vasque, une baignoire ou un receveur de douche, vous utiliserez une peinture sanitaire à base de résine époxy spécifiquement adaptée à cet usage. Attention à retirer préalablement les joints de silicone car la peinture n’y adhère pas. 

Certaines peintures spéciales sanitaire nécessitent l’application d’une sous-couche, d’autres non, mais toutes s’appliquent en 2, voire 3 couches. 

Comptez entre 40 € et 50 € le pot d’un litre.


Appliquer une peinture pour salle de bains

Pour une décoration qui perdure dans le temps, la peinture pour la salle de bains doit être appliquée en respectant plusieurs étapes.

  • N’appliquez pas votre peinture pour salle de bains sur des supports endommagés ou humides. Fissures et trous doivent ainsi être rebouchés avant toute rénovation du revêtement, la peinture écaillée poncée, le papier peint retiré, les problèmes d’humidité traités en installant par exemple une VMC (ventilation mécanique contrôlée). 
  • Lessivez soigneusement le support à peindre et dégraissez-le. Le plus souvent, il devra être aussi être légèrement égrené pour faciliter l’accrochage.
  • Appliquez une sous-couche si besoin ou, sur un mur déjà peint en parfait état, une première couche de peinture diluée (à l’eau s’il s’agit d’acrylique, de white spirit pour une glycéro).
  • Utilisez les bons outils en fonction de la peinture pour la salle de bains choisie (rouleau, pinceau ou pistolet à peinture) et pensez à aérer la pièce durant et après l’application. 
A Retenir
  1. Appartenant aux pièces humides de votre logement, tout comme la cuisine, la salle de bains doit solliciter toute votre attention, notamment en ce qui concerne le revêtement mural. Si vous optez pour de la peinture, il est essentiel de bien la choisir pour que celle-ci résiste à l’humidité et la chaleur. 
  2. Différents types de peinture peuvent être appliqués dans une salle de bains. A vous de faire votre choix selon la finition et l’aspect attendus, la couleur souhaitée et le prix !
  3. En plus des murs, d’autres éléments d’une salle de bains peuvent être peints : vasque, carrelage, douche… Là encore, la peinture doit être adaptée !
  4. Pour une rénovation réussie, suivez les consignes d’application de la peinture, notamment en ce qui concerne le matériel et la pose de sous-couches éventuelles.

 

À lire aussi

Haut de page