Ootravaux

Le prix d’une fenêtre battante en détail

01 avril 2021
Fenêtres
Sommaire

Changer les menuiseries de sa maison est souvent envisagé lorsque le logement a été construit avant les années 1980 et que les performances d’isolation sont loin d’atteindre l’efficacité thermique des fenêtres d’aujourd’hui. Mais à quel prix faut-il s’attendre pour l’achat de fenêtres « classiques » à ouverture battante ? Combien coûte leur pose ? À quelles aides pouvez-vous prétendre ? Autant de questions auxquelles Ootravaux répond afin de vous permettre d’affiner votre budget.

Dimensions, matériaux, ouverture… les critères impactant le prix d’une fenêtre battante

Dimensions et nombre de battants… Un critère à ne pas négliger

Logiquement, plus les menuiseries affichent des dimensions importantes, plus elles seront coûteuses. Même cause, mêmes effets pour le nombre de battants ou vantaux. Pour faire simple, une fenêtre avec 1 vantail sera moins onéreuse qu’une fenêtre avec 2 vantaux. Prendre la mesure de l’ouverture de chaque pièce est donc essentiel pour évaluer le prix des travaux.

Bois, PVC ou alu… le choix du matériau

Outre la taille, c’est le matériau principal de la menuiserie qui va définir son prix. Trois modèles se présentent généralement : le PVC, l’aluminium et le bois. Chaque matériau revêt des avantages et des inconvénients. Le PVC propose le meilleur tarif, le bois le meilleur rendu esthétique, et l’alu la meilleure durabilité. À noter que le coût d’une fenêtre en pin se rapproche de celui d’une menuiserie en PVC.

Le prix en fonction du type de vitrage

Une fenêtre battante ne se définit pas uniquement par son cadre, mais aussi par son vitrage. Le simple vitrage n’est plus proposé. Vous aurez plutôt le choix entre le classique double vitrage et le triple vitrage, plus cher, mais assurant une meilleure isolation.

undraw_calculator_1.svg
Estimez vos travaux de pose de fenêtres

Gratuitement

Bon A Savoir

Les fenêtres sont évaluées selon leur niveau de déperdition. C’est le coefficient Uw que vous trouverez dans le descriptif. Comparez donc la valeur Uw d’au moins 2 produits pour choisir la plus isolante.

Battant, abattant ou oscillo-battant… l’impact du système d’ouverture

Vous semblez vous diriger vers de classiques fenêtres battantes appelées aussi fenêtres à la française. Il s’agit du modèle le plus sollicité dans une maison, que ce soit en rénovation ou en construction. Par rapport à une fenêtre coulissante, il dispose de plusieurs atouts.

Il permet une plus grande ouverture puisque les battants peuvent libérer complètement le cadre. Accessibles, les vitrages sont aussi plus faciles à entretenir. Fenêtre standard, par son type d’ouverture, son prix est souvent inférieur à celui d’un modèle coulissant ou oscillo-battant. Ce dernier permet effectivement d’ouvrir la fenêtre sur un axe horizontal et de la bloquer en mode soufflet.

En revanche, la fenêtre battante nécessite plus d’espace et ne peut être placée n’importe où. Autre inconvénient, dans les régions exposées au vent, ce type de fenêtre a tendance à claquer.

Quel prix pour des fenêtres battantes selon le matériau et le nombre de battants ?

Prix d'une fenêtre battante en PVC

Grâce à son bon rapport qualité-prix, la fenêtre en PVC (polychlorure de vinyle) est la plus sollicitée par les propriétaires qui souhaitent rénover ou construire leur maison.

Côté avantages : une installation plutôt facile et une isolation correcte. Sachez également que ce type de menuiserie ne nécessite pas d’entretien particulier. En revanche, le PVC est le produit le moins écologique, d’autant que sa durée de vie est limitée.

Le premier prix pour une fenêtre battante en PVC avec 1 vantail commence à 60 € (1), hors pose. Une fenêtre battante PVC avec 2 vantaux peut coûter jusqu’à 500 € (1), hors pose, pour un produit haut de gamme.

Prix d’une fenêtre battante en bois (pin, eucalyptus, chêne)

Adaptable à toutes les tailles d’ouverture, la fenêtre en bois a un côté plus chaleureux que ses concurrents PVC et alu. Le bois constitue un bon isolant et affiche une bonne résistance. Il s’agit en plus d’un matériau écologique. En revanche, le bois nécessite d’être régulièrement entretenu.

Comptez entre 70 € pour une fenêtre avec 1 battant en bois de petite taille, environ 150 € pour 2 vantaux, et 290 € pour une fenêtre avec 3 battants par exemple, tirant gauche ou tirant droit (1), pose non comprise. Ces prix de fenêtres en pin restent modérés, mais si vous optez pour un bois noble ou exotique, le coût peut être supérieur.

Prix d’une fenêtre battante en aluminium

L’aluminium est réputé pour sa grande adaptabilité. Non seulement l’alu peut être utilisé pour de grandes surfaces, mais il se décline en plusieurs coloris, ce qui fait de lui un produit tendance, fort apprécié au sein d’un intérieur contemporain. Très résistant, l’alu est celui qui demande le moins d’entretien. Si son isolation est bonne, il affiche en revanche une performance thermique moins importante que le bois et le PVC. Son prix est aussi plus élevé : entre 145 € pour une fenêtre avec 1 battant et 450 € pour une fenêtre à la française avec 2 battants (1), sans la pose.

Fenêtres en aluminium : comment obtenir le meilleur prix ?

 

Récapitulatif des prix selon les matériaux et le nombre de vantaux

Type de fenêtre

Nombre de vantaux

Prix hors pose (1)

PVC

1

Dès 60 €

2

Jusqu’à 500 €

Bois (pin)

1

Environ 70 €

2

Environ 150 €

3

Environ 290 €

Aluminium

1

Environ 145 €

2

Environ 450 €

undraw_engineers_1.svg
Réalisez la pose de vos fenêtres

Avec les artisans Ootravaux

Quel devis prévoir pour la pose d’une fenêtre battante ?

Le changement de fenêtres est plus complexe qu’il n’y paraît ! Mieux vaut réserver cette mission à un artisan qualifié. Non pas que cela soit impossible pour de simples bricoleurs, mais pour assurer une pose parfaitement ajustée et une isolation optimale, le savoir-faire et les outils d’un professionnel de métier sont indispensables !

Comptez minimum 200 € par fenêtre battante posée en rénovation et 150 € sur du neuf (2). Sachez en effet qu’en rénovation, un menuisier doit également procéder à la dépose de chaque fenêtre changée et éventuellement adapter le bâti existant. Pour affiner son budget, il faut bien sûr considérer la mesure de vos fenêtres, ainsi que leur matériau. Plus une fenêtre est grande et lourde, plus votre devis sera élevé. En revanche, si vous confiez plusieurs travaux à l’artisan (volet roulant, baie vitrée, moustiquaire, portes…), vous pourriez bénéficier d’un tarif dégressif et donc plus avantageux.

Les aides financières pour votre projet de fenêtres battantes ?

Plusieurs dispositifs d’aides permettent de réduire le tarif de vos devis de menuiseries extérieures (portes-fenêtres, fenêtres, portes, volets, etc.). L’objectif du gouvernement, entre autres, est de vous apporter un accompagnement financier pour améliorer efficacement la performance énergétique de votre logement.

Les aides du programme Habiter Mieux

Depuis 2013, l’Anah (Agence nationale de l’habitat) distribue des subventions en faveur des ménages les plus modestes, à travers son programme « Habiter Mieux ». Si votre rénovation inclut plusieurs travaux et que vos revenus ne dépassent pas les plafonds exigés, vous êtes potentiellement concerné. Les conditions sont assez restrictives, mais le montant des aides est vraiment très intéressant !

Les conditions à réunir :

  • Vous êtes propriétaire occupant de votre maison ou de votre appartement (résidence principale) ;
  • Votre logement doit être construit depuis plus de 15 ans ;
  • Vous êtes « modeste » ou « très modeste », et donc votre Revenu fiscal de référence (RFR) n’excède pas les plafonds de l’Anah ;
  • Vous n’avez pas contracté un prêt à taux zéro dans les 5 ans précédant votre demande de subventions ;
  • Vous devez réduire votre consommation énergétique d’au moins 35 %. Un technicien-conseil mandaté par l’État effectuera une étude technique pour s’en assurer ;
  • Vous confiez le remplacement de vos fenêtres à un artisan RGE (Reconnu garant de l’environnement).

Le montant des aides :

  • 35 % du coût total de vos devis (plafonné à 30 000 euros) + une prime complémentaire de 10 % (plafonnée à 2 000 euros), soit un maximum de 12 500 euros si vous êtes propriétaire modeste ;
  • 50 % du coût total de vos devis (plafonné à 30 000 euros) + une prime complémentaire de 10 % (plafonnée à 3 000 euros), soit un maximum de 18 000 euros si vous êtes propriétaire modeste ;
  • Bonus de 1 500 euros, si votre habitation est classée en F ou en G et que vous parvenez à atteindre au minimum la classe énergie E ;
  • Bonus de 1 500 euros, si votre habitation est classée en B ou en A après rénovation complète.

La prime de MaPrimeRénov'

MaPrimeRénov’ s’adresse aux propriétaires et aux copropriétaires d’un logement, au titre d’une résidence principale. Il n’y a pas de condition de ressources à respecter pour l’éligibilité. Ce dispositif encadré par l’Anah (Agence nationale de l’habitat) s’ouvre également aux propriétaires bailleurs, ainsi qu’à un plus large public (usufruitiers, titulaires d’un droit d’usage et d’occupation, etc.) à compter du 1er juillet 2021. Si tout le monde (ou presque) peut demander l’aide, son montant est en revanche calculé à partir des revenus de votre foyer. Ainsi, la prime varie de 40 à 100 euros par fenêtre battante posée. Toutefois, les propriétaires « aux ressources supérieures » (selon le barème de l’Anah) n’y ont pas le droit !

Par ailleurs, certaines autres conditions sont à respecter :

  1. Votre logement doit avoir plus de 2 ans d’ancienneté.
  2. Vous devez faire appel à un professionnel certifié RGE (Reconnu garant de l’environnement) pour vos travaux de fenêtres.
  3. Les fenêtres que vous remplacez doivent être en simple vitrage. Si vous êtes déjà équipé en double vitrage, votre demande de prime sera refusée.
Bon A Savoir

Tout comme pour le programme Habiter Mieux, vous pouvez obtenir des bonus supplémentaires (de 150 à 7 000 euros), selon l’ampleur de vos travaux.

L’éco-prêt à taux zéro

Grâce à ce prêt à taux nul (éco-PTZ), vous pourrez emprunter auprès de votre banque jusqu’à 7 000 euros pour le changement de vos fenêtres. Le montant du prêt peut atteindre la somme de 30 000 euros si vous rajoutez au moins 2 autres actions supplémentaires (chauffage à énergie renouvelable, isolation des murs, de la toiture, etc.). Attention, un prêt, même à taux zéro, vous engage et vous aurez 15 ans au maximum pour le rembourser. D’autre part, votre maison doit avoir plus de 2 ans d’ancienneté et votre professionnel doit être RGE (Reconnu garant de l’environnement).

Attention

Il faut remplacer plus de la moitié de vos fenêtres pour être éligible à l’éco-PTZ.

La TVA à taux réduit

Pour l’installation de menuiseries extérieures thermiquement performantes, vous pouvez bénéficier d’un allègement de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA). Ainsi, la TVA passe de 20 % (taux observé lors d’une construction) à 5,5 % sur le matériel et la pose. Comme pour les autres dispositifs, votre habitation doit être construite depuis plus de 2 ans.

Les autres aides pour l’installation de vos fenêtres

Si vous choisissez un professionnel RGE (Reconnu garant de l’environnement) pour la pose de vos nouvelles fenêtres et que votre résidence a plus de 2 ans d’ancienneté, vous pouvez également obtenir une aide sous la forme :

  • De Certificats d’économies d’énergie (CEE), dont le montant varie selon votre choix de fournisseur d’énergie (Total, Leclerc, etc.). Il peut s’agir d’une prime, d’un bon d’achat, d’une remise sur facture ou de conseils professionnels ;
  • D’un prêt à taux faible, si vous êtes allocataire CAF (Caisse d’allocations familiales) ou salarié du secteur privé avec l’association « Action Logement » ;
  • D’aides locales, provenant de votre mairie ou de votre communauté de communes ;
  • De votre caisse de retraite, de votre mutuelle, d’une association dans laquelle vous faites partie (« Les anciens combattants », par exemple), etc.
undraw_engineers_1.svg
Réalisez vos travaux de pose de fenêtres

Avec les artisans Ootravaux

(1) Prix moyens issus de différents sites de fournisseurs.
(2) Prix moyens issus de différents sites de construction et travaux.